Economie

Immobilier: Les géomètres, premier signe d'alerte

La crise financière et l’inquiétude sur la loi sur la défiscalisation ont provoqué une réelle crise de confiance et le secteur de l’immobilier est l’un des premiers à la ressentir. Rencontre avec le directeur d’un important cabinet de géomètres de La Réunion, Jean-Claude Mechy. Profession qui est l’une des premières à ressentir les effets sur le secteur.


Immobilier: Les géomètres, premier signe d'alerte
Les artisans du BTP ont commencé à en faire les frais. Il y a quelques semaines, ils manifestaient devant la Préfecture, inquiets pour leur avenir en voyant de nombreux projets immobiliers tomber à l’eau.
Pour les géomètres, l’absence de commandes depuis plusieurs mois est un réel moyen de prendre la température du secteur de l’immobilier. Avec pour cause principale l’inquiétude face à la loi sur la défiscalisation.
Les professionnels de l’immobilier attendent de voir. "Nous attendons tous d’en avoir des détails. Un amendement sera-t-il prévu pour La Réunion? Yves Jégo avait affirmé que des aménagements accompagneraient cette loi mais nous attendons. En tout cas, telle que la loi est présentée, elle n’est pas faite pour encourager de nouvelles constructions", explique Jean-Claude Mechy, responsable d’un cabinet de géomètres.
Autre facteur: les banques. Conséquence première de la crise financière mondiale, l’évolution des taux d’intérêts. "Ils ont déjà grimpé, les crédits sont moins importants. Le Réunionnais moyen qui voudra acheter et défiscaliser aura bien du mal dans un tel contexte", redoute Jean-Claude Mechy.
Dans ce cabinet de géomètres, le constat est clair: Fin 2007- début 2008, les promoteurs privés faisaient beaucoup plus appel à eux. Plans topographiques, bornages, "parfois nous avions 2 à 3 chantiers à effectuer dans le mois". Aujourd’hui, ils terminent les dossiers en cours et rien de nouveau. "Nous avons eu des échos chez nos collègues, tous les géomètres semblent connaître la même situation".
Le scénario n’est pas nouveau. Le marché se gèle. Les prix baissent. Les gens ne signent plus. Les acteurs du logement font état d’une crise de confiance. Du coup, les projets se font plus rare.
Paradoxalement, les constructions ont poussé comme des champignons ces derniers temps, "il fallait bien que l’on connaisse un retour au calme". Mais dans le même temps, la population n’en finit pas d’augmenter, le 1 million d’habitants vers lequel tend La Réunion impliquera de nouvelles constructions de logements.
Mardi 30 Septembre 2008 - 07:37
Melanie Roddier
Lu 2637 fois




1.Posté par Anonyme le 30/09/2008 08:52
Et alors? Il fallait bien que le système s'écroule un jour ou l'autre.

L'argent virtuel ne trouve plus de refuge. Les géomètres se réveillent maintenant, tant pis pour eux, ils sont dans la vague. La course en avant finit dans un "mur".

Que va donner cette "crise"? L'humanité doit continuer à manger et à vivre, je ne pleure pas sur le sort des banques et de la spéculation tout azimut. Comment allons nous le payer? Personne n'a la réponse, le seul risque est le repli sur soi des Etats.

Appelons cela le grand nettoyage.




2.Posté par Aboyer le 30/09/2008 10:44
Ce matin zinfos974 a fait un article sur la crise immobilière....
C'est bien là la reconnaissance du JIR et le signe que les articles du Journal de l'île sont suivis à la trace !!!

3.Posté par Pierrot Dupuy le 30/09/2008 10:49
Aboyer,
D'abord, nous l'avons fait sous un angle totalement différent, suite à une rencontre qui date de la semaine dernière.
Mais, si tu veux aller sur ce type de pente glissante, nous avions nous même fait un article sur ce sujet la semaine dernière, avant le JIR. Cela voudrait-il dire que c'est le JIR qui a copié sur nous?
Non! Tout simplement, il y a des sujets comme cela qui sont naturellement dans l'actualité. Et je peux même te donner plusieurs scoops:
1) Tous les médias confondus ne vont pas tarder à en reparler, encore...
2) Tous les médias vont bientôt parler de la saison cyclonique et de l'arrivée des premiers letchis. Si nous en parlons en premier, est-ce que cela signifiera, selon toi, que les autres copient sur nous?

4.Posté par Brett le 30/09/2008 11:40
Inversement, pourquoi aucun écho dans Zinfos974 de l'énorme crise financière et bancaire mondiale, et donc française, et donc réunionnaise ?

Et dont, d'ailleurs, découle la crise immobilière !

5.Posté par Pierrot Dupuy le 30/09/2008 11:40
Brett,
Il a du t'échapper le reportage effectué auprès de la BFC, avec notamment l'interview vidéo de son directeur...

6.Posté par Brett le 30/09/2008 11:53
"Brett,
Il a du t'échapper le reportage effectué auprès de la BFC, avec notamment l'interview vidéo de son directeur... "

La crise, le crack, les centaines de milliards des contribuables donnés aux banques, c'était hier, c'est aujourd'hui et ce sera demain...


7.Posté par Patrick FLOC'H le 30/09/2008 12:30

5. Posté par Pierrot Dupuy le 30/09/2008 11:40

Le Plan Paulson rejeté, 205 voix sur 218
Grace aux vote des Ultra libéraux pourtant dans le même camp que GWB

Encore un drame familial : le bébé de Paulson n'a pas été adopté.

J'entend déjà jurer certains gauchistes français 'Putain de Dieu Quelle bande de salauds, ces américains !'
comme pour la remarque du Times Magazine qui disait avec beaucoup d'ironie que cette Nationalisation rampante aux Etats-Unis, que le pays va finir par ressembler à des Etats-Unis de France...

Ce que l'on a supposé pour être un vote de 15 minutes le passé tendu la marque de demi-heure comme le leadership l'appui fait des pieds et des mains. Les investisseurs qui avaient compté sur le plan de secours ont envoyé l'indice Dow Jones en bas bien 700 points en observant la mesure abordent sauf l'appui nécessaire, auparavant rebondissant légèrement. La lecture de réserve clef était en bas plus de 500 points.

La mesure avait besoin de 218 votes pour son passage en force, mais elle a abordé loborieusement 13 votes sauf cette objectif, comme le vote final était 228 à 205 contre. Environ 60 % des Démocrates ont voté pour la mesure, mais moins d'un tiers des Républicains ont soutenu la mesure.

Dingue de constater . Y aurait-il donc des politiciens américains pas totalement malhonnêtes et pourris contrairement en France ou l'on risque de payer encore une foi comme pour la société Générale et on a tous connu le scandale Crédit Lyonnais et qui a payé au final les contribuables franchement c'est beau le communisme en France?

Il est heureux qu'il y ait des politiques libéraux qui luttent contre les impôts injustes.
Et dire qu'il y a une pensée dominante de journaleux de certains médias propagandistes selon laquelle les crises financières seraient dues à d’insuffisants contrôles étatiques et à d’insuffisantes interventions étatiques. Tout cela est absurde. En fait, et la réalité le démontre parfaitement c'est le syndrome de l' hystérie collective et l’intervention des pouvoirs publics est la seule cause des crises et la déréglementation est le seul remède.
En effet, on pourra remarquer que chaque fois que l’Etat donne de l’argent pour venir en aide à des entreprises en difficulté, il sauve des emplois (là où il envoie l’argent). Or, l’Etat ne possède pas de baguette magique pour créer des ressources. Chaque fois qu’il en distribue, il doit en prendre ailleurs. Et, comme ce mécanisme a un rendement assez faible, il doit toujours en prendre nettement plus que ce qu’il donne. Il faut bien voir ici que de même que la distribution d’argent permet de sauver des emplois, la collecte de l’impôt a un effet symétrique, à savoir détruire des emplois. Et, du fait du mauvais rendement de la manœuvre, les emplois détruits sont beaucoup plus nombreux que les emplois créés. La distribution d’argent public pour aider des entreprises en difficulté est donc catastrophique pour l’économie du pays, surtout si ces entreprises sont très grandes. En outre, cela diffuse un très mauvais message, à savoir que la bonne gestion est punie et la mauvaise récompensée. On pourra remarquer que ce genre de pratique est surtout le fait de gouvernements de droite : la droite a toujours prôné la méritocratie, laquelle ne saurait être autre chose que l’attribution de récompenses aux mauvais et de punitions aux bons.


Franchement vous croyez Ils vont pas oser tuer le chien?
voir légende sauvez Willy ou voir Il faut sauver le soldat Ryan bourbier afghan, et Irakien

http://patrick.net/housing/contrib/dog.png

8.Posté par Aboyer le 30/09/2008 15:06
Pierrot, c'était en réponse à un post similaire envoyé lundi et concernant le fait que le JIR avait réalisé un exellent article sur les produits halal, et ce, après un autre sujet de zinfos974 sur le halal justement. Trouvant le commentaire de Boyer puéril (c'est zinfos qui l'a fait en premier) je n'ai pu m'empêcher de réagir ce matin. Avoue que laisser des personnes étaler leur haine du JIR de manière aussi puérile alors que tu lui consacre toi même une place importante au jour le jour ne serait-ce que dans la revue de presse n'apparaît pas comme très intelligent. Zinfos fait son métier, le JIR aussi et sans doute également le Quotidien. Il y a de la place pour tous, la preuve...Allez, sans rancune.

9.Posté par Cambronne le 30/09/2008 15:20

3. Posté par Pierrot Dupuy le 30/09/2008 10:49
Aboyer,
D'abord, nous l'avons fait sous un angle totalement différent, suite à une rencontre qui date de la semaine dernière.
Mais, si tu veux aller sur ce type de pente glissante, nous avions nous même fait un article sur ce sujet la semaine dernière, avant le JIR. Cela voudrait-il dire que c'est le JIR qui a copié sur nous?
Non! Tout simplement, il y a des sujets comme cela qui sont naturellement dans l'actualité. Et je peux même te donner plusieurs scoops:
1) Tous les médias confondus ne vont pas tarder à en reparler, encore...
2) Tous les médias vont bientôt parler de la saison cyclonique et de l'arrivée des premiers letchis. Si nous en parlons en premier, est-ce que cela signifiera, selon toi, que les autres copient sur nous?
http://www.zinfos974.com

Entièrement d'accord avec toi Pierrot 200%

Bien dit Pierrot même si je ne suis pas d'un esprit chagrin ni même rancunier de constater mes diatribes partir à la poubelle, lorsqu'il t'arrive de me censurer ou abréger les souffrances littéraires d'un capitaine Haddock qui lance ses injures sans jamais être grossier ! ...Pourquoi les français sont ils anti libéraux? J'ai trouvé la réponse dans un dialogue connu d'Audiart le rève Kamarade le rève Kamarade et l'ambition, un regard éclairant des raisons internes du refus du libéralisme en France.
« Le Yang Tsé Kiang n'est pas un fleuve, c'est une avenue, une avenue d'cinq mille kilomètres qui dégringole du Tibet pour finir dans la Mer Jaune, avec des jonques et puis des sampans d'chaque côté. P'is au milieu, y'a des, des tourbillons d'îles flottantes, avec des orchidées hautes comme des arbres. Le Yang Tsé Kiang, Kamarade, c'est des millions de mètres cubes d'or et d'fleurs qui descendent vers Nankin. Et avec, tout l'long, des villes-pontons où on peut tout acheter. De l'alcool de riz, d'la religion, et pis des garces, d'l'opium. Ch'peux vous affirmer, tenancière, que le fusilier marin a été longtemps l'élément décoratif des maisons d'thé. Dans c'temps-là, on savait rire. Elle s'était mise sur la paille, pour un maquereau roux et rose, c'était un juif, il sentait l'ail, il l'avait, venant de Formose, tirée d'un bordel de Shanghai. »
Comme l'amirauté n'est pas en reste avec son artillerie et n'aime pas être traité d'imbécile sur la place publique sans savoir pourquoi, on a le droit de savoir, après tout, merde.
Certains de mes personnages expriment des idées libérales qui posent problème et peuvent scandaliser le français blaireau moyen surtout s'il est lobotomisé par la propagande gauchiste, qu’il s’agisse de point de vue politiques, de racisme, d’exclusion social… Jusqu’où certains iront pour partager ces positions ?
Comme disait un trader le jour de la faillite de Lehman Brothers
"Si Jésus-Christ It is the free trade, Ben-Laden It is the war."

Je me suis souvent étonné d'observer avec le temps et mon demi siècle avancé, ces tendance contradictoires dans l'esprit bien Jacobin, la croyance pathologique en une volonté générale incarnée dans une République d' un homme providentiel (dont la contrepartie est un ressentiment national et une haine de soi exacerbés); d'un autre côté rien de mieux comme modèle du genre qui a été introduit pour décrire la schizophrénie pathologique consistant à revendiquer toujours plus de droits individuels en France, plus de justice sous la coupe d'une dictature d'état, tout en rejetant le marché qui est l'expression de cette individualisation caractérisé. J'en finirais même par croire qu'une majorité de français ne sont pas foncièrement anti-libéraux si l'on observe de plus prés mais la peur inspire cette Nation de couards (même si les réflexes de conditionnement pavloviens le sont par idéologie), en tout cas pas autant que les libéraux eux-mêmes le disent habituellement, mais plutôt inconséquents - tiraillés entre les spectres et autres fantômes de l'histoire qui hantent leurs aspirations aux droits et la religion républicaine de la bonne volonté générale.

Tiens vous autres qui aimez tant les sondages
Un sondage réalisé il y a une dizaine de jours aux USA:
à la question "faut-il renflouer
[avec l'argent public]
les organismes financiers en faillites?"
7% YES
65% NO,
28% SO

A force de tout sauver tel des Comics Super Héros, les américains ne laissent pas la purge économique se faire enfin bon même si la théorie de darwin n'est pas exact en économie financière et une nouvelle crise majeure aura lieux dans quelques années car les écuries Augias n’auront été nettoyées de fond en comble.

et sinon pour rentrer dans le vif su sujet histoire informer les anti libéraux, concernant le fumeux plan Paulson, voici une analyse libérale très critique par l'éminent Vincent Bénard
parue sur le site de l'institut Hayek.

http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1773&Itemid=53

Du même auteur, sur le même site, un bref essai sur les raisons et causes de la crise.

http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1766&Itemid=1

10.Posté par kimba le 30/09/2008 16:34

Enfin le marché d'immobilier se casse la figure à la Réunion. Je suis désolé mais c'est une des rares 'bonnes nouvelles'... malheureuse que le métier du bâtiment avec ses travailleurs va devoir absorber le choc... Mais soyons un peu réalistes... Les prix d'immobilier ici sont devenus une farce.. Les constructions d''une qualité minable, les finitions sans goût, les agences immobiliers incompétentes.. Finalement c'est une bonne chose. Les gens doivent re-apprendre que leur petite caz créol ne vaut pas d'or ni platine. Moi même j'ai cherché à investir à la Réunion. 1 an et demi des visites des terrains au bout du monde, les maisons dans les états pitoyables etc .. donc les choses qui rentrent dans mes budgets.. Non merci, plus ici, tant pis pour le bâtiment, tant pis pour les vendeurs!!

11.Posté par patrick floc'h le 30/09/2008 16:49
(...) Tu sais ou tu es ici ? sur un Blog libre comme LIBERTAS tu n'es pas à la PRAVDA version Témoignage... C'est le Blog de l'info de Pierrot quoi de mal qu'il s'installe en blogueur influent, d'autant qu'en plus c'est gratuit , il fait ce qu'il veut sur son blog contrairement au JIR et au QUOTIDIEN qui eux sont à la bottes d'un système pervers du capitalisme gauchiste Jacobin... on retrouve les mêmes codes de la presse moribonde, petit ton sarcastique des bons donneurs de leçons quand on aime pas et autre attirail pour faire dans le sérieux. Dieu que tout cela est fatiguant, ça lasse, en effet : vivement une bonne révolution 'Médiaticoblogosphère' différente...
Alors messieurs de la Médiacratie Tabloïdale qu’attendez-vous pour jouer votre rôle de blogueur et défendre la liberté d’expression plutôt que d’attiser consciemment vos trolls assoiffés de votre reconnaissance ?

Et dites donc vous autres, blogueurs, qu'attendez vous pour jouer pleinement votre rôle de contre pouvoir se moquant éperdument de tous ces faux nez ?

Quand à pomper la propagande des infos dirigé par les deux canards mangeurs de rabatau ou est le blem puisque, nous sommes sur le net, Pierrot avec son blog dérange, il fait bouger les lignes
Faisant suite à nos petites interventions a eu lieu de petit débat entre amis où la presse locale en prend régulièrement pour son grade.
Posez vous la question? Rien qu'une fois pourquoi ?
Plus abject que cela c'est difficile, mais chez nous ici c'est l'OMERTÀ... (...)
Pierrot a su ouvrir la brèche dans l'Océan Indien même que son sous marin à ouvert les Ballasts par ses torpilles sont OVER même qu'il est mesuré pour censurer relativement souvent contrairement à l'image des Jean-Michel Apathie, ou les Jean Marc Morandini
ou encore comme Christophe Barbier sur son blog
http://blogs.lexpress.fr/barbier/

http://blogs.lexpress.fr/barbier/archives/2007/10/rachida_dati_se.html#comments

12.Posté par patrick floc'h le 30/09/2008 20:22
11. Posté par patrick floc'h le 30/09/2008 16:49

Fait chier pierrot tu aurais du mettre le début Just Do IT pour rire
Faut Oser !

13.Posté par Boyer le 30/09/2008 22:40
l'article de zinfos sur la Laïcité et la bouffe hallal date du 9 septembre. Le 30 septembre le Jir fait lui aussi un article, non pas sur la fin du ramadan, ni sur la bouffe hallal mais sur les produits religieux et la relation avec les consomateurs non religieux . Comme ca n'est pas l'actualité qui a commandé le sujet on peut donc deduire qu'il s'agit d'un coincidence fortuite ou la fait qu'il soit classé chez zinfos 974 par les articles les plus commentés.

De là il n'y a pas besoin d'etre sherlock holmes pour conclure que c'est bien la reconnaissance de zinfos974 et le signe que les articles sont suivis à la trace!!!

Il est marrant aboyer, car s'il est sur la defensive comme ca, c'est qu'il y a un truc qui le chiffonne.


14.Posté par patrick floc'h le 01/10/2008 08:57
Que pouvons nous faire devant autant d'ignorants?

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a estimé mardi qu'il fallait revenir "à l'essence du libéralisme" pour surmonter la crise financière qui secoue les marchés.

Depuis le début de la crise financière, "nous entendons partout des discours qui remettent en cause l'économie de marché, questionnent la mondialisation et cherchent à inventer autre chose que le capitalisme", a déclaré Mme Parisot au siège du Medef, devant un parterre de chefs d'entreprise indiens et français réunis à l'occasion du sommet UE-Inde.

http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=5923665

Les premiers commentaires confirment bien ce que tu penses.
"L'économie de marché, le libéralisme (...), cela veut dire qu'il y a ouverture, qu'il y a des règles du jeu et que ces règles du jeu sont connues de tous", a souligné Laurence Parisot, qui a mis en garde contre le retour d'un "étatisme absolu qui nous freine", alors que plusieurs gouvernements sont contraints de renflouer des banques ruinées par la crise.

Laurence Parisot a aussi évoqué les difficiles négociations en cours à l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Pour elle, la crise actuelle montre "à quel point un accord sur le commerce mondial serait, dans le désordre actuel, la meilleure façon de permettre à chacun de jouer le même jeu avec des règles claires".
Elle dit beaucoup plus de choses sensées depuis qu'elle s'est réveillée dans un pays soviétique genre si tu me donne 100 euros, je veux bien t'en prêter 50.
Vous me direz à quoi bon vu que toute façon il y a une nouvelle taxe par semaine et que les impôts partent on-ne-sait-où, les français n'arrivent même plus à faire la différence.
Quand ils arrêteront de faire peur, la majorité des gens diront en coeur
"ben faut laisser couler les banques, on ne paie pas". Et Sarko partir en croisade pour continuer à vouloir imposer sa vision dictatoriale des choses à sauver UCS Ultra Capitalisme Sauvage et chanter son hymne à la joie internationale " C'est la chute finââleuuu"
Même les plus grands experts les plus érudits parviennent aujourd'hui difficilement à expliquer les mouvements sur essence même de la mutation qui se déroule sous nos yeux.
Assistons nous à une crise d'une régulation des marchés, à un manque de régulation, à la fin de l'Etat superman régulateur et au retour de l'Etat interventionniste?
Il serait risqué d'y répondre car cette question et pervers pour au moins deux raisons.
Premièrement elle reste d'ordre temporel, ne disposons pas suffisamment de recul sur les évènements même si l'on savait depuis 2005 ce qui allait se propager comme une contagions, comment les Traders pouvaient dégager des millions en primes comme l'exemple des milliards partis en fumée, Jérôme Kerviel, le trader de la Société générale, héros involontaire de l’énorme scandale financier censé avoir agi à l’insu de tous, consacrant la faillite de tous les contrôles, un système de l’argent fou qui marche sur la tête et un gouverneur de la Banque de France qui conclut : “C’est le hasard, c’est pas de chance, c’est comme ça, c’est la vie” ? Bienvenue dans le monde de la finance internationale !
Nous ne disposons pas du recul nécessaire pour savoir si la crise va comme souvent jouer le rôle d'accélérateur de mutations latentes, et si nous nous trouvons au tournant d'un cycle qui verrait revenir les Etats avec ses propres dettes sur le devant de la scène; ou bien si la crise représente davantage un soubresaut avant que le système ne retrouve son dés - équilibre antérieur.
La seconde raison est que les lunettes que nous employons pour observer ces changements ne semblent plus adaptées. La partition classique entre l'Etat interventionniste d'inspiration régalienne keynésienne et l'Etat régulateur d'inspiration libérale Marxiste devient en pratique obsolète.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales