Société

Houle dans le Sud : Entre déception et soulagement


Houle dans le Sud : Entre déception et soulagement
 
Route barrée, littorale et zones portuaires interdites, la Réunion s’est préparée à affronter la forte houle annoncée par Météo France.

Le pic est attendu en fin d'après-midi et la houle commence à grossir depuis la fin de la matinée dans le Sud. Pourtant, ce matin, à Saint Pierre, l’état de la mer était encore relativement calme en comparaison avec la houle que les Saint-Pierrois ont l’habitude de voir régulièrement. D’ailleurs, ce matin, personne ne semblait craindre de voir déferler des murs d’eau sur le littoral et beaucoup ont bravé les interdictions d’y accéder, malgré les responsables de la sécurité qui interpellent, au sifflet, ceux qui osent passer de l’autre côté de la barrière.

Si certains semblaient déçus de ne pas voir la mer déchainée, d’autres regrettaient que les plages et le littoral soient inaccessibles, c’est notamment le cas de cette famille qui aurait aimé pouvoir profiter de la plage ce matin : "sans pour autant se baigner, on aurait pu profiter de la plage ce matin. La houle est loin de déferler sur la plage du lagon", précise cette mère de famille, grande habituée de la plage de Saint-Pierre.

"Je préfère que Météo France ait tort"

Même son de cloche chez cet habitant des Avirons qui possède un bateau dans le Port de Saint-Pierre : "Je suis venu vérifier que tout était en place, que le bateau est bien attaché et que tout va bien. Je n’ai pas bien dormi cette nuit, j’étais inquiet, c’est normal lorsqu’on annonce des vagues de 12 mètres de haut. J’ai l’impression que les services de Météo France ont un peu exagéré l’intensité de cette houle. L’état de la mer est rassurant finalement mais l’état des prévisions météo est préoccupant. On râle mais dans le port, on est tous content de constater que la houle est moins grosse que prévue. J’espère que ça restera comme ça, je préfère que Météo France ait tort."

Quoi qu’il en soit, l’intensité du phénomène météorologique et les précautions prises par les autorités sont au centre des discussions. A 16h00, le sous-préfecture Sud doit faire un point sur la situation
Mercredi 3 Août 2011 - 15:19
Lilian Cornu
Lu 1738 fois




1.Posté par noe10 le 03/08/2011 15:37
On a connu pire ...si à chaque vague que Dieu crée , il faut plier bagage , alors le monde serait "invivable" ... La nature est ainsi faite de repos et de vagues ...

2.Posté par justemoi le 03/08/2011 20:24
Etrange, l'article de Monsieur Dupuy "Météo France s'est encore trompée" de ce matin a tout simplement disparu!
N'aurait-il pas été plus "honnête" de faire votre méa cupla, Monsieur?

(Réponse de Pierrot Dupuy : Il n'a pas disparu, une fois qu'il a quitté la Une, il s'est simplement retrouvé à sa place, dans le Blog...)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales