Economie

Il reste près de 10.000 contrats aidés à écouler avant la fin de l'année


Il reste près de 10.000 contrats aidés à écouler avant la fin de l'année
Cet après-midi s'est tenue la 11ème réunion de la commission de transparence sur les contrats aidés. Une réunion importante puisque près de 10.000 contrats aidés ne sont toujours pas pourvus à quelques semaines de la fin de l'année.

Le préfet de la Réunion, Dominique Sorain, a exhorté "l'ensemble des employeurs publics et privés à se mobiliser pour l'emploi, la qualité des parcours d'insertion sociale et professionnelle ainsi que la formation des publics en difficulté". Entre les emplois d'avenir, les CUI-CAE et les CAE DOM, les chiffres cumulés de l'ensemble des recrutements en contrats aidés atteint 24.050 pour l'année 2014 (Au 1er novembre).

"Ce comité a été réuni pour faire un point sur la situation actuelle. Aujourd'hui nous avons 24.000 contrats utilisés (…) il nous reste a peu près 10.000 dispositifs d'aides. Les derniers chiffres communiqués remontaient au mois d'août. Nous avons discuté avec les élus et les collectivités. Une demande a été faite pour progresser dans la transparence", précise le préfet de la Réunion.

"Qu'un dispositif n'en tue pas un autre"

Les membres du comité souhaitent avoir plus d'informations sur les secteurs (marchands ou non marchands) où sont attribués les dispositifs d'aides et sur leurs bénéficiaires. "On va continuer à travailler sur ces points et réunir un nouveau comité pour l'année 2015", poursuit le préfet. En clair, être en état de mieux faire fonctionner la machine.

Si les dispositifs d'aides ont vu leur taux de prise en charge par l'Etat (pour le secteur non marchand) passé à 90% pour les emplois d'avenir et à 95% pour les CAE-CUI (dans certains cas), il reste encore énormément de contrats aidés à pourvoir pour la fin de l'année.

Quid des emplois d'avenir marchands dans le secteur de la vente ? Une idée avancée par le président de la CCIR. Si le préfet de la Réunion se montre ouvert à la proposition, quelques freins subsistent. "Il s'agit de prendre des précautions pour éviter qu'ils (emplois d'avenir ndlr) se substituent au contrat d'apprentissage et de professionnalisation. Qu'un dispositif n'en tue pas un autre", prévient Dominique Sorain.

Une nouvelle fois le préfet à la mobilisation de l'ensemble des acteurs. L'amélioration des conditions de prises en charge des contrats a permis une montée en puissance en terme de recrutement entre les mois de septembre et d'octobre.
Vendredi 7 Novembre 2014 - 18:11
Lu 1005 fois




1.Posté par franck le 07/11/2014 22:18
Voila pourquoi la ville de st denis est devenu une poubelle est les services communaux se plainte des manque d' effectif ,vraiment la Magouille il prévoyez pour les pistons Bravo encore à notre préfet il faut pas les lâchés les Mairies la vient la M...D du système Réunionnais

2.Posté par le taz le 08/11/2014 00:39
allez, allez,
c'est pas cher, c'est l'état qui paye....

consternant.


hourra, la reprise de gauche est là....

3.Posté par CDD le 08/11/2014 00:47 (depuis mobile)
En CDD depuis presque 5 ans pour la même entreprises. Jamais un CDI de proposé et on est une trentaine de CDD à se faire passer devant par des contrats aidés. A quand un suivi de l état pour que ces choses la n arrivent pas.

4.Posté par noe le 08/11/2014 05:52
10 000 personnes sont sur la touche !
Pourquoi laisse-t-on perdurer cette affaire ?

5.Posté par Turbo le 08/11/2014 09:06 (depuis mobile)
N'a un ministre in fois la traite reunionnais zenfan gâté ben à la encore un exemple i sa pleure ek gouvernement pou gagne plus contrat après quand i donne i fou la bas..

6.Posté par Daoud le 08/11/2014 09:12
je suis encadrent technique d'insertion, je recherche un contrat… Je suis disponible pour encadrer un groupe de 10 à 15 personnes en contrat aidé pour nettoyer notre île.


7.Posté par Raleur le 08/11/2014 09:42
" Ce n'est pas cher, c'est l'etat qui paie" nous dit le Neuneu

8.Posté par DOM le 08/11/2014 09:53
Les mairies de droite, conseil général, et région bloc les contrats aidés c’est de leur faute si vos enfants ne peuvent avoir un contrat.

9.Posté par Ange le 08/11/2014 12:41
Comme je l’ai expliqué sur une chaîne concurrente, il n’a échappé à personne que notre président a clairement retiré l’envie d’être socialiste à 3 milliards de français en déclarant, je cite : " c’est l’état qui paye"

Je ne voterais plus jamais.

Marine et ses potes peuvent venir, je les attends. Si l’incompétence doit laisser place à la folie... On fera avec. On en a vu d’autre.

En attendant, ce qui me gêne ici, c’est que des emplois, qui n’ont pas de valeur pérenne mais qui ont une valeur instantanée réelle, soient ainsi mis en avant comme un morceau de viande offert aux affamés.

Je n’ai jamais vu de telle situation, quand bien même les contrats aidés existent depuis 30 ans.

J’ai apprécié le préfet quand il actionne le référé pour contrer la bêtise des maires. J’apprécie moins quand il se croit déjà gouverneur de notre département dont le petit préfet va bientôt changer de nom.

Quand on clame que 10 000 postes sont à pourvoir et qu’ils sont fournit par l’état pour nettoyer les trottoirs sans cesse. Que ses emplois donneront du beurre , certes , mais est ce que ils donneront la terre pour faire pousser les épinards ? non

Enfin , il y a défaut ou incident de compétence. Le préfet prendrait il la place de pôle emploi ? Si les ordres sont donnés par le président d’activer la machine à boulot précaires, que l’énarque ordonne la mise en oeuvre relative rapide de ce que je qualifie d’esclaves manquant, alors pourquoi ne pas tout de suite rendre les armes et déclarer l’état défaillant ?

l’esclavage est aboli depuis 1848 en France.

10.Posté par Hola le 08/11/2014 17:09
AU BOULOT ! STOP LES MAIRIES CRÉE LA PAUVRETÉ GAUCHE DROIT C'EST LE MÊME SYSTÈME

11.Posté par Bravo Mr le prefet un geste envers les citoyens le 08/11/2014 17:15
Il reste près de 10.000 contrats aidés à écouler avant la fin de l'année incroyable alors que le peuple en demande les Magouilles des communes !

12.Posté par polo974 le 09/11/2014 13:43
Si ce n'est pas de l'obstruction, ça y ressemble salement...

L'état devrait avoir le droit de se substituer aux collectivités manquant à leurs devoirs (par exemple la propreté des villes) et leur retenir la facture sur les leur étant sommes versées (par exemple sur l'octroi de mer)...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales