Economie

IEDOM : "Pas une année 2013 fameuse, mais des signes encourageants pour 2014"


IEDOM : "Pas une année 2013 fameuse, mais des signes encourageants pour 2014"
L'IEDOM (Institut d'émission des départements d'outre-mer) parle pour 2014 de signes "encourageants" de reprise. Si l'année 2013, a déjà montré un léger redémarrage de l'activité, sans toutefois être "fameuse", l'IEDOM table avec prudence sur un retour à une économie réunionnaise plus fleurissante. Des chiffres qui seront confirmés début juillet.

"Ce n'est pas une année fameuse, mais il y a des signes encourageants", explique Matthieu Morando, responsable du service étude à l'IEDOM. Plusieurs facteurs recensés par l'Institut plaide pour ce retour à une économie plus solide à la Réunion. L'emploi salarié progresse, la balance commerciale connait un déficit moindre, les crédits d'investissements pour les entreprises repartent à la hausse… ce sont autant de signes d'une reprise de l'activité à la Réunion.

L'IEDOM a fait un focus particulier sur l'activité bancaires dans notre île. Un constat, le secteur se porte mieux. Les établissements bancaires et sociétés financières ont dégagé un résultat net de plus de 131 millions d'euros en 2013, en progression par rapport à 2012. "Le coût du risque redevient enfin raisonnable", souligne Matthieu Morando. Le coût du risque ? Il s'agit du poids des créances, c'est-à-dire des prêts octroyés par les organismes financiers, non remboursés par les personnes ayant emprunté. En 2010, il était de 25% du PNB (Produit net bancaire), en 2012 de 10% et en 2013, de 4%. Les banques prêtent plus. A noter, la hausse des crédits aux entreprises et la légère progression des crédits aux ménages.

1435 dossiers de surendettement déposés

Dans ce tableau positif, quelques points noirs subsistent. En 2013, le chiffre d'affaires du BTP a chuté de 8,3% par rapport à 2012. "La commande publique, en particulier la construction de logements sociaux neufs, continue cependant de soutenir la filière et représente 83% du chiffre d'affaires", explique l'IEDOM dans sa note.

Autre point négatif. Le nombre de dépôt de dossier de surendettement des ménages réunionnais n'a jamais été aussi élevé. Avec une hausse de 24,5% par rapport à 2012, 1435 dossiers ont été déposés de la commission de surendettement. Entre 2008 et 2013, deux fois plus de Réunionnais ont été confrontés à une situation de surendettement.

L'IEDOM attend désormais de connaitre la progression du PIB pour cette année 2013. En 2012, il avait progressé "mollement" de 0,7% contre 1,2% en 2011. Sans se prononcer, l'Institut se dit plutôt optimiste dans ses prévisions.
Vendredi 20 Juin 2014 - 09:14
JD
Lu 552 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales