Blog de Pierrot

Ils ont osé ! Aucun député de la Réunion n'a voté pour la transparence des indemnités

Vendredi 20 Juillet 2012 - 17:47

Ils ont osé ! Aucun député de la Réunion n'a voté pour la transparence des indemnités
Les députés n'ont décidément pas envie que l'administration fiscale vienne mettre son nez dans leurs notes de frais. Ils ont voté cette nuit, à une écransante majorité, 119 voix contre 9, contre la fiscalisation des 6.412 euros de leurs Indemnités représentatives de frais de mandat (IRFM) sur lesquelles ils ne paient aucun impôt et pour lesquelles ils n'ont aucun justificatif à fournir. Cette somme est sensée leur permettre "de faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l'Assemblée", comme le loyer de leur permanence ou des frais d'impression ou de restauration. Mais il est de notoriété publique que nombre d'entre eux utilisent cette somme pour payer des dépenses personnelles (voir notre article "Les députés et leurs indemnités : faites ce que je dis, pas ce que je fais ")

Courageusement, un député centriste, Charles de Courson avait déposé un amendement en vue de fiscaliser, c'est à dire de rajouter sur sa déclaration de revenus la partie de cette indemnité qui ne serait pas utilisée à des fins professionnelles. Ce qui aurait obligé chaque député à remettre aux services de l'assemblée nationale des justificatifs de leurs dépenses (loyer de permanence, frais d'impression, etc...). Ce qui en soit n'a rien de choquant puisque c'est ce que font des millions de salariés dans le cadre de leurs entreprises.

Apparemment, c'était trop demander à nos parlementaires qui n'avaient vraiment pas envie que l'on vienne voir ce qu'ils font avec ces 6.412 euros d'argent public qu'on leur verse. Ils veulent bien voter des lois pour contrôler ce que font les autres dans leurs entreprises, mais pas question de s'appliquer à eux mêmes les mêmes règles !

Hier soir, seuls 24 députés ont voté pour. Six socialistes ont voté en faveur de l'amendement pour plus de transparence présenté par Charles de Courson: Selon Le Monde, il s'agit de "Marie-Anne Chapdelaine (Ille-et-Vilaine), Viviane Le Dissez (Côtes-d'Armor), Catherine Lemorton (Haute-Garonne), Elisabeth Pochon (Seine-Saint-Denis), Odile Saugues (Puy-de-Dôme) et Pascal Terrasse (Ardèche). Ce dernier avait été un des députés épinglés sur ce sujet par Mediapart. La majorité du groupe socialiste a voté contre ; sept de ses membres se sont abstenus.
Le reste de la gauche soit s'est abstenu - écologistes et Front de gauche -, soit n'a pas pris part au vote dans le cas des radicaux de gauche.
Les députés UMP se sont prononcés très largement contre l'amendement. Six ont voté pour : Georges Fenech (Rhône), Nathalie Kosciusko-Morizet (Essonne), Pierre Morel-A-L'huissier (Lozère), Fernand Siré (Pyrénées-Orientales), Thierry Solère (Hauts-de-Seine) et Dominique Tian (Bouches-du-Rhône).
Les centristes, à l'inverse, se sont tous prononcés pour l'amendement "transparence", soutenu par le président du groupe UDI, Jean-Louis Borloo.
Les deux députés du Front national, non inscrits, Marion Maréchal-Le Pen (Vaucluse) et Gilbert Collard (Gard), ont voté pour l'amendement
".

A la lecture de cette liste, une constatation s'impose: nulle trace d'un de nos députés de la Réunion. Soit ils n'ont pas participé au scrutin, peut être parce qu'ils n'étaient pas dans l'hémicycle ce qui est quand même un comble s'agissant d'un vote aussi grave que celui du budget rectificatif 2012, soit ils ont voté contre l'amendement comme l'énorme majorité des députés présents...

Lire aussi l'article de 20 Minutes sur le sujet.
Pierrot Dupuy
Lu 5262 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

61.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/07/2012 22:49

ah gunet...
ce char à bia ?

vous ne m'en voudrez pas de focaliser sur le fonds, et non sur la forme, le contenu de mes zécrits.

voilà qui est réécrit, avec le sens qui permet à certains, de bien comprendre.
s'il fallait résumer mon propos à cette seule phrase, voilà qui est fait.

60.Posté par Quel charabia ! le 24/07/2012 20:25

Aussi, vous ne m'en voudrez, encore une fois de ne pas de focaliser sur le fonds, et non sur la forme, le contenu de mes zécrits..

Non mais, c"est quoi ce charabia ???
Armand GUNET
Correcteur de presse

59.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 24/07/2012 18:54

À Post. 55 – DURANDAL

Vous oubliez de préciser : « …et les salaupiaudes… » qui ne crachent pas dans la « gamelle » non plus. De douces femmes, des séductrices comme notre Huguette, faisant, sans retenue aucune, publiquement, du gringue à LUREL !!! Durandal, nous ne sommes plus en chevalerie ! Notre trio de députées, c’est des bêtes, de vraies bêtes goulues…

58.Posté par ti zoreil. le 24/07/2012 10:08

@ 56.Posté par coco de lo

Je partage votre avis...

" Perseverare diabolicum est " serait attribué à Sénèque ...

57.Posté par coco de lo le 24/07/2012 02:19

55.
FN y compris?

56.Posté par coco de lo le 24/07/2012 02:18

eh oui, cher expert ès qualité en dash... n'en déplaise, "au jour d'aujourd'hui", "dont au sujet de laquelle" et autre permissivité avec la langue de Molière, mort lui depuis bien longtemps tandis que d'autres s'agitent ou gesticulent inutilement (d'où l'expression, faire son gunet ou brasser comme jeanneau l'air (et non jeannot lapin)..)..j'en fais usage à l'occasion comme n'importe quel journaliste télévisuel ou autres commentateurs de quelqu'endroit de France ou de Navarre...

Hélas, mon vieux monsieur, tout se perd ! contrairement à ce qu'affirmait un physicien, pour qui tout se transforme car rien ne se perd.. Aussi je me rangerai plutôt de l'avis du physicien, la langue ne se perd pas..elle se transforme..ainsi va la vie..à quoi bon s'attarder sur les futilités du langage comme vous le faites, puisque tôt ou tard, nous retournerons à la terre..sans verbe ou dictionnaire à revisiter..

Gageons, pour ma défense, que l'enseignement distillé (plutôt que dispensé ?) ou soupaudré par l'entremise, non pas de ma tante Arthémise, mais de mes oreilles, ne fut pas assez efficace.. Blâmons donc ces professeurs de peu de foi, mais de beaucoup d'avantages, qui sous nos cieux, m'ont autorisé bien involontairement, à vous permettre de faire ce que vous savez faire le mieux, corriger les quelques fautes ici ou là et surtout les miennes (et quoi monsieur Jeannot, vous chercheriez à me rabaisser..que voilà une bien petite mesquinerie de la part d'un homme dont on se demande comment la sécurité civile ne l'a pas encore consulté sur les problématiques d'impact de l'eau largué par un canadair ou équivalent..), qui ne remettent pas en question la compréhension globale des idées que les mots, tournures et autres effets que la langue française m'autorise à son tour de faire l'usage qui m'agrée (de canard ??cf jeannot lapin ci dessus..ou dessous), ainsi qu'à "qui bon lui semble".

Hélas, l'essentiel est que je vous procure à vous ainsi qu'à d'autres, matières à étaler le peu de confiture grammaticale, orthographique et syntaxique à laquelle vous vous rattachez tant (sans doute pour affirmer la seule autorité que vous avez, celle du doigt mouillé en bas de la page du Robert ou du Larousse).

Toutefois, je constate que malgré les erreurs "dont au sujet desquelles" vous avez bien voulu "attiser mon intention" (si on peut plus faire dans l'auto dérision...), vous ne restez qu'en commentaire sur le forme, sans jamais aborder et on le comprend bien après l'épisode du DASH ou votre soutien inconditionnel pour notre bon Armand (pas Jeammeau..pas Jeanneau) et ses batailles "cervantèsques", le fonds.

Aussi, vous ne m'en voudrez, encore une fois de ne pas de focaliser sur le fonds, et non sur la forme, le contenu de mes zécrits..

Je ne sais plus qui disait..."perseverare diabolicum est"..

55.Posté par DURANDAL le 23/07/2012 19:15

Honte à tous ces salaupiauds qui nous tapent sur la gueulent mais s'en foutent plein la gueule et plein les poches

54.Posté par Papapîo, ni macro ni géniteur payeur le 23/07/2012 10:58

"Faites c'que j'dis pas c'que j'fais".... C'est exactement ça... Même Huguette, si vertueuse...
Didier ROBERT au moins a annoncé la couleur depuis longtemps...
Mais Huguette, quand même... si attachée à l'égalité, à la Parité... pour elle...

53.Posté par Pierre VERGEREAU le 23/07/2012 10:39

C'est évidemment choquant de lire qu'aucun de nos députés n'aurait voté pour la transparence. J'ai beaucoup de mal à accepter cela de députés qui ont soutenu Hollande pour le" changement maintenant ". Où sont les grandes envolées, les tirades de meetings où tout devait être propre, net et sans bavure ! Je souhaiterais que nos représentants puissent nous apporter un éclairage sur cette position.

52.Posté par Gérard Jeanneau le 23/07/2012 05:22



NDLDLP post 51

déontologie dont au sujet de laquelle un réunionnais, faut il le rappeler, est amené à faire des propositions...

Grand Dieu ! Quel français ! Et dire que mes anciens élèves risquent de se trouver à la bonne école de NDLDLP ! Vite, François le Débonnaire, recrute encore d'autres professeurs pour corriger les ravages de NDLDLP !

51.Posté par ndldlp le 22/07/2012 21:17

donc pour résumer..on reproche à un UMP d'avoir pondu un texte visant à fiscaliser donc à admettre que les députés utilisent à mauvais escient l'argent qui leur est octroyé ...plutôt qu'à leur rappeler la règle et la sanction envers ceux qui ne respecteraient pas la "déontologie" du député, déontologie dont au sujet de laquelle un réunionnais, faut il le rappeler, est amené à faire des propositions...

50.Posté par Bertrand le 22/07/2012 08:59

en globalisant tous ces partis on devrait avoir NLP

Nique Le Peuple

ça se résume à ça

49.Posté par coco de lo le 22/07/2012 08:37

Sujet populiste symptomatique de la societe francaise...

48.Posté par SEVERIN le 21/07/2012 23:58

Oté créole, réveille a zot mon gosse serce in zob d'été pou paye in pé ces études il la dan léki. Parcequé la priorité i va dan le personnelle maké par in parti politique,ensuite par le personnel ancienneté et ça ké ce soit le privé ou public .En France plis ou lé étranger ou rapporte en voix électorale ou lé prioritaire,sinon dan le ki.Nous le créole on s'est pas bruler les voitures ou les centres de collectivités de la ville.Alors a partir de là ti représente rien man,que ta gueule de bon a rien et ta famille que ta essayer de mettre en place.pou avoir la solidarité avec créole comme ou dans la même merde ti pé courir.Parcequé bana i manze dan la même assiette.In yab des Yvelines

47.Posté par Béa le 21/07/2012 22:15

au post 43 .... c'est exactement le produit qu'il faut avoir .... mdr
je suis fière d'avoir voté blanc

46.Posté par électeur écoeuré le 21/07/2012 18:02

Pourquoi Thierry Robert qui est seul du Modem pour représenter , SOI-DISANT, les valeurs de François Bayrou et qui n'attend pas ces indemnités pour vivre,... n'a-t-il pas oser voter pour la transparence de ces indemnités pour se démarquer des autres élus SURTOUT les menteurs et menteuses Réunionnais qui par leur comportement SCANDALEUX viennent de démontrer que leur première et UNIQUE préoccupation est :

DEFENDRE LEURS PROPRES INTERÊTS !!!

45.Posté par Troll le 21/07/2012 17:37

Moi je m'en fout !! J'ai de la vaseline !!

44.Posté par HOARAU YANNIS le 21/07/2012 17:09

On peut toujours réver d'un système à la nordique ou tout est transparent ou presque il me semble ..mais pourquoi focaliser uniquement sur les députés...regardons au niveau local ...les voitures de fonction des administrations publiques. qui roulent le week end...et ne parlons pas des frais de bouche..Mais c'est un bon marronier qu'on nous ressort à chaque nouvelle rentrée parlementaire. et ça ne change jamais..
Vaut mieux encore etre tres exigeant au niveau de vos demandes de vos démarches auprès de l'administration et des fonctionnaires qui les composent.Faites leur sentir que leurs rénumérations proviennent de nos impots et bizarrement vous verrez leur comportement changer croyez moi..c'est un premier pas..Et puis vous verrez avec la crise financière qui va perdurée ..si les salaires des fonctionnaires subissent une brutale baisse ces députés vont avoir chaud aux fesses ..

43.Posté par SEVERIN le 21/07/2012 15:00

Allons, pourquoi d'après vous ils s'entretuent entre eux, leurs militants sers de monnaies d'échanges.Uniquement pour la rentabilité du pouvoir exemple/ conquérir les terrains pour leurs promoteurs immobiliers qui rapportent une fortune et autre.Je crois que beaucoup d'entre nous ne comprennent pas qu'est-ce-que c'est d'avoir LE POUVOIR ABSOLUE.Eux si.Gauche comme Droite leurs priorité c'est de s'en mettre pleins les fouilles.In yab des Yvelines

42.Posté par JOSEPH le 21/07/2012 14:37

HONTE A TOUS LES PARLEMENTAIRES (Sénateurs et députés ) DE LA RÉUNION ET HONTE AUSSI AUX AUTRES ÉLUS ( MAIRES ,CONSEILLERS GÉNÉRAUX OU RÉGIONAUX (qui cumulent parfois au moins 2 mandats )qui ne semblent pas vouloir consentir le moindre petit geste de solidarité par ces temps de crise qui ne se terminera pas dans l'immédiat !!!VOUS DÉCLAREZ ,TOUS, QU'UN EFFORT GÉNÉRAL S'IMPOSE POUR COMBLER AU PLUS VITE LE DÉFICIT ABYSSAL LAISSé PAR LES DEUX GOUVERNEMENTS PRÉCÉDENTS (le dernier surtout ) ! LA GROSSE MAJORITÉ DES FRANÇAIS EST D'ACCORD LA-DESSUS : LA CRISE N'EXPLIQUE ABSOLUMENT PAS TOUT !!. MAIS ,VOUS VOUS DISPENSEZ DE FAIRE L’EFFORT QUE VOUS DEMANDEZ A D'AUTRES ( classes "favorisées mais aussi certainement aux classes dites moyennes_il ne faut pas se bercer d'illusion !_)!!! C' EST HONTEUX ,OUI, HONTEUX !!!!!!
METTEZ DONC( POUR VOTRE HONNEUR ET VOTRE CRÉDIBILITÉ )VOTRE ACTION ET ,OTRE COMPORTEMENT EN CONFORMITÉ AVEC VOS BELLES DÉCLARATIONS!
VOS ÉLECTEURS VOUS EN SERONT GRÉ ! ET QUI SAIT??? PEUT-ÊTRE QUE DES CITOYENS (classes moyennes imposables PAR EXEMPLE ) ACCEPTERONT PLUS FACILEMENT LES SACRIFICES QUE VOUS DEMANDEZ !IL FAUT CROIRE AU MIRACLE PARFOIS !!!!

41.Posté par social democrate le 21/07/2012 14:24

C'est vrai que pour un acte manqué c'en est un ! Lorsque l'on veut "moraliser" la vie publique c'est le genre de loupé qui fout tout par terre.
Concernant les élus de la Réunion je ne crois pas qu'ils étaient à Paris. Ceci dit ca ne change rien car même absent je pense que l'on peut donner des consignes de vote, ce qui aurait eu pour mérite de les distinguer parmi leurs pairs même si cela n'aurait rien changé au rejet du texte, apparemment.
Ce qui 'est cynique c'est que le texte en première lecture avait été rejeté par la droite et approuvée par la gauche. Aujourd'hui droite et gauche (pas les centristes) se sont mis d'accord (pour une fois).
La commission présidée par Jospin serait bien inspirée de représenter le texte une troisième fois car les citoyens à qui on demande de plus en plus et beaucoup trop ne sont plus disposés à laisser passer de telles aberrations dénuées de tout bon sens.
Mon entreprise a fait l'objet d'un contrôle de la CGSS récemment (sur 5 ans en arrière). Comme y'avait pas grand chose à gratter on est allé nous reprocher de donner les tickets restaurants (6.10 euros unité) pendant les congés de nos salariés. Classe comme sanction. Résultat 1 mois par an on supprime les tickets. Autre sanction : la prime Cospar. Nos salaires sont 20% supérieurs à ceux de notre profession, nettement au dessus du smic mais juste en dessous du seuil Cospar. En ces temps difficiles (et qui durent maintenant depuis 2007) nous avions convenu avec nos salariés de ne pas appliquer cette prime (largement compensée par le 13ème mois et une mutuelle entièrement prise en charge par la boîte). Et ben nous avons été redressés sur cette prime Cospar que nous n'avons pas distrbuée. En clair on nous inflige des cotisations sur des rémunérations non allouées.
En 2008 nous étions 12, aujourd'hui 8. L'année dernière la banque a refusé de nous suivre sur des investissements pour diversifier l'activité en raison d'une baisse d'activité.
J'ai emprunté à titre personnel pour relancer la machine. Aujourd'hui non seulement je rembourse les prêts mais en plus ai du mal à me verser mon salaire (2 x fois le plus petit de l'entreprise). Au ryhtme où les choses se dégradent j'envisage très sérieusement de cesser l'activité l'année prochaine. Pas par égoïsme (mes salariés bénéficieront du chômage mais pas moi) mais par lassitude de devoir toujours faire plusd'effort pour toujours moins de résultat. Notre pays se paupérise, la situation se dégrade et le pire c'est que droite comme gauche personne ne nous donne l'espoir ni l'envie de faire des efforts pour concrétement nous sortir de l'ornière et atteindre des lendemains meilleurs. Le pire est finalement l'absence de sincérité de nos politiques, l'abscence d'originalité dans un projet de société et toujours cette désagréable impression de faites ce que je dis, pas ce que je fais.

40.Posté par Petit électeur le 21/07/2012 13:37

Je vous donne rendez-vous lorsqu'ils devront se prononcer sur le non cumul des mandats ....
Moi Président...
Où sont tous ces experts socialo- komunists-vérolo pour nous faire avaler le bien fondé de cette arnaque ?
Aidez-nous à comprendre les gars ...
Je vous attends j'ai soif de compréhension....
Allez à vos claviers. Merci d'avance.

39.Posté par Caton2 le 21/07/2012 12:20

( Source Mediapart avant les élections législatives)

« L’Assemblée nationale n’interdit pas aux députés de faire de bonnes affaires immobilières avec l’argent public, bien au contraire. Aucun local ne leur étant fourni, la plupart des parlementaires louent une permanence en circonscription, qu’ils payent en toute logique avec leur enveloppe « IRFM », cette indemnité de 6 400 euros mensuels destinée à couvrir les frais professionnels (trop souvent détournée à des fins personnelles, comme l’a montré Mediapart au travers du cas de Pascal Terrasse). Mais bizarrement, l’Assemblée autorise aussi les élus à puiser dans leur « IRFM » pour acheter leur permanence.

Cette faveur est un peu folle : à l’issue de leur mandat, les parlementaires conservent en effet l’entière propriété du bien immobilier acquis en partie avec des deniers publics. Ils peuvent le revendre à loisir, éventuellement engranger une plus-value au passage. « En clair, avec l’argent de l’Assemblée, certains se constituent un patrimoine pour l’après-mandat ! » résume un député soucieux de garder l’anonymat. Dans la liste des heureux propriétaires, on retombe sur Pascal Terrasse. Le système de l’IRFM se prête décidément à toutes les dérives.

D’après nos informations, le Palais-Bourbon a donc failli prendre une mesure radicale cette année : interdire aux députés d’utiliser l’IRFM pour acquérir leur permanence, ou tout autre bien immobilier ; les obliger, en clair, à piocher plutôt dans leur trésorerie personnelle. Cette hypothèse a été discutée au sein d’une commission spéciale composée de quinze députés de tous bords, inconnue du grand public mais importante en coulisses puisqu’elle s’occupe des comptes de l’Assemblée. L’un de ses membres, Patrice Calméjane (UMP), était chargé, dans le plus grand secret, de proposer des pistes de réforme de l’IRFM. Rien de révolutionnaire ne lui était demandé, juste deux ou trois idées pour assainir un tant soit peu le dossier.

« Déniaisé » par les services financiers du Palais-Bourbon qui connaissent par cœur les trucs et astuces des députés, Patrice Calméjane a présenté son rapport le 19 décembre dernier, et soumis deux propositions à ses collègues : outre la fin des achats immobiliers, il a recommandé d’en finir avec une pratique « étonnante », qui consiste chez certains députés à transférer des fonds de leur enveloppe « collaborateurs » (prévue pour rémunérer des assistants et gérée en direct par l’Assemblée) vers leur enveloppe « IRFM » (propice à tous les détournements puisqu’elle n’est soumise à aucun contrôle).

Cinq membres de la commission ont voté pour, cinq ont voté contre. Comme l’égalité vaut rejet, cette modeste réforme de l’IRFM a été purement et simplement enterrée. Les deux mesures mises sur la table relevaient pourtant d’un bon sens républicain.

L’interdiction d’acheter des biens immobiliers

I l n'existe aucun registre listant les députés devenus propriétaires de leur permanence. Mais au hasard, on tombe aussi bien sur Jean-Jacques Urvoas (PS) ou Jean Lassalle (MoDem), qui n’en font pas mystère, que sur Jean-Pierre Decool (apparenté UMP), qui s'est acheté un local dans le Nord à « 50 000 euros environ ». « Ça revenait moins cher à l’Assemblée qu’un loyer », justifie-t-il. Tous admettent piocher dans leur IRFM pour rembourser un prêt immobilier. Certains feront une bonne affaire, d'autre non. Les mêmes possibilités existent d'ailleurs au Sénat, où elles ont bénéficié par exemple à Jean-Luc Mélenchon (qui a réinjecté l'argent de la vente de sa permanence à Massy dans sa campagne électorale).

Pour Patrice Calméjane, l’Assemblée n’a pourtant aucune raison de financer à travers cette enveloppe l’acquisition de « biens durables » qui tombent dans l’escarcelle des parlementaires à l’issue de leur mandat et parfois les enrichissent.

« Au fond, c’est tirer profit de l’argent du contribuable ! » dénonce un membre de la commission spéciale partisan de la réforme. « À l’aide de l’IRFM, des collègues de province se sont payés des pied-à-terre à Paris », pointe un deuxième. Aurait-il quelques noms à disposition ? « Je sais que ça existe in abstracto », esquive l’élu, prudent.

« C’est un avantage, en effet, que nous consent l’Assemblée, reconnaît Muriel Marland-Militello (UMP), qui a fait l’acquisition de 70 m2 à Nice. Mais vu la précarité de notre métier, je trouve ça normal. Et puis vous savez, j’aurais fait une meilleure plus-value en plaçant mon argent ailleurs ! Acheter sa permanence, c’est surtout un moyen de montrer qu’on s’inscrit durablement dans sa circonscription. »

Quand ils découvrent ces facilités financières, nombre d’assistants parlementaires s’étonnent. À Dijon, Stéphanie Marquand-Chatelet s’en est même offusquée auprès de son député, Bernard Depierre (UMP), devenu propriétaire d’un appartement de plusieurs pièces au centre-ville. En 2010, elle l’a carrément écrit dans un courriel à son patron (entre autres reproches) : « Je ne veux pas cautionner l’utilisation faite de certains moyens publics mis à votre disposition. » Licenciée pour faute grave dans la foulée, Stéphanie Marquand-Chatelet a fini par obtenir devant les prud’hommes, en février dernier, que Bernard Depierre lui verse 30 000 euros de réparation.

Pascal Terrasse, le socialiste récemment épinglé par Mediapart pour avoir réglé des vacances au soleil avec son IRFM, doit lui aussi reconnaître qu’il pompe dans son indemnité professionnelle pour rembourser les crédits de sa permanence en Ardèche. Un brin embarrassé, il promet toutefois qu’il « la remettra au parti socialiste » à la fin de son mandat. Enrichir son parti politique est-il pour autant plus légitime ?

En finir avec la captation de fonds prévus pour les assistants

En fin d’année, c’est systématique : les députés reçoivent un courrier des services financiers de l’Assemblée, leur expliquant qu’ils ont quelques jours pour opérer un drôle de transfert. Ceux qui n’ont pas utilisé l’intégralité de leur enveloppe « collaborateurs » (9 100 euros par mois, théoriquement réservés au paiement d’assistants parlementaires), peuvent transvaser le reliquat sur leur compte IRFM – le Palais-Bourbon fixe tout de même un plafond de 6 000 euros brut maximum. En d’autres termes, l’Assemblée organise le détournement de fonds réservés aux assistants, au bénéfice des élus eux-mêmes !

« C’est un détournement de fonds publics », dénonce Jean-François Cassant, le secrétaire général du syndicat USCP-Unsa, représentant les collaborateurs de députés. Son indignation est d’autant plus forte qu’il sait pertinemment – comme tout le monde à l’Assemblée – qu’une partie de cette manne sert ensuite à financer le train de vie personnel de certains députés. « Ces sommes correspondent au moins à des dizaines d’emplois », regrette Jean-François Cassant.

Alors, combien de députés se livrent à ces « manipulations » parfaitement légales ? Interrogée, l’Assemblée ne répond pas. Quel montant global ces transferts ont-ils représenté en 2010 ou 2011 ? Silence. Cette année, compte tenu des législatives, les députés ont été informés qu’ils avaient jusqu’au 8 avril pour se livrer à ces drôles de jeux comptables. »

Vous avez pu constater comment les socialistes, nouvellement majoritaires, ont « moralisé » leurs comportements: en chantant « tout va très bien Madame la Marquise! »

38.Posté par Comité des jeunes du tampon le 21/07/2012 12:05

Comme le jeu dit audace ou vérité ?? Voilà la réponse de nos élus .....transparence vérité solidarité .... On pourrait rajouter secret mensonge ...

37.Posté par Petit électeur le 21/07/2012 11:58

Ils ont été combien à voter la fiscalisation des heures supplémentaires?
Cherchez l'erreur...
Moi Président....
Elle n'est pas belle la vie ?

36.Posté par Hypocrisie totale le 21/07/2012 11:41 (depuis mobile)

La population a toujours été manipulée!

Seule une douce révolution pourra changer les choses ici !
Ils nous prennent tous pour des cons !
Les lobbies et les politiques dirigent l'économie ENSEMBLE !
Le Chomage explose et les riches exultent.

35.Posté par Caton2 le 21/07/2012 11:15

Vous comprenez maintenant pourquoi ces gars flattent la populace dans le sens du poil, nous serinent ce qu’on veut entendre avec la conviction qu’il faut pour nous embobiner?
« Vous inquiétez pas les gars, ça va changer! On taxera les riches, on donnera leur fric aux pauvres, on augmentera le smic, les aides sociales... Votez pour nous!»
En fait, c’est: « votez pour notre porte monnaie! On va s’en mettre plein les fouille comme d’hab’, pendant que vous autres, pauvres pantins, vous serez taxés, pressurés, manipulés mais rassurés par notre belle parole endormifiante!»
« Fais un somme
Sans méfiance
Je suis là
Aie confiance »
Ça ne vous rappelle rien?

34.Posté par DON PAKE le 21/07/2012 10:48

MAIS DE QUOI VOUS PLAIGNEZ VOUS ? QUI LES A ÉLU ? C EST VOUS ! ALORS LES BONS PRINCIPES ET LES PAROLES DANS LE VIDE FONT PARTI DU POTENTIEL STÉRILE QUE VOUS LEUR AVEZ DONNE. CHOMAGE, INJUSTICE, MAFIA... LA PROCHAINE FOIS AU LIEU DE PLEURNICHER VOUS VOTEREZ POUR DES JEUNES PLEINS DE PROMESSES ET AU MAINS PROPRES. GIRONCEL, HAMILCARO, HOARAU, FONTAINE SONT DES REPRIS DE JUSTICE; LEBRETON AVEC SES 52% DE CHOMAGE FINALEMENT VOUS L AVEZ BIEN CHERCHE ET C EST BIEN FAIT. AU LIEU DE GAGNER UN PTI BOULOT SOUS PAYE OU BENEFICIER D UN CAMION DE TERRE EN CONTRE PARTIE DE VOTRE SOUTIEN A CES GUIGNOLS LA PROCHAINE FOIS VOUS VOTEREZ POUR UN AUTRE, POUR L HEURE CE SONT VOS ENFANTS QUI VONT EMPATHIR ET AU PRIX FORT; L ÉGOÏSME SE PAYE ET AU PRIX FORT ! MOI JE DIS BIEN FAIT POUR VOUS ! GOUT A NOU; ET POST 10 TU AS RAISON A 200% ! VIVEMENT QUE CA PETE !

33.Posté par rantanplan le 21/07/2012 10:35

Petit calcul de CM2
: 577 députés à l'assemblée, donc un député représente 0.173% des décisions prises dans notre pays.
Ça devrait les rendre modeste sur leur importance dans l'avenir de notre Pays.
Epreuve de Bac 2013
A raison de plus de 10 000€ par mois plus billets d'avions, plus notes de frais.etc...
Combien va payer le contribuable moyen pour ce monumental " 0.173% de grattage d'ki"

32.Posté par rantanplan le 21/07/2012 10:23



Les indemnités des députés : 100% payées avec notre argent !

En plus de nombreux avantages, un député dispose chaque mois :

- d'une indemnité parlementaire de 7.100€ brut
- d'une somme de 9.138€ pour ses collaborateurs
- d'une indemnité forfaitaire de 6.412€ brut, pour faire face aux dépenses liées à l'exercice de son mandat (appelée Indemnité Représentative de Frais de Mandat : IRFM)
Cette dernière indemnité n'est soumise à aucune demande de justificatif et n'est même pas soumise à l'impôt sur le revenu !
L’Assemblée nationale verse sur un compte bancaire au début de chaque mois et pour chaque député cette somme de 6.412€ qu'il/elle dépense comme bon lui semble sans aucun contrôle, de qui que ce soit. Pire, les sommes non dépensées reviennent en fin d'année au député (et non en avons 577) qui peut en disposer comme bon lui semble !
Parce que chaque Français se serre la ceinture en période de crise, parce que c'est notre argent, les 577 députés se doivent, plus que tout autre, d'être exemplaires et transparents. D'ailleurs, il n'existe pas une entreprise qui ne soit dans l'obligation de justifier ses dépenses !
Contribuables Associés qui lutte pour une meilleure gestion de l'argent public, l'argent de tous les Français sans exception, réclame que les députés aient aussi à rendre des comptes en apportant enfin des justificatifs de leurs dépenses.
De toute urgence, le nouveau président de l'Assemblée nationale, Monsieur Bartolone, doit prendre des mesures exemplaires :

- parce ce que le contexte économique est grave,
- par nécessité éthique et civique, comme l'a défendu le nouveau président de la République tout au long de sa campagne,
- parce la démocratie se doit d'être transparente aux yeux des Français qui payent par leurs impôts.



31.Posté par PECPEC le 21/07/2012 10:12

Voila la qualité de nos representants, de vulgaire voyous qui piquent dans la caisse légalement. Elle est belle notre société...Il en dit quoi le Jospin qui doit "moraliser" la vie politique ?
Une présidence normale qu'ils disent....

30.Posté par friday le 21/07/2012 09:37

vive la france!
quel beau pays décidément.

j'espère qu'ils vont rajouter plein de petits radars/tirelires pour continuer à faire payer les dangereux criminels qui roulent trop vite.

je retiens par contre les noms de ceux qui ont voté pour, et celui du député qui a initié cette mesure.
Ce serait décevant que Thierry Robert ait voté contre, ou se soit abstenu... Peut-on savoir comment il a voté?


29.Posté par taratata ! le 21/07/2012 09:36

M Dupuy, ce sujet est trop important pour que vous laissiez les choses en l'état ! Initiez une pétition adressée à F. Hollande lui demandant un référendum concernant la fiscalisation des revenus de nos députés ! le peuple doit choisir comment ses représentants dépensent son argent !

28.Posté par isa974 le 21/07/2012 09:33

et dire que ces gens qui representent la population ont voté pour que les gens qui souhaitent travailler plus pour pouvoir vivre un peu mieux payent encore et encore!!!! Un président normal a t'il dit???? ces gens qui sont censé soutenir la population, pensent d'abord à leurs portefeuilles c'est tout, nous on ne fait que subir et payer payer et encore payer.

27.Posté par Zbob le 21/07/2012 09:28

Petit rappel , il y a quelques mois ces mêmes députés se sont votés la prolongation de leurs salaire de député ( avec tarif dégressif j'en conviens) pendant les 5 ans qui suivent leur non réélection!
A l'époque Huguette Bello avait fait preuve d'une belle hypocrisie ( mais c'est vrai qu'elle était encore au PCR...ah,ah,ah!) en s'abstenant et en le proclamant bien fort sur les ondes locales...mais oubliant de dire qu'elle ne risquait rien à ne pas voter, elle savait que:
1 ) la loi serait adoptée
2) qu'elle en bénéficierait...
Bon , ce n'est pas normal, pas moral sans doute ( mais moral et politique...)mais que feriez vos à leur place?Vous croyez que vous accepteriez , d'être contrôlés alors que pour l'instant la loi permet que vous ne le soyiez pas?

26.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 21/07/2012 08:48

JE SUIS SANS VOIX !

* Même les deux groupies d'ANNETTE, Monique et Ericka ??

* Même la très pure,la très belle et la très élégante Huguette ???

JE SUIS SANS VOIX !!!

25.Posté par Gérard Jeanneau le 21/07/2012 07:53

Rappel :

Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 189,27 € net par mois.

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...).

Avantages : les députés disposent de 9 138 € bruts par mois sous forme de crédit destiné à rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d'un abonnement internet. Le président de l'Assemblée nationale jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.

Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

Il faut ajouter éventuellement la pension de retraite versée intégralement.

Ainsi Huguette Bello perçoit 16.200 euros, après écrêtement + 2.800 euros pour la retraite. On est tout proche des 20.000 euros mensuels si on ajoute quelques broutilles glanées ici et là dans les collectivités par des pleins d'essence, des frais de restauration, et j'en passe, et de bien bonnes, qui échappent au calcul des impôts.

Idem pour le bien pauvre latiniste Jean-Claude Fruteau. Merci les moutons de contribuables de bien vouloir tolérer tout cela sans chercher à faire une seconde révolution.

Les privilèges de l'Ancien régime ont la vie dure dans notre bonne République. Les nouveaus seigneurs, ce sont nos députés, nos sénateurs, nos présidents de collectivités et de SEM : ils tricotent leurs propres lois de la plus belle façon. Ils sèment à tout vent pour leurs augustes personnes ! Le plus légalement du monde !

L'injustice, qui a pignon sur rue, c'est maintenant.

24.Posté par fiuman le 21/07/2012 07:19

Nous devons remarquer que 100% des députés du FN ont voté pour cet amendement............

23.Posté par Le Taliban. le 21/07/2012 06:13

Bravo. Nous sommes tous complices et macros en mème temps.
577x par 6412€=3699724€ soit pour les Nostas 24270189.44FF.
Après tout c'est bien la crise!!!!!!

22.Posté par lastic le 21/07/2012 06:11 (depuis mobile)

Lamentable.

21.Posté par Swchizer le 21/07/2012 02:23

Vive la FRANCE et le PS pendant qu on demande qu on taxe a tout va et releve les tx des impots pour trouver 33 Milliard nos cheres deputes eux ne participent pas a l effort nationale. Vive la republique et notre chere president. C Bareigts et Orphé qji doivent etre contente...

20.Posté par Les impôts ? C'est pas pour moi !!! C'est pour les autres !!! le 20/07/2012 23:32

Une belle pensée de Henri Guaino, nouveau député (UMP) des Yvelines, qui a estimé, le 16 juillet, sur i-Télé, que "si les députés sont obligés de justifier chaque dépense, alors ils ne vont plus être des députés libres"

En effet ... Il vaut mieux être libre de voler le fisc et de s'auto octroyer des privilèges ...

Pour rappel : L'amendement Courson proposait de fiscaliser la part de l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) non utilisée à des fins professionnelles.
Les député ont donc voté pour des revenus net d'impôt ...
C'est une grande partie de ces députés qui vont voter pour la tranche d'impôt à 70%. A partir du moment où ils peuvent voter pour que les votants y échappent, tout va pour le mieux ...

19.Posté par taratata ! le 20/07/2012 21:53

Bande de crapules, à quand une nouvelle nuit du 4 août ?
Représentants de qui déjà ? pas de moi en tout cas, lamentables mais le juste reflet de cette société de privilèges et de privilégiés, surtout en haut de l'appareil ! Révolution, en commençant par changer ces enfoirés ou leur mentalité !

18.Posté par Pipelette le 20/07/2012 21:50

D'accord avec Mme Rossand Christiane..... pffff c'est un acquis cette indemnité de 6 et quelques poussières ? Pourquoi leur demander leur avis à cette bande de v..... s ? leur indemnité de base (pas mal tout de même) et le reste en fonction des VRAIS frais. Nous citoyens devont regarder les bras ballants ou avons nous notre mot à dire ??????? Ce n'est pas juste !!!!!!!!! avions, fringues, bouffe etc payés et en plus .... çà ?????? STOP STOP STOP comment faire ?

17.Posté par David Asmodee le 20/07/2012 21:50

En même temps, ils déterrent le vieux jospin qui reposait en paix à l'île de Ré pour qu'il préside une commission de moralisation de la vie publique. Un rapport inutile et couteux sera pondu en novembre.

16.Posté par tiquatorze le 20/07/2012 21:46

Profiteurs et profiteurs qui se croient au dessus des autres. Detestons ces politiciens ultra privilégiés et sans obligation de resultats, qui ne vont récolter que la haine vu leur comportement.

15.Posté par Bertrand le 20/07/2012 21:25

Nous avons trop de princes et de rois de la république

Retour au Roi

14.Posté par ROSSAND Christiane le 20/07/2012 21:17

Twitter
On aimerait avoir une liste nominative des députés qui ont voté... Histoire de s'en rappeler lors d'une prochaine élection ! Et sur ce sujet, pourquoi ne pas faire un référendum ? Ce n'est quand même pas à eux de décider en fonction de ce qui les arrange. Les patrons c'est nous : on les élit, on les paye avec nos impôts.

13.Posté par st-louis le 20/07/2012 21:07

577 fois 6412 fait le calcul.
y faut supprimé et c'est tout et sera un bon bouchon po le trou de l'etat. dans cinq ans , y faudra lance un appel d'offre po trouve deus trois députés. c'est sur toute bann tetes couronnés par notre incredulité y gaign fait économies, mais la point un president
" couillus" (pardon po l'expression) va oser. mi commence regrette mon vote!

12.Posté par Cedric Citharel le 20/07/2012 20:44

Twitter
À force de protéger leurs privilèges, ils finiront par convaincre le peuple que seule la violence nous permettra de créer un système plus juste.

Politique du chaos

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >