Faits-divers

Il sectionne la main de sa conjointe après une dispute


Il sectionne la main de sa conjointe après une dispute
Un homme a sectionné la main de sa conjointe après une dispute sur fond de séparation, rapporte le site internet Clicanoo. Ce nouveau drame conjugal a eu lieu à la Saline, ce matin aux alentours de 7 heures.

L'homme et la femme sont âgés d'une quarantaine d'années et étaient "plus ou moins séparé", précise le site. C'est en trouvant ses affaires devant la porte de la maison, où il habitait encore avec sa compagne, que la dispute a éclaté se terminant par ce terrible geste.

Des témoins ont été alertés par les cris de la victime. La femme a été prise en charge par les secours et transportée vers l'hôpital Gabriel Martin de Saint-Paul pour tenter de "sauver sa main". L'homme a été emmené par les gendarmes où il a été placé en garde à vue.
Lundi 5 Septembre 2011 - 17:43
.
Lu 1738 fois




1.Posté par james le 05/09/2011 19:27
Té la rényon na do moune lé pire que les chiens!!!

2.Posté par David ASMODEE le 05/09/2011 19:50
Encore un qui n'a pas suivi les préceptes des experts en languettement des femmes :
http://youtu.be/b9Gh784eTbg

3.Posté par gros kafrine le 05/09/2011 19:58
et encore lo chien y fé pas sa

4.Posté par ALDO DE TOULOUSE le 05/09/2011 21:47
Dommage,que la peine de mort n’existe plus !
Des gens,qui sont capable de commettent de telles atrocités,n’ont pas leurs places dans la société !


5.Posté par Sansblague... le 06/09/2011 00:26
Fo lui couper quelque chose, là en bas....Cà calme un homme.

C'est vraiment barbare......

6.Posté par noe le 06/09/2011 06:09
Les drames conjuguaux sont parfois horribles ...
Certains hommes croient posséder leur femme et perdent la tête quand l'amour s'en va au loin laissant leur coeur sans défense à la merci de pulsions qu'ils ne peuvent contrôler ...

Quand il n'y a plus d'amour , il faut accepter cet état de fait ....qui fait mal pendant quelques temps mais il est inutile de tomber dans les bras du rhum charrette et du "ti kalité" ...il faut laisser le temps au temps et voir l'avenir d'un regard nouveau ...il y a aussi "chaleur tropicale" pour la recherche nouvelle d'une vie meilleure ...
J'espère qu'on pourra sauver la main de cette dame et qu'elle pourra refaire sa vie ...

7.Posté par Les Yeux ouverts et les Oreilles attentives le 06/09/2011 09:43
L'actualité se répète, nous laisse sans voix et sans force : des hommes jaloux, immatures et tourmentés, spoliés de leur propriété -leur malheureuse compagne ou ex-compagne- matraquent et tuent sans désemparer. Nos réactions sont invariablement consternées… jusqu'à la prochaine victime. On court derrière les épisodes abominables qui s'enchaînent l'un après l'autre. La préfecture développera sa "dernière édition du tableau de bord du suivi des violences faites aux femmes" (Les statistiques, ça rassure la bureaucratie !). Avec "son plan triennal" et "son parcours unique des femmes victimes de violences" (Ne riez surtout pas !). Les associations féminines qui n'en peuvent rien organiseront des marches blanches pleines d'émotion partagée. L'assemblée générale du département votera un budget conséquent projetant l'augmentation du nombre de places d'accueil pour les femmes violentées… Depuis des années, on persiste à n'agir que sur les symptômes, les effets, les conséquences. Sans jamais aborder les origines et les chaînes de causalités des drames qui se succèdent constamment. Notamment dans la manière dont se transmettent aujourd'hui encore dans trop de familles, plongeant dans une inconscience qui semble générale, les conceptions de la relation entre homme et femme. Hommes immatures et spoliés, accrochés à leur piédestal illusoire, femmes vindicatives et enfermées dans leur propre frustration révoltée, autorités publiques totalement incapables d'agir au bon endroit et au bon moment… Indignons-nous ! Mais ayons peur ! Il n'y a aucune raison que cessent ces horreurs …

Vous connaissez le bouquin "Le dernier rhum..." ? Un roman qui traite ces questions avec sensibilité et détermination ! (En librairie !)

8.Posté par fiuman le 06/09/2011 10:28
Le post 7 a raison , l'enfant mâle réunionnais, dans beaucoup de famille, est l'enfant roi, trop gâté, pas élevé, pas éduqué, ses rapports avec le sexe féminin sont des rapports de domination. Les marches blanches ne servent à rien, il faut faire passer un brevet d'éducation aux couples avant de leur permettre d’avoir un enfant!

9.Posté par Papangue le 06/09/2011 11:55
@ post 7 : le gros travail effectué depuis quelques années par la délégation aux droits des femmes et les associations a des résultats visibles et a permis de venir en aide à de nombreuses victimes, qui ont ainsi pu s'en sortir. Je trouve insultant le ton employé pour dévaloriser leurs efforts. Le parcours unique, dont vous vous gaussez avec délectation, a permis aux victimes de savoir où s'adresser et comment, sans avoir à courir d'un interlocuteur à l'autre, ce qui avait autrefois pour conséquence de leur faire abandonner leurs démarches en cours de route. Vous faites quoi vous pour régler le problème, à part ouvrir vos yeux et vos oreilles ?

Maintenant on est bien d'accord, tout ne se règlera pas par miracle et ce genre de cas se répètera malheureusement. Il faut effectivement éduquer les enfants dès la primaire pour leur inculquer une autre idée des rapports hommes/femmes, et surtout, il faut régler le problème des addictions (alcool et zamal), qui sont à l'origine d'une très grande partie de ces drames !

10.Posté par David Asmodee le 06/09/2011 16:02
"l'enfant mâle réunionnais,"
Le terme "réunionnais" est peut être de trop. Sous les feux de l'acte, en ce moment : où est passé Xavier de Ligonès ? Où se trouve le marginal qui a brûlé et enterré la jeune Réunionnaise ? Qui a découpé le corps du petit Alexandre ? Et va-t-on retrouver autre chose qu'un fémur ? Découper les femmes en morceaux et jeter le tout dans le fleuve, ou le lac, est une mode bien métropolitaine.

Sur ce, le mâle réunionnais que je suis également, non-violent, (...) profondément.

11.Posté par fiuman le 09/09/2011 13:53
Pour asmodee :
Nous ne sommes pas ici pour opposer une culture contre une autre culture, parlons de ce que nous vivons au quotidien à la réunion et ce sera déjà pas si mal!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales