Sport

"Il n'y a pas de problème Songoro..."

Après André Thien-Ah-Koon et Jacquet Hoarau la semaine dernière, le maire du Tampon Paulet Payet est intervenu ce mardi sur l'imbroglio Giovanni Songoro en compagnie du staff de l'USST. Selon l'élu, les velléités de départ du capitaine des Bleus ne résultent pas de sa collectivité puisque l'attaquant est actuellement sous contrat à la CA Sud.


"Il n'y a pas de problème Songoro..."
Il y a des affaires qui sortent de l'ordinaire. Près de deux semaines après son retrait de la Tamponnaise, l'attaquant Giovanni Songoro est au cœur de toutes les attentions ou plutôt de toutes les interrogations. Exaspéré de ne pas être titularisé dans la fonction publique territoriale après une quinzaine d'années de bons et loyaux services, le capitaine des Bleus ne considère plus l'avenir sous le même angle.

Vendredi dernier, c'est l'ancien maire André Thien-Ah-Koon, et Jacquet Hoarau qui étaient montés au créneau pour défendre le cas Songoro. Le candidat aux Régionales de mars 2010 avait ainsi refait surface en pointant du doigt la majorité actuelle et en lui adressant un courrier dans lequel il demandait à Paulet Payet de pérenniser la situation professionnelle du footballeur. André Thien-Ah-Koon avait également critiqué les relations entre la collectivité et le club phare du Sud et accusé l'équipe en place depuis 2008 d'avoir fait des promesses dans le vide concernant une titularisation de l'attaquant. Ce qui a visiblement déplu au premier magistrat concerné qui s'est exprimé hier en réponse à celui qui semble se positionner comme un futur adversaire politique.

"Il n'y a pas de problème Songoro..."
"Il n'y a pas de problème Songoro... C'est une manœuvre électoraliste"

"Il n'y a pas d'affaire Songoro, il n'y a pas de problème Songoro. Pour moi, c'est une manœuvre électoraliste puisque la municipalité n'a rien à voir avec cette affaire. Giovanni Songoro est d'ailleurs en contrat à durée indéterminée en qualité d'adjoint technique de l'environnement depuis le 1er janvier 2009 à la Communauté d'agglomérations du Sud. Dire que la sécurité de l'emploi est menacée est donc faux. Quant à l'USST, il s'agit sans conteste du club phare de la commune avec laquelle il entretient d'excellentes relations. Sur ce point, deux joueurs du club doivent bénéficier d'un emploi à la mairie début juin", se défend Paulet Payet.

Appuyé dans sa démarche par les entraîneurs et président de l'USST, respectivement Gilles Boyer, Eric Henriot et Axel Noël, Paulet Payet n'a pas manqué de mettre en avant les bonnes relations entre mairie et USST. "Vous êtes un de nos plus fidèle supporter. Nos relations sont excellentes", confie le président Axel Noël, avant que Gilles Henriot n'évoque les partenariats en cours avec la municipalité : "Nous avons conclu un contrat d'objectif avec la commune visant à figurer parmi les quatre premières équipes du championnat et favoriser l'émergence de jeunes Tamponnais dans l'équipe première. Les résultat que l'on obtient donnent d'ailleurs raison à ceux qui ont mis ce partenariat en place".

Reste désormais à savoir quelle sera l'option retenue par Giovanni Songoro. S'adresser à la collectivité qui l'emploie depuis plus de 16 mois ou quitter le club qui l'a vu progresser ? Sur ce second point, le staff de l'USST est clair. "On est prêt à accueillir Giovanni Songoro. Sur le plan sportif, plus vite il reviendra, plus la situation sera stabilisée. On attend donc avec impatience le moment où il reviendra vers nous. Mais on respectera ses choix", conclut Gilles Henriot.

paulet_payet___maire_du_tampon.mp3 Paulet Payet - Maire du Tampon.mp3  (665.56 Ko)


Mercredi 26 Mai 2010 - 11:30
Ludovic Robert
Lu 3893 fois




1.Posté par goureg le 26/05/2010 15:30
de quoi se mêle-t'il encore celui-la je le croyais parti pour toujours,encore un peu il pourrait faire perdre à Sangoro son travail.je suis sure que si c'était lui à la place de Paulet Payet il l'aurais viré sur le champ c'était bien sa méthode,je ne veux pas être méchant mais tirez-vous vite et laissez les autres travailler en paix avant que vous foutez la MERD... please

2.Posté par bekele le 26/05/2010 15:35
ces footballeurs péï qui sont fonctionnaires dans le public....
et s'ils ne sont pas fonctionnaires ils sont étudiants en staps (les clubs du sud sont les meilleurs)
^_^ en gros pour devenir fonctionnaire il faut faire staps!

3.Posté par pimanzoizo le 26/05/2010 16:48
Mr Sangoro pourrait postuler pour le poste d'administrateur prévu au Port ,en se réclamant de l'appui du camarade TAK.....

4.Posté par untamponnais le 26/05/2010 17:08
explique moi comment passer de employé piscine à Adjoint technique de l'environnement.
cette offre emploi était -elle publiée officiellement?
donnez moi la date s v p merci.
IL ya des joueurs à la réunion qui sont à la comptabilité ayant fait des études en matières scientifiques.
A ne rien comprendre.
Surtout demandez à certains joueurs qui ne savent pas lire et écrire, ils se reconnaitront car ils occupent des postes à résponsabiltés dans certaines commnes

5.Posté par Lfa momie le 26/05/2010 18:05
A nouveau voici le retour des momies TAK et WARO.

Ces perdants et condamné pour l'un, se donnent des allures de saint maritains mais ne veulent que servir leurs intérêts personnels.

Ils ont été à la tête de la commune depuis plusieurs décennies mais n'ont rien fait pour la titularisation des employés communaux contrairement à des footballeurs qui sans anicenneté aucune se voyaient devenir titulaires de la fonction publique territoriale.

Trop d'employés communaux sont partis en retraite sans titularisation de la part de tak malgré leur 40 ans d'ancienneté. Les footballeurs déjà gracement payés profitaient ainsi d'un système communaliste inégalitaire car les cantinières, agents... méritaient d'être titularisés mais les priorités de tak étaient ailleurs.

Je le dis avec fermeté, les employés communaux sont plus communaux que les joueurs de foot, un club qui n'appartient pas à la commune même si elle est la principale financière du club.

D'un point de vu purement juridique, exiger d'être titularisé sous condition de quitter le club reviendrait à dire que la commune est l'employeur des joueurs du club et dans ce cas la collectivité ne peut pas financer le club sous peine de procédure judiciaire.

Par ailleurs titulairsé un joueur de foot au détriment de nombreux employés communaux reviendrait à caractériser une discrimination dans le cadre de la titularisation et l'article de presse de tak et waro ne font que aller à l'encontre des intérêts de SANGOROO dans cette affaire;

Décidemment tak en aura fait des conneries.

6.Posté par un élu du tampon le 26/05/2010 20:07
TAK, le grand couillon jacket, monsieur Mondon; on vous accueille encore en tribune officielle par pitié . Non pas pour ce que vous avez faits pour l'USST on retiendra plus les magouilles dont vous étiez à l'origine à l'époque, vous ne faites plus parties du staff tamponnais vaquez a vos propres affaires. Monsieur Eric Boyer a une mission au sein de l'USST notre conseil municipal le remercie pour le travaille effectué. Le cas a Sangoroo est un problème interne au club et chacun ne fuira pas ces responsabilités! Le club, les supporteurs ne sont pas dupes! essayé une autre méthode pour revenir au pouvoir! Sans vous l'USST continuera à briller mais de grâce laisser nous tranquille !!!

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/05/2010 21:21
pas de post de caton2, qui devrait pourtant s'exprimer et condamner les usages dans le football réunionnais et notamment, les liens entre association sportive et municipalité, qui permettent aux joueurs de devenir simultanément employé communal et footballeur..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales