Société

Hommes, jeunes et inactifs: Le profil des Réunionnais installés en métropole à la loupe


Image d'illustration (délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français d’Outre-Mer)
Image d'illustration (délégation interministérielle pour l'égalité des chances des Français d’Outre-Mer)
Répondant à une commande de la Délégation interministérielle pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, l’institut de sondage OpinionWay vient de publier une étude sur le profil des ultra-marins vivant en métropole.

L'enquête qui a été menée du 4 au 12 juin 2013 porte sur un échantillon de 506 originaires d’Outre-mer, extrait d’un échantillon de 15.498 personnes représentatif de la population française.

On y apprend que les Réunionnais (32%) sont les plus nombreux de tout le panel ultra-marin, suivis des Guadeloupéens (25%) et des Martiniquais (22%).

Le profil-type de l'ultramarin
Le profil-type de l'ultramarin
L'ultra-marin vivant dans l'hexagone est un homme (54%) et est majoritairement jeune : dans la tranche d'âge de 25 à 34 ans, ils sont par exemple 27% des interrogés, alors que la population hexagonale n'est que de 16% dans cette même tranche d'âge. Une statistique qui tend à corroborer les données de la crise de l'emploi, encore plus flagrante dans les territoires domiens, ce qui contraint nombre d'ultra-marins à quitter leur département ou collectivité d'origine.

Les domiens ont le blues

Autre statistique qui atteste de cette réalité, l'étude fait état de nombreux "inactifs" (30% du panel) ultra-marins sur le territoire métropolitain. La deuxième catégorie socio-professionnelle représentée est celle des ouvriers (18% des personnes interrogées).

Les originaires d'Outre-mer ont également été sondés sur leur "état d'esprit actuel". Le qualificatif qui est le plus sollicité est celui de la "morosité" (33%), suivi de la "lassitude" (27%), bien loin devant l'"enthousiasme" (16%).

Enfin, l'enquête consacre un volet assez volumineux sur la perception de ce public face à la thématique de la "discrimination". Pour 58% des ultra-marins vivant en métropole, l'aspect des discriminations n'est pas assez abordé en France. Plus inquiétant, ils sont 56% à avouer en avoir été victime (une ou plusieurs fois) depuis leur arrivée.

-----
L'étude dans son intégralité

Hommes, jeunes et inactifs: Le profil des Réunionnais installés en métropole à la loupe
Mercredi 18 Septembre 2013 - 14:10
LG
Lu 1985 fois




1.Posté par Pat 974 le 18/09/2013 17:16
pat974
***L'enquête qui a été menée du 4 au 12 juin 2013 porte sur un échantillon de 506 originaires d’Outre-mer, extrait d’un échantillon de 15.498 personnes représentatif de la population française.

Super sondage.........

506 du panel des15498 représente 30% donc 161 réunionnais, et 47 % donc 237 Antillais
CQFD sur les 161
33%--------------------------- 53 font la gueule sur 161
27%---------------------------- 43 en ont marre sur 161
26 % et 17%----------------- 68 ont peur de l'hexagone sur 161
23%,22%,16%,13%,------- 117 sur 161 ont quand même une vie épanouie

Je préfère et de loin se genre d’interprétation.

Comme quoi on peut faire dire se que l'on veut au sondage.
Et dire que nos impôts sert aussi a ça. Quel gaspillage d'argent.

2.Posté par TOTO57 le 19/09/2013 03:47
J'ai Fondé une Fédération de l'Outremer dans l’Hexagone à l'époque de Claudy SIAR en 2011, je connais toutes les personnes des DOMTOM de ma Fédération. Je ne retrouve pas ce sondage dans ma Fédération. D'autre part, la déléguée Interministérielle, je ne la vois pas. Bientôt, je vais être le plus gros rassemblement de l'Outremer de la Métropole et pas une seule personne du Ministère est venue me voir pour demander mon avis. Evidemment, je suis en province et les sondages se font dans le milieu Parisien, normal on a pas besoin de quitter le bureau. J'ai téléphoné à plusieurs reprises et envoyé des mails à la délégué interministérielle, à chaque fois j'ai la réponse suivante : Mme ELizéon n'est pas la, mais on vous appelle dès son retour. La secrétaire m'a même dit que son chef de cabinet m’appellera, heureusement que je n'ai pas attendu. Donc à ce jour, je ne connais pas le rôle de la Délégué Interministérielle à l’Egalité des chances. La Fédération a un gros projet pour l’Outremer en 2014, je crois que je suis bien obligé de le faire seul sans le soutien des Responsables de l’Outremer. Voila pourquoi je trouve ce sondage complètement pipeau. Il y a des gens dans l’Hexagone qui travaillent tous les jours pour la promotion de leur Ile sans rien demander et c’est avec ces personnes qu’il faut faire un sondage. Merci pour votre publication.

3.Posté par SEVERIN le 19/09/2013 12:03
C'est une enquête qui a été faite dans les assos pro communiste socialos,
qui donnent aucun effet de la réalité des vrais conditions vie difficile
des D.O.M-T.O.M en Métropole.Face a la discrimination de nos représentants
politiques mafieux de droite comme de gauche.Beaucoup de dirigeants
de ces assos ne sont jamais neutre dans leurs fonctions,ils sont plus attirées
par l'appât du gain (une meilleure stabilité de leur petite personne dans la vie active
professionnellement,matériel et financier) en impliquant ces politiques véreux
dans leur mouvement.L'hypocrisie fait partie de leurs existences ces fumiers.
IN YAB DES YVELINES

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales