Faits-divers

Incendie au Maïdo : Les pompiers réclament leur dû

A l'approche des fêtes et plus d'un mois après le sinistre qui a brûlé plusieurs hectares de forêts au MaÏdo, une trentaine de soldats du feu de la caserne de Saint-PIerre n'ont toujours pas été rémunérés et réclament leur dû. Ils ont manifesté en bloquant la rue Barquisseau hier à Saint-Pierre, dans l'espoir d'être entendus.


Incendie au Maïdo : Les pompiers réclament leur dû

"Nous trouvons inadmissible et intolérable que plus d’un mois après la fin de cet incendie, on se doit encore de revendiquer notre dû” explique le caporal Sylvestre ce matin dans le Jir. Près d'un mois après le grand incendie qui a décimé plus de 3.000 hectares de forêts et de végétation au coeur de l'île, les sapeurs-pompiers qui ont été sollicités dans toutes les casernes de l'île n'ont toujours pas été payés.
 

Ceux de la caserne de Saint-Pierre ont été une trentaine hier rue Barquisseau à bloquer la circulation afin de faire entendre leur mécontentement au Sdis, qui fait la sourde oreille pour le moment. Le service n'a pas encore dit quand et comment les heures supplémentaires des professionnels seront payées alors que ces derniers se sont donnés corps et âmes pour lutter contre l'incendie criminel. 

Un forfait de 40h a été proposé aux sapeurs-pompiers mais rien n'a encore été appliqué, ce qui amène les professionnels à se poser la question “À qui doit-on faire confiance maintenant ?"  Le seul interlocuteur qui promet de faire remonter leurs revendications est le conseiller général André Thien-Ah-Koon, venu deux fois à leur rencontre.

La trentaine de soldats du feu mécontents devraient poursuivre leur mouvement jusqu'à obtenir gain de cause, c'est-à-dire le règlement de leur dû. Selon les manifestants, la situation risque de dégénérer si rien ne se passe avant les fêtes.

Mercredi 21 Décembre 2011 - 05:33
Lu 1044 fois




1.Posté par noe!!!!!!!!!!!!!! le 21/12/2011 06:55
Travailler pour la "peau patate" n'existe plus !!!!
Tout travail mérite salaire !
Tout salaire mérite d'avoir fait un boulot !

"L'ennui en ce monde, c'est que les imbéciles sont sûrs d'eux et les gens sensés pleins de doutes." (Bertrand Russel)

2.Posté par polo974 le 21/12/2011 07:45
Offrir un buffet au CG à quelques pompiers triés sur le volet coute moins cher que de payer tout le monde, et ça fait plus de com. Manque de pot, ça fini par faire salement tache.

Que le CG paye, qu'il se fasse rembourser par l'état une (grosse) partie pour cause de retard à l'allumage coté dash8 et basta.

3.Posté par Chik974 le 21/12/2011 09:01
Ce sera mon unique intervention sur ce deuxième article, après celui du 23 novembre 2011.

le 23 novembre 2011, cela a clairement été prononcé et revendiqué par l'intersyndicale snspp-cfdt-sud.
Je cite : Le texte à appliquer devrait être celui des " indemnités forfaitaires pour travaux supplémentaires ".
Les indemnités Forfaitaires pour Travaux Supplémentaires ou IFTS ne peuvent pas etre prises en compte comme le revendique cette intersyndicale pompiers Réunionnais.
Les IFTS peuvent etre versées uniquement aux catégories A et B avec un indice brut supérieur à 380.
Premièrement, cette intersyndicale raconterait des conneries.

Seules les Indemnités Horaires pour Travaux Supplémentaires ou IHTS pourront etre appliqués à la majorités des pompiers professionnels présents sur les feux du MAIDO.
Les IHTS peuvent etre versées uniquement aux catégories B et C.

Par conséquent, les revendications de cette intersyndicale pompiers Réunionnaises en date du 23 novembre 2011 étaient complètement incohérentes compte tenu que la majorité des pompiers professionnels présents sur les sites étaient des agents des catégories B et C.
Cette intersyndicale devait parler de IHTS, pas de IFTS.

Par conséquent, aux pompiers ne négocier sur quel tarif horaire sera calculé
Pour ce sujet, j'ai bataillé sur des dizaines et des dizaines de posts : http://www.zinfos974.com/Les-pompiers-du-Maido-debrayent-pour-demander-leur-du_a34518.html donc je ne vais pas recommencer.


C'est certain que cela va etre le jackpot pour les pompiers professionnels Réunionnais. Les feux du MAIDO, c'est le super loto !!!

Exemple pour ce caporal Sylvestre Lagarrigue, porte parole des pompiers professionnels Saint Pierrois. Vous allez comprendre pourquoi ce pompier a autant de vigueur pour revendiquer :

42 000 euros salaire annuel brut / 1820 = 23,08 euros

23,08 euros X 1,25 = 28,85 euros X 14 heures = 403,90 euros
23,08 euros X 1,27 = 29,31 euros X 11 heures = 322,41 euros

Pour ses 25 premières heures sur l'incendie du MAIDO, ce caporal Sylvestre Lagarrigue devrait toucher environ 726,31 euros d'IHTS.

Mais comme il affirme que les pompiers professionnels ont fait entre 200 heures et 300 heures.
Voici une partie du texte pour les IHTS :

Le nombre d'heures supplémentaires accomplies dans les conditions fixées précédemment ne peut dépasser un contingent mensuel de 25 heures dans lequel sont incluses les heures de dimanche, jours fériés et nuit.
Néanmoins, lorsque des circonstances exceptionnelles le justifient et pour une période limitée, le contingent mensuel peut être dépassé, sur décision motivée de l'autorité territoriale, qui en informe immédiatement les représentants du personnel au comité technique paritaire compétent.
Par ailleurs, à titre exceptionnel des dérogations peuvent être accordées après consultation du comité technique paritaire compétent, pour certaines fonctions. Une délibération doit prévoir la nature des fonctions pouvant nécessiter ces dépassements horaires au regard de la mise en oeuvre de l'ARTT dans la collectivité.



Par conséquent, aux pompiers professionnels de négocier le tarif horaire qui sera appliqué pour le contingent mensuel pouvant etre dépassé. Surtout de négocier combien d'heures dans le contingent mensuel pouvant etre dépassé seront retenues après les 25 heures à ne pas dépasser.
Logiquement, en croyant beaucoup au père noel, cela devrait etre heure effectuée, heure payée.
Ce forfait de 40 heures mentionné dans l'article de zinfos me semble très loin des 200-300 heures revendiquées par les pompiers professionnels de Saint Pierre.

Donc il resterait à ce caporal professionnel environ 225 heures en IHTS à inclure dans le contingent mensuel pouvant etre dépassé. Ses 25 premières heures ayant été déjà payé ci-dessus.

28,85 euros X 225 heures = 6 491,25 euros
6 491,25 euros + 726,31 euros = 7 217,56 euros pour environ 250 heures supplémentaires revendiquées par ce caporal professionnel de Saint Pierre.
Le caporal Sylvestre Lagarrigue devrait toucher la somme de 7 217,25 euros environ pour 250 heures supplémentaires sur les feux du MAIDO.
Eh oui, trois mois de salaire net pour un caporal pompier professionnel Réunionnais puisque les IHTS sont non imposables et soumises à aucune retenue.

Vous comprendrez que très rapidement, compte tenu des montants astronomiques pouvant etre perçus par chacun des pompiers professionnels Réunionnais présents sur les feux du MAIDO, les casernes de la Réunion comptant des contingents professionnels importants devraient toutes s'enflammées (sans jeu de mot) dans les prochains jours et prochaines semaines à venir ( après les fètes ).

Je ne calcule pas les montants à verser aux pompiers volontaires Réunionnais. Cela doit chiffrer aussi !!! mais pour eux, c'est l'arrêté du 24 décembre 2009 modifié le 1er janvier 2011 :
Officiers
11,20 €
Sous-officiers
9,03 €
Caporaux
8,00 €
Sapeurs
7,45 €

Exemple pour un caporal pompier volontaire ayant fait 250 heures sur les feux du MAIDO :
250 heures X 8 = 2000 euros net d'impot.


Alors, c'est vrai, à qui profiterait les incendies du MAIDO ? mais la haine des élus et des pompiers Réunionnais envers le Colonel VANDEBEULQUE deviendrait trop rapidement écartée lorqu'elle est belle et bien présente depuis juillet 2010 .......................................................... et si les deux étaient liés, la haine et le profit.

4.Posté par maroco le 21/12/2011 10:26
Puisque ces gens là se revendiquent militaire, donnons leurs le statut entier....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales