Faits-divers

Houle sur la route du Littoral : 1er jour de vacances "brisé" pour des Perpignanais

C'est ce qui s'appelle une arrivée fracassante sur le sol réunionnais. En vacances pour 15 jours loin du froid métropolitain, deux Perpignanais ont subi les foudres de Giovanna sur la route du littoral. Pour une fois, la menace ne venait pas de la falaise...


Serge et Clarisse, père et fille, se souviendront longtemps de leur arrivée à la Réunion. Accueillis par des connaissances à l'aéroport Roland Garros, ils prennent place dans la petite Toyota Yaris. Les cinq occupants se racontent les aléas d'un voyage qui tournent déjà à la mauvaise blague.

"Nous habitons Perpignan. Nous avons dû prendre un avion à Montpellier direction l'aéroport d'Orly. Là-bas, on perd la valise de ma fille. Déjà. Ensuite, on arrive à la Réunion avec une heure de retard", explique Serge. Bref, les vacances commencent mal.

"Une heure de retard mais vous êtes sortis de l'aérogare encore plus tard, le temps de récupérer les valises", chronomètre Catherine, une amie chez qui les deux Perpignanais passent leurs vacances. "Mon mari qui est aussi à moitié réunionnais a vécu et travaillé à Perpignan, alors nous les accueillons pour la première fois", précise-t-elle. Le récit de vacances tenait la route jusque-là.

Houle sur la route du Littoral : 1er jour de vacances "brisé" pour des Perpignanais
Encore un peu sous le choc, Catherine raconte la scène. "Je pense que nous étions dans le virage avant la Grande Chaloupe" sans toutefois apporter de certitude. Tout est allé si vite.

Une vague arrive et le pare-brise est fendu en mille morceaux. "J'ai cru que nous étions tombés dans l'océan. Mon mari a conduit mais sans même savoir où il roulait", raconte sur un ton haletant la saint-pierroise.

"Les chats noirs" prennent la route

"On pensait rouler comme cela jusqu'à Saint-Pierre, avec les mains pour soutenir un peu la vitre fissurée mais finalement, nous nous sommes arrêtés avant". La galère ne s'arrête pas là. "On appelle l'assureur, la Prudence Créole. La seule réponse qu'on a pu obtenir, c'est rappelez après 14h !" De quoi rendre folle l'occupante du véhicule: "Si ça avait été plus grave, ils nous auraient dit d'attendre la pause du midi aussi ?"

C'est donc sur une dépanneuse que le véhicule finira l'après-midi, direction le Port pour un changement de pare-brise. "Le pare-choc est aussi démonté et le toit de la voiture enfoncé", raconte une autre connaissance venue récupérer une partie du chargement. Les hommes eux prennent place à l'avant de la dépanneuse. Serge commence très mal ses premières vacances réunionnaises. "Avec ma fille, on s'est appelés les chats noirs", rigole-t-il. Tant que l'humour répare les peines.

Serge et Clarisse (à gauche) tiennent là leurs premières anecdotes de vacances
Serge et Clarisse (à gauche) tiennent là leurs premières anecdotes de vacances
Lundi 13 Février 2012 - 18:40
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4741 fois




1.Posté par peter le 13/02/2012 17:48
ben ouais madame mais que voulez-vous face à dame nature?? ce n'est la faute de personne...

2.Posté par Choupette le 13/02/2012 17:54
C'est ce qui s'appelle "tomber de Charybde en Scylla !", passer du verglas au cyclone ...

Allez, bonnes vacances quand même !

3.Posté par yann le 13/02/2012 19:15
ben oui mais que voulez vous, ce n'est pas qui faisons le temps !

4.Posté par Chouchou974 le 13/02/2012 19:32
Bonnes vacances à vous, des péripéties tout le monde en vit. En revanche, la compagnie d'assurance, ça craint ! quelle mauvaise publicité.

5.Posté par andre malakoff le 13/02/2012 19:40

Je crois en effet que la notion de couple présente une ambiguitée toute relative liée à décentralisation du milieu rural et à la perte de repères familiaux.Cette explication avancée par Levis Strauss sonne le glas du syndrome jusqu’au boutiste dénoncée par friedman.Les soixantehuitards n’ont qu’à bien se tenir

6.Posté par Fab le 13/02/2012 20:34
Pourquoi ne pas avoir basculer coté montagne ? Il y a un vrai danger avec cette houle, pas seulement en surface à cause des vagues, mais aussi par dessous.. Souvenez-vous cet énorme trou béant dans la route en 2009 à cause de la houle lié au cyclone Gaël...50 m² sur 8 m de profondeur. Qui rêverait de tomber là-dedans ? Ils ont la mémoire courte à la DRR ou quoi ? Ça mériterait un article ..


7.Posté par CARGLASS REMPLACE LOLLL le 13/02/2012 21:11
CARGLASS RÉPARE CARGLASS REMPLACE... LOLLLL DONC C PA 1 PROBLÈME APPAREMMENT.

8.Posté par nono le 13/02/2012 22:37
" Qui rêverait de tomber là-dedans ? Ils ont la mémoire courte à la DRR ou quoi ? Ça mériterait un article .."
Va falloir que tu t'y colle mon cher Fab ! C'est bien toi qu'a eu le premier, cette idée...!
Amicalement

9.Posté par le mandant le 14/02/2012 08:07
6.Posté par Fab
Pourquoi ne pas avoir basculer coté montagne ?

encore une pleureuse qui n'est pas capable de décider pour lui même et qui souhaite imposer de longues heures d'embouteillages pour les autres.

10.Posté par Fab le 14/02/2012 09:16
@ 9 Je suis loin d'être une "pleureuse" comme tu l'entends mais c'est tout simplement irresponsable de laisser passer jusqu'à 30 000 voitures sur une route qui comporte un grand risque en ce moment. Ce matin encore un pare-brise de bus explosé... Perso j'ai laissé ma moto à la maison pour l'occasion, pas envie de me faire balayer par une vague. Autant je trouve stupide de basculer coté mer après la pluie alors que rien ne tombe sur la chaussée coté montagne, autant là je trouve dangereux de garder la chaussé coté mer ouverte. Garde donc tes jugements à la noix pour toi. Merci.

11.Posté par L''Ardechoise le 14/02/2012 09:42
A 5: lepsy, le retour?
Qu'est-ce les soixantehuitards viennent faire dans un tel sujet?

D'accord avec Fab, je n'ai pas compris pourquoi la route n'était pas fermée.
Depuis que je suis ici, j'ai du passer maintes fois par La Montagne pour moins que ça et pour le sacro-saint principe de précaution.

12.Posté par Caton2 le 14/02/2012 11:55
Euh, vous croyez que ça n’arrivera pas lorsque la route passera au dessus de l’océan?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales