Social

IPR : “Nos élus ne font rien, et les banques nous étranglent”

L’interprofessionnel des transporteurs de La Réunion a annoncé sa volonté de dénoncer l’inaction des maires et des conseillers régionaux et généraux dans la nécessité de la relance de la commande publique. L’intersyndicale espère alerter le Premier ministre sur cette situation.


L’IPR a confirmé ce matin la mobilisation de ces adhérents à l’occasion de la visite du Premier ministre François Fillon à La Réunion, ce jeudi. Les artisans et les chefs d’entreprise de TPE et PME de transport souhaitent attirer l’attention du patron de Matignon, sur les difficultés de leurs entreprises frappées de plein fouet par la crise.

“Aucune des promesse qui a été faite depuis l’année dernière n’a été tenue. Les banques continuent à nous étrangler. Les caisses sociales n’ont proposé aucun étalement. Les huissiers sont omniprésents devant nos entreprises”.

“Nous n’avons eu de cesse de solliciter et de proposer des solutions ou des aménagements à la Préfecture et aux collectivités locales. Depuis, notre action du 4 novembre 2008, il n’y a eu aucune avancée”.

“Avec la crise, les pages d’annonces classées sont remplies d’action en redressement ou en liquidation judiciaire. Pour la seule année 2008, il y a eu 1.312 radiations, et déjà 691 pour 2009”, argumente Hugues Atchy, président de l’IPR.

“L’Etat a fait son travail"

Pour stopper l’hémorragie, l’interprofessionnel des transporteurs proposent à nouveau l’adaptation de certains dispositifs à La Réunion. C’est le cas pour le plan Co.Rail, initialement créé pour les Antilles.
Toutefois, ce n’est pas au gouvernement que les transporteurs en veulent.

“L’Etat a fait son travail, ce sont les élus à La Réunion qui n’ont pas la leur. L’Etat a donné de l’argent aux collectivités locales pour la relance de la commande publique, qu’est devenu cet argent ?”, se demandent les professionnels du transport.

“Nos maires et conseillers généraux et régionaux se fichent pas mal de nous. Mais, nous avons décidé de leur faire savoir que nous sommes là”, menace Louis Carpaye, président de la FNTV (Fédération nationale des transports de voyageurs).

La mobilisation programmée jeudi matin “pour dire au Premier ministre que nos entreprises vont mal”, devrait se poursuivre après la visite de François Fillon.
Mardi 7 Juillet 2009 - 15:18
Jismy Ramoudou
Lu 1072 fois




1.Posté par mac arthur 974 le 07/07/2009 18:44
Désolé de vous dire que vous vous etes faits avoir ; nos politiciens et responsables locaux n 'ont vu , à travers vos demandes qu 'un arrangement à court terme : cela s 'apelle la politique du sparadrap sur une jambe de bois ; ils s 'en foutent royalement de votre devenir ; l 'essentiel est de calmer le jeu et de faire que les choses rentrent dans l 'ordre ! Vous voulez des marchés ;investir dans du matos , eh bien allez -y , sauf que ce qu 'ils oublient de vous confirmer , c 'est que ces marchés sont à durées réduites , et qu ' aprés ....?? Ben plus rien! Jusqu 'au prochain contrat "juteux perfusionné" .....tram train?????? Et en attendant , il faut payer les échéances!! A mon avis , il va vous falloir d ètre un peu plus responsables ,d 'analyser les parametres des futurs chantiers , ne plus foncer tétes baissées , car comme toutes choses , les chantiers ne durent pas une éternité et ne se créent pas à suivre ,sinon à bétonner l 'ile de haut en bas et de droite à gauche!!!!Et cela , nos chers élus "responsables" , ne le vous diront pas!Ticket de vote oblige!!

2.Posté par piment vert le 08/07/2009 00:00
“L’Etat a fait son travail, ce sont les élus à La Réunion qui n’ont pas fait le leur. L’Etat a donné de l’argent aux collectivités locales pour la relance de la commande publique, qu’est devenu cet
argent ?".

Bonne question.
Et bien bloquez le Conseil Régional et laissez les autres travailler.

3.Posté par Les yeux plus gros que la tête le 08/07/2009 03:29
La ruée vers l'ouest est terminée. Mauvais calcul et gros ker . Zot i veut bétonne tout le pays ?

4.Posté par jean-pierre ATTIA le 08/07/2009 07:34
“L’Etat a fait son travail, ce sont les élus à La Réunion qui n’ont pas fait le leur. L’Etat a donné de l’argent aux collectivités locales pour la relance de la commande publique, qu’est devenu cet
argent ?".
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

De quel argent? Quels montants?
C'est du n'importe quoi!

La crise frappe aussi la Métropole. Cela tombe comme les mouches. Pourquoi il n'y a qu'à La Réunion où l'on cherche des boucs émissaires avec les élus!!!

Et les entreprises? Où sont leurs responsabilités?

Où est la responsabilité des banques qui ont aidé à monter des entreprises qui n'arrivent plus à tenir le coup aujourd'hui?

5.Posté par mastercard le 08/07/2009 08:56
Je propose à l'IPR ces reflexions de l'Observatoire des finances locales publiées dans le Monde d'hier:
la dégradation des finances locales s'est accélérée depuis 2008, même si la situation de l'endettement est globalement saine,
Les charges sont en hausse tandis que dans le même temps les recettes sont en baisse, "créant un véritable et grave effet de ciseaux",
Parmi les hausses figurent les dépenses sociales, "qui touchent particulièrement les départements", une forte augmentation des intérêts de la dette suite au relèvement des taux en 2008 (+ 9,4 %) et de nouveaux transferts de charges de l'Etat, pas ou mal compensés, a affirmé M "l'Etat étouffe financièrement les collectivités territoriales".

Autres informations fournies par Patrick Besse, directeur de l'institut d'émission des départements d'outre-mer:

• Les régions d'outre-mer connaissent des dépenses doubles par rapport à celles des régions de métropole, soit 848 € par habitant contre 420 € en moyenne en 2006 ;

• Les dépenses des conseils généraux, sont de 1559 € par habitant dans les DOM contre 1059 € en moyenne en métropole ; dont 911 € d’aide sociale par habitant contre 468 €.

• Pour les communes, « les dépenses sont à un niveau plus élevé qu'en métropole, mais l'écart est moins fort que pour les conseils généraux ».
Ces observations valent donc pour La Réunion.

Qu'est-ce qui permet à l'IPR de dire que les élus de LA Réunion ne font pas leur travail?

6.Posté par dijoux le 08/07/2009 10:32
il faut absolumment refuser les 50 euros d'augmentation du cospar, manifestez

7.Posté par Nikki : Moi aussi je veux qu'on m'aide !!!! le 08/07/2009 13:27
moi je veux acheter une grosse bagnole, très très chère. je m'en fous j'ai pas l'argent c'est subventionné en parti parce que je suis une entreprise. et puis en plus c'est défiscalisable ! CHIC ALORS ! pourquoi je me priverais.
Et quand j'aurai pas de boulot pour rouler avec :
1) je ferais une grève pour demander de baisser le prix de mon essence
2) j'exigerai de l'état, des maires et de tout les élus qu'ils me fournissent du travail parce que c'est à cause d'eux que j'ai dû acheter ma très très grosse bagnole.

On me dira que je me fous de la gueule du peuple ! mais pas du tout c'est normal de consommer, de s'endetter et ensuite de demander à l'état ou à autrui de payer à sa place. Et si ils sont pas contents et bien je bloquerai toute la Réunion avec tout ce qui roule sur quatre roues. Car moi avec ma voiture, mon camion j'ai plus de droits que tout le monde !

Et puis c'est pas ma faute avec toutes ces incitations à consommer, acheter, défiscaliser ! Que l'état, les élus se démerdent avec le bordel qu'ils ont crées après tout ! moi je veux qu'on m'aide même si il faut faire des travaux qui ne sont pas utiles et qu'il faut bétonner toute la Réunion ! je m'en fous !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales