Faits-divers

Incendie à Gillot: "Pas de dysfonctionnement" au niveau d'EDF


Incendie à Gillot: "Pas de dysfonctionnement" au niveau d'EDF
L'incendie de la salle "énergie" de l'aéroport de Gillot continu de faire couler de l'encre. Dernier "intervenant" à dégainer, EDF, qui dans une enquête interne, adressée à la Préfecture, suite à la panne électrique qui a perturbé le fonctionnement de l'aéroport, explique avoir mis tout en œuvre au niveau des procédures et se dédouane de toute responsabilité dans cette affaire.

Dans les relevés de conclusion de l'enquête interne, datée de ce jeudi 19 avril, EDF rappelle le contexte dans lequel la panne électrique du 13 avril dernier s'est déclenchée. "L'aérogare Roland Garros a connu une importante panne électrique suite à un incendie survenu des installations à l'aval du poste d'arrivée EDF", explique l'enquête.

Les services du fournisseur électrique précisent bien qu'en aucun cas les installations n'"appartiennent" à EDF et qu'en aucun cas des agents EDF sont habilités à y "intervenir".

Du côté de l'aéroport, on a expliqué que les services techniques n'ont pas réussi à joindre le service d'astreinte d'EDF. "Le responsable technique de l'aéroport a évoqué un retard dans l'intervention de l'astreinte EDF (…) qu'il avait fallu presque une heure entre le premier appel à cette astreinte vers 5 h et l'arrivée de la réponse attendue par les pompiers de l'aéroport (…) Ce même responsable a fait état de difficultés rencontrées pour joindre l’astreinte EDF", souligne l'enquête.

EDF a procédé à une chronologie des faits qui sont intervenus dans la matinée de vendredi. "Le relevé des appels (…) montre qu’aucun appel entrant n’a été reçu en provenance de l’aéroport", précise EDF ajoutant que "l’analyse des appels entrant au Dispatching de Saint-Denis montre qu’aucun appel pompier n’a été reçu", pour les faits s'étant déroulés entre 5 heures et 7 heures du matin.

Clarifier les numéros et procédures d'urgence

L'enquête montre également qu'un agent de l'aéroport a pris directement contact avec un employé d'EDF, une de ses "connaissances" travaillant à Saint-Leu. Cet agent EDF préviendra personnellement le chargé d'exploitation d'astreinte. Après plusieurs échanges téléphoniques, EDF aura la confirmation que le défaut provient d'installations internes à l'aéroport et que l'entreprise n'a pas à intervenir. Entre le premier coup de téléphone "théorique" et les échanges entre l'aéroport et EDF, il se sera tout de même écoulé 1h47 selon l'enquête interne.

"Le numéro d’accueil dépannage de la clientèle n’a pas été sollicité au moment de l’événement. Ce numéro est disponible 24h/24 h pour traiter les appels d’urgence de nos clients. Les canaux téléphoniques habituels entre le dispatching de Saint-Denis et les pompiers (numéros spécifiques dédiés pour le SDIS) n’ont pas été sollicités au moment de l’événement. Le Chargé d’Exploitation a été sollicité, hors canaux officiels à 06h47 et a pris les mesures adaptées en contactant le Chargé de Conduite. En l’absence de perturbation sur le réseau public de distribution et de demande d’intervention sur le réseau par l’aéroport et par le SDIS, aucune action ne nécessitait d’être menée. Le numéro de permanence de direction d’EDF connu des Services de l’Etat, des collectivités locales et des principaux acteurs économiques n’a pas été contacté pendant l’événement", résume l'enquête.

EDF se dédouane clairement de l'incident qui a provoqué des retards et des perturbations importantes à l'aéroport de Gillot le 13 avril dernier. EDF propose, en guise de conclusion, de "clarifier" les numéros d'appel à utiliser, ainsi que la procédure d'urgence à suivre.
Jeudi 19 Avril 2012 - 18:00
Lu 1849 fois




1.Posté par Troll le 19/04/2012 19:16
Encore des sur rémunérés pays qui n'ont pas fait leur boulot et qui cherche a se disculper de leur magnifique manque de responsabilité professionnelle !! Embauchez des zoreils aux postes a responsabilités et tout marchera bien !! Et paf, dans les dents !!

2.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 19/04/2012 20:47
Vous verrez qu'à la fin c'est la fée Electricité qui sera condamnée. Quelle salope celle là !!!!
Peut-être même qu'au prochain 14 juillet on donnera des médailles aux pompiers de Gillot (et à Morphée aussi). Quant au chef qui a déjà félicité ses troupes pour leur brillante intervention, il deviendra certainement Grand Croix de la Légion d'Honneur.

3.Posté par Le Taliban. le 19/04/2012 21:19
On cherche toujours un coupable. Drôle de mentalité.
L'incident est bien survenu en Aval du compteur de l'EDF.
Car la boucle qui Alimente le client est au Top.
Le problème c'est la détection Incendie défaillant.
Il a toujours de la fumée avant les Flammes.Bref pas de fumée sans feux.!!!!!
Pauvre Détecteur de Fumée. Depuis deux du mat,il a fait son travail.

4.Posté par noe le 20/04/2012 06:13
On cherche tj un "bouc émissaire" !!!
C'est arrivé à cause des mauvais branchements , la vétusté ...

On répare , puis on ferme le livre !

5.Posté par David ASMODEE le 20/04/2012 09:11
(Mode Socialiste ON)
C'est la faute au libéralisme
(Mode Socialiste OFF)

Voilà, c'est dit.

6.Posté par JEP le 20/04/2012 09:26
Comme toujours dans ces cas-là, on a droit au "C'est po moi, c'est lui, ou c'est l'autre" et cela, sans distinction de race, d'appartenance politique ou autre, si la connerie avait une nationalité ou un gentilé, cela se saurait.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales