Culture

Hilaire Chaffre, le troubadour de la musique réunionnaise


Quasi-inconnu dans le paysage musical réunionnais, Hilaire Chaffre fait de la musique depuis plus de 20 ans. Il a fait son petit bonhomme de chemin, ti lamp ti lamp, en toute discrétion et en faisant le choix de ne pas être ce qu’on appelle "un artiste populaire". "Je veux susciter la curiosité des gens non par ma présence mais par mon absence", explique-t-il.

Il prend pour exemple les groupes "ki sa joué partou, de moun i aime zot chanson pendant un an, deux ans mais très vite i oubli a zot osi à force entend’ à zot partou". Bien que ce succès éphémère soit tentant, il a fait le choix du silence et du bouche-à-oreille.

"Les concerts gratuits tuent la musique à la Réunion"

L’un des souhaits du chanteur est de faire en sorte qu’on découvre "les trésors de la Réunion". Ces trésors ce sont les "ti goyave pei, remplis de saveurs". Il regrette que le public n’ait pas la curiosité de découvrir tous les talents qui sommeillent dans les écarts de la Réunion. Il s'insurge contre le fait que les gens soient prêts à payer pour aller voir les concerts des "goyaves de France" mais quand il s’agit d’artistes locaux, "tan ke lé gratui lé bon, mais kan i fo payé de moun i vien pa", plaisante-t-il. A son sens, ce sont les concerts gratuits qui tuent la musique à la Réunion.

"Davy Sicard c’est mon garde-fou"

Hilaire Chaffre est donc un artiste atypique. Il définit sa musique comme "inclassable". Son influence vient de la musique du monde. Il l’a puise également de ses nombreux voyages et se plait à dire qu’il est un artiste itinérant, un "troubadour de la musique". Toutefois, malgré ses influences qui lui viennent du monde entier, sa musique est liée à l’esprit du maloya. Un esprit qui lui a été inculqué par Davy Sicard, avec qui il travaille beaucoup. "Davy Sicard c’est un esprit dans ma musique mais aussi mon garde-fou... pou défend a moin fé tro de bêtises", raconte-t-il mort de rire.

Un prix, un concert et un troisième album en préparation

Hilaire Chaffre prépare actuellement un troisième album. Grâce au succès des deux premiers qui "ont beaucoup marché à l’extérieur mais pas à la Réunion", plaisante-t-il, Hilaire Chaffre a obtenu le prix d’autoproduction de la Sacem Paris 2009, notamment pour son deuxième album, "Nou artrouv’ pli d’van".

Grâce à ce prix, ses titres tournent sur plusieurs radios dans le monde "en Grèce, en Bolivie, partout mais pas à la Réunion", rajoute-t-il avec le sourire. Ce prix d’autoproduction est accordé en partenariat avec le groupe francophonie diffusion qui regroupe 300 radios dans le monde.

Ce samedi, l’artiste se produit pour la deuxième fois au théâtre de Saint-Gilles pour offrir au public réunionnais un spectacle qui les fera rire, danser, pleurer, voyager. Des artistes locaux viendront partager sa scène pour "offrir un magnifique cadeau aux gens". Un cadeau basé sur le partage d’une même passion.

En vidéo, Hilaire Chaffre nous propose un de ses morceaux en hommage à Alain Peters. Par avance, nous nous excusons auprès des internautes pour la mauvaise qualité du son due au vent...
Mercredi 10 Novembre 2010 - 14:20
Ingrid Benoît
Lu 2008 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales