Politique

"Il est urgent de déclencher l'alerte rouge et d'activer un plan de sauvegarde"


"Il est urgent de déclencher l'alerte rouge et d'activer un plan de sauvegarde"
Le maire de Saint-André et président de la Cirest, Eric Fruteau, interpelle, dans un courrier, les parlementaires réunionnais sur les conséquences directes de la baisse annoncée des dotations de l'Etat aux collectivités pour la période 2014-2015.

Au-delà de "l'ajustement technique budgétaire" d'une telle mesure, Eric Fruteau demande aux députés et sénateurs de prendre en compte les "dimensions économiques et sociales" propres à la Réunion. "Le choc sera brutal pour nos collectivités déjà financièrement à bout de souffle. La mesure de réduction aura, par ricochet, un impact dévastateur sur notre économie fragile. Il faut, pour apprécier la portée réelle d'une telle décision, avoir à l'esprit la gravité de la situation réunionnaise", explique Eric Fruteau dans son courrier.

Pour appuyer ses propos, Eric Fruteau se base sur trois marqueurs : les minimas sociaux records, une pauvreté hors-norme et un chômage de masse. Se basant sur les chiffres publiés par l'Insee (150.000 foyers bénéficiaires des minimas sociaux, 343.000 personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté, 30% de taux de chômage ndlr), le maire de Saint-André rappelle que toute baisse des dotations de l'Etat aura pour facteur d'aggraver le tissu socio-économique à la Réunion.

"Ces mesures d'austérité budgétaire auront pour conséquences d'amplifier les inégalités"

"Comme le souligne le COMPAS (Centre d'observation et de mesure des politiques sociales), le seuil de 20% les plus pauvres est de 242 euros mensuels à la Réunion alors qu'il est de 712 euros pour la Haute-Corse, département où les bas revenus sont les plus faibles. De même les dix villes où le revenue médian est le plus bas, sont toutes localisées à la Réunion. Le COMPAS fait ainsi remarquer que de tels chiffres appliqués à des départements de métropole auraient suscité une mobilisation plus importante des moyens publics", précise-t-il.

Le maire de Saint-André réclame aux parlementaires que la situation réunionnaise soit prise en compte à "sa juste valeur" et préservée des "coupes budgétaires". "A l'approche de ce cyclone financier et social, je considère qu'il est urgent de déclencher l'alerte rouge et d'activer un plan de sauvegarde pour la Réunion", poursuit-il.

"Dans le cas contraire, ces mesures d'austérité budgétaire auront pour conséquences d'amplifier les inégalités entre la métropole et la Réunion (…). Elles auront finalement pour résultat d'obturer notre avenir et d'éloigner un peu plus les Réunionnais de la promesse républicaine française de l'égalité et de la justice sociale", conclut Eric Fruteau.
Mardi 15 Octobre 2013 - 15:53
JD
Lu 1057 fois




1.Posté par JORI le 15/10/2013 16:32
C'est aussi quelque part la preuve de l'inefficacité de nos élus à traiter nos problèmes puisqu'ils empirent. Petit clin d'œil à l'AJFER ek Leperlier, élus, qui sont tous réunionnais qui sont soi disant tous « kapab ». On ne peut pas demander la décentralisation des compétences et éternellement demander des dotations supplémentaires ou compensatrices pour les financer. Si tous les réunionnais sont à l'image de leurs élus je comprends mieux pourquoi ils sont dans la misère à défaut dans la précarité car eux ne peuvent demander auprès de leurs banques ou collectivités une rallonge. La question n'est pas, encore une fois, de savoir comment on finance la misère, la précarité mais comment on les éradique. Mais c'est beaucoup plus simple, on le voit tous les jours et encore plus au moment des campagnes électorales, de demander des sous que de trouver des solutions. Je n’arrêterai pas d’insister et ce depuis des années maintenant à dire que la source des problèmes locaux à tarir est la démographie galopante. Mais en bon prêcheur que je suis, le désert est grand, très grand même immensément grand. Combien de temps il y est resté déjà, l’autre ???.

2.Posté par y refé le 15/10/2013 17:57
L’austérité commence aux portes de la mairie de st André + 60% d’augmentation à son arrivée et maintenant il nous parle de la baisse de dotation de l’état foutage de gueule monsieur le cumulard. Et oui il faudra bientôt faire des choix, y en a marre de se faire pompé pour engraisser des gens comme vous et vos amis. la précarité pour qui? pas pour vous ni vos amis et familles qui vivent grassement sur le dos des contribuables. Ce transfert vous sert meme pour financer votre campagne, rappelons nous des 35000€ de financement publique utilisé pour les législatives

3.Posté par lol le 15/10/2013 18:17
Le mois de mars les vacances seront terminés, reprends oute p'tit sac et retour sur les bancs de l'école pour instruire les marmailles (ou y ça trouve un poste de libre pou ou, Cilaos, l' Entre deux ou St Jo)

4.Posté par Carlos le 15/10/2013 19:23
Arrête cosé dont, quand nous vois un boug comme Joe Bédier su reunion 1ère nous comprends pas comment c'est pas boug la te maire depuis 2008, la fini pou ou la. Vive Bédier

5.Posté par Jr974 le 15/10/2013 19:37 (depuis mobile)
Il y a des gens qui n''ont vraiment rien a foutre, zot i passe zot tps critique demoune et encore plus cons de critiquer ce maire!Pour moi et PLEINS d''autres pers, il a fait un travail remarquable. T franchement y enerve a moin mentalité certains! Pff

6.Posté par y refé le 15/10/2013 20:20
@ jr974
Le gars lé tellement bon qu’en 2008 li la gagne z’élection avec un bouteille de l’eau canal que lu la mette devant caméra. 6 ans après la pu de l’eau à st andré, (même pu de l’eau canal), alors que dans l’Est, il pleuvait tout le temps. Après l’état qui ne donne pas assez d’argent d’après l’ex maire de st André voilà maintenant c’est la météo qui s’acharne sur lui. Avec 60% d’augmentation multiplier par le nombre d’adjoint / 12 mois et sur 6 ans n’aurait pu améliorer le réseau, faire des puits et mettre des pompes dans fond RDM les bas pou alimente nout ville ou croit pas ? Et en plus, moins la oublie rajoute les 35000€ d’un journal lu que part son band dalons.

7.Posté par CYTOYEN DE ST ANDRE le 15/10/2013 20:54
Franchement ,je suis outré par les commentaires de certains internautes,
Eric fruteau continue d'agir malgré son inégilibilité ,il a raison on est pas très loin d'une explosion sociale à l'île de la Réunion ,ces internautes qui critiquent sans cesse sans cesse sont frappés d'autisme ;il y a une réalité à la réunion ,ou effectivement il y a de plus en plus d'écar sde richesse entre les pauvres et les riches , nous ne pouvons pas rester indifférent face à celà .
Oui nous avons d'alerter nos parlementaires afin qu'il y ait un véritable plan marshall contre l'exclusion ,il est vrai celà arrange certains car nous avons insisté il n'y a pas longtemps au retour des dinausaures qui se disent au service de la population A MEDITER

8.Posté par pat974 le 15/10/2013 21:39 (depuis mobile)
Il n'y a pas de comparaison a avoir avec la Corse. Eux, leurs premiers secteur fesant rentrer des recette sont, le tourisme, et la flotte maritime. Pas de probleme de migration et de sur natalité. Juste le bon equilibre. Et surtout pas de maillage entre Corse et continentaux. Tu payes pour entrer dans le parc national corse et tu te dois de respecter l'environement naturel sous peine d'amende. et ne campes qui veux n'importe ou sauf dans des lieux obligatoires et payant biensur. Pour se qui est de la mer.Des codes sont strict sous peine de confiscation du materiel de plongée voir meme du bateau et appuyé d'une grosse amende.Alors svp ne melangeont pas les torchons et les serviettes.

9.Posté par Arkebuse le 15/10/2013 21:52
Il est surtout urgent pour Monsieur Eric FRUTEAU d'agir en tant que Président de la CIREST afin que cette institution assume ses responsabilités et ne soit pas uniquement une ligne de plus à un CV politique déjà bien long ! Peut-être qu'il publiera prochainement un nouveau livre grâce au temps libre qu'il aura dans les prochains mois ?! J'ai hâte !!!

10.Posté par y refé le 15/10/2013 21:54 (depuis mobile)
Redevenons sérieux un instant, il faut arrêter de se faire peur, la situation n est pas nouvelle a la réunion. Mais a l approche des élections certains veulent se refaire une virginité alors que les fruteau et tant d autres ont surfé sur cette misère

11.Posté par y refé le 15/10/2013 22:12 (depuis mobile)
La situation s empire de jour en jour depuis acte 2 de la décentralisation, les collectivités par ambition politique de certains ont tout accepté et maintenant ce monsieur élu depuis des années se réveille. Il n est pas le seul sa copine du CG en fai

12.Posté par noe le 16/10/2013 07:25
Trop de dépense de prestige pour se faire remarquer dans nos communes !
On doit sanctionner les gaspilleurs !

13.Posté par Brain le 16/10/2013 07:42
Il faudrait être cohérent; M. Le Défenseur de l'Octroi de Mer, qu'est-ce qui plombe le budget des pauvres pour alimenter la gabegie des communes ?
Vous voulez gagner sur tous les tableaux mais sachez que les électeurs ne sont pas tous dupes...

14.Posté par Henri CLEMENARD le 16/10/2013 13:53
Mon peuple Réunionnais,
Depuis 1946 nous avons obtenu la Départementalisation grâce aux combats menés par nos aïeuls. Même si l'enfantement a été difficile, aujourd'hui nous avons cette fierté d'appartenir à la France.
Aussi, combien d'élus se sont succéder hier à aujourd'hui? Combien d'entre eux, en ont fait de la pauvreté, de la misère sociale, de cette souffrance morale et psychologique leur combat politique? Combien nous ont promis une destinée meilleure? De Michel Debré, à La Creuse aux politiciens qui pleurent la bouche pleine d'aujourd'hui.
Combien en ont faim de la misère leur lobbing?
Et pourtant, ce fléau ou du moins cette plaie ne date pas d'hier. Où sont les ¨grands prometteurs ti donneurs¨? Combien parmi nos élus entretiennent cette culture de la pauvreté, cette culture d'achat de la paix sociale, cette politique du tiroir caisse et qui au l'approche de rendez-vous républicains se rendent comptent que leurs pairs vivent dans la misère. Je ne dirai pas la misère noire comme autrefois mais ce non respect de la dignité humaine, on continue encore et toujours à nous maintenir dans un état de doute, de frustration, de peur, de soumission...de mendicité!
Messieurs les élus, indignez-vous! Votre seule préoccupation c'est d'être réélu! Notre peuple souffre et votre slogan restera le même, le créole Réunionnais un peuple solidaire, un peuple qui a un grand cœur. Réunionnais, réveillez-vous!
Saint-Andréennes, St-Andréens arrêtez de regarder votre nombril, arrêtez d'avaler des couleuvres. Nous sommes passés de l'ère St-Thomas à l'ère du ¨Aide toi et le ciel t'aidera¨
Au moment de couler votre bulletin, prenez compte et prenez acte du poids de vos votes et n'ayez aucune hésitation dans votre devoir républicain! Ne vous laissez pas tromper par des propos mensongers, ne soyez pas distraits par ceux qui vous proposeront des rêves en vous proposant un catalogue de leurs projets. Sanctionnez quand il le faudra mais faîtes le bon choix de votre futur maire!
Emergence Réunion

15.Posté par Leonia le 17/10/2013 08:21 (depuis mobile)
M.Fruteau a raisond''alerter nosparlementaires, la situation réunionnaise est si précaire( taux de chômage)Nous devons être vigilants quant aux buggets alloués au DOM.Ici les familles s''appauvrissent ,le pouvoir d''achat des plus démuris est de+en+bas

16.Posté par Leonia le 17/10/2013 08:32 (depuis mobile)
Et ceux quifont de la politique politicienne ,n''ont qu''àbien setenir! Le temps estfini où on instrumentalise les populations. Lesréunionnais savent quitravaille pour eux:personne n''est dupe. à saintAndré c Fruteauqui sera tjs o +près des+nécessiteux.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales