Economie

Haliba: 6 millions d'euros de dégâts et certains n'auront peut-être rien...


Haliba en aura fait des dégâts. Rues inondées, maisons effondrées, voitures emportées... La pluie incessante coûtera cher aux Réunionnais. Et comme à chaque fois, les agriculteurs ont bien été touchés. Et pas qu'un peu...

Selon Jean-Bernard Gonthier, président de la Chambre d'Agriculture à La Réunion, le montant des dégâts s'élèverait à 6 millions d'euros. "Difficile de calculer précisément pour le moment et d'obtenir un chiffre global exact", explique-t-il. Difficile aussi de déterminer un montant au cas par cas et de déterminer qui aura droit aux indemnités et qui n'aura rien.

Car en cas d'arrêté de catastrophe naturelle, les agriculteurs ne sont pas concernés et ne reçoivent aucune aide. C'est un arrêté de calamité agricole qui leur permettrait de toucher des indemnités. "Nous sommes en discussion avec la préfecture pour voir ce qui peut être fait. Elle doit trouver dans quel fonds de secours puiser, calculer la perte de ces agriculteurs et la comparer à leur chiffre d'affaires annuel", explique Jean-Bernard Gonthier.

Seuls les agriculteurs ayant perdu plus de 25% de leur chiffre d'affaires auront droit à des aides. Si les éleveurs ont été affectés, comme à l'élevage de poulet à Salazie ou celui de lapins à Sainte-Anne, "ce sont les maraichers plein champ (salade, tomate, chou, brèdes, mangues, etc, ndlr) qui ont été les plus touchés, beaucoup ayant perdu jusqu'à 80% de leur récolte, précise-t-il, et il y aura aussi un impact sur la production à venir".

Prédire les dégâts, calculer l'impact et se baser sur leur chiffre d'affaires calculé, les agriculteurs du maraichage de plein champ vont devoir attendre... et prier pour qu'ils soient au-dessus des 25%. "Il n'y a aucune assurance pour les maraichers plein champs, termine Jean-Bernard Gonthier, il n'y a pas d'autre solution". Conclusion: même avec l'arrêté de calamité agricole, certains n'auront malheureusement rien.
Mercredi 11 Mars 2015 - 17:01
SH
Lu 3414 fois




1.Posté par noe le 11/03/2015 18:12
Certains gonflent très vite la note et pensent que nos impôts vont les rembourser !!!

2.Posté par amoin le 11/03/2015 18:14
Avant l'épisode pluvieux le kilo de chouchou était à 4 euro donc aussi chère que le kilo le poulet
c'est pas normal les planteurs se gave trop voila un produit qui pousse comme des herbes, c'est vrai apres ils peuvent rouler en 4x4. Continuez créol y baise créol.

3.Posté par Maskagaz le 11/03/2015 18:18
Quand on voit le prix des produits païs sur le marché (plus chers que les mêmes produits importés de métropole ou d'Afrique du Sud), on se dit que les indemnités "de catastrophe naturelle" ont déjà été encaissées!

4.Posté par agriculteurs le 11/03/2015 18:28
pas de pluie, svp monsieur le président une aide
beaucoup de pluie svp monsieur le président des sous

non mais changez de job, c'est le risque du métier, ou assurez vous

en plus vous augmentez vos prix par 3 ou par 5 donc aucune perte , puisque vous produisez moins et vendez plus cher , au final vous équilibrez.
mais en plus vous demandez des millions à la France; Mais les belles années c'est fini, maintenant démerdez vous

5.Posté par @Axel Ardan et autres connaisseurs venus de zoreillie le 11/03/2015 19:00
M. Ardan (et d'autres ici ou dans d'autres médias) s'est fendu de commentaires sur l'épisode Haliba ce week-end en prenant, comme sur plusieurs sujets, une posture de donneur de leçon sur comment gérer une petite pluie insignifiante.

Les faits sont là pour démontrer leur bêtise!

Kan i koné pa rien i vo mié ferm' sa bouche

6.Posté par RAZ LE BOL le 11/03/2015 19:03
Et si on soulignait les incohérences montraient lors de cette "tempête modérée" .

La préfecture qui annnonce la fermeture des écoles pour le Nord et l'Est le dimanche et qui finalement le fait pour l'ouest le lundi à midi laissant les parents et les marmailles se débrouillaient dans l'ouest,;

Certains maires qui ne prennent aucune décision ! d'autres le lundi à midi quant c'est la pagaille.

Les automobilistes qui travaillent que l'on laissent dans le flou, météo france aux communiqués parfois contradictoires (où alors les chaines de télé et les radios interprétaient mal les communqiués ?) bon heureusement qu'il n'y a pas eu trop de victime (une à déplorer et c'est beaucoup trop déjà) heureusement que ce n'était qu'un tempête "modérée".

Heureusement que le Président de la Région était sur le terrain.........tel le commandant d'un navire en perdition il était sous la pluie pour nous "rassurer" quant au Préfet ! bon il a laissé causer ses sous-fifres mais on ne l'a pas vu, indigestion lors d'un cocktail ?

7.Posté par Maskagaz le 11/03/2015 19:21
Post 5: Bizarre votre post, car c'est justement à la Zoreillie, comme vous dites, que les agriculteurs paÏs s'apprêtent à tailler une pipe en pensant que la Zoreillie a des couilles en or!

8.Posté par Candide le 11/03/2015 20:37
Je suis d'accord avec le post 7 et moi, je ne paye jamais pour cela.

9.Posté par Précisions du post 5 pour le post 7 le 11/03/2015 20:38
La zoreillie s'adresse à ceux venus de Métropole et qui croient mieux savoir que nous ici.

J'ai de nombreux amis zoreils qui ont pris la peine de s'intégrer et d'apprendre à connaître la Réunion au lieu de venir l'ouvrir en étalant leur arrogance. L'attitude du colon est encore très répandue chez un bon nombre (mais pas tous) de nouveaux arrivants du continent (et notamment de la capitale).

Vous pouvez ranger le masque à gaz, rien de nauséabond ici!

10.Posté par yvolepao le 11/03/2015 23:14
ta raison post 9 ,mais c'est très contradictoire de laisser ces mémes gens donner des indemnités et tout ce qui s'en suit....si j'avais un peu de fierté je n'accepterais rien du colonisateur......d'ailleurs au prix ou coute la réunion la métropole serait très très très gagnante....soyez un peu courageux,rester a la réunion,n'acceptez pas cette argent sale,et tout le monde sera content

11.Posté par jojo le 11/03/2015 23:36
Halibaba et les 40 profiteurs...

Les produits péi grimpent, grimpent, grimpent...

12.Posté par zanatany le 12/03/2015 07:34


Ils sont encore sous les intempéries qu'ils ont déjà fait les comptes...
Ici, on fait la facture avant les dégâts...

Depuis des années ils demandaient de la pluie de subvention si je comprends bien.

La France, seul pays au monde à calculer si vite pour les subventions !

13.Posté par polo974 le 12/03/2015 13:10
il pleut pas: indemnité sécheresse
il pleut: indemnité intempérie

la prod est trop faible: indemnité...
la prod est trop grande: indemnité...

et bien sûr, ça préfère employer des ouvrier agricoles au black à 5euros de l'heure...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales