Société

Il y a dix ans, le cyclone Dina ravageait la Réunion

Dina a commencé à faire sentir ses effets sur la Réunion dans l’après-midi du 21 janvier 2002. Mais c’est dans la matinée du 22 que la quasi-totalité de l’île commence à ressentir l’influence du système cyclonique situé alors à 120 km dans le nord-est.


Il y a dix ans, le cyclone Dina ravageait la Réunion
Le mardi 22 janvier 2002, le cyclone Dina était à quelques 215 kilomètres de l'île, et le préfet passe de l'alerte cyclonique à l'alerte rouge. Les rafales à plus de 100km/h voir 120km/h sont enregistrées dès le matin dans l'Ouest notamment. Les vents violents ont touché l’ensemble de l’île mais c’est dans les Hauts et sur le Nord-Ouest que les rafales ont été les plus violentes (vent à 277 km/h mesurés au Piton Maïdo à 2.200 m d’altitude)

Dans les Hauts, à la Plaine des Chicots, les mesures enregistrent un maxi absolu de 2018 mm en 72h (Source : risquesnaturels.re ).

Si l’on se réfère aux valeurs maximales quotidiennes, les cumuls quotidiens du 22 janvier constituent des records absolus dans quelques sites du Nord-Ouest et de l’Ouest. Exceptée sur la côte Est de Saint Joseph à Saint Benoît, relativement épargnée, il est tombé de 300 à 600 mm sur le littoral.

Six morts indirectes

Les conditions s’aggravent très nettement dans l’après-midi à l’approche du cyclone. La nuit du 22 au 23 fût également très dure pour tous les Hauts de l’île où le vent est demeuré très violent pendant de nombreuses heures. Ce n’est que dans l’après-midi du 23 que Dina n’a plus intéressé l’île en poursuivant son éloignement vers le sud-ouest et permettant ainsi une amélioration générale.

Les dégâts matériels sont énormes mais la Réunion ne déplore aucune victime (trois victimes à l'île Maurice). Cependant, six personnes sont décédées indirectement des suites du cyclone. Il s’agit de personnes souffrant d’insuffisance rénale ou respiratoire et qui n’ont pu être dialysées ou soignées en raison des difficultés de circulation des secours. Enfin, deux personnes ont été blessées à Saint-Denis alors qu’elles tentaient de consolider un mur.

Les Réunionnais se souviendront néanmoins des lendemains de chaos du passage du cyclone. Il faudra plusieurs semaines pour rétablir les communications avec les endroits les plus reculés de la Réunion. De nombreux foyers ont été privés de téléphone et d'électricité pendant plusieurs jours.

Il y a dix ans, le cyclone Dina ravageait la Réunion
Dimanche 22 Janvier 2012 - 09:17
.
Lu 5034 fois




1.Posté par noe 2012 le 22/01/2012 10:20
Il était beau comme un Dieu ce cyclone de 2002 !

Beaucoup d'eau , bon arrosage et vents pas trop violents qui ont nettoyé notre île des moustiques et autres insectes ... les cultures ont un peu souffert des ruissellements de boue et vents ...

2.Posté par polo974 le 22/01/2012 11:51
"ravager" est un bien grand mot.

ça fait un certain temps pour ne pas dire un temps certain qu'aucun cyclone n'est réellement touché la Réunion,.
l'année où ça arrivera, le terme ravage prendra tout sons sens...

3.Posté par Un sinistré de 2002 le 22/01/2012 17:48
Tout est relatif et cela dépend où l'on se trouvait à ce moment là...

Pour ceux qui l'on vécu comme moi à la Montagne...Ravagé est le terme approprié...
je vous passe les détails. Une semaine sans eau sans électricité.
En ce qui me concerne je me suis retrouvé à la rue.
J'ai vu le toit de ma case s'arracher et la mort de près ce soir là.
Merci à Françoise Cazanove qui m'a hébergé pendant 4 mois.

4.Posté par creole le 22/01/2012 18:56
Préparé vous, tres prochainement sera pour l' île de la Réunion trés puissant !

5.Posté par Comment savait-il ? le 11/02/2012 07:49 (depuis mobile)
Bravo ! Vous avez un don ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales