Société

Hassen Chalghoumi: "Le 11 mars, c'est le 11 septembre français"

L'imam Hassen Chalghoumi est actuellement en déplacement à la Réunion. Connu pour ses positions en faveur d'un dialogue inter-religieux, l'imam de Drancy (Seine Saint-Denis) a accepté de répondre à nos questions. Il parle de la Réunion, du dialogue inter-religieux, de la montée du communautarisme en France et revient sur l'affaire Merah. Interview.


Hassen Chalghoumi (Capture d'écran - BFM TV)
Hassen Chalghoumi (Capture d'écran - BFM TV)
Zinfos 974 : Pourquoi êtes-vous en ce moment à la Réunion ?

Hassen Chalghoumi : Je suis actuellement à la Réunion car j'y ai beaucoup d'amis. Avant de venir, j'ai entendu beaucoup de choses positives de la Réunion, sur l'islam, sur les religions. J'ai rencontré l'évêque de la Réunion, Monseigneur Aubry, et le Comité interreligieux de la Réunion à Saint-Denis. Je trouve que l'islam de l'île de la Réunion est un exemple d'intégration dans la société.

On associe souvent la Réunion à des valeurs de tolérance. Qu'en pensez-vous ?

Dès que je suis sorti de l'aéroport, j'ai senti l'île de l'amour et de la tolérance. Les gens s'aiment et se disent bonjour. Il n'y a pas de préjugés, de mépris mais que des regards chaleureux. Ce sont des valeurs remarquables dans un moment où il y a une vraie crise des valeurs, où nous sommes dans une période de tensions communautaires.

Vous êtes un fervent défenseur du dialogue interreligieux. Pourquoi est-ce si important à vos yeux ?

Le dialogue est très important. Grâce à lui on peut enlever certains problèmes, retirer certains préjugés. Ce n'est pas seulement entre le rabbin, l'imam et le prêtre qu'il faut du dialogue mais entre tous les citoyens. Au moment où une crispation existe en métropole, il faut prôner le dialogue et s'ouvrir aux autres.

D'après vous, l'islam est-il stigmatisé en France ?

ll y a une montée du racisme et de l'intégrisme. Il existe une peur de l'islam en France. Récemment des lieux de prières ont été profanés. Un sondage réalisé en janvier 2013 m'a également interpellé : selon ce sondage, trois Français sur quatre ont peur de l'islam. Indirectement, ils ont peur des Musulmans. C'est en partie du à certains discours extrémistes, qui renforcent le communautarisme. Les discours que l'on a pu entendre sur le hallal, pendant la campagne des élections présidentielles, par exemple. Quand ils entendent ça, les Musulmans se sentent à certains égards blessés. Il y a également une radicalisation de certains jeunes, on l'a vu avec Mohamed Merah.

Vous parlez de Mohammed Merah, il a fait du mal à l'islam ?

Merah ne connaissait rien de l'islam. Un acte comme celui qu'a fait Merah, on va le payer cher. Les crimes de Merah a débuté le 11 mars. Pour moi, le 11 mars, c'est le 11 septembre français. Pendant qu'il commettait ses crimes, la France a vécu une semaine de peur. Les mosquées et les synagogues étaient sous protection.

Vous avez participez aux commémorations en mémoire des victimes de Merah. Pourquoi vous-y êtes vous rendu ?

Je m'y suis rendu, en compagnie du Grand Rabbin de France, pour expliquer que l'islam n'est pas responsable des crimes de Merah et que les Musulmans sont les premières victimes. Avant d'assassiner des Juifs, il a assassiné trois musulmans.

Certaines personnes contestent vos prises de positions en faveur du dialogue interreligieux. Vous êtes sous protection policière. Vous sentez-vous en danger ?

L'image d'un islam pacifique dérange certains. Il y a une minorité d'intégristes qui ne croit pas à la diversité, qui n'acceptent pas qu'il y ait des avis différents. Pour eux, quand je voyage en Israël et en Palestine, c'est un crime. De même quand je dis que je suis pour l'interdiction du voile intégral, cela dérange. Il y a également beaucoup d'attaques diffamatoires sur Internet. Pourtant, la majorié musulmane silencieuse est souvent d'accord avec ce que je dis. Je lui dis, "dîtes le haut et fort. Parlez à vos voisins !"

Cette montée du communautarisme vous inquiète ?

Le communautarisme a gagné du terrain. Il faut s'ouvrir aux autres. Je peux vivre ma foi mais mon voisin n'est pas obligé d'être musulman. Si la communauté musulmane se ferme, elle s'auto-détruira. Mais le principe de l'islam, c'est de s'ouvrir vers les autres. Mes enfants sont inscrits dans une école catholique. C'est bien sûr pour montrer l'exemple, pour montrer que l'on peut vivre ensemble. Cette montée du communautarisme est un échec de la République. Il faut que les hommes politiques dénoncent ce communautarisme.
Dimanche 5 Mai 2013 - 10:44
Lu 14389 fois




1.Posté par PECPEC le 05/05/2013 11:11
De bien belles paroles à la Réunion, mais des actes contradictoires en métropole. Tous ces religieux ont deux discours...Plus faux cul les uns que les autres.
En métropole c'est le gavage à l'intolérance, un ami (z'arabe réunionnais) refuse de se rendre à la mosquée en métropole, car trop de prêches politiques pour ne pas dire plus y sont délivrés. De pratiquant, il est devenu déserteur de sa propre religion...
Il y a bien problème, avec ces gens qui refusent totalement de s'intégrer en se fondant dans la population, comme avaient su le faire, italiens, portugais, polonais et j'en passe, Pourquoi les musulman et les africains refusent t-ils cette opportunité ? Pour atteindre leur but nous dominer et transformer notre chez nous en leur chez eux...Les français disent non et cela se traduira par du sang, s'il l'on ne fait rien. Le tout aidé par les partis de gauche qui trouvent là un électorat facilement captif. Ha ! si nos anciens étaient là il y aurait des coups de pieds au cul.

2.Posté par DAN RUN le 05/05/2013 11:51
Tiens un nouveau comique qui s'exprime sans connaître ce qu'il est en train de dire , bref un de plus qui vend ce qui est invendable !

3.Posté par bil le 05/05/2013 12:41
l'imam de france le moins écouté par les musulmans et encore il est même pas imam de Drancy, c'est un leurre, des millions de musulmans en france, le gars est suivi uniquement par 100 personnes mais bénéficie de l appuie de certains politiques ce qui le permets d etre invité à la télé mais jamais vous le verrez faire des conférences dans des mosquées métropolitaines car il ne représente que lui même, mais bon certains politiques veulent l imposer donc vous média comme des toutous suivaient ! renseigner vous au moins avant cet homme lors de ces préches se réunit jamais + d une centaine de personnes ! il est imam de sa secte et non des musulmans de drancy

4.Posté par david Vincent et les envahisseurs le 05/05/2013 13:51
le 11 septembre français , c'est le même 11 Septembre + 10 jours de préparation soit le 21 Septembre selon les témoignages des personnes sur place de l'usine d' AZF .

5.Posté par Les dieux sont le fléau de l''Humanité le 05/05/2013 15:49
Les religions et leurs dieux jaloux et monstrueux sont ce qui est arrivé de pire dans l'histoire de l'Homme.

Les religions, toutes les religions, sont responsables d’infiniment plus de morts, de massacres, de tortures, de souffrances, de malheurs, d'ignorance, d'obscurantisme... que les pires monstres de l'Histoire.

Attila, Gengis Khan, Hitler, Staline... sont des enfants de chœur comparés aux dieux des religions.

6.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 05/05/2013 16:16
C'est vrai "Chalcomique" un iman fabriqué par les politiques, il ne représente que lui même.
En plus il faut un décodeur pour le comprendre.

7.Posté par Caton2 le 05/05/2013 17:53
"La majorié musulmane silencieuse est souvent d'accord avec ce que je dis. Je lui dis, "dîtes le haut et fort. Parlez à vos voisins !" "
Vrai. Tant que les musulmans soucieux du vivre ensemble ne diront pas haut et fort qu'ils condamnent l'islam intolérant, l'islam moyenâgeux des salafistes et autres frères musulmans, alors le nombre de non musulmans qui voient dans tout musulman une menace potentielle, augmentera.
Certes, L'iman de Drancy n'est pas le porte parole de l'ensemble des musulmans de France... hélas.
Faut-il pour autant considérer son point de vue comme marginal? Au contraire, il faut l'aider à transmettre sa parole, une parole de tolérance et de paix.
Que ceux qui me reprochent ici de dénoncer systématiquement l'islamisme, notent bien que je soutiens cet imam, pour lequel la religion islamique n'est qu'une religion, pas un modèle social, pas un modèle politique, et pas la seule et unique religion, celle qui doit remplacer toutes les autres.

8.Posté par Thierry le 05/05/2013 18:07
C'est surement triste à dire, mais pour l'avoir vécu, la mentalité du musulman d'aujourd'hui n'est plus ce qu'elle était hier ... c'est idem pour celle tamoul ... C'est devenu une course à qui sera le plus démonstratif ... et le danger réside en cela ... pour la minorité qui voudra gagner le ciel ... et c'est valable pour tous les pratiquants de religions quelles qu'elles soient...

9.Posté par L''Ardéchoise le 05/05/2013 20:22
Ce n'est pas forcément la mentalité du musulman, c'est celle de tout adepte d'une religion, quelle qu'elle soit effectivement, qui veut imposer un diktat en raison d'une interprétation fallacieuse des textes dits "sacrés".
Et comme le dit Caton, si la majorité silencieuse, plutôt les majorités silencieuses, de plusieurs religions qui sont à la base apolitiques et tolérantes, se décidaient à faire entendre leurs points de vue, peut-être que la donne pourrait changer.
C'est "malbarais", très mal même.
La montée des extrémistes de tous bords fait peur, non sans raisons.

10.Posté par Oui à la tolérance réciproque ! ! le 05/05/2013 20:58
Tout d'abord, félicitations sincères pour votre beau costume cravate qui prouve qu'il n'est pas nécessaire de s'habiller à la manière moyen-orientale pour signifier qu'on est imam.
Ni qu'il est nécessaire de s'habiller tel Belphégor pour que les musulmanes plaisent à Dieu.
Je voudrais profiter de votre passage ici pour vous affirmer que le hâlâl et la taxe y afférente sont absolument contraires aux valeurs et traditions chrétiennes de notre pays.
Le hâlâl est contraire au bon sens le plus élémentaire et également à l'hygiène.
Les volailles suspendues par les pattes, surtout les canards, continuent à bouger après leur égorgement rituel et à se chier dessus, toute leur fiente dégoulinant sur leur corps.
Je vous informe aussi que ce mode d'abattage est totalement illégal en France et par conséquent à La Réunion car les abatteurs ne peuvent être que des musulmans.
C'est une véritable discrimination à l'embauche. Laquelle ne peut se faire que de bouche à l'oreille.
Autre discrimination à La Réunion : il n'y a pas de musulmans abatteurs indiens, cette sale besogne étant réservée à des musulmans comoriens.
Verriez-vous paraître cette annonce presse : "Entreprise cherche abatteurs de volailles. Offre réservée exclusivement aux seuls musulmans comoriens" ?
L'islam en France a deux millénaires de retard spirituel sur les autres Français qui se refusent à consommer hâlâl. C'est en effet Jésus qui a affirmé que "ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme qui le souille mais ce qui en sort". C'est pourtant clair, non ?
L'islam français est favorable à la tolérance quand ce sont tous les autres qui acceptent de passer sous les fourches caudines de l'islam.
Accepteriez-vous de déjeuner à ma table alors que je mange des rillettes de porc tout en dégustant une bonne chope de bière locale ou un verre d'un bon vin rouge ?
Suivant votre réponse, vous saurez si vous êtes tolérant ou pas.
Amitiés dans le Christ Jésus qui est mort crucifié et qui est ressuscité pour nous tous.
Armand GUNET

11.Posté par Thierry le 05/05/2013 21:41
@ 7 et 9 ... le prétexte qui fait que toute forme de majorité silencieuse (politique, religieuse, etc) se taise vient du fait de se faire montrer du doigt ... ou attaquer ... surtout le premier qui osera ... juste cette crainte ... et cela, ceux qui dirigent tels les chefs militaires, politiques, religieux voire sectes ...le savent ... effectivement, rien n'arrive par hasard ... Caton2.

12.Posté par Caton2 le 05/05/2013 22:22
9. "Ce n'est pas forcément la mentalité du musulman, c'est celle de tout adepte d'une religion, quelle qu'elle soit effectivement, qui veut imposer un diktat en raison d'une interprétation fallacieuse des textes dits "sacrés"."
Hélas non l'Ardéchoise. J'y insiste. Avec l'islam ce n'est pas l'interprétation fallacieuse qui pose problème, mais la violence et l'anachronisme de ses textes fondateurs.
C'est la raison pour laquelle le fondamentalisme islamique est imparable en ce qui concerne la conformité avec les textes sacrés. Plus conforme aux textes fondateurs, tu meurs!
Ce dont a besoin l'islam c'est d'une acceptation de ce qu'elle était finalement devenue dans des pays comme le Maghreb, avant le retour aux sources voulu par les intégristes: une religion comme les autres, acceptant les évolutions de la société laïque.

13.Posté par môvélang le 06/05/2013 07:36
hum!, il me semble que pour lui aussi , la liberté religieuse s’arrête à l'islam, le judaïsme et le catholicisme, et les autres alors ?

14.Posté par Caton2 le 06/05/2013 11:13
13. Je ne crois pas.

15.Posté par joe le 30/05/2013 11:45
Qui lui paye ses deplacements au vendeur de pizzas reconverti dans la preche anti-musulmane, l'UMP ou le CRIF?

16.Posté par RobertHobe le 16/09/2015 15:37 (depuis mobile)

We learn that today the Ministry of Education sent to the State Council, the new Regulation concerning arrangements for access to specialized schools in the health area in order to obtain its opinion ritual. The State Council may oppose objection o

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:36 Les Miss France vivent un "enfer" à la Réunion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales