Faits-divers

Incendie : 1.200 euros l'heure de vol héliporté, la facture sera salée

Cela fait 12 jours que les hélicoptères du civil se relaient sans cesse sur les foyers incendiés du Maïdo, soit pour inonder, soit pour ravitailler en matériel ou nourriture les hommes au sol. Même si l'arrivée du bombardier d'eau leur a fait de l'ombre depuis mardi, leur travail, moins spectaculaire, reste un appui déterminant... même pour le bombardier. La facture, elle, s'annonce salée.


Incendie : 1.200 euros l'heure de vol héliporté, la facture sera salée

Philippe Morin est un habitué des incendies à la Réunion. Pilote et directeur adjoint de la société Corail Hélicoptère créée en 2004, il a l'habitude de coopérer avec les autorités du SDIS. Récemment encore à la Montagne, à la Ravine des Lataniers ou encore à Cambaie il y a deux semaines.

84.000 euros pour dix jours d'intervention

La société Corail est la seule à avoir obtenu cette année le marché public du soutien héliporté aux feux se déclenchant à la Réunion. Un "contrat du SDIS" qui vaut pour trois ans avant un nouvel appel public à la concurrence.

En face, et devant l'ampleur de l'incendie, la concurrence a également été réquisitionnée en renfort occasionnel. Hélilagon et Mafate Hélicoptère complètent ainsi la panoplie des prestataires privés.

Avec 7 à 8 heures de vol en moyenne chaque jour, et ce depuis 12 jours (ndlr : en réalité 10 jours d'intervention pour la société Corail pour cause de repos), la facture grimpe assez vite. Ainsi, avec approximativement 70 heures de vols cumulées, pour une heure facturée entre 1.200 et 1.500 euros, la facture s'élève à 84.000 euros en hypothèse basse.

"Être pilote bombardier requiert une qualification particulière"


Devant cette situation d'exclusivité qui peut paraître enviable, l'obtention de ce marché requiert une somme de technicité. "A Corail, nous sommes que deux pilotes sur cinq à avoir la qualification pour opérer en tant que bombardier d'eau", précise Philippe Morin.

Incendie : 1.200 euros l'heure de vol héliporté, la facture sera salée
La manœuvre s'avère, en effet, des plus délicates. "Le bambi bucket (ndlr : nom d'origine australienne caractérisant la poche d'eau à sangle extensible pouvant contenir de 600 à 1.000 litres d'eau) qui mesure environ 1.50 mètre de diamètre doit se positionner exactement au-dessus des retenues collinaires. Nous devons être très prudents. Des branches peuvent tomber dedans et gêner considérablement l'appareil", confirme le pilote aguerri.

Enfin, en vol, le pilote d'hélicoptère doit suivre les instructions de l'officier aéro. Un officier qui peut être placé au sol pour les hélicoptères mais qui, pour le désormais célèbre Dash 8, doit survoler en stationnaire à proximité des cibles à inonder.

Malgré l'attribution du succès de la maîtrise de l'incendie au Dash 8, les pilotes d'hélico continueront, quant à eux, leur inlassable travail de sape.

Incendie : 1.200 euros l'heure de vol héliporté, la facture sera salée
Vendredi 22 Octobre 2010 - 17:04
Ludovic Grondin
Lu 3417 fois




1.Posté par noe974 le 22/10/2010 17:14
Note très salée ; il fallait s'y attendre (on va nous taxer au prix fort)

Mais pas de problème : les retenues sur salaire des grêvistes vont bien servir cette fois-ci .
Pas la peine de s'en inquiéter :

1) 10 000 grêvistes pointés payés à 100 € par jour pour 5 jours de grêve , ça fait (je vous le donne)

2) 10 000 fois 100 € par 5 jours = 5 000 000 €

Vous voyez , pas de quoi avoir peur !!!

2.Posté par Un quidam le 22/10/2010 19:19
heureusement que l'heure de vol coûte cher !
Quand un hélico passe au dessus de votre case à moins de 50 mètres à 7 heure du mat, vous croyez à un tremblement de terre !
A bon entendeur salut !

3.Posté par suppôt.de.Sat le 22/10/2010 20:19
pourrais-je savoir combien de verres d'eau y a t'il dans les rotations,et aussi le verre est'il à moitié vide ou à moitié plein,à POST 1 je ne comprend toujours pas ce que viens faire les grévistes la-dedans? trop facile n'est-ce pas? par contre tu devrais avoir peur que les 10 verres d'eau d'une tonne chacun te tombe sur le crâne.SALUT

4.Posté par vipère le 23/10/2010 00:59
à 3.Posté par suppôt.de.Sat pour post 1
ce troll ne comprend même pas ce qu'il dit laissez le tomber,encore un drame de mariage consanguin

5.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 23/10/2010 08:08
Avec de telles notes, il parrait presque évident que (cumulé avec les déplacements des instances Educatives (hélico du recteur Fourar et de la Préfecture)), il faille en arriver a payer des mensualités sur un Hélico de la Région... qui par ailleurs ne serait pas incompatible avec sa location aux privés...

Si c'est rentable dans un sens pour certains, ce devrait l'être à titre associatif et coopératif, les bénéfices en moins...

*On ne sait pas ou" y va noé" dans sa quête contre l'équité... sorte de Robin des Bois, mais à l'envers...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales