Santé

Hospitalisation: Le secteur privé est "brillant" à la Réunion


Hospitalisation: Le secteur privé est "brillant" à la Réunion
Jean-Loup Durousset, président de la Fédération de l'Hospitalisation Privée, est en déplacement à la Réunion. L'occasion pour lui, lors d'une visite à la clinique Sainte-Clotilde, de dresser un bilan du secteur de santé privé à la Réunion, mais également en métropole. Un secteur décrit comme "brillant" dans notre île et toujours à la pointe de l'évolution.

La Fédération de l'Hospitalisation Privée (FHP) regroupe 1.100 cliniques et hôpitaux privés en France, ce qui représente près de 40% de l'ensemble des établissements hospitaliers. A la Réunion, ce sont 16 établissements qui sont membres de la la FHP et qui opèrent dans la MCO (Médecine, chirurgie, obstétrique), les SSR (Soins de suite et réadaptation) et les cliniques psychiatriques.

Cette fédération représente les cliniques et hôpitaux privés auprès des pouvoirs publics. Elle est également "force de propositions" dans l'organisation et l'évolution du système de soins français, tout en conseillant et assistant ses adhérents en matière économique, juridique et sociale.

En tout, ce sont 8 millions de patients par an qui se rendent dans les établissements hospitaliers privés. "Le privé vient en complémentarité du système de soins publics", explique Jean-Loup Durousset, qui se dit "attaché" au système de soins publics en France. "Nous sommes tous des enfants de la Sécu", ajoute-t-il.

Les soins privés 25% moins chers que dans le public

Depuis quelques années et la loi HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoires) de 2009, les structures privées sont aptes à assurer des missions de service public comme accueillir les urgences, pratiquer des activités lourdes à l'image de la chirurgie cardiaque ou encore l'accueil des publics démunis. A la Réunion, 30 à 50% des patients des établissements privés dépendent de la CMU. "Nous avons les mêmes garanties d'accueil et de soins", souligne-t-il. En moyenne les prestations dans le privé sont 25% moins chers que dans le public. La FHP vise à la "convergence" des tarifs entre le public et le privé.

Pour Jean-Loup Durousset, le secteur privé à la Réunion est avant tout "brillant". "Ici, les professionnels de santé prennent des initiatives qui sont reprises au niveau national. Le secteur privé est à l'avant garde pour attirer les compétences médicales dans l'île", souligne Jean-Loup Durousset. La Réunion est pionnière depuis "20 ans" dans le développement de la chirurgie ambulatoire, ce qui lui permet d'être classée au-dessus de la moyenne nationale.

Le président de la fédération de l'Hospitalisation privée a tenu à donner également son avis sur le futur CHU de l'île. "Ici, l'hôpital public est dynamique et sait maîtriser son budget", explique-t-il. Sur le papier, le projet est séduisant, mais il risque de participer à "creuser le déficit" de la Sécu, ajoute-t-il, en raison de sa taille et du trop grand nombre de lits, pas assez adapté à la Réunion. "Aujourd'hui, il faut être plus petit et plus beau. Certes, se sera une très bonne chose pour la santé des Réunionnais, cela amènera des compétences et renforcera la formation et la recherche. Mais on n'a pas besoin de 1.000 lits pour ça", conclut-il.

Jean-Loup Durousset va continuer sa visite dans l'île, à la rencontre des différents établissements privés membres de la FHP.
Jeudi 12 Avril 2012 - 10:37
Lu 1706 fois




1.Posté par Melenchon viens!! le 12/04/2012 10:53
ah ah ah!!! comment peut -on raconter autant de conneries avec autant d'aplomb?

tout le monde aura tot ou tard dans son entourage ou pour soi meme l'occasion de se frotter à la realité tot ou tard:

si on est malade a en crever la nuit, il n'y a aucun:
- medecin de garde,
- les generalistes référents ne se déplacent pas
- les pompiers n'intervienent pas et suggerent d'aller aux urgences de l'hopital publique (sans preciser comment...)
- meme en cas d'urgence l'attente dans les hôpitaux publics fait friser sans cesser la bavure medicale.
Qu'est ce qu'on peut avoir a foutre que les hopitaux privés se portent bien si au final plus personne n'est en mesure de se faire soigner au moment on c'est necessaire?

Rappelons au passage que les hopitaux privés ont tous investi dans des extensions de médecine ambulatoire, cad dans l'hospitalisation à la journée: rentabilité maximale, défiscalisation maximale pour laisser les hopitaux public se débrouiller avec la médecine "non rentable".

2.Posté par gilbsg le 12/04/2012 11:17
Je ne comprends pas le post 1 : quel rapport avec l'hospitalisation privée ? (les cliniques)

3.Posté par Melenchon viens!! le 12/04/2012 11:55
je ne comprend le commentaire 2:

qu'est ce qu'on en a à foutre de savoir que le privé se porte bien quand les cliniques ont siphonné le public au point qu'aujourd'hui n'importe qui est a meme de constater qu'aujourd'hui chacun peut rencontrer la bavure médicale en cas de problème de santé?

qu'est qu'on a a foutre d'avoir des cliniques florissante quand il faut 6 mois pour obtenir une consultation chez un ophtalmo privé?

qu'est qu'on a foutre de savoir les cliniques privées ruisselantes de fric quand les medecins b[privés ]b ne font plus de garde la nuit?

4.Posté par ZembroKaf le 12/04/2012 15:06
Vive les dépassements d'honoraires !!!

5.Posté par Gajik le 12/04/2012 21:38
Tu parles ! un seul type possède tous les établissements privés de la Réunion. Faire autant de fric sur le dos de la Sécu, c'est moral ?

Pas plus tard que ce matin dans le privé on m'a fait payer un examen inutile 95 Euro !, et quand j'ai demandé à la secrétaire pourquoi le spécialiste m'impose un examen qu'on m'a fait il y a quelques temps et qui disait que j'allais très bien, elle me dit "sans doute votre premier examen était pas très bon?"

C'est faux, l'examen était parfait et ce médecin spécialiste m'a imposé un deuxième examen à 95 Euro (!) qui a duré 5 mn. Une honte. j'aurais dû refuser, mais j'ai cru que ce serait un examen nouveau. Non, une véritable escroquerie légale à la Sécu. Je ne dois pas être le seul à être ainsi instrumentalisé pour piquer de l'argent à la Sécu.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales