Société

Inauguration d'un point d'accès au droit au Port: "Un moyen de lutter contre la discrimination"

Le point d'accès au droit, situé dans la Maison du citoyen, a été inauguré ce lundi matin, au Port. Pour le maire, cet équipement de proximité "participe au principe d'égalité".


Le point d'accès au droit se trouve dans la maison du citoyen, avenue Raymond Vergès, au Port
Le point d'accès au droit se trouve dans la maison du citoyen, avenue Raymond Vergès, au Port
La Ville du Port met désormais à disposition de ses administrés un "point d’accès au droit". Cet équipement de proximité, situé dans la Maison du citoyen, a été inauguré ce lundi matin par Olivier Hoarau, le maire de la commune. Il vient remplacer l'antenne de Justice, qui n'était pas reconnue par le ministère de la Justice, et permet désormais des consultations gratuites d'avocats, de notaires et d'huissiers. 
 
A ces consultations s'ajoutent l'accès au médiateur et au délégué du Procureur, au conciliateur de justice, mais aussi des consultations auprès des diverses associations partenaires, telles que l'Arajufa, le SPIP, le STEMO ou encore l'ALEFPA. De quoi participer au "principe d'égalité pour tous", selon les termes du premier magistrat, pour qui l'accès au droit est un élément constitutif de la citoyenneté. "C’est un moyen de lutter contre la discrimination. Il faut éviter qu’il y ait un fossé entre ceux qui ont accès à l’information et ceux qui en sont démunis".
 
"Le droit a toujours le dernier mot"

Olivier Hoarau indique, en outre, que l'inauguration de ce point d’accès au droit dans la Maison du citoyen est symbolique. "Les locaux avaient été brûlés lors des émeutes de 2012" se souvient-il en effet. "C’est un beau symbole, qui montre que le droit a toujours le dernier mot", estime même Gracieuse Lacoste, la première présidente de la cour d'Appel et représentante du Conseil départemental d'accès au droit (CDAD). "Les solutions des conflits ne sont pas toujours le recours au juge. Pour vivre-ensemble, il faut faire des compromis, il faut de la conciliation, de la médiation", poursuit-elle.

Egalement présent pour l'occasion, le procureur de la République de Saint-Denis, Eric Tuffery, évoque une nouvelle étape vers "des lendemains plus consensuels", et rappelle que le point d'accès au droit peut s'adresser à des auteurs d'infraction comme à des victimes, qui doivent savoir qu'elles "ne sont pas seules".

Si la commune met à disposition les locaux et prend en charge le salaire des agents d’accueil et d’accès au droit, l’Etat apporte également sa contribution, avec le conseil départemental d’accès au droit (CDAD), à travers la prise en charge des consultations dispensées gratuitement au public par les avocats, notaires et huissiers. Ce point d'accès est ouvert du lundi au vendredi. Ce sont les agents de la ville qui organisent les rendez-vous pour le compte de chacune des institutions présentes. 

----
Arajufa : Association réunionnaise pour l'aide juridique aux familles et aux victimes en détresse
SPIP : Service pénitentiaire d'insertion et de probation
STEMO : Service territorial éducatif de milieu ouvert
ALEFPA : L'association laïque pour l'éducation, la formation, la prévention, et l'autonomie

La convention transformant l'antenne de justice en point d'accès au droit a été ratifiée ce lundi
La convention transformant l'antenne de justice en point d'accès au droit a été ratifiée ce lundi


Lundi 10 Octobre 2016 - 14:15
marine.abat@zinfos974.com
Lu 3516 fois




1.Posté par Bourbon KID le 10/10/2016 18:26
Costard, cravate , rire, sourire, belles paroles..... et vivre au Port au quotidien.....

2.Posté par cmoin le 10/10/2016 19:53
Le droit,au Port?Aaaaaaahhhhh!!!!

3.Posté par Jean Lu Hoarau le 11/10/2016 08:50 (depuis mobile)
4 ans pour réhabiliter un local brûlé et l''ouvrir à la population... 4 ans !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales