Faits-divers

Imazoute accusé de corruption dans trois marchés publics

L'ancien conducteur d'opérations à la DDE, François Imazoute, était toujours en garde à vue, hier, au commissariat de Malartic en compagnie d'entrepreneurs de l'Est. Il est soupçonné de corruption dans trois marchés publics d'État.


Imazoute accusé de corruption dans trois marchés publics
François Imazoute commence à accumuler les casseroles. Alors qu'il doit prochainement comparaître devant le tribunal correctionnel pour le détournement de 137.000 euros lorsqu'il était secrétaire du Temple de Bois-Rouge, ainsi que pour la falsification de son diplôme d'ingénieur afin de devenir directeur des services techniques de Saint-André, il est au centre d'une nouvelle affaire, encore plus importante.

Selon le Journal de l'île, il devrait être présenté ce matin à la doyenne des juges d'instruction, Brigitte Lagière, et être mis en examen pour détournement de fonds publics, corruption, faux et usage de faux. Une dizaine d'entrepreneurs devraient également être mis en examen. Deux noms sont révélés par le Quotidien : Jacques Ramassamy, patron de MDOI et Janick Tailé, patron de Gros œuvres maçonnerie.

"Des malversations ont été constatées pour 20 et 25 autres marchés passés par Imazoute"

Selon le JIR, le montant de l'ensemble des corruptions pourrait atteindre 300.000 à 400.000 euros. Trois marchés sont dans la ligne de mire de la brigade financière de la Sûreté départementale : La réhabilitation du commissariat de police du Chaudron, du centre de placement immédiat (CPI) du Brûlé et du foyer d'action éducative de la rue Jules-Olivier.

Les marchés ont été passés en 2004 pour respectivement 782.000 euros, 530.000 euros et 628.000 euros. Des sommes qui ont par ailleurs été largement dépassées puisque certains lots ont connu une flambée de leur prix de près de 90% selon le Quotidien. "Des malversations ont été constatées pour 20 et 25 autres marchés passés par Imazoute. Mais les faits ont été prescrits, on ne peut plus les poursuivre", précise une source citée par le Jir.  

Pour tous ces marchés, François Imazoute aurait mis la pression sur les entrepreneurs pour qu'ils obtiennent le marché. En échange, ces derniers lui auraient donné de l'argent liquide, fait des chèques en son nom propre ou encore rendu des services en nature. Conséquence directe, les trois chantiers publics incriminés ont été construits au rabais...
Mercredi 4 Novembre 2009 - 11:31
Benjamin Postaire
Lu 2626 fois




1.Posté par kiki le 04/11/2009 11:49
bbbzzzz, y a que lui ?
C'est vrai l'histoire qui se raconte au sujet des 15 millions d'euros envolés concernant la route des Tamarins ?
Un journaliste aurait commencé une enquête, contacté des bureaux d'études pour avoir des factures et ce journaliste aurait été menacé et réduit au silence ?
Maintenant il faudrait commencer à enquêter sur TOUS les marchés que passent la Région, le Département et les Collectivités.
On devrait bien rire.

(Réponse de Pierrot Dupuy : Je n'ai jamais entendu parler de cette histoire, mais suis preneur si c'est vrai...)

2.Posté par pimanzoizo le 04/11/2009 13:29
Si imazoute,il est pas écolo !

3.Posté par macarthur 974 le 04/11/2009 16:45
Un escroc , avec ou sans diplome reste un escroc , on est , et c 'est malheureux de dire , entouré à tous les niveaux , de personnes sans scrupules , qui n 'ont d autres buts dans leur vie , que de tondre leurs concitoyens , avec la bénediction des politiques , et implicitement celle de la justice ! Alors , quand il y en n' a un qui se fait prendre , on espere avec toute logique qu 'il prendra le maximum!!!!

4.Posté par pierre le 04/11/2009 18:14
Ben quoi ma là di a zot que le Maire de Saint André Eric Fruteau na rien a voir la dan, d'accord que le Imazoute c'est son grand dalon d'enfance mais la pas donne à li l'agent pou la campagne municipal où comprends pas même, le Fruteau lé un homme honnête avec des gants blanc.

5.Posté par papapio le 04/11/2009 20:21
Les % d'avancements de travaux, signés en PV contradictoires (Maitre d'Oeuvre et d'Ouvrage) permettent les déblocages de fonds par tranches de travaux. Pour toute rallonge de budget, une commission interne de la DDE doit statuer, faire voter et valider par la Direction...

Morale: Ingénieurs, architectes et Chef des travaux étaient au minimum informés... De quoi alimenter les investigations et PEUT ETRE faire le LIEN avec d'autres affaires restées pourtant en L'ETAT au Parquet...
Allez Vérine, c'est maintenant qu'il faut nous aider, nous comptons sur vous...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales