Faits-divers

Hamilcaro risque à nouveau l'inéligibilité

De la prison avec sursis, des amendes mais surtout des peines de privation de ses droits civiques, Cyrille Hamilcaro risque gros. Aujourd'hui, il comparaissait dans trois affaires datant de l'époque où il était maire de Saint-Louis. Le délibéré est attendu le 29 septembre.


Hamilcaro risque à nouveau l'inéligibilité
Soporifique, c'est ainsi qu'on pourrait résumer l'ambiance aujourd'hui dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Cyrille Hamilcaro, l'ancien maire de Saint-Louis, comparaissait pour trois affaires distinctes datant de l'époque où il était le premier magistrat de la commune. Dans ses réquisitions, le vice-procureur François Thevenot a été long, très long, puisqu'il a monopolisé la parole pendant plus de deux heures et demi. Durant tout ce temps, il a tenté de démontrer la culpabilité de Cyrille Hamilcaro dans chacune des affaires.

Dans la première, celle pour laquelle il était jugé pour conflit d'intérêts, le procureur a requis 10.000 euros d'amende. Dans cette affaire, qui est vraisemblablement la moins importante des trois, la justice lui reproche de ne pas avoir respecté scrupuleusement les procédures de préemption d'un bien alors que le maire souhaitait vendre une maison et en acheter une autre.

Monsieur Hamilcaro n'a pas décidé, Monsieur Hamilcaro a proposé

Pour le délit de favoritisme François Thevenot a requis 6 mois avec sursis et 10.000 euros d’amende. Cyrille Hamilcaro aurait volontairement choisi une entreprise, SCH, pour effectuer des travaux d'aménagement chemin Pièce-Louise. Au moment des consultations, la société SCH arrive en dernière position dans le classement des sociétés ayant participé à l'appel d'offres pour ce qui concerne la technicité, le premier critère de sélection retenu. Le maître d'œuvre juge alors cet aspect "insuffisant" dans le dossier de SCH. Finalement, l'entreprise décroche malgré tout le marché, Cyrille Hamilcaro, le président de la commission d'appel d'offres n'ayant pas suivi les recommandations. A la barre, l'ancien maire se défend : "Monsieur Hamilcaro n'a pas décidé, Monsieur Hamilcaro a proposé. L'influence ne fait pas la décision" s'insurge t-il.

Trois années de privation de ses droits civiques

Enfin, dans le dernier volet de ce procès, l'ancien maire était poursuivi pour détournement de fonds publics. Il aurait largement surévalué le loyer d'un terrain agricole. A l’époque, le commune souhaitait monter un projet de pépinière. Le maire avait signé alors un bail avec un exploitant agricole mais le montant du loyer payé par la commune était bien supérieur aux estimations du service des domaines qui l'évalue à 90 euros alors que la municipalité payera finalement 1372 euros mensuellement. C'est pour cette affaire que Cyrille Hamilcaro risque gros dans la mesure où le parquet a requis de 10 mois à un an de prison avec sursis et une privation de trois ans de ses droits civiques. C'est donc une nouvelle peine d'inéligibilité que risque le conseiller général de Saint-Louis.

Aujourd'hui, la mairie était d'ailleurs partie civile et Maître Boniface qui la représentait a demandé un euro symbolique pour le délit de favoritisme et la prise illégale d'intérêts. En revanche, l'avocat a demandé aux juges de dédommager la commune si l'ancien maire devait être condamné pour détournement de fonds.

Cyrille Hamilcaro n'a plus qu'à attendre le délibéré prévu le 29 septembre. Maître Hoarau, son avocate, juge que le dossier est vide, elle a déjà prévenu qu'elle ferait appel si son client devait être condamné, quelle que soit la condamnation.
Jeudi 1 Septembre 2011 - 19:49
Lilian Cornu
Lu 1783 fois




1.Posté par ndldlp le 01/09/2011 22:50
quand on songe que le claude a fait mettre la gestion sous tutelle il y a quelques années de cela. maitre boniface oserait il énoncer la même suggestion ?

faut vraiment que le pcr et les amis amis de la vergès family arrêtent de se foutre de la gueule des réunionnais si ouvertement.

quand à hamilcaro, déchéance + virer de la fonction territoriale.

2.Posté par Sanfote le 02/09/2011 01:02
InéLIgibilté !!!

3.Posté par Sarkozy 2012 le 02/09/2011 06:22
La Droite a besoin de gens intègres pour les élections qui arrivent .

4.Posté par Bayoune le 02/09/2011 07:12
Zot la pwin inpé linpresiyon, dan so nafère i vé la gèl in kaf en dehors bien entendu de son appartenance politique. Zot napwin linpresion kin ote résapé de sustiss i sèye tire ketsonz pou évinss in konkiran kaf génan, pou fère et mintenir Sinlwi dan le giron pseudo-communiste. Nou pé ète rasuré la zustis koloniyale i sara koute in brass ke zot i asiz dosi. Que ce soit un Claude Horau (C.H) ou Hamicaro Cyril (H.C) kosa va sanzé, lé deux sé deux bézèr de zèf pou ranpli zot poss. Kondané ou pa, agarde lo Tipiere V. la biyin trouve in plass bordaz, si la pwin son bann kamarade i lèss pa li à terre. Lo pti kolon li va touzour son moman èk in ti RSA. Combien lo Pierre Vergsè i touche dosi son poste créé spécialement pou li, 12 000€, épi ou trouve son bann dalon kriyé pou lo salèr J.F Moser aux HLMR. I fé tourne anou en bourik.

5.Posté par zorro le 02/09/2011 07:18
C'est pourtant plus facile à écrire qu'à dire.
I-né-LI-gi-bi-li-té
Le mot inégibilité, souvent prononcé à la télé par des journalistes fainéants, n'existe pas.
Ne le reprenons pas SVP dans les articles de journaux.
De grâce...

6.Posté par "Tiens achète toi une chemise" le 02/09/2011 11:19
En fait le plus malin d'entre tous reste Hamilcaro. Comme tous les élus, il sait comment se faufiler entre les lignes du code pénal, code civil, ou code des marchés. La justice n'est pas ce qu'elle devrait être. C'est à dire juste, incontournable et inébranlable. Et Hamilcaro le démontre à chaque fois qu'il se présente devant un tribunal. Normalement, il ne devrait pas et plus se présenter une fois de plus tant il est coupable ou supposé coupable ou considéré fautif.

On a vu dernièrement, une juge se faire dessaisir d'un dossier gênant allant contre le pouvoir actuel. Une petite PUB, entre parenthèse pour booster, son livre intitulé "Sarko m'a tuer". Ou encore les menaces de mort contre des journalistes de Médiarpart sur les révélations de dessous de table entre le franco-libanais Takièdine et le clan Sarkozy.

Pour revenir à la justice, et particulièrement celle qui juge les élus de la République, celle-ci reste une mascarade. Car le pouvoir oriente, manipule, camouffle tel ou tel dossier compromettant.
Une justice juste, suppose qu'elle soit intègre et séparée totalement du pouvoir. Les lois doivent être aux mains des magistrats, juges, procureurs, avocats... et gardées en toute transparence à juger tout individu quel qu'il soit.

Quel élu ou groupe d'élus (en particulier député) aurait suffisamment de couillons pour pondre une loi les radiant à vie de tout mandat politique et perdrait ainsi ses droits civiques pour une durée significative, lorsque ce dernier est reconnu coupable, rendu coupable des faits qui lui sont reprochés.

Aujourd'hui, un quelconque élu devant un tribunal pour des faits avérés, supposés, constatés... tout ceci n'est purement mascarade, théâtrale... Car l'élu condamné reviendrait au pouvoir après s'être blanchi, lavé, s'étant fait une virginité.... Citons : Juppé Tiébri, Chirac, Jospin, (pour les Ténors nationaux) Vergès père et fils, Sinimalé, Hoarau C, Hoarau E, Gironcel M, et pour très bientôt le sieur Hamilcaro (pour nos locaux). Ce dernier n'est pas ridicule, c'est le collège représentant la justice qui juge les élus de cette République dans son ensemble qui l'est. Ridicule. A méditer !!!

7.Posté par EDOUARD le 02/09/2011 12:36
Bien d'accord avec le post 6 : Notre Justice est pourrie, le système politique tout entier est pourri.
L'une comme l'autre de ces crapules de St Louis ont malheureusement encore leurs supporters.
Voleurs, menteurs, ça ne suffit pas à ouvrir les yeux de ces électeurs "alimentaires" .
On n'a que ce qu'on mérite, que les St Louisiens ne viennent pas se plaindre d'être écrasés par la fiscalité locale. Ils y contribuent largement en remettant en selle ces gangsters à chaque alternance.
Tant qu'on ne fera pas une loi qui interdit de politique À VIE tout élu qui est condamné dans la cadre de sa fonction, on retrouvera ces crapules sans foi ni loi à s'engraisser de la politique. Et à manger notre contribution fiscale...

8.Posté par Jeff le 02/09/2011 12:52
Jugement trop clément pour ce genre d''individu.

Nos députés et sénateurs devraient réunir un congrès pour modifier la constitution :
- que tout élu ayant été condamné soit inéligible à vie et déchu de ses droits civiques
- que pour les rares cas, qui ne sont pas des détournements de fonds, les condamnés (au sursis) pourraient garder leur droit de citoyen, c''est-à-dire pouvoir voter
- que tout élu mis en examen devrait se mettre en retrait de la vie publique tant que le cas n''est pas jugé ou fait l'objet d'un non lieu

9.Posté par petite citoyenne le 02/09/2011 20:08
à post 8 : la plupart des candidats tête de liste aux sénatoriales seraient inéligibles si de telles dispositions étaient adoptées. Comme cette loi n'existe pas, et qu'elle dérangerait trop de monde, ils se présentent, comme d'autres se présenteront aux législatives et malheureusement ils seront élus... C'est une triste réalité !!! C'est bien ce qui m'indigne !!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales