Société

Illettrisme: 2500 jeunes repérés en difficulté de lecture chaque année


Illettrisme: 2500 jeunes repérés en difficulté de lecture chaque année
A quelques jours des Assises Régionales de la Prévention et de la lutte contre l'illettrisme, le Rotary Club de la Montagne à Saint-Denis a eu l'initiative d'organiser deux jours de colloque autour du thème "la littératie pour prévenir et lutter contre les situation d'illettrisme dans l'océan Indien".

Avec plus de 100.000 personnes en situation d'illettrisme, la Réunion n'a pas le monopole d'une situation préoccupante. Aucun pays au monde n'est épargné malgré les progrès indéniables en matière de politique éducative. Le phénomène que l'on croyait d'ailleurs localisé dans les pays pauvres ou émergents touche également les pays riches où la scolarisation est obligatoire depuis des décennies.

A titre d’exemple, l’Europe compte plus de 5% d’illettrés. La France en recense 2 500 000 soit plus de 7% de la population des 16-65 ans. Dans les pays voisins de la zone sud ouest de l’océan indien, même si aucune étude sérieuse ne permet d’évaluer avec exactitude l’importance du taux de la population concernée, on peut estimer à plus de 300 000 le nombre d’adultes en difficulté avec l’écrit.

Pour en revenir à La Réunion, les données issues de la délégation régionale de l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme) donnent non seulement à voir que le problème est loin d’être résolu mais que certains indicateurs incontestables prédisent une aggravation de la situation dans les prochaines années. En effet, si l’on compare le chiffre de 1500 personnes sorties chaque année de leur situation d’illettrisme, grâce à l’action des structures dédiées, à celui des 2500 jeunes gens repérés en difficulté de lecture à la JDC (Journée, Défense et Citoyenneté) sur la même période, le différentiel obtenu accrédite le pronostic évoqué supra.

Partant de ces observations et sensibles à l’appel général à la mobilisation pour faire de la lutte contre l’illettrisme la grande cause nationale pour 2013, le Rotary Club Saint-Denis La Montagne, association philanthropique à vocation culturelle, sociale et humanitaire, entend apporter une contribution significative dans ce qu’il considère comme une œuvre d’utilité publique.

Ce colloque international constitue l’initiative la plus appropriée à cette ambition. Il met en présence des praticiens et des chercheurs mobilisés sur la thématique de la littératie et surtout crée les conditions pour que soient partagées les pratiques, les méthodes et les stratégies mises en œuvre dans les contextes respectifs des pays invités (Brésil, Comores, Inde, Madagascar, Maurice, Mayotte, Québec, Rodrigues et Seychelles).
Samedi 25 Mai 2013 - 15:58
Lu 1730 fois




1.Posté par Bidon le 25/05/2013 16:04
C'est bidon cette action
Je voudrais savoir pourquoi des gens qui n'ont rien foutu à l'école pendant 15 ans se mettraient brusquement à étudier.
Faut pas rêver

2.Posté par L''Ardéchoise le 25/05/2013 17:35
A 1 : juste parce qu'ils ont pris un peu de maturité et qu'ils se rendent compte que leurs manques les lèsent dans la vie de tous les jours, la recherche d'emploi, la communication à différents niveaux...
Il n'y a que les imbéciles et les sots qui ne changent pas d'avis !

3.Posté par Boa Bill le 25/05/2013 17:43
"la littératie pour prévenir et lutter contre les situation d'illettrisme dans l'océan Indien" -sic -

Je me suis procuré l'ouvrage de Monsieur Latchoumanin : " Illettrisme ou littératie - Etat des lieux et perspectives à l'île de La Réunion.". Ouvrage intéressant mais qui n'offre que quelques pistes pour prendre le problème, en fin de course... comme le faisait l' ARCA à l'époque.

Je parle de lui parce que, à ma connaissance limitée, il me semble que le vocable "littératie" a été "inventé" par lui.

Je me permets modestement de lui rappeler que l'apprentissage de la lecture se fait dès les premières années de maternelle et que chaque élève de CE1 bien encadré devrait maîtriser les bases de la lecture qui est aussi la compréhension de ce que l'on lit, et que l'on apprend à lire toute sa vie.

Le combat contre l'illettrisme se situe, AMHA, à ce niveau de la scolarité, dès le primaire. Le combat est donc un combat politique afin que plus aucun gouvernement ne prive l' Education Nationale de la Formation indispensable de ses Maîtres ( Professeurs des Ecoles ), ni ne prive les élèves, futurs citoyens de Notre Nation, de l'encadrement d'excellence qui devrait leur être rendu, à savoir une diminution considérable des effectifs en classe de CP et de CE1.

Bertel de Vacoa

4.Posté par Anonyme le 25/05/2013 17:08
Parle pas français à l'école parle créole

5.Posté par Thierry le 25/05/2013 19:30
Je me le disais bien ... C'est un vecteur pour mettre davantage en avant le Rotary que les cases à lire qui ont bien entendu pas les mêmes moyens d'agir ... Les ambitions ne sont pas les mêmes non plus ... Toute action est louable et bonne à prendre ... mais quand d'autres (petits) agissent tous les jours dans l'anonymat, il est décevant de voir mis en avant, l'action ponctuelle et à la veille des Assises d'un coup de pUB ... Merci la presse ... On est VIP ou on ne l'est pas ...

2 500 illettrés ... Je parie qu'ils ont oublié un zéro

6.Posté par piment le 25/05/2013 19:58
qi réyoné à 70....explication politiquement incorrecte mais tellement pertinente !

7.Posté par Ray_au_Port le 26/05/2013 10:00
Du moment que ceux là savent déchiffrer : Nike, Addidas, Rip Curl, Audi, Seat, cela suffit à leur bonheur ! ! !

8.Posté par Denis18 le 26/05/2013 09:01
La première devise de ce club est :" Servir d'abord". Donc louable ! Mais la deuxième devise est :
" Qui sert le mieux profite le plus " Leurs actions ne sont pas innocentes...

9.Posté par Choupette le 26/05/2013 12:11
Au lieu d'envoyer les marmailles dès le CP en voyage scolaire en Espagne, en Angleterre, etc. ...; pays qu'ils auront largement le temps de découvrir et d'apprécier ou non, plus tard et par leurs propres moyens, pourquoi ne pas les inscrire d'office dans une bibliothèque et leur imposer un programme de lecture dès cet âge ? Leur apprendre le genre littéraire correspondant à leur âge ?

J'ai conforté mon apprentissage et mon amour de la lecture dans les Bibliothèque verte, rose, etc. ... .

Vacances de neige par-ci, séjour éducatif par là, pfff ... alors que ces mêmes enfants ne connaissent sans doute du piton des neiges que le nom.

Par principe, je ne donne rien à ces enfants qu'on apprend dès le plus jeune âge à quémander aux caisses des supermarchés.

Et je me demande combien de petits suédois, danois, espagnols, italiens viennent en voyage scolaire chez nous à La Réunion ... .

L'éducation nationale à La Réunion veut surtout se donner un genre alors que "ses" enfants n'ont pas le niveau.

Consternant.

10.Posté par Jean le 28/05/2013 09:03
"2500 jeunes gens repérés en difficulté de lecture" chaque année ? Allez faire un tour sur un célèbre réseau social et vous vous apercevrez que c'est bien pire que ça. Chez les jeunes garçons, seul un sur trente ou quarante est capable d'écrire sans faire de faute. Et jusqu'à trois par mot comme dans "pintir" ! Chez les filles ce serait un peu mieux, comme à l'école, mais ces dernières mettraient un point d'honneur à mal écrire pour faire comme les autres, ce qui leur donne de très mauvaises habitudes et augure mal de leur avenir.

A propos, le terme "littératie" existe bel et bien, mais j'avoue que j'en doutais. Il signifie "aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités". Vous savez ce qu'ils font les mômes avec les outils de télécommunication comme Internet ou les téléphones portables ? Ils s'envoient des textos à longueur de journée, écoutent de la musique et regardent des vidéos courtes. Lire de l'information écrite ? A la rigueur pour apprendre que Nabilla s'est fait regonfler ses airbags...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales