Sport Réunion

Ils l'ont fait ! 1ère édition de la diagonale des Flous

Samedi 4 Novembre 2017 - 11:00

Bilan en récit par Isabelle Provost, responsable randonnée du comité Réunion de l'Association Valentin Haüi, professeure d'histoire géographie, malvoyante. Les photos sont signées Bruno Rivière.


"Nous sommes partis à 26 : 11 déficients visuels dont 4 aveugles complets et 2 personnes très mal voyantes. Il y avait donc 15 guides entre 15 et 65 ans !

Dès l’entrée dans le cirque de Mafate, les premières difficultés se sont présentées. Il a fallu passer sur les gués, certes bien aménagés par l’ONF, mais bien difficiles pour les aveugles. La technique consiste à poser le bâton de l’aveugle sur la pierre suivante afin que l’aveugle puisse y poser le pied. Ces 5 passages à gué nous ont bien ralenti, mais ont tous été franchis sans problème, sans que personne ne pose le pied dans l’eau…

Ensuite, la journée fut un peu difficile car nous avons dû monter 800 m. de dénivelé sous un soleil de plomb, le long d’une falaise chauffée à blanc par le soleil. Heureusement, nous sommes restés groupés et un des guides a pris plusieurs sacs, est parti en avance pour les déposer, ramener de l’eau et reprendre d’autres sacs ! un vrai sherpa, pas cher !! Un François en très grande forme !

L’excellent carry ti jak boucané de M. Boyer nous a remis en forme ! Le lendemain, nous sommes repartis avec un rythme bien réglé, afin que tout le monde puisse suivre sans être distancé. Jean Claude, notre grand sportif aux 23 Grand Raid et 42 marathons a guidé toute notre longue chenille d’un pas sûr et régulier. Cette 2ème journée fut merveilleuse. Être perdus au cœur de Mafate, loin de tout, parmi les oiseaux que Jean Claude nous nommait. Les points de vue merveilleux ont ponctués cette deuxième journée et nous avons eu l’impression qu’elle était moins dure alors que nous avons parcouru 7 kilomètres et 850 m. de dénivelé positif et 750 m. de dénivelé négatif !! Plus que la veille, mais les nuages ont eu la bonne idée de cacher un peu le soleil et les filaos ou les branches nous ont procuré une ombre fraîche et salutaire.

Être ainsi au cœur de Mafate fut un vrai cadeau pour tous : baignade très joyeuse dans le Bras d’Oussy, pause repas sous les filaos. Pourtant les difficultés furent encore nombreuses, principalement la grande descente après Ilet à Bourse. Une main courante rassure un peu, mais c’est si difficile de poser le pied dans une telle pente avec l’impression que l’on se jette dans le vide à chaque pas. Heureusement, une belle confiance s’était installée entre les DV (Déficients Visuels) et leur guide, tout le monde était très attentif et concentré et encore une fois l’obstacle fut franchi sans problème. Que de victoires !

L’arrivée à Ilet à Malheur fut une belle récompense, le petit îlet niché sur son plateau, la petite chapelle où certains se sont arrêtés pour remercier et demander le courage pour le lendemain et surtout l’ACCUEIL de M. Libelle.

Qu’il est bon de boire quelque chose de frais après tant d’effort, de rire ensemble. Une bonne séance d’étirement organisée par Killian, notre kiné ! Un DV kiné, c’est une aubaine !! Merci Killian, zéro courbature après ces 3 jours !

Un repas somptueux, pantagruélique et savoureux : poulet la Kour succulent et salade fraîche croquante ! et ensuite soirée Maloya. Quelle ambiance ! Tout le monde a dansé, chanté, rit jusqu’à 23h. Johny n’a pas quitté la piste une seule seconde. Quelle énergie ! Il exultait de joie, en éloignant de lui toutes les souffrances de vivre seul lorsque l’on a perdu totalement la vue. Merci M. Libelle pour tout ce bonheur que vous nous avez offert.

Dernier jour, mais pas le moindre : devant nous le sentier scout avec ses 1000 m. de dénivelé, son passage étroit à 2 fesses, la descente dans la grande ravine, beaucoup de difficultés en perspectives, mais tout le monde y croit, tout le monde est confiant et Jean Claude continue de régler la marche sur un rythme accessible à tous. Les points de vue merveilleux, les odeurs de cette forêt primaire, l’air qui devient plus léger au dessus des 1000 m., le frais ombrage des arbres qui forment une voûte au-dessus de nos têtes, tout cela nous fait oublier les difficultés. Et puis, pour ces derniers jours, nous avons 3 sherpas ! François toujours en forme et nos 2 ados qui ont dû faire 4 fois le sentier scout dans la journée !!! On les voyait arriver en courant : « Qui nous donne son sac ! » et repartir presque aussi vite avec 2 sacs chacun !! Merci à vous 3 ! Ti’pas ti’pas, nous avons traversé, nous avons monté, toujours monté pour arriver sur le petit plateau avant 2 fesses. Constant y a découvert une merveilleuse clairière, une belle étendue d’herbe verte et douce, baignée de soleil et légèrement ombragée par les feuillages délicats de gigantesques tamarins, le Paradis !! moi, j’y serai bien restée !!

Hé oui, depuis tant de mois je prépare cet événement et voilà que bientôt tout sera fini. J’y ai cru pour tout le monde, même si parfois j’avais un peu peur que ce soit trop dur pour certains et là, voilà que tout va se terminer… J’ai un pincement au cœur et j’aimerai que le temps s’arrête un peu…

Nous reprenons pourtant le sentier et nous arrivons tous groupé à Bord Martin !!! Quelle émotion ! La fierté de l’exploit réalisé, le bonheur de ces 3  jours de solidarité magnifique, les complicités nées entre nous, les sourires, les rires, la joie indescriptible. J’ai pleuré de joie dans les bras de Marie Rose. Depuis plus de 6 ans je rêvais de ces moments, de ce bonheur partagé au cœur de ce cirque unique et magique, de cet exploit commun, j’en rêvais et n’osais pas. Et aujourd'hui, nous sommes tous ensemble au terme de ces 3 jours grandioses, mon émotion est indescriptible. Un grand merci à tous, un grand bravo à tous, et surtout

A L’ANNEE PROCHAINE pour la 2ème édition de la Diagonale des Flous !!!

Au total, nous avons parcouru 23 kilomètres, monté 2600 m. et redescendu 1300 m., avec des sacs de 10 kg voire plus lorsque les bouteilles sont pleines. En voyant ou sans voir, c’est un exploit.

Cette Diagonale des Flous fut une telle réussite grâce à chacun. Personne n’a perdu courage, tout le monde a gardé sa bonne humeur, personne n’a douté, tout le monde m’a fait confiance. Les guides ont été attentifs à chaque instant, sur les sentiers bien sûr en nous indiquant chaque difficulté, en nous guidant au sac, en adaptant leur rythme de marche à nos pas, mais aussi lors des pauses, des repas, donnant le sandwich, aidant à trouver le bâton tombé, et le soir guidant vers la salle de bain, les toilettes, indiquant l’emplacement du papier toilette, du porte manteaux, servant le carry, le verre d’eau ou de vin. Un accompagnement de chaque instant qui nous a permis de nous détendre, de nous concentrer sur l’essentiel, la marche."

MERCI  MERCI MERCI

Isabelle " de l’AVH " comme on m’appelle, Isabelle si heureuse d’avoir partagé cela avec vous.

Le Comité AVH Réunion Océan Indien est le Comité régional de L’association Valentin HAUY, association au service des aveugles et des malvoyants.Depuis novembre 2010, le Comité organise pour ce public des activités culturelles, sportives et de loisirs. Il anime également le réseau des acteurs locaux de la déficience visuelle, assure une expertise et représente les intérêts des aveugles et malvoyants Réunionnais. Depuis 5 ans, le Comité AVH Réunion Océan Indien organise une randonnée par mois, le dimanche. Ces randonnées accompagnées de guides bénévoles, et coordonnées par Roseline Chambrillon et Isabelle Provost, se déroulent sur une journée. Ensuite, des Week-ends se sont organisés sur 2 jours : Le Dimitile, Cilaos, Bélouve & Mafate.


Zinfos974
Lu 613 fois



1.Posté par Yabette le 04/11/2017 20:13 (depuis mobile)

Mes respects!
Je vous souhaite de vivre plein d''éditions comme celle ci!

2.Posté par usager le 05/11/2017 18:36

bravo à tous pour votre courage ! Dommage qu'on en parle si peu !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >