Culture

Immersion en Mongolie pour deux Réunionnais


Marie-Julie et Guillaume ont décidé de vivre en Mongolie quatre mois en immersion totale. Ils ont partagé le quotidien de quatre familles nomades des steppes, des éleveurs de rennes et des citadins avec leur caméra à la main. Ils ont su capturer les lumières magiques de la taïga, l’atmosphère envoûtante des steppes, la chaleur implacable du désert de Gobi.

Les deux jeunes auteur-réalisateurs ramènent dans leurs valises un long format: Ezene. Le film convie un spectateur devenu acteur de ses propres découvertes à l'expérience directe d'une matière brute et du quotidien monstre de ces vies aussi spectaculaires qu’intimes.

Quatre foyers mongoles motivent et nourrissent intégralement cette expérience : L'ethnie traditionnelle des Tsaatanes, éleveurs de rennes en taïga sibérienne, les nomades des steppes infinies de l'hiver glacé ainsi que les nouveaux citadins branchés ou déshérités de la palpitante capitale Oulan-Bator.

Le long-métrage documentaire sera diffusé au cinéma Lacaze de Saint-Denis le 20 novembre et le 21 novembre au cinéma de St Louis.

Mercredi 7 Octobre 2015 - 17:33
Laurence Gilibert
Lu 1440 fois




1.Posté par kld le 07/10/2015 18:46
beau voyage.

2.Posté par EKOLO le 07/10/2015 23:53
C'est vrai que les conditions de vie sont over-méga difficiles, dans ces contrées-là : on crève de chaud en journée et en été, en hiver et la nuit on est congelé ... 1 brin d'herbe au mètre carré, pas un buisson ou une simple butte pour satisfaire nos besoins naturels en toute intimité ...
Je comprends mieux, avec le recul, pourquoi ils ont longtemps cherché à se barrer et à envahir les pays des autres.

N'empêche, ils en ont bien fait baver aux peuples d'Europe et d'Asie.
Passe encore les villes rasées, les pyramides de têtes coupées, les femmes enceintes étripées ...
Là où je leur en veux le plus, c'est d'avoir poussé ces couillons de barbares germaniques dans la Gaule romanisée (sans vouloir amalgamer mes cousins germains civilisés).
Sans eux, aujourd'hui on serait tous citoyens romains, on aurait déjà inventé la télétransportation, la machine à remonter le temps, le voyage intergalactique ... Au lieu de perdre 1000 ans à réinventer ce que tout le monde savait déjà faire au néolithique moyen.

Enfin, tout ça appartient au passé maintenant ; l'eau a coulé sous l'éponge, comme on dit.
Les Judéo-chrétiens que nous sommes n'ont pas d'autre choix que de pardonner en toute sincérité.
Au fait, ils n'ont pas de problème de renouvellement de population, là-bas ? (vu les températures qu'ils endurent)

3.Posté par kld le 08/10/2015 13:33
trop drole ekolo !!!! Gengis khan , le retour ?

4.Posté par EKOLO le 09/10/2015 17:14
C'est vrai, mon ami KLD, que je suis un grand déconneur devant l'Eternel ; et je m'en repens + ou - sincèrement.

Mais j'ai relu mon post 2, et médité dessus. Et il m'est apparu légèrement un peu stigmatisant/amalgamant à l'encontre de nos cousins mongols.
Alors je le dis officiellement, pour éviter tout regrettable malentendu : tous les Mongols sont mes camarades, tant qu'ils n'auront pas démontré le contraire.

D'ailleurs, rien ne dit que les Huns, Alains, ..., et prétendus Mongols aient été effectivement des ressortissants mongols. Nul chroniqueur de ces époques n'a jamais affirmé qu'ils détenaient bien des CNI mongoles. Tout ce qu'on sait, c'est qu'ils n'avaient pas de visa Schengen, c'est tout (pour les invasions hors UE, je ne peux rien dire, je ne connais pas la réglementation dans ces pays-là).

D'ailleurs, que les Calaisiens qui ont succombé aux sirènes de Stigmatisation & Amalgame fassent un effort de relativisation : leur ville n'est pas rasée, leurs têtes sont toujours sur leurs épaules, et leurs femmes enceintes ne sont pas étripées (sinon on aurait eu un article dans Zinfos).
Ce qui prouve que les migrants d'aujourd'hui ont fait des efforts non négligeables de savoir-vivre, par rapport à leurs prédécesseurs. A méditer, donc.

Nos camarades mongols ont, comme tous les autres peuples, une culture qui vaut la peine d'être connue (félicitations à nos deux jeunes péyi pour leur documentaire).
La dynastie Ming en Chine médiévale, c'est eux. Beaucoup se sont mixés avec nos cousins chinois, à cette époque, et qui dit que parmi nos concitoyens chinois péyi, il ne se trouve pas quelques descendants d'un fils caché du grand Gengis ?
(c'est d'ailleurs sous la pression armée de quelques-uns de mes camarades chinois que j'écris ces lignes)

Nou retrouve (si Bon Dieu et bana a pitié)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales