La revue de presse National / International

"Il y a une vraie injustice dans l'orgasme"

Mardi 10 Juillet 2012 - 14:11

"Il y a une vraie injustice dans l'orgasme"
L'étude est inédite. Après s'être intéressé l'an passé à la sexualité des hommes, Philippe Brenot, psychiatre et thérapeute de couple, publie jeudi 29 mars Les femmes, le sexe et l’amour (éd. Les Arènes), un ouvrage auquel ont participé 3 404 femmes hétéros en couple, âgées de 16 à 80 ans. Trois cents pages de statistiques, témoignages et commentaires où l'on parle fantasmes, orgasme, désir, hygiène ou encore masturbation. Le sexologue a répondu aux questions de FTVi.

FTVi : Quelles sont les principales tendances que vous avez pu observer ?

Philippe Brenot : Principalement une plus grande liberté sexuelle, à la fois dans le comportement et dans la parole. Et surtout, une évolution de l'image que les femmes ont d'elles-mêmes. Dans les années 80, beaucoup étaient encore gênées par leur pudeur. Aujourd'hui, 60% des femmes interrogées disent se trouver belles, 67% sensuelles. Il y a trente ans, de nombreuses femmes ne pouvaient pas faire l'amour la lumière allumée, ni même toucher le pénis de leur partenaire !

On sait aussi qu'aujourd'hui, 74% des femmes disent éprouver du désir, du plaisir. C'est quelque chose de nouveau, même si cela signifie qu'un quart des femmes accède encore difficilement à une sexualité libre. On note aussi un plus grand intérêt pour la masturbation, alors qu'il s'agit de la clé, l'élément central de la jouissance féminine. Seulement 30% des femmes se masturbent régulièrement, c'est-à-dire plusieurs fois par mois.

Mais là où il existe une profonde injustice, c'est dans l'orgasme. Il y a une asymétrie énorme : 90% des hommes ont un orgasme à chaque rapport sexuel, contre 16% seulement des femmes ! Alors même que les magazines féminins en parlent sans arrêt, versent en quelque sorte dans l'"orgasmologie"… Il y a encore beaucoup d'hommes qui ne comprennent pas que leur femme ne jouisse pas lorsqu'ils font l'amour.

Vous pensez qu'il s'agit de la principale différence entre les sexualités féminine et masculine ? Quelles sont les autres ?

Oui, ça l'est incontestablement. On sait avec cette nouvelle étude qu'au cours du premier rapport sexuel, 6,4% des femmes ont atteint l'orgasme, contre 76,2% des hommes. Il y a une vraie injustice dans la jouissance. Et puis les femmes qui ont vécu difficilement leur premier rapport sont bien plus nombreuses que les hommes. Beaucoup d'hommes se mettent la pression pour faire jouir leur partenaire, car souvent ils ne font pas la distinction entre jouissance et plaisir. Une femme peut éprouver du plaisir à faire l'amour, sans pour autant avoir d'orgasme. Et ça, les hommes sont nombreux à l'ignorer.

Il y a en outre un domaine dans lequel hommes et femmes ne se comprennent pas, c'est celui du désir. Les hommes, du fait de leurs érections, semblent éprouver un désir permanent. Mais un homme bande avant de désirer. Ce réflexe érectile, on dirait du désir, mais ça ne l'est pas au sens où les femmes l'entendent. C'est le même mot, mais pas la même représentation.

L'intégralité de l'article sur France TV Info.
Pierrot Dupuy
Lu 610 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Juillet 2012 - 10:05 Laetitia Payet, "paupiette" à l’anglaise