Politique

Hand Ball Club de la Possession : Roland Robert prend la parole devant les adhérents

Françoise Sadon, actuellement présidente du HBCP (Hand Ball club de la Possession), a convié les 282 adhérents, licenciés et parents au gymnase Gaston Dumesnil, hier en fin de journée. Le maire Roland Robert s'y est invité et a déclaré que Françoise Sadon devait démissionner de son poste de présidente, une condition sine qua non à la survie du club, sans quoi il serait forcé d'en créer un autre...


Hand Ball Club de la Possession : Roland Robert prend la parole devant les adhérents
Le club de handball de la Possession sert de terrain de jeu depuis le mois dernier au maire de la ville, Roland Robert, qui souhaite voir démissionner la présidente du club Françoise Sadon, également conseillère municipale de l'opposition.

Hier, elle était en train de s'adresser aux licenciés du club ainsi qu'aux parents et aux adhérents, soit plus de 280 personnes au gymnase Gaston Dumesnil, quand le maire s'est invité pour s'exprimer sur son souhait de voir démissionner Françoise Sadon de la tête de l'association.

Une démission qui serait inévitable d'après Roland Robert, se référant à l'article 432.12 du code pénal, qui stipule qu'un élu municipal ne peut pas être président d'une association et voté le budget des subventions.

Roland Robert a de nouveau déclaré, hier soir, que Françoise Sadon avait voté par procuration, par le biais de Jean-Yves Morel, contre l'enveloppe de subventions destinée à l'ensemble des associations de la commune, soit 900.000 euros. "Comment peut-elle prétendre vouloir la subvention de 80.000 euros pour le HBCP alors qu'elle a voté contre le budget global", demande le maire Roland Robert.
De son côté, cette dernière assure ne jamais avoir donné procuration à Jean-Yves Morel pour le vote du budget des subventions et précise que l'argument légal qu'avance le maire est "erroné".

"Nous ne souhaitons pas la mort d'un club qui fonctionne bien"
, poursuit-il, cependant, il indique ne pas vouloir se mettre en porte-à-faux vis-à-vis de la loi et n'abandonne pas l'idée de monter une autre association si Françoise Sadon ne se décidait pas à démissionner. 

"On est arrivé à un meeting"

"On est arrivé à un meeting !", lance Roland Robert. Le maire a accepté de prendre la parole, sollicité par Jean-Yves Morel qui, en préambule, a affirmé aux personnes présentes : "le maire est venu apporter des explications quant au fait qu'il n'a pas encore versé la subvention de 80.000 euros votée lors du vote du budget primitif du mois dernier..."

Et là les huées ont résonné dans la salle..."M.Morel a effectivement été hué. Le chef de l'opposition ne fait même pas partie du conseil d'administration du HBCP, mais il était peut-être là en tant que parent...", ironise Roland Robert. De son côté, le conseiller municipal de l'opposition qui nous a contacté ce matin, assure que c'est le maire qui se serait fait hué lorsqu'il a pris la parole alors qu'il n'était pas invité. La guerre ne fait que continuer...
Jeudi 6 Mai 2010 - 11:50
Karine Maillot
Lu 3155 fois




1.Posté par jolaracaille le 06/05/2010 13:26
article intéressant...mais....par pitié........ Karine Maillot qui est au demeurant charmante devrait relire ses articles...........fautes de style, d'orthographe,.........ponctuation non appropriée....

2.Posté par HD le 06/05/2010 15:23
Quelle chance Françoise Sadon!
Sous d'autres cieux, en d'autres temps, sous d'autres jougs,vous eûtes été invité au goulag en Sibérie...

3.Posté par karassou le 06/05/2010 17:14
karassou,karassou,karassou, Kaille,Kaille,kaille
Allez di partou.

gout à nou
Mét ansamnb Francoise!!!
Fé roulé, ma fille..
Ahahahahaha.................

4.Posté par fredboyer le 06/05/2010 17:20
"Comment peut-elle prétendre vouloir la subvention de 80.000 euros pour le HBCP alors qu'elle a voté contre le budget global", demande le maire Roland Robert.
Alors pour avoir une subvention il faut absolument être pour la totalité?Il faut arrêter il peut très bien y avoir désaccord sur certains points surtout que une somme de 900k euros est conséquentes.

Les politiques municipales devraient être beaucoup plus constructif que ça plutôt que de se lancer dans une bataille de bac a sable.Les conseils municipaux devraient être un lieu de d'échange d'idée de bataille de mots c la ou dois se jouer les choses et pas dans des disputes de bas étage.
Une honte de prendre ainsi en otage un club de sportif.
Mr le maire arrêtait cette politique d'un autre temps et laisser la place a ceux qui ont de vrais idées et qui se soucient de leur commune.
Vous vous référez a la loi quand ça vous arrange ,parlons un peu des terrains communaux?Que dit la loi a ce sujet?

5.Posté par Ti rouge le 06/05/2010 17:27
Encore une Françoise qu'on veut éliminer d'une association......et encore pour des raisons politiques.

6.Posté par Itamare le 06/05/2010 17:44
Ils se croient tout permis lorsqu'ils ont le pouvoir, on regarde St-Louis, c'est la même chose, réunionnais arrêtez de vous faire manipuler, couillonner par ces dictateurs. M. Robert, vous perdez toute crédibilité sur cette voie, êtes-vous toujours à la tête des autres maires, mais c'est une honte, on dit qu'en vieillissant on s'assagit, ce n'est pas votre cas, prenez exemple sur la relève telle que M. ROBERT, Didier, celui-ci honore le nom des Robert, là vous descendez dans la catégorie des sardines robert!!!

7.Posté par savigny jean-hugues le 06/05/2010 20:04
Juste pour signaler que Mme Sadon pouvait rester et délibérer pour toutes les associations autres que la sienne. Elle a préféré, voter contre les crédits ouverts aux associations, puis se dérober au début de l'affaire en concédant oralement son mandat de vote à Mr Morel qui a voté contre toutes les attributions. Tout ceci manque cruellement de rigueur. Si la hand-balleuse est appréciée, respectable, la conseillère exaspère par sa légèreté y compris dans sa communication aux média et parents qui n'est pas toujours exacte.
JH Savigny

8.Posté par J-Yves MOREL le 06/05/2010 22:49
L'occasion m'est de nouveau donnée une bonne fois pour toute, dire la vérité sur le problème de la procuration. Pour cela, je demande solennellement au maire de publier dans les médias la lettre signée de Mme SADON m’octroyant sa procuration pour voter la répartition des subventions aux clubs. Si le maire ne le fait pas, c'est que qu’il ment ou bien apportez nous la preuve.

De même, le maire ment en disant que Mme SADON n'a pas le droit d'être élue et présidente du HBCP en se référent à l'article 432.12 du code pénal.
La prise illégale d’intérêt est « Le fait qu’une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public ou par une personne investie d'un mandat électif public, prend, reçoit, un intérêt quelconque dans une opération dont elle a, au moment de l'acte ».
La loi précise les modalités de vote des délibérations pour prévenir le risque pénal des élus dans son article 42 – « Tout conseiller municipal qui serait intéressé à titre personnel ou familial, de manière directe ou indirecte par le vote d'une délibération dans les conditions définies par les article 432.12 (prise illégale d'intérêt), du Code Pénal, veillera à ne prendre part ni au débat ni au vote de la délibération et à ne pas en être le rapporteur. Il veillera également à se retirer temporairement des travaux préparatoires de la commission qui prépare la délibération. »

C’est ce qui a obligé Mme SADON de sortir de la salle du conseil municipal lors du vote de l’affaire 12 comme d’ailleurs a fait le Maire, TREPORT, J-Bernard GRONDIN, pour le vote de l’affaire 11 de la prise en charge par la commune de leurs déplacements lors d’un voyage à ANTANIFOTSY avec le comité de jumelage en septembre 2000. A ce moment ces 3 personnes sont sorties de la salle pour ne pas être condamnables par l’article 432.12 du code pénal. Pour autant, ils n’ont pas été tenus à démissionner de leur mandat d’élus pour prétendre à leur remboursement.

Je confirme que Mme SADON est donc dans son plein droit. Lui imposer de démissionner, c’est entraver à sa liberté d’engagement de femme et de citoyenne.

Enfin, notre vote négatif du chap. 65 (section fonctionnement) du budget primitif de la Ville que le maire indique, est motivé par sa décision d’augmenter de 4% les indemnités des élus en même temps qu’il nous impose une augmentation de nos impôts locaux de 5% pour l’année 2010.

J-Yves MOREL
jymrun@orange.fr


9.Posté par a Savigny le 07/05/2010 05:51
Savigny, toi ne la raménne pas.
Arréte de donner des leçons dans la maniére de communiquer. As-tu oublier tes papiers intitulés " Oublies pas Roland". Maintenant, tu es avec eux, tu approuves tous comme un toutou. Le parti socialiste t'a virer, tu as trahi tes camarades pour un poste d'alimentaire. Essaye de te regarder dans le miroir le matin avant de donner des lecons.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales