Société

Houssen Amode (CRCM) regrette "le manque de tact" de Charlie Hebdo


Houssen Amode
Houssen Amode
Depuis une dizaine de jours, un film anti-islam met le feu aux poudres dans le monde musulman et connaît des répercussions en France métropolitaine également. Une manifestation illégale de 150 personnes, le week-end dernier à Paris, a créé la polémique. Et le journal satirique Charlie Hebdo a publié mercredi de nouvelles caricatures du prophète Mahomet.

Ces caricatures, Houssen Amode, le président du Conseil Régional du Culte Musulman (CRCM) de la Réunion, les a regardées mais ne les a pas appréciées. S'il appelle à "prendre du recul, à relativiser et à ne pas tomber dans la polémique", il nous livre néanmoins son point de vue. Pour Houssen Amode, "rire de tout, c'est peut-être possible mais en l'occurence, on touche à ce que les gens ont de plus sacré, leur croyance religieuse. Cet évènement s'inscrit dans une période troublée. Je pense qu'au delà de la liberté d'expression, il y a eu un manque de tact de la part de ce journal satirique."

Un manque de tact qui pourrait avoir des conséquences pour l'image de la France dans le monde musulman, selon le président du CRCM. "La France avait la côte dans le monde musulman, était perçue comme un contrepoids à l'influence américaine... La France a tout à perdre", estime-t-il. Une éventualité également perçue par le gouvernement, qui craint des représailles suite à la diffusion de ces nouvelles caricatures.

Faut-il alors condamner Charlie Hebdo ? "Même si pénalement le journal satirique n'est pas répréhensible, il faut une condamnation morale", estime Houssen Amode, qui rappelle que le Conseil National du Culte Musulman a condamné les caricatures de Charlie Hebdo mais aussi le film anti-islam et les multiples dérapages qui ont suivi.

"L'islam ne doit pas être au centre des enjeux électoraux"

Le président du CRCM regrette également que l'islam devienne de plus en plus souvent un enjeu électoral qui exacerbe les extrêmes. "L'islam ne doit pas être au centre des enjeux électoraux. D'autant que l'énorme majorité des musulmans vit paisiblement sa religion". Comme à la Réunion, qui n'est pas impactée par les troubles. Logique, pour Houssen Amode : "A la Réunion, notre communauté est paisible et il n'y a pas d'entrave à notre liberté religieuse. Et il existe une solidarité entre les différentes confessions religieuses".

Houssen Amode réagit enfin à la décision du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, de ne pas avoir autorisé une manifestation contre le film anti-islam le week-end prochain. "La liberté de manifester est fondamentale, tout comme la liberté d'expression. Si les autorités estiment qu'il y a des éléments, des risques de dérapages, je comprends qu'elles interdisent cette manifestation, mais ça ne doit pas être définitif".

Avant d'ajouter : "Espérons que ça se calme !"
Jeudi 20 Septembre 2012 - 11:21
Lu 1956 fois




1.Posté par John Galt le 20/09/2012 11:36
dites donc pignouf tu n'es pas obligé de l'acheter le canard comme l'on est pas obligé de supporter les conneries extrémistes font chier avec leur religion

2.Posté par john gale le 20/09/2012 11:55 (depuis mobile)
Post 1: t'as vraiment le profil de l'expatrié qui ne comprend que dale à la réalité locale. La Réunion soit tu l'aimes soit tu la quittes!

3.Posté par John Galt le 20/09/2012 12:00
2.Posté par john gale le 20/09/2012 la réalité locale. c'est quoi l'agnostique aigu lol mon pauvre abrutis des balkan vous devez vraiment souffrir avec vos errances religieuses surtout pour faire chier le monde bande de criminels extrémistes j'adore l'esprit faux cul des gens comme vous

4.Posté par David Asmodee le 20/09/2012 12:12
Les caricatures de Charlie Hebdo choquent nos amis Musulmans beaucoup plus que les assassinats des ambassadeurs américains.
Notre gouvernement est en train de négocier notre liberté avec des religieux.

C'est à l'islam de s'adapter à la République et non le contraire.

5.Posté par Caton2 le 20/09/2012 12:23
Je réponds à Monsieur Amode par l'intermédiaire de Monsieur Philippe Bilger. Cet ancien magistrat, respecté et écouté, devenu consultant, exprime, mieux que je ne pourrais l'exprimer, mon sentiment sur les réactions provoquées par la publication de ces caricatures.
Vous pouvez lire le texte complet (je le conseille à tous y compris à Monsieur Amode), grâce à ce lien:http://www.philippebilger.com/blog/2012/09/charlie-hebdo-ou-les-imprudences-n%C3%A9cessaires.html

En voici la conclusion:

"Avoir peur, réprimander Charlie Hebdo (nouvelobs.com), c'est clairement aggraver chez les islamistes ce sentiment renouvelé d'arrogance, cette conscience exacerbée de la supériorité de l'Islam sur les autres confessions, de celle de leur totalitarisme sur les démocraties classiques qui à leurs yeux n'ont pour seule vertu que de se plier peu ou prou à leurs exigences. Un mot, un dessin de trop, et c'est le feu et le sang

Devant ces exemples de l'irrécusable singularité de cette religion portée si rapidement, si naturellement, aujourd'hui, au comble de la frénésie, qu'on arrête aussi de se gorger de mots et de pensées douces en se persuadant qu'à la longue tout cela deviendra irénique! C'est un remède fictif pour un avenir risquant d'être fait de la même pâte que le présent : beaucoup de tensions pour peu de fraternité, un univers condamné à demeurer bouche cousue ou à exploser.

Le 15, première démonstration de force en violant l'interdiction de manifester à Paris. Le Figaro alarmiste nous en annonce une seconde le 22. Je ne doute pas une seconde que Manuel Valls, un Nicolas Sarkozy qui sur le plan de la sécurité aurait réfléchi, un Guéant qui réussirait, a pris et prendra la terrible mesure de ce qui va s'amplifier. Le site de Charlie Hebdo a été piraté, d'autres mouvements vont continuer à semer le désordre, propager la haine et faire passer les fauteurs de troubles pour d'innocentes personnes seulement guidées par la sauvegarde de leur foi religieuse.

Si on cède, si on ne choisit pas de s'échapper de cet étau fatal par le haut, par la réitération obstinée, répressive s'il n'y a pas d'autre issue, de nos principes, si on murmure quand ils crient, proclament et défient, si on prend Charlie Hebdo pour le coupable et non pas ceux qui nous obligent vaille que vaille à le soutenir, on est mort. Symboliquement mort. Si on ne triomphe pas grâce à la résistance demain, on sera écrasé et on l'aura mérité.

Non, Charlie Hebdo n'est pas à vitupérer pour son imprudence ou sa provocation. La liberté s'use et disparaît si on ne s'en sert pas. On ne la sort pas de sa boîte quand tout va bien pour la remiser quand cela va mal alors que précisément, dans l'épreuve, elle est plus que jamais un viatique de sauvegarde."

6.Posté par AT le 20/09/2012 12:35
Post 1 et post 2 : aussi haîneux que ce que vous voulez dénoncer ! Et avec ça grossier et impoli pour post 1 !
Mais pour commenter l'article : Assez la dictature des religions ! De toutes les religions.

7.Posté par Bonbonlarouroute le 20/09/2012 11:02
Il est con ou abruti ce poste 1?

8.Posté par Dévoilée le 20/09/2012 13:26
Les révoltes qui secouent certains pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient depuis décembre 2010 ont eu pour thème mobilisateur des slogans qui se référaient aux valeurs des démocraties occidentales (droits de l’homme, liberté, égalité, citoyenneté).

Elles ont été suivies d’élections. Ont-elles pour autant ouvert la voie à la démocratisation du monde arabo-musulman ? Dans l’affirmative, la preuve serait donnée que, contrairement à une idée répandue, l’islam n’est pas incompatible avec la démocratie. Mais comment comprendre la victoire des partis islamistes ? En fait, recourir à une mécanique électorale n’implique pas automatiquement l’adoption de valeurs démocratiques. Le premier aspect sera examiné ici et nous réserverons le second à une prochaine Petite Feuille Verte.

LA CONCEPTION ISLAMIQUE DE L’ETAT

Selon la doctrine islamique classique, un pays dont la population est entièrement ou majoritairement musulmane ne peut être gouverné que par un Etat qui se réfère à l’islam car un musulman convaincu ne peut pas, par principe, accepter de vivre sous une autre loi que la charia (la loi islamique, considérée comme révélée par Dieu). Pour garantir l’observance de cette exigence, les dirigeants d’un tel pays doivent être musulmans. Deux références scripturaires fondent cette conception.

- « N’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le coeur insouciant envers Notre Rappel de la vraie religion » (Coran 18, 28).

- « L’islam domine et ne saurait être dominé », sentence de Mahomet retenue dans la Sunna (Tradition).

Durant la deuxième période de sa vie publique, à Médine (622-632), Mahomet instaura le premier Etat musulman de l’histoire, à la tête duquel il exerça à la fois des fonctions religieuses et temporelles. Le prophète de l’islam étant décrit dans le Coran comme le « beau modèle » (33, 21) à qui il convient d’obéir comme à Dieu (8, 1), son exemple est normatif. L’Etat en Islam ne peut être que confessionnel.

Toute entorse à ces préceptes peut être considérée comme une infidélité à la religion et ne peut donc être que provisoire, comme l’a rappelé au Liban Hussein Kouatly, directeur général du sunnisme local, au début de la guerre survenue dans son pays en 1975. « Le musulman au Liban, en principe, ne peut être qu’engagé par les obligations de l’islam dont fait partie la création de l’Etat islamique. Celle-ci peut toutefois être suspendue provisoirement en cas de contraintes extérieures (…). La solution fondamentale, c’est l’appel à l’instauration d’un pouvoir islamique au Liban » (*).

Dans un tel Etat, il n’y a pas ou très peu de place pour un ressortissant non musulman, en pratique juif ou chrétien, car tout adepte d’une religion « païenne » (bouddhisme, hindouisme, etc.) n’est pas reconnu dans son identité religieuse (celle-ci est en effet mentionnée sur les registres d’état civil). Seuls les musulmans bénéficient en plénitude des droits attachés à la nationalité.

La forme du régime

La confessionnalité de l’Etat ne se confond cependant pas avec une forme particulière de régime. Aujourd’hui, les pays islamiques sont soit des dictatures, soit des monarchies, soit des républiques.

L’ISLAM REJETTE LA LAÏCITE

La laïcité est un concept totalement étranger à l’islam. Même si le Coran ne se prononce pas à son sujet, il inspire un système politico-religieux qui se présente comme un tout (une foi et une loi) et identifie totalement les sphères religieuse et civile.

Beaucoup de musulmans voient donc dans la laïcité une forme déguisée d’athéisme. Elle équivaut, croient-ils, au rejet de Dieu de la Cité et à la négation de la religion. « La laïcité représente une façon de coincer (sic) les musulmans parce qu’elle signifie la séparation de la religion et de l’Etat alors que l’islam est un régime total, c’est-à-dire religion et Etat », écrivait aussi Hussein Kouatly (*).

Avant les révolutions en cours, certains régimes arabes (Tunisie et Egypte notamment) étaient présentés en Occident comme laïques pour la simple raison qu’ils muselaient l’islamisme. Pourtant, leurs Constitutions érigeaient l’islam en religion d’Etat. Dans la plupart des pays musulmans, l’islam est considéré comme la religion du peuple, si bien qu’il est impossible à un citoyen d’annoncer un changement de religion, sauf à vivre sa nouvelle identité dans la clandestinité et la crainte de représailles.

L’exception libanaise

Le Liban est le seul Etat de la Ligue arabe (22 membres) dont l’identité et les institutions ne sont pas monopolisées par l’islam. Sa démocratie n’est pourtant pas laïque mais confessionnelle : elle assure, selon une répartition fixe, la participation aux affaires publiques des dix-huit communautés reconnues par sa Constitution. Il n’y a donc pas de citoyens inférieurs aux autres et pas de risque de dictature. Et c’est pour garantir le maintien de cette exception protectrice de toutes les libertés que la présidence de la république est réservée à un chrétien maronite et que le Parlement est réparti par moitié entre élus chrétiens et musulmans alors même que la majorité de la population est désormais musulmane.

LA DEMOCRATIE AU SERVICE DE L’ISLAMISME

La pratique démocratique ne semble cependant pas absente du fonctionnement des Etats musulmans dont certains (Tunisie, Egypte, Irak, etc.) acceptent même le multipartisme. En outre la plupart d’entre eux se sont dotés d’institutions modernes calquées sur les modèles occidentaux (Parlement, contrôle constitutionnel, conseil des ministres, partis politiques, élections).

Mais, alors qu’en Occident cette pratique suppose l’alternance entre des majorités et des minorités porteuses de programmes laïques, dans les pays islamiques la loi du nombre profite aux idéologies religieuses. On comprend alors que, dans le contexte du réveil religieux actuel, les élections post-révolutionnaires aient donné la victoire aux partis islamistes, ceux-ci étant les mieux organisés, les plus présents sur le terrain et donc les plus crédibles. Les salafistes eux-mêmes, qui incarnent l’islam le plus radical, quoique hostiles à tout emprunt à des traditions non musulmanes, ont joué le jeu démocratique, sachant que leur participation aux affaires publiques constituait un moyen efficace d’imposer leur idéologie.

C’est aussi en vertu d’un processus électoral et, non d’un coup de force, que le Parti de la Justice et du Développement (AKP) de Recep Tayyep Erdogan, est parvenu au pouvoir à Ankara, ce qui lui permet de mener à bien son programme de réislamisation forcée de la société turque.

Par son enthousiasme précipité, l’Europe commet l’erreur de confondre démocratie et laïcité au moment où les peuples de culture musulmane s’accrochent à leur identité religieuse.

@ Désolé mais la Réunion est déja impacté pour l'instant tout se passe en sous marin et sa vous ne pouvez pas le nier MR le président du culte régional du culte musulman de la Réunion (mr houssen amode et associés d'ici et d'ailleurs ) !!!!

9.Posté par A lire et méditer ! le 20/09/2012 13:45
Lu sur : http://philippetorreton.wordpress.com/2012/09/19/de-lislamophobie-vous-dites/

Chers messieurs Moussaoui et Boubaker and co.

"Autant vous le dire tout de suite je vous trouve plus lamentables que les plus fervents défenseurs d’un Islam radical hurlant leur haine dans les rues du Caire ou de Tunis. Eux au moins peuvent être considérés comme des fanatiques, c’est à dire des êtres conditionnés par des plus malins qu’eux car le QI d’un fanatique religieux qui hurle devant les grilles d’une ambassade, d’un théâtre parisien ou dans un territoire occupé est en général inversement proportionnel à celui qui les manipulent, eux pour le moins ont la pauvreté, l’illettrisme, ou la peur comme fausse excuse. Mais vous, messieurs Moussaoui et Boubaker vous n’avez pas d’excuse , à moins que l’hypocrisie et la lâcheté en soient une…
Vous, comme les fous de dieux que vous êtes sensés combattre en tant que représentant du culte musulman en France, en tant que leaders d’opinion, vous invitez les Musulmans de France à prendre la rue, à jeter des cailloux, à hurler comme des fous en leur disant que ces dessins sont des insultes, et des provocations…
La liberté d’expression ne se discute pas, il n’appartient pas à un Premier Ministre ni à un ministre des affaires étrangères, ni à un prêtre, ni à un Imam, ni à un représentant du culte musulman, ni à un éditorialiste de dire si un journal a raison de publier tel ou tel article, telle ou telle caricature, ni même à vous…. Seule la justice dans les pays libres comme le nôtre peut être saisie afin de juger ensemble s’il y a un délit. En revanche vous avez le droit de ne pas trouver cela drôle, c’est à dire messieurs, vous pouvez critiquer.
Face aux caricatures de Charlie hebdo, vous auriez dû au pire les ignorer mais en tant que citoyen français vous auriez dû les défendre, oui les défendre, si vraiment l’Islam est une religion d’amour comme vous le dites, et je n’ai aucune raison de ne pas vous croire. Mais alors expliquez à vos ouailles ce que c’est que la tolérance, l’humour, la moquerie…et la critique.
Au lieu de cela vous incitez à la haine messieurs Moussaoui et Boubaker, vous parlez monsieur Moussaoui d’acte islamophobe à propos de ces caricatures mais les dessinateurs de Charlie hebdo n’interdisent pas aux croyants de croire, ils s’en moquent. Les dessinateurs de Charlie hebdo ne rêvent pas de voir Israël réduite en cendre mais critiquent la politique israélienne , ils n’interdisent pas l’accès à l’éducation aux jeunes filles, ils ne rêvent pas de voir les programmes scolaires passés au crible de la religion , ils ne détruisent pas des lieux de cultes à coups de lances-roquettes dédicacées à Allah. Moi je vous retourne le compliment, vos difficultés à vous situer par rapport aux violences islamistes participent à favoriser l’ islamophobie.
Si demain des excités vont détruire des choses dans les rues de Paris ce sera à cause de vous et non de Charlie Hebdo, car Charlie Hebdo est dans son rôle contrairement à vous.
Vous, vous devriez condamner la haine sans assortir constamment vos propos fades d’un “mais” ce petit mot des condamnations molles, je condamne les manifestations contre les ambassades américaines “mais”il faut reconnaitre que…
Quand on condamne il n’y a pas de mais….
La vérité c’est que dans votre tête vous n’avez pas encore assimilé l’Islam en Démocratie, vous avez peur de la foi non pratiquante, la foi intime qui ne regarde que celui qui croit, la foi qui ne donne pas de leçon aux autres, qui n’a pas besoin de costumes ni de postures pour exister, vous n’avez pas assimilé vous qui vivez en France pourtant la Démocratie, la République ni la Laïcité…
En fait l’islamophobie est votre fond de commerce, car elle ressert les rangs en même temps qu’elle fait serrer les poings, vous avez peur de la foi privée, de la “croyance vue de ma fenêtre”, celle qui a fait déserter les Églises françaises, car ce qui les remplissaient ce n’était pas la foi mais l’endoctrinement, il en va de même pour les mosquées. Un jour des musulmans n’auront pas peur de dire qu’ils sont croyants et qu’ils mangent du porc et boivent de l’alcool, un jour des musulmans n’auront pas peur de dire que le ramadan est un souvenir lointain, que l’on peut croire sans bêler, que l’on peut croire sans rites et que personne n’a le pouvoir ni l’autorité de juger la foi de l’autre.
Au nom du peuple français et de ses valeurs, je vous demande donc de revenir sur vos condamnations et vos caricatures verbales et verbeuses, je vous demande de soutenir la liberté d’expression en expliquant aux excités de la crise de foi que des dessins même les plus crus ne peuvent pas abimer l’Islam, que ces dessins sont la preuve que votre opinion sera protégée par la loi… Et expliquez le ensuite à ce gouvernement de gauche, aux journalistes CSP+ qui pèsent le pour et le contre, croyant faire ainsi leur métier mais ne se rendant pas comptent qu’ils se tirent une vraie balle dans le pied. Expliquez le aussi aux Évêques de France qui en vous comprenant espèrent regagner une audience perdue."
Source : http://philippetorreton.wordpress.com/2012/09/19/de-lislamophobie-vous-dites/

10.Posté par ZembroKaf le 20/09/2012 13:48
Et voilà c'est parti un déferlement de posts "anti islam" ....!!!

11.Posté par Le fondement légal a trouver le 20/09/2012 13:59
C'est vrai, il ne faut pas qu'a cause des caricatures de charlie hebdo les entreprises françaises soient boycotté, de meme les français harcelés et menacés.

c'est de la faute du journal

Moi je propose que celui qui est lésé dans cette affaire porte plainte contre Charlie hebdo, on doit bien trouver un fondement légal que ça soit sur le plan civil ou commercial

Des marchés vont nous échapper par ce type de comportement fou !

Les préjudices commerciaux, moraux... doivent etre supportés par le journal qui en est responsable

12.Posté par LE MASQUE TOMBE le 20/09/2012 12:10
Jamais entendu ce monsieur dénoncer les caricatures du Pape par tant d humoristes ...

13.Posté par Gijube le 20/09/2012 14:22
Les intégristes musulmans ne sont-ils pas eux-mêmes la plus provocante et la plus dangereuse des caricatures de l'Islam?

14.Posté par John Galt le 20/09/2012 14:52
ils sont trop fort mdr j'adore les répliques me concernant

15.Posté par Caton2 le 20/09/2012 15:02
8. Je suis totalement en phase avec vous "dévoilée". Je vais d'ailleurs confirmer votre analyse dans un prochain post.

16.Posté par John Galt le 20/09/2012 15:02
10.Posté par ZembroKaf le 20/09/2012 13:48 | Alerter
Et voilà c'est parti un déferlement de posts "anti islam" ....!!!

toi tu n'as rien compris on s'en tape de leur gesticulations à ces néandertaliens

17.Posté par Caton2 le 20/09/2012 15:16
8. Sauf si vous êtes Annie Laurent, vous auriez dû citer vos sources: http://actualitechretienne.wordpress.com/2012/09/20/annie-laurent-comment-lislam-se-sert-de-la-democratie/

18.Posté par John Galt le 20/09/2012 15:20

19.Posté par ZembroKaf le 20/09/2012 15:25
16.Posté par John Galt le 20/09/2012 15:02
Donc dans ta vie quotidienne tu ne fréquentes aucun "muzz" quand tu vois un tu changes de trottoirs ou tu les envoies un "causement" à la JGalt ???...puisque tu les réduits à des "neandertaliens" ??? heureusement tu existes puisque tu es le prototype de l'être parfait...un nouveau prophète peut être ???

20.Posté par Bertrand le 20/09/2012 15:26

21.Posté par leblack le 20/09/2012 15:29 (depuis mobile)
Mais dite moi mr amode quand les musulman brule les drapeau FRANCAIS et mais la video sur youtube et dire que les francais lon acceuill et en plus font leur priere sur les route du 18eme arrondisement de paris ceux qui ne respecte pas la france

22.Posté par fiuman le 20/09/2012 15:30
lorsque le dimanche matin la télé est aux mains des religieux : je zappe
lorsque je suis pris dans les embouteillages à st leu pour lé pèlerinage de la salette, je zappe,
lorsque les infos passent pour la énième fois une marche sur le feu ou le dipavaly ou krisna ou le ramadan ou etc etc : je zappe,
alors merde n'achetez pas ce journal et zappez.. soyez intelligent pour une fois et oubliez l'obscurantisme qui vous dévore.....................

23.Posté par WQS le 20/09/2012 16:29
je ne vois pas OU est l'offense à mahomet dans le dessin de charlie-hebdo.
ce dessin caricature le film " intouchables " . on y voit un juif poussant un musulman dans son fauteuil roulant pour montrer que ces filns démagos dans le registre " tous frères " sont à côté de la réalité à une époque ou juifs ET musulmans extrémistes ne songent HELAS qu'à se foutre sur la gueule.
que des musulmans y aient vu une caricature insultante de mahomet démontre le niveau de leur paranoïa qui les pousse à sauter sur le moindre prétexte pour déverser leur haine intolérante.
aucun JUIF n'a protesté devant ce dessin que je sache , alors je ne vois pas pourquoi il faudrait se mettre à genoux devant les menaces et les diktats de quelques barbus moyenâgeux.

24.Posté par John Galt le 20/09/2012 17:11
19.Posté par ZembroKaf le 20/09/2012 15:25 | Alerter

mdr les meilleurs z'affaires que l'on fait avec un musulman c'est celle que l'on ne fait pas.... dicton réunionnais

25.Posté par mazenbron le 20/09/2012 17:30
à post 22 :le dimanche matin,quand la télé etst aux mains des religieux,je vais faire comme notre super député :me mettre à genoux devant la photo qui ornait sa profession de foi aux dernières élections .-:))

26.Posté par David Asmodee le 20/09/2012 17:57
On reproche aux citoyens ignorants que nous sommes de faire l'amalgame entre Islamistes et Musulmans. En même temps, on voit une gauche française en train de vanter les mérites de l'autocensure, de tailler des pipes aux barbus afin de s'attirer les votes des Musulmans dans les banlieues. Avec le vote des étrangers aux élections locales, ce sera la cerise sur le gâteau : le Qatar pourra s'inviter dans les conseils municipaux.

Les mêmes qui prônent l'autocensure pour faire plaisir aux égorgeurs d'ambassadeurs poussent des cris d'orfraie pour une journée d'ITT infligée par les militants du surexcité Thierry Robert à une journaliste. Il faudrait savoir : on est pour la liberté de la presse, pour la liberté d'expression ou contre ?


La liberté n'est pas négociable. A l'islam de s'adapter.

27.Posté par William le 20/09/2012 18:00
Si Laurent Gerra avait décidé de faire une caricature de Mahomet en lui donnant une voix et en lui faisant dire les pires cochonneries (comme celles dites quand il prend la voix du pape), est-ce que les extrémistes seraient fâchés ? Bin oui ! Si j'ai bien compris, c'est la représentation physique (film ou image) de Mahomet qui n'est pas acceptée... pas une interprétation orale ?

Au passage, je pense qu'un vrai "Bio Pic" sur Mahomet qui est un vrai personnage historique très intéressant serait un vrai challenge !

28.Posté par môvélang le 20/09/2012 19:55
A lire certains commentaires racistes et méprisants, je me demande si je n'ai pas la preuve là de la supériorité de la race blanche sur le reste du monde.
je n'ai pas fait la guerre de 39/45, je n'était même pas né, mais je suis obligé de croire à 2 génocides,, mais je n'ai pas le droit de croire à des génocides car les autres génocidés surtout par l'occident étaient des sous-êtres humains.
caricaturer Mahomet est un droit garanti par la constitution, c'est la liberté d'expression,
Si les arabes avaient caricaturé, les juifs ou les homos, je crois que la france aurait bloqué le journal avant l'impression même l'impression.
On ne refera pas le monde


29.Posté par Bertrand le 20/09/2012 21:25
Oui à la critique rationnelle, non à la provocation grossière
Communiqué de Bernard Antony :

"Nombreux sont ceux qui dans la classe politico-médiatique s’indignent aujourd’hui contre les dessins de Charlie-Hebdo ridiculisant Mahomet.

Ils n’ont rien dit lorsque des dessins encore plus immondes et obscènes ont visé le Christ et la Vierge Marie dans Charlie-Hebdo, Libération et ailleurs. Ils n’ont pas appuyé les plaintes de l’AGRIF pour injures aux chrétiens – l’AGRIF qui a été déboutée dans ces affaires sous prétexte de liberté d’expression sans limites pour la dérision et le blasphème.

Comme si dans d’autres domaines le principe de la liberté d’expression ne souffrait pas des limites prévues par la loi.

L'Innocence des musulmans semble n'avoir jamais existéhttp://www.lefigaro.fr/cinema/2012/09/20/03002-20120920ARTFIG00638--l-innocence-des-musulmans-semble-n-avoir-jamais-existe.php://

La tactique du blasphème

http://www.mondialisation.ca/la-tactique-du-blaspheme/://

30.Posté par Caton2 le 20/09/2012 21:36
Monsieur Amode, Mahomet ne s'est pas privé de provoquer les habitants de la Mecque en leur croyances ancestrales, au prétexte que leurs dieux (ils était polythéistes) étaient des idoles. Pire il a repris leur lieu de culte et l'a voué à Allah:
"Le 11 janvier 630, Mahomet entre à la Mecque à la tête d'une armée de 10.000 hommes et sans effusion de sang. Il se rend à la Kaaba, le sanctuaire de tous les Arabes, frappe les idoles aux yeux et ordonne de les détruire avant de s'en retourner à Médine." (source Hérodote.fr)
Ètait-ce seulement un manque de tact?

31.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 20/09/2012 21:45
M.Amode ancien DGS de Vergès à la Région, faut pas trop le caricaturer,sinon Paul et ti pierre sera fâché.

32.Posté par Pékin express le 20/09/2012 22:17

La France avec sa liberté d'expression et

une dette de 1000miliards, une croissance de...0,1%, un taux de chomage de x%

et c'est avec ça que vous voulez faire la morale aux arabes ????

Y'as pas que au niveau économique que c'est la faillite !


33.Posté par John Galt le 21/09/2012 10:45
Ils m'ont dit "madame, on est désolé, mais on a besoin d'aide, on est autant perdus" ». Personne ne pourra se mettre à sa place et vivre son cauchemar ! http://www.youtube.com/watch?v=ww8zWD1HcFM&feature=youtu.be...Cette dame porte à prése
nt le deuil d'un fils elle fait partie de ces rares EXCEPTIONS, qui a su s'adapter complètement à l'intégration des règles,avec respect pour le pays qui l’accueil,mais ce qui est loin d'être le cas pour une grande majorité d'étrangers ,loin sans faut. il faut reconnaitre tout simplement que cette maman a eu le courage inouïe d'avoir choisi de prendre son bâton de pèlerin pour lutter contre l'obscurantisme qui fabrique des mohamed merah,rien n'empêche les familles des autres victimes d'apporter leur présence et leur soutien à ce combat! Alors il est ou le blasphème, l'on ne traîne personne dans la boue, on exprime le choix de la liberté de penser, une liberté d'expression comme les caricatures de Charlie Hebdo qui agit dans son bon droit !! Pas la peine de crier au scandale, le véritable scandale c'est le discours de ces jeunes de cité qui perçoivent les terroristes comme des héros, c'est ça le problème, et c'est la qu'il faut marteler les valeurs de la France et affirmer notre liberté d'expression face à des fanatiques religieux qui veulent imposer leurs règles néandertaliennes au monde entier !! me font marrer ces connards de religieux avec leur obscurantisme , surtout voir des espingouins comme ce Houssen Amode ramener ça science infuse

34.Posté par Caton2 le 21/09/2012 11:21
"La liberté de manifester est fondamentale, tout comme la liberté d'expression. Si les autorités estiment qu'il y a des éléments, des risques de dérapages, je comprends qu'elles interdisent cette manifestation, mais ça ne doit pas être définitif".
Monsieur Amode, jugez vous que ce genre de liberté d'expression puisse être toléré, devant ce lieu symbolique qu'est l'Elysée?http://www.dailymotion.com/video/xtpgcz_paris-manifestation-priere-de-rue-champs-elysees_news

35.Posté par John Galt le 21/09/2012 12:14

36.Posté par Ces inaptes qui mènent le pays à la dérive le 21/09/2012 16:31
Le film anti Mahomet ne contient pas que des conneries (lisez sa vie ...). Ses producteurs ne savaient pas à quoi s'attendre, ils ont donc cette excuse.
En revanche ces tarés de chez Charlie Hebdo savaient pas avance les risques qu'ils faisaient courir à nos ressortissants de l'étranger (et à nos otages !!!!), et aussi à nous tous en France. Ils n'ont donc aucune excuse. Pire : ils ont volontairement sorti ce numéro polémique au pire des moments ...
Si on vivait dans un Etat normal, ce journal serait dissous et ses dirigeants mis devant un tribunal d'exception pour raison d'Etat. Si les intérêts d'un seul français était mis à mal ils faudrait qu'ils en soient responsables pécuniairement sur le patrimoine de l'entreprise et sur leur patrimoine personnel. Si quelqu'un était tué ou blessé, ils devraient être jetés en prison.
Oui, mais voila, nous vivons dans une démocratie mollassonne avec des bisounours à sa tête ...
Ces types sont de dangereux irresponsables. (chez le Charlie hebdo de m**** et à la tête de l'Etat).

37.Posté par Caton2 le 22/09/2012 13:05
Lu dans le Monde ces propos de Salman Rushdie:
"Ma vision des choses est plus tranchée aujourd'hui. Il faut dire que j'ai traversé une épreuve qui m'a obligé à prêter attention à ce qui se passait dans le monde musulman. Or quelque chose a mal tourné au sein de l'islam. C'est assez récent. Je me souviens, quand j'étais jeune, beaucoup de villes dans le monde musulman étaient des cités cosmopolites, de grande culture. On surnommait Beyrouth le "Paris de l'Orient". L'islam dans lequel j'ai grandi était ouvert, influencé par le soufisme et l'hindouisme, ce n'était pas celui qui est en train de se répandre à toute vitesse. C'est pour moi une tragédie que cette culture régresse à ce point, comme une blessure auto-infligée. Et je pense qu'il y a une limite au-delà de laquelle vous ne pouvez plus blâmer l'Occident. Parfois, vous savez, les problèmes sont vos problèmes. Cela dit, s'il y avait le moindre signe qu'une société musulmane était capable de créer une démocratie ouverte, je changerais d'avis. "

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales