Economie

Ibrahim Patel écrit à François Hollande pour "politique adaptée aux spécificités" des TPE locales


Le Président de la CCI Ibrahim Patel a adressé une lettre à François Hollande à propos du financement des TPE réunionnaises. Dans son courrier daté du 4 décembre, il sollicite une "politique adaptée aux spécificités" des Très Petites Entreprises locales, ainsi que l’intervention du Président de la république "auprès des autorités compétentes pour que soit accordée pour notre territoire et de manière expérimentale, la possibilité de flécher certains financements vers de nouveaux outils spécifiquement configurés pour les TPE".

Le courrier d’Ibrahim Patel dans son intégralité : 



"Monsieur le Président de la République,

Dans le cadre de la politique de relance de la compétitivité des entreprises françaises, vous avez érigé comme priorité de votre action le déploiement sur l'ensemble du territoire des produits et services de la Banque publique d'investissement.

A La Réunion, un bilan de l'action effectuée par la BPI depuis le 1er janvier 2014 indique que celle-ci a accompagné 32 entreprises locales dans le cadre des projets d'investissement, 500 ont bénéficié de garanties bancaires et 440 ont été financées au titre d'avances de trésorerie.

Pour autant, comme vous le savez, notre tissu économique est composé de près de 40 000 entreprises, dont 95 % sont des Très Petites Entreprises et 70 % ne comptent à ce jour aucun salarié.

Or, selon les informations qui me reviennent, les outils nationaux proposés par la Banque publique d'investissements ne semblent pas pleinement adaptés aux besoins de ces TPE.

A ce titre, lors de sa dernière visite sur notre île, le directeur général de la BPI a déclaré que le seul produit commercialisé à destination des TPE est le préfinancement du CICE. Il a indiqué par ailleurs que la Banque publique d'investissement n'est pas, à ce jour, en mesure d'émettre des crédits en leur faveur.

Force est de constater que dans un contexte de crise et de restructuration bancaire, l'accès aux financements pour les entreprises s'est fortement rétracté ces dernières années.

Aussi, au regard des caractéristiques de notre tissu économique et dans un contexte social comme le nôtre, où l'on crée une entreprise pour créer son propre emploi et ainsi sortir de la précarité, il me semble primordial de mieux adapter les dispositifs publics portés par la BPI aux attentes de nos Très Petites Entreprises.

C'est pourquoi, je sollicite votre bienveillante attention et je vous serais reconnaissant de bien vouloir intervenir auprès des autorités compétentes pour que soit accordée pour notre territoire et de manière expérimentale, la possibilité de flécher certains financements vers de nouveaux outils spécifiquement configurés pour les TPE, y compris celles qui connaissent des difficultés conjoncturelles, comme par exemple des interventions directes de renforcement de trésorerie.

Cette démarche d'adaptation me paraît d'autant plus envisageable à la lecture de l'article 7-1 de l'Ordonnance n° 2005-722 du 29 juin 2005 créé par la Loi n° 2012-1559 du 31 décembre de l'Ordonnance n° 2005-722 du 29 juin 2005 créé par la Loi n° 2012-1559 du 31 décembre 2012 qui prévoit que :

(...) la Banque publique d'investissement prend en compte les enjeux environnementaux, sociaux, d'égalilé professionnelle, d'équilibre dans l'aménagement économique des territoires, notamment des zones urbaines défavorisées, des zones rurales et des outre-mer, et de gouvernance dans ses pratiques ainsi que dans la constilulion et la gestion de son portefeuille d'engagements (...).

Monsieur le Président de la République, j'ai pu souligner au cours de l'échange que nous avons eu lors de votre dernière visite à La Réunion, votre volonté affirmée d'aider notre territoire à surmonter ses difficultés structurelles.

Je suis donc persuadé que celle demande d'une politique adaptée à nos spécificités recevra toute votre attention. Votre soutien contribuera au maintien et à la pérennisation de nos Très Petites Entreprises, véritable enjeu économique et social pour La Réunion. "
Mercredi 10 Décembre 2014 - 17:51
Lu 1810 fois




1.Posté par le bof le 10/12/2014 18:25
Patel, arrête de pleurer la bouche pleine.

tu fou en l'air le Tourisme. les taxes aéroportuaires tuent le billet d'avion.
ensuite au sein de la CCIR tu as un bureau Tourisme. a ce jour que du bla bla

et quand tu extorque les TPE et les PME avec ton rôle de Président du RSI, désolé mais on ferme sa G……

Monsieur Hollande n'a pas de sous, par contre vous, vous pouvez immédiatement abandonner toutes les relances et cotisations RSI au nom du RSI et de l'Etat.


et quand il y a eu BEJISA , vous avez annoncé 3000 euros d'aides du RSI via l'Etat, pour toutes les entreprises, sans conditions , sur simple demande.

vous ne l'avez pas fait, alors fermez votre G……..

seul 100 entreprises Réunionnaise ont pu recevoir 1000 euros, où est passé le reste ? dans votre poche ?


Alors si vraiment vous voulez aider les TPE et PME Réunionnaise , vous limitez les cotisations RSi, vous en faite de même avec la Taxe d'apprentissage dont vous etes encore et encore une fois Président, et vous baissez la taxe aéroportuaire de la CCI a Gillot

ensuite vous aurez le droit de vous plaindre et de nous défendre

un chef d'entreprise exeder par votre manipulation politico politique, en clair faites ce que je dis , mais ne faite pas ce que je fais

2.Posté par noe le 10/12/2014 19:02
Une lettre bien écrite avec des n° des textes de loi ... je ne pense pas que c'est M. Patel qui l'a écrite mais un "nègre" bien payé ... ça c'est sûr !
Il est vrai que la Réunion est une île intense qui a besoin de lumières pour exister ...

3.Posté par Titi or not Titi le 10/12/2014 19:28
Patel : Stop

Au RSI !!!! 46%
A la Taxes Ccir ..

C'est du Racket organisé !

President de Ccir et du Rsi : un mandat de Trop !!

Ex Tondu Exilé

4.Posté par EXCLAVE le 10/12/2014 20:56
BÉZMAN DAN LA KOUR PATEL , UN VRÉ TRUAND DANS LA SOCIÈTÉ RÉUNIONNAISE , LA CCI LÉ DANS DES MOVÉZ MAIN , VIRÉ MOI TOU C BORDEL DE PERSONNAGE DAN LES GRANDES RESPONSABILITÉS À LA RÉUNION . SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

5.Posté par KLD le 10/12/2014 22:11
At'il demandé conseil à sa copine marine lepen qu'il a été le seul a "recevoir" en tant que représentant institutionnel , honte à lui !

6.Posté par vanille le 11/12/2014 05:52
Post 5
Le FN est un parti légitime en France, sinon il aurait dû être dissous depuis belle lurette et il l'aurait été j'en suis certaine. On est pour ou on est contre c'est un autre débat.
Tu ne peux donc pas reprocher à Patel d'avoir recu M. Le Pen, c'est le contraire qui serait honteux.

7.Posté par polo974 le 11/12/2014 07:58
""" la possibilité de flécher certains financements vers de nouveaux outils spécifiquement configurés pour les TPE """
ça c'est du jargon (parisien) de la mort qui tue... et creux, surtout très creux.


Pour une fois j'approuve noe dans son analyse.

Bon, allez, je proposer exonération totale de charges sociales pour les employés et prise en charge par la CCI des cotisations RSI de 70% des tpe (celles ne comptant aucun employé...).

Bosse donc un peu pour le I de CCI...

8.Posté par a vos risques et perils!!! le 11/12/2014 09:14
commencons deja a deratiser ce machin, boite a copains et elus vendu!!!

9.Posté par Tanbi le 11/12/2014 10:14
J'hallucine ! C'est le patronat qui étrangle les TPE par l'intermédiaire du RSI et qui ensuite demande de l'aide à un gouvernement socialiste !

C'est toujours pareil, les citoyens doivent toujours éponger les pertes des entreprises par l'impôt, mais ne reçoivent jamais la redistribution des bénéfices. C'est ça l'ultra libéralisme.

10.Posté par EXCLAVE le 11/12/2014 10:53
LES CHEMISES BLEU Y SORT DÉN L' ARMOIRE EN CE MOMENT , LES RATS SONT PRIS DANS LEUR SAL PIÈGE À LOUP , DIS À L'ANCIÈNNE LO RAT LÉ PRI DAN LA TAPÉT ,
SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

11.Posté par ouhouh le 11/12/2014 11:57
bah oui après il a bien raison,la france est la pour raquer et rattraper ces conneries,allons y gaiement

12.Posté par KLD le 11/12/2014 17:45
A vanille , tu ne m'empêcheras pas de penser que le fond de commerce de ce parti ,: la faute aux immigrés ou à l'Europe , n'est que billevesées.

13.Posté par Tanbi le 11/12/2014 19:13
@6- Si on a tout à fait le droit de considérer que c'est honteux de recevoir Mme LEPEN... Enfin pour l'instant.

14.Posté par KLD le 11/12/2014 20:03
Merci Tanbi ! mais j'ai confiance ( autant que Kaa !) en la France républicaine éternelle ... atchoum....Pourvu que sa dure...!

15.Posté par Mamyocline le 16/12/2014 16:03
Ce qui me choque ? Malgré l'état actuel des finances de la France , la Mère ETAT distribue d'énormes portefeuilles en toute confiance , sans aucun contrôle ni en aval , ni en amont !
NAVRANT !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales