Faits-divers

Huit gardes à vue dans l'enquête qui bouleverse le monde de la canne à sucre


Huit gardes à vue dans l'enquête qui bouleverse le monde de la canne à sucre

Ce sont probablement les premières répliques d'un tremblement de terre dans le monde la canne à sucre. Depuis hier, huit saisonniers du Centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre de la Réunion (CTICS) sont en garde à vue dans le cadre d'une grosse enquête menée par le Sûreté urbaine départementale concernant une fraude organisée et massive dans le milieu de la canne à sucre.

Les huit suspects sont soupçonnés d'avoir participer à une fraude sur la teneur en sucre de la canne. Au-delà du tonnage de la cargaison, c'est en effet la teneur en sucre du produit qui détermine le revenu de l'agriculteur. Les agents du CTICS sont chargés de mesurer cette teneur en sucre, leur responsabilité est donc importante. Or, selon l'enquête, certains d'entre eux acceptaient de surestimer la teneur en sucre en échange d'importantes sommes d'argent.

Une enquête particulièrement lourde et compliquée puisqu'elle concerne les salariés du CTICS, dont il faut différencier les degrés d'implication selon les agents, les planteurs dont certains en ont très largement profité pendant plusieurs années, tandis que d'autres pas du tout, mais aussi les laborantins, dernier maillon de la chaîne de vérification, et forcément complices.

Les fraudes, qui auraient principalement lieu dans le Sud, pourraient atteindre plus ou moins deux millions d'euros par campagne sucrière au préjudice du groupe Quartier Français (propriétaire de l'usine du Gol au moment des fraudes). Un système très bien huilé et organisé qui a été signalé aux enquêteurs à la fin de l'année 2009.

Avec ces premières gardes à vue, plus d'un an après, l'enquête supervisée par le Parquet de Saint-Denis entre dans une nouvelle phase. Elle est pour autant loin d'être terminée...
Mardi 1 Mars 2011 - 10:51
Lu 1966 fois




1.Posté par vrpv974 le 01/03/2011 10:59
Et avec çà, ils veulent toujours plus de subventions?

2.Posté par gros planqueur le 01/03/2011 11:18
Y'a-t-il un zorey impliqué dans cette fraude ?
Je dis cela en pensant à ceux qui veulent plus de réunionais dans le parc national de la réunion.
C'est la saison du tang en ce moment.

3.Posté par noe974 le 01/03/2011 11:24
Bizarre , il y avait des caméras , me semble-t-il ?
On a gonflé la "richesse" des cannes ?
Pas bien pour cette profession très dure ...pour les petits planteurs !

4.Posté par grand couteau le 01/03/2011 12:24
à gros planqueur
peut importe qu'il y ait un zorey ou un sénégalais dans l'affaire. ça ne changera rien au fait que les usiniers de la réunion se sont enrichis (et s'enrichissent encore) pendant des décennies (et avec la complicité de TOUS les politiques de la place) sur la sueur des travailleurs réunionnais. si ces derniers "jouent" sur la "richesse", ils ne mettent certainement pas en péril la vraie "richesse" de industriels mafieux qui eux ont les mains libres pour agir comme bon leur semble. des derniers esclaves aux premiers engagés forcés d'emmener la canne aux usines, combien de travailleurs ont laissé leurs os pour le confort des gros zozos ?

5.Posté par camarade-lo-sucre le 01/03/2011 13:28
(rectif orthographe - merci)
tout cela existe depuis 50 ans et les méthodes ont évolué dans ce secteur, comme on est passé sur la route du simple appel de phares à l'application iPhone.... pour mémoire et dans l'ordre :
-on a mis des cailloux ou vieux blocs moteurs au milieu des charrettes pour améliorer le POIDS livré (et payé),
-on a soigneusement chargé AUTOUR des charrettes les meilleures cannes de sa production pour améliorer la RICHESSE en sucre (mesurée et payée),
-on a arrosé le tour de la charrette avec un arrosoir d'eau sucrée (même principe que le précédent),
on a mis les tracteurs devant la carotte à 18h00 en disant à l'employé du CTICS, "mi passe premier demain matin" et en glissant ensuite qqes morceaux de sucre dans le tube de la carotte (explosion de richesse vite détectée!!),
-on a payé les testeurs du CTICS pour qu'ils conservent les BONS échantillons (des gros propriétaires qui bossent de manière industrielle) pour les faire RE-passer pour son propre chargement (échantillon anonyme, mais portant une petite marque...),
BREF il n'y a rien de nouveau sous le soleil.... et tant qu'on pourra "essayer de tricher" certains individus essayeront.... c'est la loi de la nature....
et ceci évidemment sans aucun jugement sur le partage des richesses et la rémunération planteurs/ usiniers....

6.Posté par le congo chez tintin le 01/03/2011 13:37
Y'a-t-il un zorey impliqué dans cette fraude ?
Je dis cela en pensant à ceux qui veulent plus de réunionais dans le parc national de la réunion.
C'est la saison du tang en ce moment.


------------------------------------------------
+1

Les fonctionnaires sont mutés régulièrement sur tout le territoire national pour éviter les magouilles, ou doivent déménager pour avoir de l'avancement...ce fait est systématiquement occulté par les préferencistes discriminateurs.

7.Posté par JEA le 01/03/2011 17:55
plus de réunionnais dans les emplois locaux ? oui oui !!
oui à la préférence régionale ? Qui est le cousin de qui dans ce truc?

Allez Pierrot des zinfos .....

8.Posté par Logique le 01/03/2011 18:31
On comprend mieux la fameuse grève de certains planteurs pour qu'on arrête de "fliquer" les techniciens

LOL

9.Posté par citoyen le 01/03/2011 20:03
5.Posté par camarade-lo-sucre le 01/03/2011 13:28

On en apprend, merci. Mais est-ce possible absolument toutes ces fraudes alors que les industriels doivent en connaître plus d'une (les cailloux ou les meilleurs cannes autour de la charrette, un classique des classique, ça...).

Et le sucre dans la carotte à 18 H c'est gros quand même... Je suis étonné.

Les protocoles des tests ne sont-ils pas prévus pour éviter ce type de fraudes?

Par contre, pour les fraudes "humaines" (testeurs ou techniciens achetés), par contre, je ne suis pas étonné, hélas... Et on peut difficilement lutter contre..

En fait, les fraudeurs se sont fait payer leur "com" par les usiniers sur la surévaluation des prix des cannes, je suppose..? (surévaluation du prix : une partie pour le corrompu, une partie pour le corrupteur)

"BREF il n'y a rien de nouveau sous le soleil.... et tant qu'on pourra "essayer de tricher" certains individus essayeront.... c'est la loi de la nature....
et ceci évidemment sans aucun jugement sur le partage des richesses et la rémunération planteurs/ usiniers....
"

Tout à fait d'accord, mais maintenant, on espère pour les fraudeurs que ce sera la direction prison, sans passer par la case départ ni toucher 20 000 euros...

Car ils se sont bien sucrés avec la canne, mais ça va faire la une des can(n)ards...

10.Posté par Bobby Bendum le 01/03/2011 21:01
Ok...OK mais au final...si les planteurs reçevaenit un prix honnête pour leur dur labeur....il n'y aurait pas ces tentatives de gratter ici sur le taux de sucre, là arroser la canne pour le poid...aetc...
Les vrais voleurs ne sont peut être pas ceux que l'on croit....qui achète quoi et à quel prix? et qui se fait de l'argent sur le dos de qui?
Qui se casse le dos dans les champs de canne et pour combien?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales