Economie

Haut conseil de la commande publique: Une reprise timide de l'investissement en 2011


Haut conseil de la commande publique: Une reprise timide de l'investissement en 2011
 
Le Haut Conseil de la Commande Publique s'est réuni ce matin à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion. Au programme : le logement, les délais de paiement des collectivités et communes ou encore un point sur la programmation de la relance du logement social à la Réunion.

Réunis pour une nouvelle assemblée plénière, la première depuis avril 2011, autour de Margie Sudre, présidente du Haut Conseil de la commande publique, tous les acteurs et collectivités économiques de la Réunion ont fait un point précis sur la reprise ou non des chantiers à la Réunion, par le biais de la commande publique.

Après une chute de l'activité entre 2008 et 2010, les études réalisées par la CERBTP (Cellule Économique Régionale du BTP) montrent une reprise "timide" de l'activité BTP dans notre île en 2011. "Une chute d'activité qui s'est expliquée par la fin de la défiscalisation, la diminution des travaux publics, une diminution de la commande privée", explique un représentant de la CERBTP.

En 2008, la commande publique représentait 2,5 milliards d'euros pour s'établir à 1,3 milliards d'euros en 2011. Le nombre d'employés dans le BTP est passé de 24.274 en 2008 à 17.891 à novembre 2011. Pour l'année 2011, 565 chantiers ont démarré pour un montant total de 595,8 millions d'euros, répartis de la manière suivante : 200 pour les collectivités (Région et Département), 329 pour les communes et 36 pour les communautés de communes (Civis, Cinor…).

Pour l'année 2012, près de 260 projets ont été recensés. "Je tiens à féliciter les acteurs pour avoir raccourcis le calendrier entre le projet et la réalisation, même si un bémol demeure : il faudrait une meilleure répartition dans l'année des projets de chantiers", explique Margie Sudre, en raison des disparités de démarrage de chantiers sur les 12 mois de l'année.

"Notre priorité c'est l'emploi et nous sommes toujours à 17.000 employés dans le BTP réunionnais"

Des chiffres qui ne rassurent pas pour autant Stéphane Brossard, président de la FRBTP (Fédération Réunionnaise du BTP).
"Certes nous avons une visibilité éclaircie, cela nous donne un niveau de confiance pour réinvestir (...). Mais il faut continuer le travail sur les mêmes méthodes, ce qui nous importent maintenant c'est le N+ 1 pas le N ou N-1. Notre priorité c'est l'emploi et nous sommes toujours à 17.000 employés dans le BTP réunionnais", rappelle Stéphane Brossard. La "crise" est toujours présente dans le bâtiment même si la reprise semble s'être amorcée pour cette année.

Autre point abordé, les délais de paiement des collectivités, communes et agglomérations de communes. "On constate un délai de paiement compris entre 35 et 40 jours alors qu'il existe un DGP (ndlr : délai global de paiement) réglementaire de 30 jours depuis 2010. Une directive européenne va venir renforcer les sanctions en cas de retard de paiement", explique-t-on du côté de la DGFIP (Direction générale des Finances publiques). Parmi les mauvais payeurs, on retrouve la Civis, le Département, la Région et en bon dernier la ville du Port.

Dernier aspect évoqué, le logement social à la Réunion. Cette année 2011 a été marquée par la mise en chantier de 4.624 logements et de 2.514 remises de clés. En tout 270 millions d'euros d'aides de l'Etat ont été attribués au logement social. Des aides qui sont passées notamment par la LBU (Ligne budgétaire unique). En tout, ce sont près de 750 millions d'euros de travaux qui ont été directement injectés dans l'économie locale.
Mardi 13 Décembre 2011 - 11:00
Lu 971 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales