Faits-divers

Harcèlement moral, sexuel, insultes: Ça pue à la déchetterie !

Correctionnelle Sud – Jeudi 29/10/2015


« Hier encore, j’avais deux amis », chantait joliment Mister Eddy. Jean Bernard Lauret, absent à l’audience (ça devient un tic, cette lâcheté !) ne pourra s’en prendre qu’à lui-même pour entonner la rengaine.

Ce contractuel à la commune du Tampon avait été délégué à la déchetterie de Plaine-des-Cafres comme simple employé tout d’abord. Où fonctionnaient déjà trois de ses amis, de vrais amis, qui plus est, Christelle, Denise et Antoine.

Les élections municipales de 2014 en vue, il s’engage aux côtés de TAK, ses amis prenant plutôt le parti de Paulet Payet. Ces divergences de vue ne sont, au long de la campagne, que motif à moucatages divers et variés mais rien de grave. C’est même plutôt de la franche rigolade la plupart du temps.

Et puis TAK a gagné…

… et tout a basculé ! De simple exécutant, l’homme a été nommé responsable de la déchetterie. D’un coup d’un seul, il a dépassé son seuil d’incompétence et s’est cru tout permis. Ses collaborateurs, connaissant le caractère du bonhomme, avaient pourtant prévenu leur hiérarchie que c’était le mauvais choix. Peine perdue.
 
Ils sont vite devenus ses nouveaux ennemis. Il n’a plus supporté la moindre contradiction, le plus petit retard à l’exécution de ses ordres, tous inconvénients qu’il a régulièrement pris pour des remises en cause de son statut de petit chef.

Ou conné kom kréol i lé : donn in pied i prend l’karo. Son autorité est devenue de l’autoritarisme, ses ordres des injonctions, ses désirs des sine qua non.

Les réflexions acerbes deviennent des remarques déplacées, qui se transforment vite en harcèlement moral puis sexuel.

« Ton mari ne te contente pas ?... Il faut vous flatter le cul (sic !) pour avoir un résultat ?... »

Une des plaignantes est venue dire à la barre les propos déplacés que le prévenu a tenus à l’encontre de sa fille, 13 ans, qu’il se proposait « d’essayer pour voir, sinon comment va connaître si elle i veut pas de moin ? » !!!!!

Tout le monde viré !

Les nombreuses plaintes, comme les tentatives de médiation auprès des autorités communales et intercommunales (la CASUD) sont restées lettres mortes.

Jusqu’à ce qu’à la fin des contrats, tout ce beau monde se retrouve sans travail, seul résultat tangible de cette lamentable affaire. C’est le seul moyen trouvé par leurs supérieurs pour ne plus être em…dés par ces trublions. Du style « courage, fuyons ! »

Aux enquêteurs, Lauret a prétendu que tout était faux, que c’était rien que des méchants qui lui en voulaient personnellement en raison de ses choix politiques et électoraux.

Comment alors expliquer « les menaces sur mes enfants, sur mon mari », comme est venue en témoigner Christelle ? Comment expliquer ces remarques « amusées » servies à des éléments extérieurs, du genre « une femme, ça ne sert à rien dans une déchetterie ?»

Comment expliquer qu’un de ses anciens potes et le petit chef aient failli en venir aux mains alors qu’ils sont amis d’enfance et ont des habitations quasi contiguës ?

Aucune réquisition !

Le substitut Genet a avoué sa gêne à se déterminer. « Politique ? Pas politique ? Là n’est pas le problème. C’est ainsi qu’il a choisi de se défendre. L’attitude méprisante, si elle était avérée, ne serait pas niable mais reste toujours très difficile à démontrer en ce genre d’affaire, difficile à qualifier ».

En fonction de quoi le substitut n’a pas pris de réquisitions, s’en remettant à la sagesse du tribunal.
Lequel tribunal a eu moins d’états d’âme et a condamné le petit caporal à 4 mois avec sursis et 500 euros de dommages-intérêts.
 
Vendredi 30 Octobre 2015 - 05:00
Jules Bénard
Lu 3465 fois




1.Posté par ouhouh le 30/10/2015 08:07
bah a la reun c'est comme cela le nombre d'incompetent afflux et on aime sa....beh mete encore,politique,corruption,mensonge,normal que l'ile marche sur la tete,la metropole pourra injecter autant de pognon qu'elle veut l'auto suffisance mentale de l'ile n'arrangera rien...ce con meriterait un poing dans son gueule mais personne ne le fera,parce que n'a point rine dans clecon,parce que la loi du plus con est toujours la meilleur,made in reunion,pardon,fabrique ici,noot noot n'a qu'a bien se tenir...

2.Posté par yab le 30/10/2015 09:47
espérons que le Directeur de com de la commune viendra nous donner un peu plus d’explications...

3.Posté par marko le 30/10/2015 17:15
ça pue la gangrène comme à la Plaine des Palmistes en ce moment !

4.Posté par kld le 30/10/2015 20:32
pov réunion ......... mon ile .....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales