Politique

Huguette Bello : "L’aspiration des Réunionnais à l’égalité est constante"

La députée de la seconde circonscription, Huguette Bello, a réagi dans un communiqué à l’ouverture mardi des débats sur l’égalité réelle à l’Assemblée nationale. Des débats ouverts en présence de la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, qui a indiqué que ce texte "n’est pas un texte des Outremer pour les Outremer" mais "un texte pour la République". Pour Huguette Bello, "relancer la marche vers l’égalité suppose donc une volonté politique durable, soucieuse de redonner du souffle à un processus en perte de vitesse". Voici son communiqué :


'L’aspiration des Réunionnais à l’égalité est constante. C’est en son nom que tant de batailles ont été menées. Égalité entre ceux, de toutes origines, qui sont venus, de gré ou de force, vivre sur cette terre. Égalité des droits sociaux, égalité entre les hommes et les femmes. Égalité, toutes les égalités. Il n’est rien à quoi les jeunes aspirent davantage en ces temps où la juste émulation a été vicieusement remplacée par une compétition brutale qui fait de chacun l’ennemi de tous.'

Voici les mots que j’avais prononcés à l’attention du candidat François Hollande alors en déplacement à la Réunion. C’était, vous vous en souvenez, Madame la Ministre, à Champ-Fleuri, en mars 2012. S’il ne me revient pas de dire si ce texte constitue une réponse à la réalité ainsi exprimée il y a un peu plus de cinq ans, il est évident que la loi qui résultera de nos travaux sera examinée et évaluée avec la plus grande minutie.

2) Ce projet est un défi. Il arrive à un moment où les écarts ne cessent de s’accroître partout dans le monde et où, dans les Outre-mer, de nouvelles inégalités s’ajoutent aux anciennes.
Relancer la marche vers l’égalité suppose donc une volonté politique durable, soucieuse de redonner du souffle à un processus en perte de vitesse. Autrement dit, nos travaux devront déboucher sur une loi qui s’inscrit dans la longue durée, sur une loi qui inspire, qui irrigue, qui impulse.

3) Qu’on le veuille ou non, la référence qui s’impose à nous aujourd’hui est la loi de 1946 à l’origine des transformations les plus importantes enregistrées par nos territoires. Mais 70 ans plus tard, nous légiférons dans un contexte différent par au moins trois aspects : d’abord l’absence de ferveur populaire, ensuite des moyens budgétaires contraints, enfin une économie mondialisée et dominée par la finance.
Nous devons avoir conscience de ce qui reste à faire pour que les citoyens s’approprient cette nouvelle loi car chacun sait qu’il s’agit là d’un puissant gage de réussite de toute politique.

4) Par définition, l’égalité réelle ne se limite pas au seul rattrapage. Si, elle aussi, vise la résorption des trop nombreux écarts qui persistent à des niveaux élevés, elle récuse d’emblée la voie de l’uniformisation. L’égalité réelle est antithétique avec l’assimilation. Elle est un appel à innover. S’inscrire dans ce mouvement, c’est d’abord réfléchir et agir à partir de nous-mêmes.
C’est, comme aurait dit Péguy, s’inspirer de notre réalité réelle. C’est permettre à l’ensemble de nos potentialités de se déployer. C’est lever les obstacles qui bloquent le développement.
A cet égard, la récente jurisprudence de la Cour de justice européenne, qui vient s’ajouter aux procédures nationales d’expérimentation et surtout d’habilitation, ouvre des perspectives d’adaptation dont nous devons nous saisir sans frilosité.

5) L’égalité réelle c’est aussi, je le répète, les retrouvailles avec la géographie. Celle-ci a été la grande oubliée de ces dernières décennies. Le développement de La Réunion passera nécessairement par l’articulation la plus juste entre nos deux appartenances, à l’océan Indien et à l’Union européenne. Ce texte est l’occasion d’acter de manière officielle la fin des oppositions binaires mais aussi stériles.
Retrouver la géographie, c’est inscrire réellement nos territoires dans leur environnement et nous engager de manière plus déterminée dans la coopération régionale,
C’est devenir des acteurs de la politique européenne du Grand voisinage,
C’est participer aux échanges Sud-Sud qui ne cessent de s’intensifier
C’est considérer à nouveau notre domaine maritime et ses immenses potentialités.

6) Réaffirmer la géographie impose une politique exigeante en faveur de tous les désenclavements, qu’ils soient aériens, maritimes ou encore numériques. Ce qu’on appelle désormais les 'connectivités' doit également être considéré comme un facteur de production. Les Réunionnais savent à quel point une politique aérienne inadaptée et onéreuse est un obstacle à leur mobilité et un verrou pour la production locale.
Ils savent aussi que le numérique mérite la plus grande attention car cette technologie offre enfin l’occasion de lever toutes les difficultés liées à l’éloignement, à l’insularité, à l’absence d’économie d’échelle, à ces « fameux handicaps structurels » qui entravent la création de richesses et d’emplois.

Mais force est de constater qu’en dépit de leur apparition plutôt récente, ces technologies donnent déjà lieu à des inégalités. Alors que, d’une certaine manière, tous les territoires se trouvent sur la même ligne de départ, les Outre-mer subissent déjà la fracture numérique. La continuité numérique, comme tout ce qui concourt au désenclavement, devra être un marqueur fort de l’égalité réelle.

'La crise, écrit Gramsci, consiste justement dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne peut naître'. Puissions-nous, tout au long de ces débats, ne pas oublier ce propos.
Mercredi 5 Octobre 2016 - 17:39
Lu 880 fois




1.Posté par kld le 05/10/2016 18:00
toujours intéressant de lire Mme Bello, une politique qui n'a jamais dévié depuis toute jeune et qui connait où ça elle y sorte ( à lire son bouquin autobiographique à 1 € qui inspire le respect).

2.Posté par Pfff le 05/10/2016 19:25 (depuis mobile)
Ce projet n'a recueilli que 1500 contributions , faut dire ce qui est c'est une parade juste avant les présidentielles et de cette façon ça ne peut pas devenir une réalité . Ça finira en cauchemard . Il faut y travailler avec ceux qui sont concernés

3.Posté par Henri le 05/10/2016 19:25 (depuis mobile)
Si ça vient d'huguette bello je ne lis même pas .

4.Posté par kld le 05/10/2016 20:07
ben henri post 3, que du commun .................... de l'ouverture d'esprit ?

5.Posté par Francis le 05/10/2016 20:47 (depuis mobile)
Très beau texte madame bello mais dans les actes ça donne quoi? Liberté de circuler , d'avoir internet , d'être en sécurité ? Écrire c'est bien mais ça fait si longtemps qu'on attend vos actes

6.Posté par Satya le 05/10/2016 20:49
M. Dupuy pourquoi vous avez escamoté le 1) du texte ?

7.Posté par Jean le 05/10/2016 20:54 (depuis mobile)
Mon dieu ericka ce texte est pour la république , n'est pas un texte des outres mer pour les outre mer vous oubliez ni par les outre mer . En gros ça ne nous concerne pas quoi

8.Posté par aie le 05/10/2016 21:28
Trop fort , vraiment allez raconter tout ca à hollande mais pas à nous .

9.Posté par Adèle le 05/10/2016 23:25
Au moins elle n'a pas de casserole

10.Posté par Satya le 06/10/2016 07:20
De la profondeur comme toujours.
Oui interessant.

11.Posté par jacques le 06/10/2016 07:27
egalité reelle , encore une fumisterie de l'Etat , et Huguette tombe la dedans . Les Réunionnais se placent ou dans ce projet de la république , celle qui est totalement désengagée envers les réunionnais depuis que hollande est la ?

12.Posté par Anne So le 06/10/2016 09:38
Essayez de défendre la Réunion pour voir !
Pas kapab lé mort sans essayé, Deux trois va mort à force essayé !

13.Posté par Vieux Créole le 06/10/2016 10:11
-LE COMMUNIQUÉ DE MADAME BELLO MÉRITE D''ÊTRE LU ATTENTIVEMENT (sans à priori et sans esprit partisan ) surtout par ceux qui combattent ses idées au Conseil Départemental et au Conseil Régional !l Ce communiqué révèle des "réalités" justes et incontestables que peu de compatriotes soucieux de l'Avenir de leur Île ne peuvent rejeter comme celles d'une opposante qui n'a rien à proposer "de valable" aux Dirigeants de nos deux collectivités !!
- "MESSIEURS-DAMES "DE LA MAJORITÉ LOCALE , LA DÉMOCRATIE DANS NOTRE RÉPUBLIQUE c'est aussi d'admettre et de reconnaitre que des opposants à "votre ligne politique " , ne sont pas moins intelligents et clairvoyants que vous et ont aussi ,des SOLUTIONS EFFICACES à proposer !!! Vous n'avez certainement pas" la science infuse " à vous seuls !!!

14.Posté par zordi le 06/10/2016 10:11
la pauvre Huguette tout lui tombe dessus, tous ces échecs et là son propre gouvernement, ces camarades, lui font la même chose, " un bois " lol

15.Posté par Karen le 06/10/2016 11:01
Pour le peuple et par le peuple .. sauf pour le gouvernement socialiste, quand il fait quelque chose c'est pour la république et c'est tout ! Donc en gros rien ne nous concerne la dedans ? et nous demander notre avis et nos besoins ça ne vous vient pas à l'esprit ?

16.Posté par Nina le 06/10/2016 11:02
Parole et parole et parole ... Nous on veut des actes, merci de revenir quand vous aurez quelque chose à nous proposer .. Si d'ici là les socialistes sont encore au pouvoir du moins ..

17.Posté par Romain le 06/10/2016 11:03
Égalité réelle, concept assez flou dont on ne verra jamais l'existence sous un gouvernement tel que vous soutenez Mme Bello !

18.Posté par Salinoise le 06/10/2016 11:28
Tiens Mme Bello a un fan club ici maintenant ?
Elle doit sentir l'ail a vouloir redorer une image ecornée par 5 ans d'un gouvernement qu'elle soutient....
enfin chacun son truc, mais la ficelle est grosse !!!!

19.Posté par mdr le 06/10/2016 11:30
elle a pas de casseroles mais elle n'a rien fait de percutant pour son peuple . à part ecrire et parler , on ne se bat pas pour trouver ses actes .

20.Posté par claudine le 06/10/2016 11:36
c'est beau tout sa mais concrètement sa donne quoi????

21.Posté par nounousse le 06/10/2016 11:42
Quand je lie Bello je rigole seule ;Quand elle veut faire croire à la populations quelle la défend c est pas l image que j ai eu d elle car aujourd'hui elle se retourne contre son gouvernement hors elle a fait alliance ensemble qu elle charibadia je ni comprend plus . une question ;qu est ce que l égalité réelle ?

22.Posté par Davina le 06/10/2016 11:50
depuis ce quinquennat rien pour l'outre mer MDR

23.Posté par Davina le 06/10/2016 14:56
Alors Huguette toujours convaincu que ton gouvernement travail pour les intérêt des réunionnais !!!!

24.Posté par Daisy le 06/10/2016 14:57
Elle s'est bien moqué de vous Ericka !!!!!

25.Posté par Julia le 06/10/2016 15:14
Nous voulons des actes ! Des belles paroles ne nous aident pas avancer ! Vous et votre gouvernement ne faites absolument rien pour réellement arranger notre situation !

26.Posté par pierr le 06/10/2016 22:42
Exemple de réalisation de Bello : une bibliothèque pour instruire les enfants de st paul, elle est là et bien là, éclairée tous les soirs mais elle est vide car son successeur pense que lire ne sert à rien d'ailleurs son complice de la région fait des cases à lire où on ne lit pas,

27.Posté par Pierre Balcon le 07/10/2016 06:50
Le discours politique est vraiment un discours mythique par excellence ( dixit R Barthes ) , c'est à dire à peu près vide de sens .
Qu'est ce qu'elle entend par réunionnais ?
Sont ce les fonctionnaires sur indexés et donc sur égaux ?
Sont ce les chômeurs ayant strictement les mêmes droits qu'en métropole mais étant proportionnellement plus nombreux ?
Sont ce les politiciens ?,
Sont ce les agriculteurs qui en dérogation à la PAC bénéficient , pour encore un peu de temps , de prix garantis et d'un régime de calamités agricoles qu'ils sollicitent trop souvent et beaucoup plus favorable q'en métropole et pour lequel ils ne cotisent pas ?

Qu'est ce qu'elle entend par "aspiration".
Un désir , une envie , une volonté , une lutte ?
Le seul combat que je vois est celui des ayants droit dans les files d'attente et , pour le reste , une vaste sous traitance de leur obligation de vivre à des politiciens charlatans .

Qu'est ce qu'elle entend par égalité ?
Egalité de droits , égalité des conditions , égalité des devoirs ?
Que de bla bla bla sur ce sujet .
Il s'agit d'un thème inépuisable considérant que la nature humaine et la diversité des destins sont des machines à créer des différences , ce qui est d'ailleurs la condition de sa survie .
Recycler des concepts d'un autre temps qui pouvaient avoir une signification dans un contexte historique particulier est vraiment une imposture .
Th Piketty pose lui de vraies questions , parce qu'il limite son sujet à l'économie qui est du domaine du quantifiable et surtout parce qu'il définit son champ d'étude par rapport aux solutions qu'ils peut raisonnablement proposer, en l'occurrence l'outil fiscal :
Que Mme Bello nous dise si elle est pour ;
- le maintien de l'indexation des salaires et des retraites ,
- le maintien des privilèges fiscaux des particuliers et des entreprises ,
- les exonérations de charges tous azimuts et non justifiés
- le maintien de l'ISF , l'alourdissement de la fiscalité sur les successions dans un pays où le patrimoine est extrêmement concentré , fruit d'une histoire où une certaine classe sociale a capté une grand partie de la richesse foncière.
- quid des impôts fonciers dont le niveau , non progressif , est extravagant et conforte la rente d'un petit nombre en empêchant les travailleurs smicards d'accéder à la propriété

Mme Bello n'aime pas le concept de classe sociale qu'elle voudrait dissoudre dans celui beaucoup plus métaphysique et beaucoup moins engageant de " réunionnais" . Dans la défense de sa cause je puis lui dire qu'il y a plein de passagers clandestins . Au fond elle appartient réellement à la petite bourgeoisie locale , économiquement privilégiée mais symboliquement disqualifiée par l'irruption massive d'un nouveau modèle social importé de métropole beaucoup plus égalitaire que celui promu par ses "ancêtres" . Elle nous sert un discours convenu qui n'a d'autre fin que de s'exonérer de tout autre devoir que celui de parler et de commander .

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales