Politique

Harcèlement moral à Petite-Ile : Guito Ramoune lourdement condamné


Harcèlement moral à Petite-Ile : Guito Ramoune lourdement condamné
Durant toute sa mandature à la commune de Petite-Ile, Guito Ramoune a certainement été le maire le plus discret que La Réunion ait connu... N’apparaissant jamais à la télévision ou dans les journaux, il a été ignoré de toute l’île ou presque, personne ne connaissant son visage ni son nom.

C’est cependant en fanfare qu’il abandonne son siège, même s'il aurait sans doute préféré que ce fût dans de plus glorieuses circonstances : le tribunal correctionnel de Saint-Pierre vient de le taxer très lourdement pour harcèlement moral.

Dès les premiers jours de sa mandature, aiguillonné par ses nervis, et alors qu’il n’a rien contre eux, il prend en ligne de mire deux des employés les mieux notés de son personnel; qui plus est, des fonctionnaires territoriaux qui ont plutôt fait évoluer les choses (en bien) dans leurs services respectifs.

Leur seul tort réel ? Ils n’ont pas fait campagne en sa faveur… lui qui s’est pourtant retrouvé dans son fauteuil magistral par le plus grand des hasards. « A cause bon Dieu lé farceur », aurait ironisé ma sainte grand-mère.

Rétrogradations, affectations bidons, containers surchauffés en guise de bureaux, brimades et vexations diverses pleuvent sur les épaules des deux fonctionnaires. Qui finissent quand même par porter plainte.

L’affaire était en or pour l’accusateur public car le harcèlement moral devenait, avec Guito Ramoune, quasiment un cas d’école ; et le talent de Me Rapady n’y pouvait mais.

Six mois avec sursis contre le futur ex-maire et… près de 30 000 euros en indemnisations, amendes et taxes diverses. Sans doute à inscrire en pertes et profits au prochain budget communal ? Mais… ceux qui ont manigancé toute l’affaire en sous-main ?

Jules Bénard
Jeudi 23 Janvier 2014 - 16:49
Lu 2480 fois




1.Posté par noe le 23/01/2014 17:06
Que les maires actuels ou à venir y prennent acte !
On ne harcèle pas son personnel ...on le laisse travailler tranquillement sinon ...plainte et la justice ne pardonne pas !
Vive la justice !

Mais la couillonniste c'est que c'est la commune qui va tout payer : amendes , frais d'avocat et autres frais de déplacement ...pas juste quelque part !
C'est le fautif qui devrait payer la note au lieu des contribuables !!!!

2.Posté par croâ, croâ! le 23/01/2014 17:19
ce type n'est qu'un petit monsieur, il a voulu jouer la fable de la grenouille et du bœuf mais ce n'était qu'un vilain crapaud!

3.Posté par Zorro le 23/01/2014 18:55
Vilain crapaud oui c ça exactement un vilain crapaud baveux

4.Posté par Gneu! le 23/01/2014 20:55
Et pendant ce temps là d'autres s'adonnent au harcèlement sans vergogne... N'est-ce pas M. le sénateur maire et...Président de la civis?

5.Posté par Dédé le 23/01/2014 23:37
lu l a cherché lu la trouvé cet élu peu digne ..........................

6.Posté par Dimitri ALAIN le 24/01/2014 06:46
il aura pas mieux fait que certains maires qui envoient leurs seconds couteaux (nervis ,gros bras , macros de services ) pour intimidés les gens .qt[

7.Posté par citoyen de grand anse le 24/01/2014 07:09
Ce boug a construit sa carrière sur la trahison. Normal qu'il soit condamné. Cela dit on a vu comment ca fini pour Etheve et ca reste les contribuables qui vont payer sa procédure.

8.Posté par PIERRE le 24/01/2014 07:16
le Harcèlement moral existe bel et bien et fait beaucoup de dégats humains.

Avec cette première condamnation, les juges seront de plus en plus nombreux à le reconnaitre et tant mieux, lorsqu'il est avéré biensûr.

9.Posté par Chaton le 24/01/2014 08:28
Messieurs, Mesdames, vous êtes des purs andouilles ces deux patates sont amants et ont harcelés beaucoup de monde sur la commune. Beaucoup de gens ont soufferts mais bien sur on ne voit que la face visible de l'iceberg. Un conseil allez travailler au lieu de vous gratter les c***. Et ce journaliste est toujours contre Mr RAMOUNE, il devrait rechercher la vérité et pas interpréter les faits à son avantage pour écrire 3 lignes de torchon. Moi même journaliste et présent au procès, je pense qu'il peut prendre sa retraite. Bon vent.

10.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 24/01/2014 09:59
Avec cette condamnation est ce qu'il peut intégrer son poste d'administrateur de la fonction publique ???

11.Posté par jane le 24/01/2014 10:32
Ben oui, les deux employés ont été bien conseillé et par qui??? Monsieur Ramoune aurait pu porter lui même plainte contre acharnement sur sa personne... certes il a été discret, mais il a tout de même fait avancer la mairie durant son mandat.... nous attendons avec impatience ce que fera le suivant, sauf que certains ont déjà quitté le bateau!! Arrêtez cette méchanceté gratuite.... des maires plus bruyants en font tellement sans bruit que ça n'alimente plus la gazette.

12.Posté par hugo le 24/01/2014 10:32
certain passe à travers les gouttes d'eaux et d'autres pas !

13.Posté par Jules Bénard le 24/01/2014 11:32
à posté 9 (chaton) : quand on met autant de hargne à insulter quelqu'un, on donne des preuves de ce qu'on avance et, pour être crédible, on signe de son nom, espèce de corbeau (et je suis poli). Non seulement tu n'es pas près de me voir en retraite mais en outre, si je dois battre en retraite, ce ne sera jamais devant un clampin de ton espèce juste capable de baver et injurier et, qui plus est, qui écrit comme un cochon.

14.Posté par Jacques le 24/01/2014 16:57
Ils pourront enfin commencer a travailler

15.Posté par Chaton le 25/01/2014 00:26
Mon cher Jules pour une fois que tu réagis tu ne tiens pas compte des infos que l'on te transmet et tu participes à une information de mauvaise qualité à mon goût. Tu passes ton temps à donner ton avis et on s'en fout : un journaliste relate la vérité et non la sienne, pour cela tu peux partir car beaucoup de personnes te trouvent méchant et sournois. Une jour, malheureusement, je ne te le souhaite : tu seras très seul et ta maman ne sera pas là pour faire une petite remarque à un euro. Si tu le souhaites, donne-moi ton mail, je viendrais à ta rencontre pour dialoguer plus longuement sur le métier de journaliste (le vrai). Pour rappel, tu n'as jamais écrit un article correct sur le maire de Petite Ile il t'a peut être piqué quelque chose ou tu fais simplement preuve d'impartialité. Ta place n'est pas un hasard. Mon journal ne voudrait pas d'un journaliste comme toi. Bien sûr tes autres confrères ne sont pas concernés par mes remarques. Je t'embrasse cher confrère.

16.Posté par C. PAYET le 25/01/2014 08:41
Monsieur ou Madame Chaton vous tenez dans vos billets des propos insultants à mon encontre ainsi qu'à l'encontre de ma collègue.
Je ne vous connais pas (ni aucun journaliste) et pourtant vous vous permettez de me juger, et vous jugez également un journaliste qui fait son métier. Vous vous dites journaliste mais vous n'assumez pas. Pourquoi vous ne donnez pas votre point de vue éclairé dans les pages de votre journal?
Puisque vous proposez de rencontrer Mr Jules BENARD, je vous propose une rencontre, et je mettrais à votre disposition l'ensemble de ce dossier. Prévoyez du temps, ce dossier comporte plus de 750 pages, résultat de plus de trois ans d'enquête de gendarmerie! Vous aurez alors un avis encore plus éclairé dans ce dossier. Vous et votre journal aurez également la primeur, puisque jusqu'à aujourd'hui j'ai refusé tout interview.

17.Posté par Jules Bénard le 25/01/2014 09:00
à Chaton : 2 remarques. Une : ma mère nous a quittés depuis bien longtemps et tu m'obligerais grandement en ne lui manquant pas de respect. Ta réflexion la concernant prouve exactement ce que tu es, sous couvert de moralisation : quand tu n'as aucun argument, tu salis. Deux : quand tu auras le courage de signer de ton nom, la semaine des 4 jeudis sans doute, on pourra peut-être envisager une autre forme de conversation. Qui es-tu pour avoir l'insigne prétention de donner des leçons de journalisme ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales