ZinfosBlog

Ile Maurice : Les perles du gaspillage public


La Mauricienne a épluché pour vous le rapport couvrant la période du 1er janvier 2015 au 30 juin 2016 dévoilé par l'Audit. Si vous pensiez avoir tout vu en matière de scandales, il n'en est rien. Accrochez-vous, y'a du lourd. Même la calculatrice a rendu l'âme. C'est dire !
 
Le rapport de l'Audit est tombé hier (mardi, ndlr). À lire la petite note de la directrice de l'Audit, ça en dit long sur ce qui va suivre : La tâche et les attentes, explique la directrice de l’Audit, sont tellement importantes que le bureau de l’Audit doit augmenter son personnel aussi bien en nombre qu’en compétences pour pouvoir relever les défis de surveiller les dépenses des institutions publiques. 

A la bonne heure ! Continuons...

- La Police Academy nationale encore une fois sait se faire remarquer. Et pas forcément pour les bonnes raisons. Y'a pas à dire, ils sont beaucoup plus marrants lorsqu'ils défilent en tambours et trompettes sur une zik de Beyoncé ou Pet Shop Boys. 

Au Northern District Headquarters, les recettes perçues par chèque et en cash sont soupçonnées de n’avoir jamais trouvé la voie des caisses de la Police. C'est de l'ordre du surnaturel ou de la magie. Le bureau de l’Audit relève ainsi que quelques 567 500€ de recettes semblent avoir disparu dans la nature. Des ripoux-voyous-filous au sein de la force policière. On parle de 567 500€ ! Envolés ! Disparus ! 

- le contrat d’approvisionnement en carburant d’avion [JET A1] est critiqué. Un paiement excédentaire de 250 000€ au fournisseur dont le contrat d’approvisionnement avait déjà… pris fin.
Pas fini. 2 véhicules sur 3 du VIP Pool de la Police restent inutilisés 70% du temps.

- Au ministère de l’ÉDUCATION, des infrastructures construites de 18 750 000€ mais qui sont demeurées inutilisées pendant presque un an faute de 1 875 00€ de budget nécessaire pour compléter l’école polytechnique.
Le pompon c'est le cafouillage grotesque pour imprimer à deux reprises des manuels scolaires afin de les réadapter au Nine Year Schooling qui a coûté 50 000€. Des génies en herbe. Quel talent ! Ils ont eu un diplôme pour valoriser leur incompétence ? 

- A la SANTÉ, la gestion des heures supplémentaires est identifiée comme un problème de taille. 
Janvier 2015 à juin 2016 : Rs 9,15 milliards ont été dépensées en salaires et indemnités à la Santé. Or Rs 1,7 milliard de cette somme ont été utilisées pour payer des heures supplémentaires. 
Le bureau de l’Audit s’alarme même du fait que 726 employés, c’est-à-dire 6% du staff du ministère, ont perçu 6 270 000€ d’heures supplémentaires et d’indemnités. Une somme qui représente 463% de leur salaire de base.

Mieux, deux réceptionnistes de l’hôpital psychiatrique Brown-Séquard ont touché, en 2015 et 2016, des salaires de 36 500€ et 35 000€.
Les deux auraient travaillé 24 heures sur 24 plusieurs jours consécutifs ! La somme versée à ces deux employés représente plus de 400 % de leur salaire de base. Sans jeu de mots c'est à devenir fou. On entre dans la folie psychiatrique.

Autres dépenses qui concernent le ministère de la Santé : au 30 juin 2016, des médicaments et des produits pharmaceutiques d’une valeur de 2 557 500€ ont été détruits. Plusieurs médicaments périmés étaient toujours conservés dans les locaux de l’hôpital Victoria en décembre de la même année.

Des équipements médicaux et du mobilier d’une valeur de 625 000€ ont été reçus pour l’hôpital Victoria entre juin et octobre 2014, mais près de deux ans après, plusieurs de ces équipements, dont des stérilisateurs spécialisés, ne sont toujours pas en service.

Inaugurées le 4 décembre 2015, quatre salles d’opération au premier étage du nouveau bloc MOT n’étaient pas encore opérationnelles.

- Ils ont beau avoir été suspendus de leurs fonctions, ils continuent pourtant de toucher leur salaire. Ces fonctionnaires ont coûté 6 950 000 à l’État.

- Outre 1 180 000€ qui ont été dépensés pour Heritage City sans compter les un million d'euro payés au consultant dubaïote. Les Services financiers et de la Bonne Gouvernance a payé neuf mois de loyer pour le huitième étage de la Sicom Tower à Ebène, et onze mois pour le onzième étage. L’un est resté vide jusqu’à juin 2016 et l’autre jusqu’à octobre 2016. Le gâchis s'élève à 190 000€ pour louer ces emplacements.

- La situation financière de la Wastewater Management Authority (WMA) est pointée du doigt. La compagnie de gestion des eaux usées a obtenu des prêts de 2,3 milliards depuis 2014. 
Et elle se retrouve avec une réclamation de 190 300 000€ pour intérêts non payés sur ses prêts. 

- Le Rivière-des-Anguilles Dam.
Projet annoncé en 2009 et travaux qui devaient se terminer en 2014. 6 500 000€ ont été prévues pour le Rivière-des-Anguilles Dam. Ce montant a été révisé le 19 octobre 2016 à 8 125 000€. Hausse de 25 % du montant initial.

- 80 % de plus pour le Bagatelle Dam. Le projet coûtera Rs 6,1 milliards, soit des frais supplémentaires de 80 %. 
Au 31 décembre, l’Etat a dépensé Rs 5,8 milliards pour la construction.

- MINISTÈRE du LOGEMENT et des TERRES : des arriérés de 12 225 000€ au 30 juin 2016 pour des terrains loués à bail par le ministère du Logement et des Terres.

- Les coûts exorbitants pour l'entretien des camions de pompiers sont une hérésie. Livré en 2013, celui qui a coûté 875 000€ avec une garantie de deux ans, est tombé en panne à plusieurs reprises. Les réparations totalisent 45 000€. L'autre camion rendu populaire par l'Audit est celui acquis pour Agaléga. L'aéroport étant inexistant, il n'est donc jamais parti vers l'archipel. Au garage pendant dix mois, il est victime de corrosion et n'a plus de garantie. Si avec ça, ce n'est pas du je m'en foutisme !

Fort dommage que l'Audit ne nous confirme pas que pique niquer pour 75 000€ de frais de bouche au parlement est un truc impossible à digérer. 

Long de plus de 350 pages dont 43 sur l'Assemblée régionale de Rodrigues ; au bord du malaise, la Mauricienne a préféré faire une pause et énuméré ses connaissances en insultes afin d'évacuer le stress engendré par cette lecture. Si on la cherche, elle fait comme le ministre Lutchmi, elle va investir dans l'or et obtenir des prêts pour des cacahuètes. LEAVE ME A LOAN !

Source : www.zinfos974.com/lamauricienne/
Mercredi 29 Mars 2017 - 23:05
La Mauricienne
Lu 2591 fois




1.Posté par Zaffair le 30/03/2017 18:09

Merci pour ces moments de rires.
Continuez ce blog aussi longtemps que possible !

2.Posté par Pierre Balcon le 31/03/2017 07:33

Merci pour ces infos qui devraient éclairer ceux qui nous renvoient au modèle mauricien pour réclamer pour nous aussi l'indépendance .
Quelle chance nous avons d'appartenir à une démocratie .
Mesurons la tout simplement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter