Politique

"Hollande a porté un coup très dur aux travailleurs, aux pauvres et aux collectivités"

L'intervention du président de la République, avant-hier, à l'Elysée, est restée en travers de la gorge des cadres du Parti communiste réunionnais, Maurice Gironcel et Yvan Dejean. Au point même que Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR, se demande qui passera à la casserole dans les prochaines années. Pour le PCR, François Hollande a porté un "coup dur aux travailleurs, aux pauvres et aux collectivités".


"Hollande a porté un coup très dur aux travailleurs, aux pauvres et aux collectivités"
Les cadres du PCR ont débriefé cet après-midi l'intervention du président de la République. Pour Maurice Gironcel, François Hollande ne fait que continuer sa politique d'austérité. "Pourtant on sait que la politique d'austérité est nocive pour la croissance", explique le secrétaire général du PCR.

La conférence de presse de rentrée 2014 de François Hollande ne passe pas du tout du côté du Parti communiste. "La logique sociale-libérale du chef de l'Etat a été mise au grand jour", lance Maurice Gironcel. "On comprend pourquoi le RSTA, le bonus Cospar ont été supprimés à la Réunion (…). De plus, François Hollande n'a pas eu un mot pour le pouvoir d'achat des ménages", poursuit-il.

Très critiques sur les propos du chef de l'Etat, les deux cadres du PCR dénoncent un discours résolument tourné vers les entreprises. "Je reprends une phrase d'un syndicaliste qui a dit : "Hollande a donné les clefs du camion au Medef, les travailleurs n'ont plus qu'à monter dans la benne"", lance Maurice Gironcel.

Pas de modèle allemand

Autre grief, Maurice Gironcel tance le président de la République de ne pas (re)copier le modèle allemand. "Il a fait référence plusieurs fois à l'Allemagne. Mais il sait qu'il n'y a pas de salaire minimum, que l'assurance chômage est plafonnée… C'est ça le modèle à suivre ?", s'interroge-t-il.

Sur les annonces d'allègement du coût du travail (suppression des cotisations familiales ndlr) estimé à 30 milliards d'euros d'ici 2017; et la réduction des dépenses publiques de 50 milliards d'euros (période 2015-2017); les cadres du PCR restent vigilants concernant le transfert de ces charges. Si le président de la République a indiqué que les ménages ne seraient pas pénalisés, la mise en oeuvre de réformes structurelles inquiète le PCR. "Les économies se feront sur la Sécurité sociale mais également sur les collectivités locales. A la Réunion, va-t-on réaliser des économies (dotations de l'Etat ndlr) alors que l'Etat doit plus de 600 millions d'euros au Département", explique Yvan Dejean.

Les parlementaires PS visés pour leur responsabilité

"François Hollande a porté un coup très dur aux travailleurs, aux pauvres et aux collectivités", lâche-t-il. Pour le PCR, l'année 2014 s'annonce plus compliquée que l'année dernière. "Nous ne voyons aucune mesure à appliquer ici avec efficacité (…). De toute façon, il (François Hollande ndlr) n'a eu aucun mot sur les départements d'outre-mer. Comme si nous n'avions jamais n'existé", ajoute Yvan Dejean.

Si la situation se tend à la Réunion dans les prochains mois, outre le gouvernement, les responsables sont tous désignés par le PCR. "Ceux qui ont voté le budget (les parlementaires PS) ne pourront pas échapper à leurs responsabilités. Et comme ils sont pour la plupart candidats en mars, la grande explication c'est maintenant !", explique Yvan Dejean. Pas sûr que le message soit suivi par les députés PS.

En attendant, le Parti communiste donne rendez-vous aux Réunionnais le 26 janvier prochain à Saint-Louis. "On fait appel au rassemblement pour faire face à une situation sans précédent", conclut Yvan Dejean.
Jeudi 16 Janvier 2014 - 16:15
Lu 1055 fois




1.Posté par Réunionnais le 16/01/2014 16:40 (depuis mobile)
C'est bien le PCR qui a fait appel aux électeurs pour voter Hollande et là il fait appel pour un rassemblement le 26 janvier pour faire face à cette situation. On ne comprend plus la politique

2.Posté par TI CREOLE le 16/01/2014 18:40
LE P.C.R. QUI AVAIT DEMANDE DE " VOTER HOLLANDE" , LORS DE DERNIÈRES PRÉSIDENTIELLES , ,APPELLE A MANIFESTER (le 25 de ce mois )CONTRE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ...A ST-LOUIS ! POURQUOI St -LOUIS ? LE MAIRE COMPTE -T-IL NETTOYER DE FOND EN COMBLE LE CENTRE-VILLE POU Y ENLEVER : ORDURES , DÉCHETS ET SALETÉS DE TOUTES SORTES , AVANT SA MANIFESTATION ??? LE P.C.R. PENSE-T-IL QUE CETTE VILLE ( (DIRIGÉE PAR LE RÉVOLUTIONNAIRE CLAUDE HOARAU ) RESTERA SOUS LE JOUG DES COMMUNISTES ? SES DIRIGEANTS RÊVENT" LES YEUX GRANDS OUVERTS" , A MON AVIS . NOS COMPATRIOTES NE SEMBLENT PAS DISPOSE A CRIER : "REVIENS, PAUL ! REVIENS CLAUDE" ! " VOUS ÊTES NOS SAUVEURS SUPRÊMES " !!!

3.Posté par Le Corbeau le 16/01/2014 18:53
Il semble que depuis 1936, c'est la première fois qu'un gouvernement socialiste porte un coup dur aux salariés retraités en amputant leurs maigres pensions de 0,3% et en fiscalisant leurs allocations familiales ( Bébés imposés ).
En quoi les retraités sont-ils responsables de l'incompétence de leurs élus qui ont renié la monnaie nationale le Franc au profit de l'Euro responsable de tous nos déficits ??
Les électeurs s'en souviendront le moment venu.

4.Posté par JORI le 16/01/2014 19:48
Rien de plus facile que de faire de la démagogie et d'appeler la population à descendre dans la rue. Les propositions du PCR, mais nous dira t il enfin comment il compte les financer, lui qui constate que les dotations au profit des collectivités vont en diminuant?. Le PCR prétend que les meures de Hollande sont « un coup bas » pour les "pauvres", mais à ces derniers, hormis leur dignité, on ne peut plus rien leur enlever et encore moins leur augmenter leurs impôts puisqu'ils n'en paient déjà pas. Je rappelle que seul 30% des foyers fiscaux à la Réunion sont imposables. Quand je pense que ce parti, le PCR est constamment en train de traiter l’Etat de colonialiste mais qu’il lui est impossible de trouver par lui même un financement local novateur. Et je ne parle même pas de la gestion de son copain C.Hoarau à St Louis. Et comme d’habitude et comme tous nos élus locaux, ça courent après les problèmes plutôt que d’essayer d’en éradiquer la source. S’il faut plus de crèches, d’infrastructures, plus d’entreprises, c’est que la population augmente de façon anarchique et non régulée ou du moins contrôlée. Seuls le PCR et nos élus pensent que notre caillou est extensible à l’infini et qu’il peut encore accueillir toute la misère du monde. Alors bien sur, des couillons d’électeurs trouveront écho dans leurs propositions, et plus dur sera alors leur retour sur terre, à notre bonne vieille réalité, après les élections.

5.Posté par Jonathan LHORENS le 16/01/2014 19:59
Messieurs qui sont du PCR au lieu de critiquer la politique des autres , méditer comment vous avez endettés vos communes bien avant la crise qui ont détruit les emplois de proximités dans le milieu associatif puis pendant la crise dans les constructions de logements pour donnés des marchés au entreprises du BTP pour créer de l'emploi et améliorés la vie des citoyens qui demandent un logement depuis x années. Au lieu de ça vous endettés les villes que vous gérer à des projets sans intérêts dépensés dans les voitures de fonctions, voyager pour des missions comme si vous êtes des agents secrets !!! parce que à chaque fois qu'on demande un rendez vous le maire ou les adjoints , ils sont jamais présents toujours en mission !!! donc s'il vous plait arrêtez de critiquer pour dire que vous défendez les réunionnais hors que c'est faux !!!

6.Posté par noe le 17/01/2014 09:37
"Certains hommes n'ont que ce qu'ils méritent; les autres sont célibataires." (Sacha Guitry )

Qu'on laisse notre Président redresser la France !

7.Posté par Le Corbeau le 17/01/2014 16:21
Il semble que le gouvernement veut abaisser les charges sociales des entreprises en faisant un cadeau de 30 milliards et plus au patronat. On ne donne qu'aux riches.
En effet, c'est la première fois depuis 1936 que l'on fiscalise les allocations familiales ( Impôts sur les Bébés ) alors que d'autres solutions existent.
Il serait plus judicieux de supprimer quelques députés et sénateurs avec leurs privilèges exorbitants au lieu de s'attaquer toujours aux plus démunis.
Quel est le gouvernement qui aura le courage de faire une réforme concernant le nombre des élus

8.Posté par JORI le 17/01/2014 18:13
7.Posté par Le Corbeau le 17/01/2014 16:21
"En effet, c'est la première fois depuis 1936 que l'on fiscalise les allocations familiales ( Impôts sur les Bébés )", on peut aussi interpréter cela d'une autre façon: on supprime ou limite une niche fiscale.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales