Economie

I.Patel (CCIR) : "Le Smicard est mieux loti que l'entreprise réunionnaise"


"La Réunion est malade. Il faut la soigner. Seul le gouvernement peut le faire avec la Loom 2 (Loi d'orientation pour l'Outre-Mer)". Ibrahim Patel, président de la Chambre de commerce et d'industrie de la Réunion, a brossé un tableau noir de la situation économique de l'île ce matin, lors d'une conférence de presse commune avec la Chambre des métiers et de l'artisanat. Il a surtout renvoyé le président, François Hollande, à ses responsabilités en rappelant quels étaient ses engagements de candidat à la présidentielle.

Dans un courrier daté du 26 avril 2012, François Hollande s'adresse à Ibrahim Patel : "Comme vous le savez, les outre-mers constituent pour moi une véritable priorité (…) Il est évident que le développement des entreprises ultramarines sera au centre de mon action". Le président de la CCIR, un brin ironique, prend au mot le président de la République : "Je suis ravi de cela, justement nous venons lui donner un coup de main ! Il ne lui reste plus qu'à passer aux actes".

"Nous voulons faire des propositions sur un nouveau mode de développement à la Réunion"

Le "coup de main" évoqué par Ibrahim Patel réside d'abord dans la mise en place d'une motion signée par les entreprises, avec un objectif d'atteindre 10.000 signatures. La motion a pour ambition de forcer le gouvernement à valider des mesures rapides et d'obtenir la Loom 2 (Loi d'orientation pour l'Outre-Mer). Parmi les mesures attendues, celle de soutenir des entreprises en difficultés par un plan d'apurement des dettes sociales et fiscales, et pour les autres entreprises, par un crédit de soutien. Le souhait a également été exprimé de voir la création d'une commission par le gouvernement pour subventionner, en partie, la masse salariale "qui représente la plus grosse dette de l'entreprise".

Les chiffres ont été rappelés : Les deux Chambres réunies, ce sont près de 5.500 entreprises qui ont fermé au courant de l'année 2011. C'est aussi, aujourd'hui, 52.000 familles touchées par la situation difficile d'entreprises croulant sous les dettes sociales et fiscales. Enfin, c'est plus de 35% d'augmentation pour les redressements judiciaires, plus de 50% pour les liquidations par rapport à 2011. Avec son air le plus sérieux, Ibrahim Patel n'a pas hésité à se permettre quelques provocations… "Aujourd'hui, le Smicard est mieux loti que l'entreprise réunionnaise", a-t-il commenté.

En parallèle, des réunions de travail avec l'ensemble des forces vives économiques de la Réunion, dans les jours à venir, aboutiront à la publication d'un "pavé argumentaire" le 17 septembre. "Nous voulons faire des propositions sur un nouveau mode de développement à la Réunion", a commenté Bernard Picardo, président de la Chambre des métiers et de l'artisanat. Une sorte de préambule à la prochaine conférence économique de l'Outre-Mer…
Jeudi 9 Août 2012 - 16:15
Lu 2535 fois




1.Posté par gros kafrine le 09/08/2012 16:23
ARRETE pléré souplé la vie lé dure pou tout le monde le smicard lé pas mieu loti patél arrete dire n importe quoi

2.Posté par Ti patron... le 09/08/2012 16:32
Encore faut-il que les présidents des 2 chambres expliquent à tous les pseudos chefs d'entreprises, la différence entre le chiffre d'affaire et le bénéfice,... trop nombreux sont ceux qui sont incapables de lire un bilan et de faire des devis corrects,... se payer des gros véhicules de fonction ou se rembourser des frais personnels n'ayant aucun rapport avec l'objet social et ne pas payer les charges sociales ou fiscales est hélas le sport national Réunionnais !!!

3.Posté par un peu de respect quand même ! le 09/08/2012 16:53
C'est une aberration d'entendre ce que vous dites Mr Patel ! Le salaire de base de toutes entreprises, c'est le smic. S'il n'y avait pas ce salaire minimum légal, il y aurait eu d'énormes dérives ! des gens payés 500 euros par mois pour 35 heures de travail par exemple !

d'ailleurs les entreprises, surtout les grandes entreprises en abusent royalement ! effectivement, moi même qui détient un MASTER (donc un bac + 5) j"ai du accepter un salaire au smic (prétexte de crise) alors que le travail effectué mérité beaucoup plus ! et cela a eu lieu dans une grande entreprise réunionnaise prospère, historiquement implantée à La Réunion depuis le 19ème siècle dont je tairais le nom !

alors de grâce Mr Patel, ayez un peu de respect pour les smicards, ceux qui triment pour boucler les fins de mois !

4.Posté par lastic le 09/08/2012 16:54
Chiche M. PATEL ! vient prendre ma place de smicard et je prend la votre. On verra après si vous tenez le même langage ?

Kom i dit en créole : la langue na point le zos
ben lé vrai même

5.Posté par WQS le 09/08/2012 17:04
le smicard bien loti ? à la réunion ? je rêve.
ce brillant personnage veut sans doute parler des employés smicards des 5500 entreprises qui ont fait
faillite en 2011 ? ce n'est pas une provocation , c'est une énorme connerie , il devrait rapidement s'en excuser si il souhaite garder un minimum de crédibilité.
et le post 2 a bien raison , certains patrons à la réunion rêveraient de retourner au temps ou l'on payait les travailleurs à coup de fouet. mais il ne faut pas généraliser , car il y a aussi beaucoup de tout petits chefs d'entreprises qui se démènent pour faire vivre quelques emplois et qui croulant sous la masse de charges sociales ont parfois du mal à se payer l'équivalent d'un smic à eux-mêmes , justement.
le monde du travail privé à la réunion est très difficile , que ce soit pour les petits patrons ou pour l'énorme majorité des travailleurs qui sont au niveau du smic , ce qui permet à peine de survivre alors
que dans le même temps on continue de sur-rémunérer les fonctionnaires aux conditions de travail le
plus souvent bien plus favorables.ce sont EUX les ultra-bien lotis à la réunion , pas les smicards.

6.Posté par Grain2sel le 09/08/2012 17:24
Je suis entrepreneur et des propros comme ceux-ci sont une honte !!

L'entrepreneur n'a pour regle que celle des trois B :
Bosser
Bosser
Bosser

Alors M. Patel, plutot que de nous bombarder de SMS et de faire de la comm' fumeuse : Boug ton ki! et aret pléré

C'est facile de réclamer l'argent gratuit des contribuables mais cet argent serait beaucoup mieux dans l'économie plutôt que dans la poche de certains !

Le chômage est un problème économique et non pas politique. Faudra-t-il que la France fasse faillite pour qu'on s'en apperçoive

Alors foutez-nous la paix et laissez nous bosser !

7.Posté par Kon d'artisan... le 09/08/2012 17:42
C'est vrai que les présidents des 2 chambres et leurs petits copains n'ont pas à se faire du souci à la fin du mois et surtout pour voyager tout azimut au frais du contribuable et des cotisations de ceux qu'ils sont sensés défendre !!!

8.Posté par EMILE MILOU le 09/08/2012 17:57
Mi lé smicard et pas fier de l'être, mi noré préféré être cumulard i gain plis et ou lé pas obligé d'allé travay tous les jours pou donn mangé out zenfan. Mêm si ou rest out kaz out largent i tomb parece que ou lé un élu, tan en tan ou sa sign 2,3 papiers et ou koz dan télé é lébon.

A moin mi lé smicard mé mi doit pas personne, mi paye mon impôt, mi paye mon band charge et mi sa pas plére tout le temps.

Fait kom moin roul dan un ti loto, vivre pas au dessus de zot moyens, paye sak zot i doit avant fé la fête et par dessus tout respect do moun, sra déjà beaucoup.

Mi na rien kont band chefs d'entreprise, la majorité mi lé sur c boug correct, mais nous ti salarié nou peu laisse dire ca.

9.Posté par virago le 09/08/2012 18:00
Patel a raison! Combien de petits "patrons" se payent en dernier, lorsqu'il reste un peu de trésorerie, et touchent moins que le smig, alors qu'ils ont des journées de 14 voire 16 heures derrière eux. Et ils représentent 90% des patrons de l'ile. Ils ne sont pas nés une cuillère en or dans la bouche, et n'ont pas eu la chance ou la possibilité de poursuivre des études pour devenir fonctionnaires. Par contre, eux créent du travail ! Une étude récente a démontré qu'en nombre d'heures travaillées, un petit patron touchait moins que le smig. Les 35 heures, c'est parfois en 2 jours qu'elles sont faites!

10.Posté par wtf le 09/08/2012 18:22
rien à voir le Smic. Moi marre de payer des charges pour les redistribuer à des RMIstes gratteur ki. Qu'on coupe le RMI à la Réunion et qu'on augmente les aides à l'auto-entreprise et aux gens qui travaillent

11.Posté par otelareunion le 09/08/2012 18:22
Patel tu viens de rentrer dans la connerie va donc voir le niveau de vie de ton pleureur de JB Caroupaye et celle d'un Smicard,et tu va voir que tu est loin de la réalité et tu est patron de la CCIR ça fait peur , pour certains de ces entrepreneurs il y à de l'argent pour ( des gros 4X4 , des SCI et bien d'autres chose encore ) mais pour payer le personnel les charges pas d'argent aidez nous M Patel , si il y en à qui lise ça ils devraient se reconnaître

12.Posté par Toby or not Toby le 09/08/2012 18:28
En gros d'accord avec tous les posts précédents et pas avec les déclarations de M. PATEL.

Les entreprises sont à aider, mais en premier celles qui n'ont pas de dettes sociales. Les autres, elles ont fait du dumping en pensant que régler la CGSS, c'est comme régler un impôt.

Je suis désolé, mais les charges sociales font parties du salaire des employés, et non des taxes. C'est du revenu différé d'accord, mais du revenu pour les salariés, quand ils seront en maladie, au chômage ou en retraite...

Un chef d'entreprise qui roûle en Cayenne et qui ne paye pas la Caisse de Congés Payés ou la CGSS, c'est un makrô qui mérite l'interdiction de gérer (voie même la faillite personnelle pour certains, même si leurs conjoints et enfants ne doivent pas pâtir de leur cupidité).

Pendant que ceux-ci faisaient du dumping, obtenaient des marchés, ne payaient pas la sécu tout en menant grand train de vie, d'autres entreprises mettaient la clé sous la porte, par manque de marchés...

Alors, il faut que l'Etat aide les entreprises à créer des emplois, mais il faut bien choisir les entreprises à aider, et ceux qui crient le plus fort ne sont pas forcément les plus à plaindre...

13.Posté par pfff le 09/08/2012 18:36
Certes les entreprises sont en difficultées mais ça me fais bien rire tout ce cirque quand on c'est que la part salarial c'est la part prélevé sur les bulletins de paie des salariés donc au lieu que l'entreprise cotise pour la retraite de ses salariés en redistribuant leur dues ils les volent tout simplement et à ce rythme ils n'auront plus de retraite!!!
L'Etat doit plutot trouver des fonds pour aider les entreprises à s'en sortir et pas en étalant leurs dettes car là on voit bien qu'ils ne paieront jamais... des réflexions doivent être faite intelligemment!
Il faut de la bonne volonté dans les deux sens!!!

14.Posté par E. Delest le 09/08/2012 18:42
Je pense que virago (9) est dans le vrai mais peut-être pas pour 90% des patrons, c'est exagéré.
Et c'est, je pense, ce qu'à voulu dire M. Patel.

Il n'en reste pas moins qu'un peu plus de 10% roule sur l'or et s'enrichit de plus en plus.
Les politiques menées par nos derniers gouvernements (libéraux de droite ou de gauche le résultat est le même) on abouti, hélas on le voit, à agrandir démesurément l'écart entre les très riches (moins de 10% de la population) et tous les autres qui s'appauvrissent.

J'ajoute que je lis dans l'incompréhension de certains le signe que, si on connait sa propre situation, on connait très mal celle des autres et leurs problèmes. Ajoutez à ça une bonne couche d'égoïsme et vous obtenez la situation actuelle ...

15.Posté par bertel le 09/08/2012 19:23
"Le Smicard est mieux loti que l'entreprise réunionnaise"

Qui est l'entreprise réunionnaise ?

Il suffit de voir qui achète les bagnoles de luxe dans ce DOM, qui paye l'ISF pour être convaincu de l'hérésie de la déclaration de I.Patel !

Même lorsque les ouvriers paieront pour pouvoir travailler, il se trouvera toujours des gugusses pour dire qu'ils ne payent pas assez !!!

Envie de Vomir !

Bertel de Vacoa

16.Posté par serget le 09/08/2012 19:41
140 millions d'euros de dettes, et 14000 emplois menacés; la France, et en particulier la Réunion sont en quasi faillite

Pendant ce temps là, la Région veut lancer la route du littoral et dépenser autour de 2, 5 milliards d'euros, cherchez l'erreur.
ah si, la meilleure: croyez vous que beaucoup de sociétés réunionnaises vont soumissionner à l'appel d'offres: aux dernières nouvelles aucune!!!!

Bref, non seulement on coule, mais on fait les mauvais choix qui nous font accélérer le déclin.
L'Italie n'a plus 30 millions d'euros pour rénover le Colisé, et nous, on veut dépenser pour une route deux milliards, alors qu'on ne sait pas si les impôts censés payer les emprunts pourront rentrer, bref alons y et faisont faillite!!!!

17.Posté par cabanonouf le 09/08/2012 20:17
la plupart des patrons ne fait pas travailler des reunionais et aprés ils veulent encore et encore demander de l'aide à l'état.esque la chambre des commerce accepterer un reunionais qu'il soit noir ou blanc d'ouvrir un commerce surment pas .depuis sur et certain prés de 40 ans tous les personnes qui occuper des postes important discriminer le reunionais en faveur des chinois pour pruve il fuit la guerre contre les japonais et maintenant ils ont leur commerces.Maintenant ont les considérent comme des reunionais alors qu'ils n'y a pas lieu.et ce n'est pas par des historiens diplomé qu'ont a fabriquer à la vas vite qui vont nous éclaircir sur ce sujet.

18.Posté par mu'adib le 09/08/2012 20:28
le smicard mieux loti c'est pour cela que certains patrons du medef font travailler des ouvriers en heure sup sans les payer et s ils bronchent on leur montre la porte t es qui toi bouffon

19.Posté par vital le 09/08/2012 20:42
le bazardier de st paul s'improvise analyste ,voire économiste .le tors à la Réunion c'est de coire qu'avec un mandat électif on devient spécialiste pour autant ,que nenni .si on est qualifié pour mesurer du tissu on continue de maîtriser cet art sans plus quand bien même on est à la présidence de la ccir
vital

20.Posté par je suis d'accord avec patel le 09/08/2012 21:35
Chef d'entreprise je n'arrive plus à payer mes dettes, cela fais au moins 6 mois que je vis avec 250 euros pa mois.
Patel a raison.

21.Posté par Encore un gros zozo i conné rien ramasse l'argent de moune!!! le 09/08/2012 21:50
Patel ferme ot ki arréte baise l'argent le moune vive avec un salaire honnéte est on en reparle OK

22.Posté par DON PAKE le 09/08/2012 23:26
Ses solutions : Aller voir le pôle emploi lolllll / Avoir des dettes sur 8 ou 10 ans mdrrrrrrr / Mort de rire Mr Patel ahahahahahahah. Et j'oubliais @WTF tu me dégouttes, on dirait un nazi anti Rsa.

23.Posté par DON PAKE le 09/08/2012 23:29
On est gouverné par des bouffons et on pleure sur leurs résultats calamiteux. LOlOlOlllLLLLLllllllll Hey les gars qui les a élu ??????? Gout a nou ! Vivement que ça pète.

24.Posté par HONTEUX le 10/08/2012 06:04
C'est honteux d'entendre Patel parler de ce qu'il ne connait pas, c'est à dire l'entreprise.
Ce type est nul, il n'y connait rien et je me demande bien comment il a pu arrivé à la tête de la Chambre de Commerce.
Moi je dirige une entreprise depuis 31 ans et j'ai toujours payé mes charges, des fois avec beaucoup de difficultés, des fois en retard, mais toujours tout payé. Alors quand je l'entends demander à faire cadeau des charges et des impôts à ceux qui n'ont pas payé, j'ai envie de lui mettre des gifles à cette triple andouille.
Je préférerais qu'il se taise, qu'il retourne à la CCI se planquer dans son bureau et continuer de faire des voyages aussi couteux qu'inutiles MAIS qu'il fasse en sorte que la CCI fasse son boulot d'aide et d'accompagnement des entreprises plutôt que venir faire des numéros de communication stupides et ridicules comme ça.

25.Posté par ATTENDS MI VIENT le 10/08/2012 06:09
qu'est ce qu'il a contre les gens qui gagent le SMIC ce type ? pourquoi il nous traite comme des minables et comme si c'était honteux de gagner le SMIC. C'est ce que je gagne, je suis content et fier de travailler et de gagner honnêtement ma vie, MOI. Monsieur PATEL peut pas en dire autant.

26.Posté par Jeddy le 10/08/2012 05:24
Les entreprises réunionnaises sont sous perfusion des collectivités. C'est une tradition
. De meme, sous celle de l'etat avec la manne de la defiscalisation. La loi de l'offre et de la demande est pipée dans nos territoires dom. Si les collectivités publiques n'investissent plus ou dépensent moins comme c'est le cas actuellement et ce n'est que le début beaucoup de sociétés vont déposer le bilan.
Militons pour un retour à la vraie concurrence et à une baisse des prix afin de doper la demande et sauver les entreprises.
Enfin, vous n'êtes pas oblige de gober mes naïvetés mais bon ça fait du bien de s'exprimer un peu.

27.Posté par Si c''est lui qui le dit !!! le 10/08/2012 08:37
Ce triste sire qui ne connait strictement rien au monde du travail, au mieux ses connaissances et compétences entrepreneuriales doivent égaler celles de ses prédécesseurs à la tête de ce machin, véritable tiroir-caisse des copains-coquins du 97-4. Pendant que l'on s'agite sur notre caillou de plus en plus poreux, d'autres - les plus malins d'entre nous- investissent leurs petites économies, fruit de leur dur labeur dans des contrées fort exotique fiscalement parlant : Maurice, Gujarat,...Ah, il est loin le temps de ce pôvre Éric Boyer et des 500 millions ( de francs) évaporés des comptes du CG dont on aurait retrouvé la trace à Guernesey et puis rien...Tiens au fait, elle en est où l'enquête sur les quelques millions (d'euros cette fois-ci) évaporés entre St-Denis et St-Pierre par nos sympathiques postiers, toujours pas de nouvelles ???

28.Posté par David ASMODEE le 10/08/2012 08:48
@Groskafrine Post 1. Mon cas :
Fin 2010 : 10 employés
2011 : il en reste 6
Aout 2012 : un licenciement prévu pour la fin du mois. Je prends déjà des anxiolytiques.
Octobre 2012 : un deuxième.
Bilan à la fin 2012 : 60% de mes effectifs pointent à Pôle Emploi.

Sur les 4 qui resteront, deux sont vraiment indispensables. Les deux autres peuvent être remplacés ponctuellement par des intérimaires. Je verrai quoi faire en 2013.


29.Posté par vieutang412 le 10/08/2012 08:52
Lé joli tout sa, toute de moune su ce media na zot ti commentaire lé super y fé bouge un peu le shmilblic, pov patron i fé pitié!!!! li guingne pas paye les charges retenues sur le salaire de ses empoyés, vraiment i fé mal mon coeur, Allé met la corde especes voleurs, toute de moune i regarde ce que le patron i doit payer mais personne i regarde ce que le client i doit payer, juste avant l'euros, pou pind in l'auto té maximum 3500 Francs, moin té peintre, zordi 3500 euros pou fé le meme boulot, et client i paie et patron i plere encore, zot y fé pitié band patron i fo fé in compte ec zot, foute toute ce bande macro de voleurs en taule, quand in patron i plere pou gaigne l'aide de l'état li devrait avoir honte d'être patron ou de se faire appeler patron . Quand in patron i dit mi travaille in bon pé mi gingne mem pas le smig , escuse a moins , zot i apel sa in patron pou moin c'est in l'escroc....

30.Posté par durandal le 10/08/2012 08:53
une entreprise qui ne peut payer ses charges n'est pas viable. elle doit déposer le bilan et se mettre en faillite
Les smicards quand à eux sont les baisés du système, ils se défoncent pour gagner à peine de quoi vivre,
surtout sur notre Ile et dans notre pays ils est honteux de voir que les assistés gagnent autant que celui qui gratte ,
et de plus pour remercier le système, ils travaillent au noir mettant en péril les entreprises qui ne peuvent pas suivre, et bien sur ne payant pas d'impôt.
Combien de cases ont été construites au noir, par des gens qui vivent des allocations sociales, et ne payent pas l'impôt tout le monde s'en fout.
C'est pourtant simple ceux qui travaillent payent pour ceux qui touchent les allocs, alors si ceux là même enlèvent le travail de ceux qui bossent qui va payer hein ?
la clique SOCIALO BOBO FONCTIONNO qui est au pouvoir va devoir vite fait se mettre au travail car qui va les payer lorsque le pays sera ruiné, pour l'instant ils goinfrent leurs potes avec les commissions à la gomme JOSPIN ET SA FEMME combien par mois, demandez à votre député
plus de 30 000 € pour une commission sur la déontologie de la politique alors qu'ils sont tous pourris la preuve aucun n'a voulu fiscaliser ses émoluments de fonctionnement.

31.Posté par David ASMODEE le 10/08/2012 11:03
@ Post 29

Et quand un mec décide de rester dans son lit le matin. Que rien ni personne ne peut l'empêcher de savourer sa couette ? T'appelles ça comment ? Un macro ? Un escroc ? Un glandeur ? Un connard ? Toi qui es spécialiste de l'insulte, tu pourras sans doute me renseigner. TOUS les patrons réunionnais sont confrontés à ça. Surtout dès le moment où les droits assedic sont ouverts.

SMS : "mi na un ti problème. Mon madame rentre l'hopital. Mi gagne pas venir. Ma essaye appelle à ou, ma pa gagné. Ma pa batterie". Et ensuite boite vocale pendant deux jours.

Par contre, à la fin du mois, le même mec vient te voir avec les yeux ronds et demande sa paye avant les autres. Il se fout de savoir si ,à cause de son attitude, un client a été perdu. Comme pas mal d'employés, il s'imagine que l'entreprise a une sorte de réserve caché, le fameux mythe socialiste du magot caché.

Le politiquement correct voudrait nous faire croire que ce genre d'énergumènes fasse partie d'une minorité. Hélas, les glandeurs sont plus nombreux que les bosseurs. En plus de la crise, le patron réunionnais doit se coltiner une main d'oeuvre locale, chèrement payée pour de piètres résultats. Et ça, c'est pas une mince affaire.

L'idéal à la Réunion, est d'avoir une activité où on n'a pas besoin de main d'oeuvre. C'est la voie que j'ai choisie et vers laquelle je me dirige progressivement.


32.Posté par vieutang412 le 10/08/2012 11:42
@post 31

Ce qui est bien à la Réunion, n'importe quel zoizo y improvise a li patron, chef d'entreprise parce que li nana aine tit copain lé dans la politique, li la entendu un trin, na l'argent pou gagnié , zoizo i sava ouve in l'entreprise, a peine si y connait lire, écrire encore moins!! improvisation, moin na camarade la dit a moin lé bon mi fé guingne a ou le marché casse pas la tête. Mi voit sa tous les jours et mi entend ossi le bande representant sindical y gaigne pas aligne 10 mots sans fé 20 fautes, zot i bouffe a tous les rateliers!!! LE CLIENT EN PREMIER Y GOUTTE, a tout les niveaux, que ce soit dans le tit boutik ou le grand surface. Zot le capab fé devis, à une epoque (pub) in case Tomy té un zeuf par jour,!!!! commé la fé in case c'est in poulailler par jour, mais depi l'euro la rivé alors là c'est le bouquet, et ou lé en trin parle de politiquement correct et du mythe socialiste,,,, travail pou guingne out soso correctement sans essaie plume out camarade et en plus vouloir plume l'état.....

33.Posté par David Asmodee le 10/08/2012 12:11
@ Post 32

Je ne me sens pas concerné.

34.Posté par cabanonouf le 10/08/2012 13:20
chambre de commerce et ainsi que les autre personnalité programmer par la causalité d'ante.vous voulez nous faire croire par vos sentiments d'orgueuil et de noblesse que vous ete de souche reuniuonaise alors qu'il n'y a pas lieu .une bonne éconnomie pour une bonne culture.assez ante domoune don.

35.Posté par cabanonouf le 10/08/2012 14:15
caiamb je revendique mon droit caiamb

36.Posté par vieutang412 le 10/08/2012 16:01
LA NA IN PROBLEME GRAVE lé en trin tourne à des PROPOS XÉNOPHOBE @poste 34 ici nout toute les créoles et moin lé créole bio na toute dans mon gène moin lé conte les propos que ou tien "SOUCHE REUNIONNAISE" la ou lé en trin zoué avec de feu, borde out cariole bonhom, ce que par conte nana cé surtout une néocolonisation diffuse dans nout société et la pa créole, c'est toute bande décideurs chercheurs qui veut réinvente la rénion, nous voit sa tou les zours, y suffit de voir le nombre et les sommes dédiées à la recherche "requins tigres , bouledogues, pollution, zones protégées et tutiquanti" la pré suce a nou et nou beni oui oui, pendant ce temp cabris i mange salade, i réinvente pou moins lé sur zot la trouvé!!!! moin na in terin, pendant 40 ans moi la seye toute zafer, na 20 ans in Maire la dit a moins fé in terrin sport coullon effectivement su la carte IGN té marqué terin sport, lot jour moin la gaigne in let "Décision d'expropriation d'utilité publique terres incultes" alors que moin na encore plus de cent personnes y fé sport dessus tout les dimanches "ca i apel utilité sociale ca mi croit" et que moin lé en trin met en place in projet de formation et de creation din zoutil pédagogic, moin na l'impression qui fo pa créole lé instruit ca i gene bande politique et autre zoreil qui réinvente la réunion , na aine té pré koze dans in bar dans l'ouest te qui dit " la reunion aurait été plus belle s'il n'y avait pas de reunionnais" la mème chose la été entendue dan temp lontan Madagascar, ben la qoué la ? tout mon vie moin la travail zordi moin nana 5 zenfants 12 ti zenfant sa que moin la fé , moin la fé pou mon zenfan, moin la pas fé sa pou bande promotteurs, va ahete mon terin 1euro le M2 et encore!!!! aprés i sa, vend sa 2 ou 300 euros le M2.....vo mieu mi ferme mon gueule parce que la lé in peu tro fort pou moin.....si sa la pas encore in magouille politique mi demande a moin kosa i lé????

37.Posté par Réunionnais attentif le 10/08/2012 17:33
@36.vieutang412

Vos propos semblent tout à fait concerner des personnalités kréoles comme Thierry Robert et ses dalons qui en moins d'une génération sont arrivés à la tête d'un empire immobilier !!!

38.Posté par vieutang412 le 10/08/2012 18:11
post 37 Reunionnais attentif:

Si ou in créole i monte bien une chose ou c'est un mal au trou, regarde pas ce que les autres i fé, a ou meme essaie fé, aprés na cosé.....

39.Posté par vieutang412 le 11/08/2012 09:14
"Nous voulons faire des propositions sur un nouveau mode de développement à la Réunion"

Cela concernant le commerce et l'industrie, peut-on envisagé dans ce cadre une obligation de formation pour les créateurs d'entreprises, les futurs patrons????

Quand on voit les problèmes de gestion d'entreprises qui confondent bénéfices et chiffres d'affaires, les drames causés par des milliers de licenciements, le non paiement des charges salariales et patronales, les pleurs des "Chefs d'entreprises" et de leurs représentants qui quémandent sans cesse des aides de l'état, j'ai honte d'être réunionnais.

D'un autre côté concernant le mode de developpement qui passe aussi par l'agriculture, là c'est le pompon, un agriculteur qui veut reprendre l'activité de ses parents, pou pique deux bois manioc, pou plante deux chouchoux germés, un liane patate , trois grains maïs ou aine ti parcelle cannes, y faut un BTA Brevet de Technicien Agricole....

Allez comprendre les buts de ces maneuvres, ce que je vois c'est que, on veut tuer l'agriculture au profit de récuperation des terres agricoles, pour bétonner la Réunion à tout prix et donner du travail à un secteur porteur de richesses et de magouilles.

On effectue des contrôles sur les terres agricoles pour voir si les travailleurs agricoles sont déclarés en faisant fi de l'histoire de la Réunion ou les échanges entre agriculteurs aprés guerre étaient, une vraie solidarité active "tu m'aides à couper mes cannes et aprés je t'aide à couper les tiennes sans contre partie," cela je l'ai vecu et c'est aussi là que j'ai pris conscience de la solidarité, du sens profond de cette solidarité que notre société actuelle a fini par détruire. Bien sûr cela se passait surtout avec des agriculteurs qui étaient des colons de gros propriétaires, ça aussi je l'ai vécu.



40.Posté par Jean le 11/08/2012 20:17
Monsieur le president de la CCIR, êtes-vous conscient réellement des catastrophes quotidiennes que vivent vos ressortissants a moins que vous soyez trop focaliser sur vos ambitions personnelles qui vous aveuglent de la réalité.
Monsier PATEL le collectif sauvons nos entreprises Oeuvre actuellement pour une revendication commune et je pense que vous étiez présent lors de la signature et lors de la lecture de lettre pour le president de la république, alors que faites-vous? Êtes-vous avec vos ressortissants ou contre les réunionnaises et réunionnais, car il est évident de la manière que vous agissez nous avons l'impression que vous êtes comme une feuille de Vacoa, un peu de reconnaissance pour ceux qui vous ont aidé à etre la ou vous êtes quand meme!!!!
Il est vrai que la chambre vous permet d'atteindre vos ambitions personnelles, n'oubliez pas le retour de manivelle et ça fait mal.
Vous soutenez les réunionnaises et réunionnais ou vous mettez en avant vos ambitions personnelles le choix et à votre portée de mains.

b[

41.Posté par zazi le 05/09/2012 16:24
Les chefs d'entreprise à la réunion ? Ils n'en ont qu'aprés les marchés publics, alors tant qu'à faire autant en faire de fonctionnaires rémunérés par l'état car c'est exactement ce qui se passe ici. Au juste vous auriez pas le N° de téléphone d'un artisan pour un problème de tuyauterie? Et aussi pour le carrelage... J'ai appelé de partout, non seulement ils ne viennent pas quand ils ont un rdv mais en plus ils font des prix mirobolants pour un tuyau sans casse, à changer! Et on parle de crise et pas de travail?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales