Société

Hommage aux "Morts pour la France" en Algérie, au Maroc et en Tunisie


 
Ce matin, à Saint-Denis, devant le monument aux morts de la place de la Victoire, s'est tenue une cérémonie d'hommage aux "Morts pour la France" de la guerre d'Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie. Une cérémonie instituée il y a une dizaine d'années.

"Cela correspond à la commémoration de la fin des combats en Algérie, Tunisie et Maroc. Elle permet de commémorer tous les combattants de l'Afrique du Nord", explique Thierry Pincemaille, directeur de l'Office national des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de la Réunion.

La date du 5 décembre fait toujours débat au sein des associations d'anciens combattants. Le 19 mars (ndlr : date du cessez-le feu bilatéral en Algérie et donc de la fin formelle de la guerre d'Algérie) avait été avancé mais de nombreux soldats français et harkis étaient mort après le cessez-le-feu, non respecté par le FLN (Front de libération nationale). Autre date avancée, le 5 juillet, mais cette dernière correspondait à la date d'indépendance de l'Algérie, impossible pour certains anciens combattants. Le choix du 5 décembre correspond à l'inauguration en 2002, par Jacques Chirac, président de la République de l'époque, du mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie au quai Branly.

"La guerre d'Algérie s'étale du 1er novembre 1954 à mars 1962, voire au-delà. En métropole ce sont plusieurs centaines de milliers de personnes qui ont été concernées par cette guerre. Il y a eu près de 30.000 morts au niveau national durant cette guerre", rappelle Thierry Pincemaille.

Une cérémonie qui s'est faite en présence de jeunes élèves scolarisés en CM2 qui ont entonné, après le dépôt de gerbes, la Marseillaise. "La transmission de la mémoire doit se faire vers les plus jeunes générations, car ce sont vers les jeunes que nous nous tournons pour perpétuer le souvenir", conclut-il.

En 2012, la cérémonie marquera le cinquantenaire de la fin de la guerre d’Algérie. 
Lundi 5 Décembre 2011 - 11:51
Lu 1613 fois




1.Posté par noe le 05/12/2011 16:41
Ayons une pensée pour les français qui ont donné leur vie pour notre beau pays , la France !

2.Posté par Chapeau pointu le 05/12/2011 17:35
Bravo à la Réunion qui semble quelque peu encore à l'abri du politiquement correct (mais pour combien de temps encore...?)
Ce genre d'hommage et de cérémonie est très mal vu et impossible dans les municipalités métropolitaines tenues par la gauche bien-pensante et anti-France de peur de stigmatiser son électorat de base, quitte à revisiter et à réécrire l'histoire.

3.Posté par Gajik le 06/12/2011 20:30
Combien de millions de morts de Madagascar à l'Indochine en passant par l'Algérie et ses tortures, l'Afrique ... ?
Chapeau Pointu a revêtu son nez de clown pour nous montrer que la Réunion est encore adepte du mythe et du fantasme des guerres justes. On le savait déjà, il n'y a qu'à voir l'obscurantisme des béats devant tout défilé, du 14 Juillet au 11 Novembre ... Même au 20 décembre on fête encore le colon blanc libérateur !

Quand va-t-on fêter les résistants aux guerres, qu'elles soient franco-allemandes, mondiales ou coloniales, et maintenant "humanitaires" ? JAMAIS. Parce que le culte de la violence et de la guerre est vissé au corps des Français aussi constitutif de leur être profond que leur bouche ouvre leurs estomac et leur anus le referme.

Je reste dans mon lit douillet et j'emmerdre les anciens combattants de toutes les sales guerres, les soldats morts soit disant "pour la France" après avoir tué, violé et massacré combien de "NON FRANCAIS ?

Le pire c'est que ces couillus de poilus auteurs d'annexions violentes, de viols et de crimes de guerre, au lieu d'avoir honte et de raser les murs, festoient et banquettent à chaque anniversaire de fin de boucherie. Une Loi juste et équitable devrait punir l'apologie de la violence et de la guerre. Au lieu de cela on voit ces gens félicités, décorés, médaillés et on les cite en exemple au classes de CM2 ....

Pauvre "humanité" qui ose se donner ce nom ! PLUS JAMAIS CA disent à chaque fin de massacres ceux qui ont enfin compris dans leur chair qu'ils se battaient non pour la France mais pour les multimilliardaires qui vivent du commerce de la mort.

Mais laissez passer quelques années et leurs couilles re-enflent et ils repartent tous la fleur au fusil comme au premier jour, assassinant la mémoire et crachant sur les bonnes résolutions de leurs pères, pour violer la Teutonne ou l'Arabe. Désormais ils vont SAUVER LES PEUPLES assis dans les rafales à bousiller des milliers de gens en jouant à la playstation et reviennent chercher leur médailles des mains du petit Manitou ... Lamentable et misérable "humanité" criminelle !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales