Social

Ibrahim Patel : “La vente au déballage menace un millier d’emplois”

Les petits commerçants ont manifesté hier matin devant la Préfecture. Ils souhaitaient dire leur inquiétude suite à l’utilisation de la vente au déballage par une grande surface locale. Reçus par un représentant du préfet, ils attendent désormais l’arbitrage préfectoral.


Faut-il interdire la vente au déballage en ce début de la période des fêtes de fin d’année? “Oui”, répondent en chœur les petits commerçants.  “C’est pour cela que nous étions dans la rue”.
La Fédaction a réussi à mobiliser semble-t-il. “Nous sommes satisfaits parce que 400 chefs d’entreprises sont descendus dans la rue pour montrer l'inquiétude que nous cause la vente de déballage qui pourrait se faire du 1er au 23 décembre”.
“Si ces ventes au déballage sont effectives, ce sera une catastrophe sur le plan économique. Les centres urbains et les centres ruraux vont voir leur chiffre d’affaires baisser de 15 à 20 %, voir 30 % pour les fruits et légumes”.
C’est ce que la délégation emmenée par Ibrahim Patel, a dit à la représentante du Préfet. Le président de la Fédaction a aussi rappelé que “la vente au déballage menace aussi un millier d’emplois” qui sont créés dans les commerces à l’occasion des fêtes de fin d’année.
Selon la Fédaction qui demande désormais l’arbitrage du préfet, “il ne faut pas rajouter à la crise économique”.

Mardi 28 Octobre 2008 - 07:08
Jismy Ramoudou
Lu 1018 fois




1.Posté par Bill Vesée le 28/10/2008 06:17
Ibrahim Patel a raison, surtout que ce n'était pas vraiment le moment pour lancer un telle opération.

Fedaction et Collair, voilà deux associations qui se démènent pour la Réunion.

2.Posté par FLOC'H PATRICK le 28/10/2008 06:50
Faudrait quand même pas pousser dans exagération surtout lorsque il balance un chiffre un millier d'emplois en moins qui ne repose sur rien avec aucun recul sur la réalité du terrain simple provocation Ibrahim Patel remettez vous en question car vous n'êtes pas mieux que Magamootoo avec vous cela devient totalement absurde on nage en pleine démagogie comme dit l'adage plus c'est gros plus ça passe n'importe quoi, c'est comme pour la crise de la vilaine femelle moustique lorsque le canard sans tête titrait au plus fort moment de la crise tous les jours la Réunion risque de voir des milliers de morts en vue ??
Peut être que c'est même petit commerçant par manque d’imagination de dynamisme, voir d'attractivité n'ont pas su garder leur clients et aujourd'hui ils viennent pleurer, simple évolution du monde économique , d'autant qu'ils ne vendent pas de mobilier de jardins?

3.Posté par svp1789 le 28/10/2008 06:58
Autant COLLAIR "se démène" pour les consommateurs, autant Fédaction "se démène" pour les intérêts des commerçants. Ce n'est pas le même combat. Est-il normal que "les fruits et légumes" de "dedans" soient aussi chers et même plus chers que ceux "de dehors". Comparez les prix et vous serez surpris : viande, légumes, fruits etc.
Combien le kilo de mangues José? Elles ne sont plus vendues au kilo mais à la pièce!!!! Combien le kilo de bichiques alors qu'ils sont montés par tonnes toujours le même prix 40 euros. La concurrence ne veut pas dire protectionnisme, mais vendre au juste prix !
Juste un exemple: l'année dernière j'ai payé des letchis "réunionnais" moins chers à Paris qu'à St Denis chercher où est l'erreur ?

4.Posté par Bill Vesée le 28/10/2008 07:44
SVP1789, c'est vrai, mais n'oubliez pas que les petits commercants s'adressent aux deux seules centrales d'achats de la Réunion. Ces deux centrales d'achats appartiennent aux propriétaires des grandes surfaces, comment voulez-vous que les petits se battent à armes égales?

Si j'ai cité les deux associations Fédaction et Collair, c'est qu'elles travaillent main dans la main.

5.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 12:51
4. Posté par Bill Vesée le 28/10/2008 07:44

Rien n'empêcherait dans le contexte économique ces petits commerçants de créer une coopérative pour obtenir de meilleurs tarifs ...l'union fait la force hors ici règne la jalousie individualisme et l'égoïsme, ils n'ont qu'à prendre le modèle Suisse par exemple faire une COOP Made In Run Coop est une coopérative de grande distribution, deuxième en Suisse juste derrière son concurrent direct, Migros. Outre le commerce de détail, la coopérative comprend également une chaîne de restaurants, les magasins d'éléctronique Interdiscount, les meubles Toptip, les parfumeries Import et Coop ainsi que des stations services Coop.

Avec environ 47 000 collaborateurs à son actif, la coopérative est présente dans plus de 1400 points de vente en Suisse, et édite un journal qui paraît dans les trois langues nationales. L'exercice 2003 s'est soldé par un chiffre d'affaire s'élevant à 15 milliards de francs suisses.

Et aujourd'hui ils veulent racheter les magasins Carrefour

6.Posté par Bill Vesée le 28/10/2008 14:16
Floch, c'est bien 11 lignes et en plus je peux te répondre partiellement en essayant de ne pas être trop long.

L'étude d'un centre logistique pour les petits commerçants est en cours, je crois.

7.Posté par FRANCO le 28/10/2008 14:27
Il est une évidence : face à la catastrophe que la grande majorité des Réunionnais ne perçoivent pas encore avec les milliards qui se sont volatilisés, seul dans son coin chacun ne peut rien si ce n'est que de subir et supporter les conséquences dramatiques des spéculations effrennées motivées par la seule quête des profits maximum. Les traders ne travaillaient pas pour du 15 %, ce qui est un rendement très conséquent pour l'économie réelle de production; ils travaillaient à des 90 % voire même des 120 % d'où leur sentiment de toute puissance et de lendemains radieux. Malheureusement les réalités de l'économie virtuelle spéculative ont une fin. La Réunion va ressentir bientôt les terribles conséquences de cette crise qui va être bien plus destructrice que la pire des guerres.
Face à la catastrophe qui va toucher surtout les plus faibles, seule l'union peut nous permettre de "réduire les dégâts". Mais attention, il ne s'agit pas de faire "l'union sacrée" de la "Réunion économique d'en bas", de tous les "petits" force d'appoint pour sauver la "Réunion économique d'en haut" . A la Réunion, les petites entreprises ont bien vu qu'elles ont été éliminées des mesures de la Zone Franche Gobale d'Activité qui ont été mises en place surtout au profit du lobby de la "Réunion économique d'en Haut", toujours la petite poignée des mêmes. En sauvant seulement les intérêts des plus riches dans la société réunionnaise au détriment des plus faibles et des plus petits, il n'y a pas d'avenir pour notre île. Par contre en faisant tout pour sauver les plus faibles et les plus petits, cela peut se faire sans que cela soit au détriment des plus riches et des plus puissants.
En conclusion le mot d'ordre TOUS UNIS et SOLIDAIRES : oui ! mais pour quoi et pour qui ?
Pour une petite minorité puissante ou pour l'immense majorité, plus faible mais plus nombreuse ? A chacun de choisir son camp et son combat

8.Posté par marfee le 28/10/2008 14:49
Que l'on soit pour ou contre ce type de vente est un débat effectivement important.

Mais le Préfet se doit , lui, d'être le garant de la seule légalité.
Au cas présent, on constate que des aurorisations d'ouverture de grandes surfaces ont été données sur la base d'avis autorisés, après le passage des Commissions de Sécurité.
Toute modification dans l'utilisation des superficies concernées doit donc faire l'objet d'une nouvelle étude et d'une autorisation de l'Autorité compétente..
Je n'ose évoquer les branchements et cablages électriques volants,.les voies pompiers compromises,.........
Il est clair que si un accident se produit, ce n'est plus le Préfet mais le Procureur qui aura
le dernier mot.
Quand on songe à ce qui vient de se produire,..... à propos d'une frite......qui a causé un dommage corporel grave dans un restaurant métropolitain.
Je souhaite pour ma part que toutes les surfaces fréquentées par le public soient visitées par les forces de police et verbalisées lorsque la vie d'autrui est délibérément mise en danger, comme le prévoit la Loi.
A l'approche de Fêtes, ce voeu prend toute sa signification.

9.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 15:09

6. Posté par Bill Vesée le 28/10/2008 14:16
Floch, c'est bien 11 lignes et en plus je peux te répondre partiellement en essayant de ne pas être trop long.

L'étude d'un centre logistique pour les petits commerçants est en cours, je crois.

Le jour ou un type voir plusieurs auront l'idée lumineuse de faire un label type d'une " ti boutik péi" sous franchise distribution de produit frais, celui là risque fort de reprendre des parts du marché...
sur la grande distribution ....
Perso j'ai ma petite idée sur la mise en place d'un truc qui fonctionnerait sous forme de réseaux de 50 Hard Discount produits frais deux en moyenne par ville sous une seule bannière enseigne genre "7 / 7 TI BOUTIK" , englobant plusieurs activités entre rayons légumes boucherie charcuterie poissonnerie , fromages a la coupe et boulangerie pâtisserie
avec des prix attractifs en direct avec les producteurs...avec la quantités vous allez voir si les gros vont tenir longtemps leur prix juste réajustement des lignes


10.Posté par un commerçant le 28/10/2008 15:26
Ibrahim Patel menace des milliers d'emplois, oui c'est le cas en demandant la baisse des prix des billets d'avions vers Maurice, il menace la stabilité de la consommation réunionnaise dans nos commerces, alors vente au déballage ou pas, perso je m'en fou de soutenir ce genre de syndicat qui frappe là ou il pourra faire de l'audimat et ne se souccie guère aux vrais problèmes des commerçants au quotidien. Boycottons ces mangeurs de mie de pain.

11.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 18:00
10. Posté par un commerçant le 28/10/2008 15:26

merci pour votre franchise et lucidité

12.Posté par Fréddy LENDERS le 28/10/2008 22:04

Réponse à MR FLOCH
Je suis en partie d'accord avec vos propos à savoir que les petits commerçants sont aujourd'hui victimes de leur passivité et de leur manque d'imagination afin de garder la clientèle chez elle au lieu de la laisser partir vers les hypers et les supermarchés. Le problème c'est que nous n'avons pas les mêmes moyens que de plus sur la Réunion nous n'avons pas d'autres moyens de nous approvisionner que d'aller chez nos concurrents (SORECOM pour VINDEMIA, CASH-OI pour CHAMPION). Quant aux autres fournisseurs indépendants, ils ne nous traitent pas sur le même pied d'égalité que les grandes centrales d'achat car les volumes ne sont pas les mêmes. Aujourd'hui seule la solution de centrale d'achat indépendante pourra nous permettre de batailler à armes égales avec les grands groupes de distribution. Pour répondre une bonne fois pour toute, cette centrale verra le jour dans les premiers mois 2009. Autres éléments qui vous ferra comprendre pourquoi les prix sont différents : les conditions d'achat qui ne sont pas les mêmes lorsque vous achetez un carton et un container complet d'un article et aussi il ne faut pas oublier le mécanisme des RFA (remise de fin d'année) qui permet aux grands groupes de récupérer des dizaines de millions d'euros sur une année, sommes qu'ils peuvent investir dans leur baisse de prix et ceci Monsieur nous ne pouvons pas le faire.
Je vois que vous faîtes aussi allusion aux produits qui sont vendus sur les parkings des JUMBOS et SCORE. Pour corriger vos propos, il faut savoir que nous ne trouvons pas uniquement du mobilier de jardins mais aussi du riz, de la bière, de l'huile, du PQ, de la lessive et j'en passe (des photos pour preuves, vous pouvez également aller vérifier si vous avez des doutes sur ce que j'avance) et là vous serez d'accord que ces produits sont les premières ventes de nos petites boutiques.
Moi je crois fortement dans l'avenir du petits commerces de proximité à la Réunion et je peux vous affirmer que je ferai tout afin de faire évoluer l'ensemble de profession afin qu'on puisse récupérer des parts de marché.

13.Posté par Patrick FLOC'H le 29/10/2008 07:48
12. Posté par Fréddy LENDERS le 28/10/2008 22:04

Il suffirait simplement qu'une dizaine se regroupent investissent un capital commun comme au bon vieux temps, des unions types Crédit Agricole voir Banque Populaire, pour mettre en place une COOP péi Ti BOUTIK..
Mais je confirme le coeur n'y est pas la volonté non plus trop égoïsme trop individualisme et de narcissisme destruction "marginale" du développement économique , ils préfèrent tous pleurer dans leur coin, plutôt que de s'unir et contre attaquer avec un véritable projet d'envergure ...
Un homme seul n'a jamais fait de grandes révolutions ...

14.Posté par svp1789 le 29/10/2008 07:52
A 10 "un commerçant"
Tout à fait d'accord avec vous.
M. Ibrahim Patel voit plus midi à sa porte que l'intérêt des autres. Le chantage aux licenciements est très connu et utilisé pour défendre ses propres intérêts (voir dernièrement le BTP, les stations service, les transporteurs etc...).
Peut-être que le prix du billet d'avion pour Maurice le touche de près s'il va y faire ses réapprovisionnements ? C'est pourquoi il ne soucie pas des petits commerçants qui eux triment toute la journée pour gagner leur pain quotidien!!!!

15.Posté par FRANCO le 29/10/2008 17:31

svp1789 vous employez un pseudo que vous ne méritez pas du tout avec le niveau de vos écrits. Vouloir faire baisser le prix du billet Réunion-Maurice résulte du souci de mettre fin à un racket qui dure depuis l'époque d'Air France et qui est amplifié aujourd'hui par son clone Air Austral. En effet comment justifier qu'un produit qui coûte 216 € TTC ( le prix du Maurice-Réunion d'Air Austral en décembre) soit vendu 391 € TTC dans le sens Réunion-Maurice si ce n'est parce qu'on escroque en toute connaissance de cause une clientèle captive dont on considère que 'ces couillions' ont les moyens de payer puisque les avions sont pleins deux ou trois mois à l'avance et surtout qu'ils ne protestent jamais. Svp789 et commerçant vous écrivez des âneries dictées sans doute par la jalousie et par votre mode de pensée (on voit souvent les autres comme on est soi-même) que parce vous vous cachez derrière l'anonymat qui vous permet de en pas avoir à justifier vos propos par votre vie et vos actes.
C'est tellement plus facile de 'baver' sur les autres plutôt que de prêcher par l'exemple... mais je doute que vous puissiez constituer des exemples. (...)

16.Posté par un commerçant le 30/10/2008 09:00
FRANCO, quand on est soit disans grand défenseur des petits commerçants, on ne peus pas à la fois être défenseur des consommateurs en général, il y a ambiguité la dedans. C'est comme être dans un syndicat patronal et salarial en même temps. C'est ce à quoi joue ton cher Ibrahim Patel. Il dit nous défendre, mais si vraiment il défend les petits commerçants, je ne peus concevoir qu'il défend la baisse du billet d'avion vers Maurice car à moins que je me trompe si les consommateurs partent à Maurice ça fait bien des euros en moins dépensé dans l'économie réunionnaise donc des pertes pour les commerçants qui suiveront de licenciement. Donc j'affirme mon idée, Oui Ibrahim Patel menace des milliers d'emploi, lui et la Fédaction. Pourquoi s'être embarqué dans cette histoire de baisse de prix de billet d'avion pour un syndicat de commerçants surement justement par amitié pour toi FRANCO contre l'intêret des vrais petits commerçants.

17.Posté par FRANCO le 30/10/2008 19:18
Il faut vraiment que tu sois limite pour la comprenette "commerçant". Vouloir faire baisser le prix des billets Réunion-Maurice les plus chers du monde, cela vaut aussi pour les petits commerçants, leurs familles et ce d'autant plus que de très nombreux Réunionnais, y compris parmi les commerçants sont originaires de Maurice. Ton antipathie, ou ta jalousie à l'égard d'Ibrahim Patel ne te conduisent -ils à écrire n'importe quoi. Là où je ne comprends pas trop ta logique c'est que tu accuses Ibrahim Patel de ne rouler que pour lui.... et tu l'accuses d'agir contre les prix exorbitants des billets Réunion-Maurice par amitié pour moi ! Ibrahim selon toi est donc bien capable d'amitié et d'altruisme ?
?

18.Posté par frigidaire le 30/10/2008 20:56
A lire les commentaires, les petits commerçants ne sont pas de créer une centrale d'achat. Y a t'il un commerçant qui comprend pourquoi à partir de 17 h 30 la majorité des commerces de centre ville ferme et demande ainsi aux consommateurs de partir en dehors pour faire leurs achats ?

19.Posté par Fréddy LENDERS le 31/10/2008 12:09
A frigidaire
Très bonne remarque et je te félicite d'en parler.
Je crois que tu fais référence au centre ville de ST DENIS et tout comme toi je déplore l'attitude des petits commerçants de ST DENIS car à 17H30 la ville devient morte et après on s'étonne de voir partir les clients vers les magasins qui se trouvent en périphérie. Je crois que le problème dépasse le bon sens car la réponse de ses derniers c'est qu'ils doivent se plier à une exigence religieuse que je comprends tout à fait et que je suis même solidaire dans se sens. Mais aujourd'hui le commerce à évolué tout comme les clients, ne peuvent-ils pas mettre en place une organisation afin de continuer à faire tourner leur commerce jusqu'à 21h ou 22h. Commerçant c'est faire des sacrifice et se mettre à la disposition des clients en sachant que ces derniers quittent leur travail à 17h et voir même 18h pour la plupart.
Le pire c'est qu'on on souhaite utiliser ce créneaux dans le centre ville, ils vous pointe du doigt et son près avec leur amis bien placé à faire capoter votre projet.
Messieurs les commerçant du centre ville de ST DENIS et d'ailleurs mettez vous aux service de vos clients et vous verrez vos chiffres d'affaire évoluer positivement.

20.Posté par Fréddy LENDERS le 31/10/2008 12:36
VICTOIRE pour les petits commerces
Comme vous avez pu voir la presse de ce matin une première victoire sur un grand groupe de distribution Réunionnaise.
Je précise que le SYRCAP à initié le combat auprès des petits commerçant afin de faire plier VINDEMIA pour qu'il ferme totalement les espaces installés sur leur parking et que aujourd'hui la décision est tombée, nous avons gagné. Cette victoire est celle des petits commerçant et du SYRCAP qui a su alerté les personnes les mieux placés afin de porter nos revendications vers le gouvernement.
Nous adressons nos remerciements à la sagesse du préfet qui à démontré qu'il restait soucieux de l'équilibre qui existe entre les différents tissus économique locale. Merci au président de la chambre de commerce Eric MAGAMOOTOO qui s'est rendu disponible afin de nous écouter et d'avoir surtout compris nos revendications. L'intervention de Monsieur le président auprès du gouvernement a été l'élément principal qui à amené le retrait du circulaire qui permettait à VINDEMIA d'exploiter ses parking.
Au SYRCAP nous restons tout de même vigilant car suite aux derniers informations VINDEMIA à décider de passer outre la loi et de continuer l'exploitation abusive et totalement illégale de ces espaces. Le bras de fer continu donc et nous avons besoin de l'ensemble des petits commerçant afin de construire ensemble un véritable barrage aux pratiques autoritaires et anarchiques de ces groupes qui se croit tout permis.
Commerçant rejoignez nous, l'union ferra notre force.

21.Posté par un commerçant le 31/10/2008 13:24
cher FRANCO, je n'attaque pas ici l'homme mais l'idéologie d'un syndicat qui à travers lui vont contre les intérêts des petits commerçants c'est tout. LA FEDACTION veut tuer les petits commerçants en envoyant nos consommateurs vers Maurice c'est vraiment ça votre combat? Ben brave autant changer de nom, car vous avez changer de camps je ne sais pas pour quel intérêt encore. LA FEDACTION devient donc maintenant le défenseur des consommateurs, nous commerçants n'auront donc qu'à aller chercher un autre syndicat digne de ce nom pour nous défendre rellement et non nous tuer comme le veut LA FEDACTION, son président et vous FRANCO. A force de jouer sur tous les tableaux à la recherche d'un rôle, d'une reconnaissance, vous vous mettez en contradiction avec vos soits disans valeurs.

22.Posté par un commerçant le 31/10/2008 13:26
cher frigidaire, à chaque fois que nous avons laissé nos commerces ouvert jusqu'à 19h avec publicité à la télé et radio, il n'y a jamais eu de retombés, les consommateurs n'ont jamais été au rendez vous, les mentalités de consommations en centre ville n'ont pas l'air de vouloir changer.

23.Posté par denis le 31/10/2008 15:08
Il a payé un letchi réunionnais moins cher à paris qu'en métropole ! Ca ne m'etonne pas, si un bon nombre de commercants réunionnais cherchent à gruger les clients.

24.Posté par FRANCO le 31/10/2008 15:52
"commerçant" comment pouvez vous dire que la Fédaction veut envoyer les consommateurs à Maurice pour tuer les petits commerçants ? Vouloir faire que les prix des billets d'avion soient justes et non pas abusifs c'est le combat de toute la société réunionnaise qui ne doit pas être faite que de "cochons de payants".
Vous pensez vraiment que l'on peut retenir de force les Réunionnais pour qu'ils fassent vivre les "petits commerçants" ? Il y a eu des pays, les démocraties populaires des ex-pays de l'est qui interdisaient à leurs citoyens de quitter le pays comme vous paraissez le souhaiter pour les Réunionnais : où sont-ils ces pays aujourd'hui ? "commerçant" je suis très bien dans ma peau et je n'ai nul besoin "de reconnaissance" ; je ne pense pas que vous soyez très à même de juger de "mes valeurs".
Plutôt que de dénigrer ayez plutôt des arguments qui tiennent la route et surtout faites des propositions au grand jour et en toute transparence qui apportent quelque chose de valable aux petits commerçants, ce sera plus positif pour tout le monde.

25.Posté par Consommateur le 31/10/2008 17:25
Moi si on baisse les prix des billets c'est sure qu'avec tous mes économies j'achète plus rien à la Réunion et dès que j'ai assez de sous je cours à Maurice faire des emplettes et me dorer en même temps.

26.Posté par denis le 31/10/2008 17:53
Attends, Conso, à Maurice, les prix augmentent aussi ! Les prix des taxis 2008 et des taxis 1982 n'ont rien à voir !
Commercant, les mentalités changent sur une génération, pas du jour au lendemain ! A Singapour, en 1985, ils avaient déjà compris : tous les centres commerciaux ouverts jusqu'à 22 heures !!!
Mais comme dirait Patrick (et moi), ce sont les asiatiques.

27.Posté par frigidaire le 31/10/2008 18:21
A "un commerçant" ce n'est pas en faisant du tapage que l'on attire les clients c'est en fidélisant les clients et pas leur faire la gueule que l'on commerce. C'est vrai je ne suis pas commerçant mais je suis client et je suis déçu de voir les centre ville dans "le fénoir" à partir de 17h30 et non ouvert entre 12h et 14 h voir 15h pour certains. Il y a incompréhension sur le souhait du client cher commerçant.
Autre sujet de réflexion pour "un commerçant" : pourquoi les gérant de station qui ont des heures d'ouverture plus importantes que vous vendent bien voir très bien en boutique ?
Ceux là ne sont pas à plaindre je vous rassure.

28.Posté par Danielle Ste Marie le 31/10/2008 18:58
débattre, ou plutot parler pour ne rien dire voila bien le point fort du Français et par conséquent du Réunionnais !! tous les commentaires sont bons, mais le vrai arbitre c'est le porte monnaie !! et là franchement, les commerces des centres villes ne sont pas "champions".. surtout au moment des fêtes , tout augmente, là plus le choix ! les grandes surfaces avec ces extentions, nous permettaient d'acheter à moindre cout (parceque commandés en grand nombre !!) des articles que nous allons retrouver à un prix exhorbitant. je suppose que les grandes surfaces avaient programmé l'achat groupé de produits pour les fêtes ( huitres, saumon et autres fois gras) et qu'on aurait pu espèrer un prix raisonnable. Nous verrons ce qui va nous être proposé !!!
Pour l'ouverture des commerces plus tard au centre ville, c'est surtout la fermeture entre midi et 2 qui est pénalisante. même si certains boutiques le font, ça ne draine pas assez de clients, car sachant que la majorité des commerces est fermé, celui-ci ne se déplace pas car il n'aura pas le choix .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales