Politique

H.Bello : "Comment l'Etat va financer le logement social ?"

Le secrétaire d'Etat chargé du logement, Benoîst Apparu, sera dans notre île dès demain et pour deux jours. A cette occasion, Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul a tenu à rappeler la problématique du logement à la Réunion, mais aussi à déplorer une visite avant tout politique et qui en aucun cas ne devrait faire revoir la copie du gouvernement sur la baisse programmée de la LBU (Ligne budgétaire unique), financement indispensable pour la construction des programmes de logements sociaux.


H.Bello : "Comment l'Etat va financer le logement social ?"
"Apparu (ndlr : le secrétaire d'Etat chargé du logement) vient, mais la personne directement liée au logement en Outre-mer est la ministre Marie-Luce Penchard", lance Huguette Bello en introduction. Le ton est donné et il est clair pour la députée-maire de Saint-Paul que la visite du secrétaire d'Etat chargé du logement, Benoîst Apparu, n'est que purement politique avec en ligne de mire les futures échéances électorales.

"Comment l'Etat va financer le logement social ?", s'interroge-t-elle. Pour la députée-maire, il ne faut pas passer sous silence la baisse de la LBU (Ligne budgétaire unique) en 2011, de 20 millions d'euros passant à 65 millions d'euros. "Le financement du logement social nécessiterait environ 195 millions d'euros à la Réunion, soit trois fois plus qu'aujourd'hui", affirme Huguette Bello.

Le constat est simple, sur les 65 millions d'euros disponibles pour la mise en place des programmes de logements sociaux à la Réunion, 50 millions d'euros ont déjà été distribués lors de la première commission logement du mois de mars dernier. "A Saint-Paul , nous avons pu lancer le chantier de 147 logements sociaux mais 97 sont restés sur le carreau", souligne Emmanuel Seraphin, adjoint à la mairie de Saint-Paul et en charge de la problématique du logement dans la commune de l'Ouest. La prochaine commission ne devrait pas voir les 97 logements se construire car il ne reste seulement que 15 millions d'euros à se partager "sur l'ensemble du territoire", souligne l'adjoint.

"On ne veut plus se faire insulter par le gouvernement"

Pourtant il y a encore beaucoup de travail à en croire l'équipe municipale. "A Saint-Paul, 70% des ménages disposent de revenu très faible. Le logement et l'insalubrité sont les priorités de la commune", rappelle la députée-maire. "En matière de logement, Saint-Paul n'échappe pas à la triste réalité. Mes prédécesseurs n'ont pas construit suffisamment de logements sociaux comme le prévoit la loi, car le prétexte retenu était celui de l'arrivée de la délinquance", explique Huguette Bello. A Saint-Paul, prés de 7.000 personnes sont en attente d'un logement social et la commune fait partie des mauvais élèves par rapport à la loi SRU (Solidarité et renouvellement urbains) qui prévoit l'obligation de construire 20% de logements sociaux dans une commune de plus de 3.500 habitants.

Un objectif que pourrait atteindre la ville mais pas avant 2020, sous réserve d'un financement de l'Etat. "Je ne veux plus entendre dire que se sont les maires qui n'ont pas de projets de logements sociaux. Je ne veux plus entendre que l'argent est là et que vous ne faites rien ! Je rappelle que les projets sont là et les permis sont délivrés mais c'est le manque de financement de la part de l'Etat qui nous empêche de faire aboutir la construction des logements sociaux. On ne veut plus se faire insulter par les représentants de l'Etat", fustige-t-elle.

Le secrétaire d'Etat au logement sera dans notre île à partir de demain, Huguette Bello ira le voir mais ne se fait aucune illusion. "Je vais le voir mais pour lui dire quoi, à chaque fois on me rembarre au gouvernement quand j'aborde le sujet". Pour la députée-maire de Saint-Paul, il faut un véritable plan d'aide pour le logement à la Réunion et de conclure : "Nous sommes en droit d'attendre que l'Etat soit garant de la solidarité sociale (…) Ce gouvernement fait la guerre aux pauvres, alors qu'il devrait le faire à la pauvreté".
Dimanche 24 Juillet 2011 - 11:29
Lu 2340 fois




1.Posté par wilfrid le 24/07/2011 15:10
Tiens Huguette se réveille !
On la retrouve bien là sur son principal leitmotiv : "Je critique toujours le gouvernement, je ne suis pas responsable de la situation, je ne peux rien faire (même en étant Député Maire), c'est la faute du gourvernement".
Et comme ça, j'ai toujours raison et je gagne les élections.

2.Posté par komen? le 24/07/2011 15:47
komment Huguette va-t-elle se debarrasser de Pierre Verges en 2012 aux legislatives.
Si huguette ne fait pas un geste en faveur des autres personnes qui l'entoure, elle est foutue : en 2012 et en 2014.

3.Posté par noe2 le 24/07/2011 15:57
Ce n'est pas en faisant des arrêtés contre la baignade que Mme Bello pourra construire ses logements sociaux ...
Qui va aller habiter dans cette ville où tout est interdit ? on se croirait en URSS au temps de Staline ...
Il lui est trop facile de "taper" sur un membre du gouvernement par média interposé ...Pour se faire remarquer des St Paulois ? Bof ...le PCR est moribond , qu'elle laisse sa place à Pierre Vergès , le sang neuf !

4.Posté par AVATAR le 24/07/2011 16:10
quand benoit a apparu huguette sé reveillé pour sa grande messe ha les apparitions ca aide dans la foi, il faut qu elle s occupe notre deputé grand pretresse devant st paul patron des cocos et refuges des requinnnnnnnnnnnnsssssss....

5.Posté par FIDAM le 24/07/2011 16:40
Madame Bellot; critique sans vergogne, elle laisse la place aux promoteurs privés de faire du logement sur des terres agricoles. Tout le monde connait se promoteur privé !!! qui soit disant finance des équipements, mais aussi sa campagne électorale. Dame Bellot ne se gène pas de mêler gros intérêts financiers et concours pour campagne électorale, alors vous qui signez les permis de construire imposez le quotas des 20 %, mais ne tolérer pas la transformation, la mutation, du, des Permis de Construire à une autre destination que celle initié pour transformer ceux-la en logements luxueux.
Tout le monde sait que l'aménagement du territoire et les délivrances des PC de la commune de Saint Paul sont du domaine réservé de 3 élus du PCR, les autres composantes (verts et socialistes) politique n'ont pas droit à la parole, et n'ont pas le courage de se rebiffer !!
Comme le dit Wilfrid, Madame Bellot se réveille, elle n'a que du talents pour "gueuler".
OUI Madame la député maire, interdit à des privés de faire, de réaliser du logement social ou intermédiaire, avec des financements d'entreprises, de crainte que les bénéficiaires ne votent pas pour elle. Nous sommes un certains nombre de particuliers a lui avoir proposé de réaliser ce type d'opérations sociales; elle a refusé, c'est l'unique vérité.
Pourquoi ? parce que ne maîtrisera plus l'électorat des "pauvres gens" et perdra "le monopole du coeur" et la distribution du seul bien palpable l'habitat du pauvre ou du déshérité. Alors militons pour le développement social du logement à Saint Paul, et la réussite de sa mise en place par les gens de bonne moralité.
Merci à la ligue des droits de l'Homme, aux associations charismatiques, de travailler sur ces actions.
La suite dans les jours prochains, parce qu'il existe d'autres solutions que celle d'attendre l'argent de l'Etat providence.
J'ai dit , ... mes amis lecteurs.
FIDAM

6.Posté par Bibi97490 le 24/07/2011 16:55
madame bello, le problème de logement a toujours existé à la réunion. gouvernement de droite ou de gauche n'a rien pu faire jusqu'à maintenant et vous qu'avez vous fait en tant que DM depuis votre élection, à part parler pour rien dire et les élus de la réunion majoritairement de gauche qu'ont ils fait depuis pour la réunion? NADA

Des bailleurs sociaux ne trouvent pas de terrain pour construire de LS mais il est vraiment bizarre que nous les réunionnais constatons que des logements privés ici et là sont en construction tout au long de l'année.

Si les politiques à la réunion avaient au moins fait correctement leur travail (celui de trouver des fonds et du foncier) pour les réunionnais les plus modestes, aucun logement privé ne serait sorti de terre.

encore une fois vous les politiciens réunionnais vous n'etes pas pour les réunionnais mais pour votre poche et celle de votre famille et amis coquins ou malins.

PS : un terrain d'un grand centre d'affaire de saint denis a été cédé à la SEDRE pour des logements sociaux, on a exproprié les familles qui vivaient sur ce terrain pour un relogement cela fait bientot 15 ans, ils ne sont toujours pas revenu dans leur quartier d'origine car un grand homme d'affaire a pu racheter ce terrain pour son projet. La gauche était au pouvoir lors de la cession.............


7.Posté par Le Troll velu 974 le 24/07/2011 19:04
Les cocos ont toujours de bonnes idées , avec l'argent des autres !! La devise d'un bon coco c'est ; Tout ce qui est a toi est a moi, et tout ce qui est a moi est a moi !!

8.Posté par citoyen du monde le 24/07/2011 20:35
"Se faire insulter par le gouvernement; que dit celle-là""!! Si vous ne savez pas trouver des solutions innovantes; c'est bien ce que vous demandez constamment aux organismes que votre collectivité finance. Hé bien "vous chappez madame"" rendez votre tablier à ceux qui ont les facultés de gérer un tel mandat sans demander de manière sempiternelle aux autres de vous apporter des solutions toutes faites. Vous appartenez à la race de politicien qui se gave des produits des capitalistes innovateurs et créateurs alors qu'un communiste n'a jamais été un producteur sous tous les sens du terme.

9.Posté par Ded le 24/07/2011 20:44
Benoît Apparu, puis disparut et les mal logés restèrent...

10.Posté par candide 2 le 24/07/2011 22:50
Vivement 2012 comme ça,la gauche ne pourra plus dire : " c'est la faute au gouvernement." Chaque Réunionnais aura son logement, le chômage ne sera plus qu'un lointain souvenir. La crise mondiale qui fait tant de mal à l'économie française, (argument que réfute la gauche) restera aux frontières grâce aux compétences exceptionnelles des prétendants (Ségolène, Martine, François et les autres ...)

11.Posté par Le Troll velu 974 le 25/07/2011 01:36
Posté par candide 2 le 24/07/2011 22:50
Je me souviens avoir tenu le meme discours dans les années 70 ! On a vu ou nous a mené l'ere caviar Mittérand et consors !! Puis l'ere Sarko , meme gabegie !! Pas le choix !! Pour moi et pour beaucoup d'autres, maintenant c'est Marine !!

12.Posté par poussin le 25/07/2011 07:26
LA CRITIQUE EST AISEE MAIS L'ART EST DIFFICILE. BRAVO MME BELLO, DE TOUJOURS ETRE EGALE A VOUS MÊME AFIN DE PRESENTER LES CHOSES TELLE QU'ELLES SONT: LA LBU BAISSE ET C'EST VRAI QU'A ST PAUL IL FAUT ERADIQUER LES NOMBREUSES POCHES D'INSALUBRITE. C'EST LA PRIORITE, MAIS SANS SUBVENTION SUFFISANTE, LA POPULATION ST PAULOISE Y RESTE DANS ZOT GOURBIS. ZOT LA VRAIMENT RIEN COMPRIS: ENCORE UNE FOIS SANS SUBVENTION DE L'ETAT, PAS DE LOGEMENTS SOCIAUX!!! C'EST LA BASE MÊME ;

13.Posté par Amoinsa le 25/07/2011 08:08 (depuis mobile)
La on peut voir la cote de notre grandmaire...
A son election, on ne voyit aucun komantér negatif...
Aujourd'hui c'est terrible comment les saint paulois n'ont aucune reconnaissance...
La ville est pourtant propre, la culture en l'air, le personnel municipal heureux et fier...
Il n'y a qu'un petit probleme de requin... Un peu partout dans la commune

14.Posté par TEGO le 25/07/2011 08:19
La Higet BELLO n’attend rien de M. le secrétaire d’Etat au logement, Benoist Apparu qu’elle ferme son li bouche et qu’elle aille jouer ailleurs . La Higet BELLO n’est pas indispensable à la société Réunionnaise , sans elle mi mange , mi boit et mi fait enkor le sport horizontal , dame Bello mèr , dépité jusqu’à Juin 2012 ?

15.Posté par Et quid des capacités d'assainissement des eaux usées préala le 25/07/2011 09:25
Eh oui, faut-il le rappeler...les eaux usées sont très mal traitées à la Réunion !!!
Hors dans le code de l'urbanisme avant tout nouvel aménagement résidentiel il faut avoir, préalablement, les capacités de traitement des eaux usées nécessaires à traiter ce nouvel aménagement. Mais nos trop soucieux élus préfèrent écouter la populace sur le thème "nous fé piter nous lé misère" et demander des dérogations auprès du préfet pour obtenir leurs droits à l'aménagement...super...
On en arrive à avoir des événements dramatiques sur nos côtes, puisque l'odeur de pourriture n'échappe pas elle aux charognards des mers (requins), qui se font un plaisir de taper dans un bifteck quand ils en trouvent un.
Heureusement, et comme d'habitude (malheureusement pour nous) la partie réglementaire nous rattrape, les fonds Européens devraient être réorienter prioritairement vers l'assainissement dans l'après 2013.
Bonne continuation à nos chers élus, toujours à la ramasse

16.Posté par William le 25/07/2011 15:11
"Comment l'Etat va financer le logement social ?"

En supprimant la sur rémunération par exemple !!!


17.Posté par LUCKY LUKE le 25/07/2011 16:21
FINANCER LE LOGEMENT SOCIAL ?
il faut que nos chers élus baisse leurs avantage ,leur gros salaire, avec tout les mandat accumuler maire , député ,ect....................=+300000€ par ans

18.Posté par KOZMANSERIEU le 26/07/2011 07:36
à lire les commentaires : que des fanatiques du gouvernement ! (sauf le Troll velu qui est Ultra Marine !)
ce qui est sûr tous anti Bello vu les attaques caniveau contre bello ! pas une piste de réflexion ! aucun constat de la politique du gouvernement !
Avueglés par votre fanatisme anti Bello, vous ne voyez pas que l’heure est à la réduction de la dépense publique dans le domaine du logement comme dans d’autres.

Les disponibilités budgétaires de la LBU pour 2011 ne sont que de 65 Millions d’euros.

Or, les demandes de financement en logements locatifs (tous opérateurs confondus) font état de 6 134 logements dont 58% de LLTS,40% de LLS.

Le financement de l’ensemble de ces opérations nécessiterait 195M€ de LBU. Il faudrait que la LBU 2011 soit multipliée par 3.
L’Etat réduit le champ d’action de la solidarité nationale, alors que la situation exigerait un plus grand engagement.
C’est cette double évolution, celle de l’aggravation des difficultés de logement liée à la crise économique, et celle du recul de l’intervention publique qui donne à la période actuelle un caractère inédit mais dramatique.
Dans un contexte pareil les Stroumpfs anti Bello s'amusent à la bombarder ! Pfff......


19.Posté par tinoune le 26/07/2011 08:35
j'ai demandé à zarlor si je peux utilisé son site pou dit sa
faudrait demander au président du DAL comment il faut faire lui qui connait tout et qui a des réponses à tout solution rien qu'à l'entendre il détient tous les ficelles nus nana marre de tous ces beaux parleurs, menteurs qui veille in ti place bordage sa domoune lé pire que bernard lermite

20.Posté par kozmanserieu le 26/07/2011 14:27
Y A PAS QUE BELLO
Logement social : un recul inacceptable EN Bourgogne AUSSI
mais là-bas, les stroumpfs naifs qui croient tout ce que le gouv raconte, ne sont pas derrière leur écran à faire de l'anti Bello comme Tégo Amoinsa Candide Citoyen du monde Bibi et autres commentateurs de la Sarkozie triomphante ...mais pour combien de temps encore ?
"L’État vient de communiquerle montant des aides à la construction de logementssociaux pour 2011.Ces “aides à la pierre” sontdestinées à la constructionde logements et à l’améliorationdu parc existant. Lebudget qui y est consacré
passe ainsi de 716 millionsd’euros en 2009 à 500 millionspour cette année,soit une baissede30%.Mais la situation est pireencore au niveau régional,puisque les crédits prévuspour la région Bourgognesont eux en diminution de66% ! Cette politique vainéluctablement conduireà unebaisse du nombre delogements construits, quiva être divisé par deux parrapport à 2009. Les bailleurssociaux et les collectivitéss’étaient fixés pour objectifde mettre en chantier1 593 logements cette annéeen Bourgogne ; seuls 1 020seront donc financés. LaCommunauté urbaine sera
d’autant plus pénalisée queces aides seront, de surcroît,concentrées sur lesgrandes agglomérations.C’est ainsi qu’en Saône-et-Loire, seul un tiers des créditsdisponibles pourra venir
financer nos projets. À ce
retrait budgétaire s’ajoute
une nouvelle taxe que devront
payer les organismes
HLM (de 240€ par logementsur trois ans) au lieu deconsacrer ces sommes à laconstruction de logements.Encore une fois, dans l’urgenceet sans concertation,un gouvernement aux abois,en raison de la crise financièrede l’État qu’il a luimêmeprovoquée, prend desmesures injustes. Ellesaurontdes conséquences surl’emploi, puisque le ralentissementde la construction
pénalisera les entreprisesdu bâtiment. Elles aurontdes conséquences sur lesmilliers de nos concitoyensqui sont en attente d’un logementsocial décent. Ellesrisquent également d’avoirdesconséquences sur lemontant des loyers versésaux bailleurs. Toutes lesdiversions, tous les débatsinutiles et provocateurs organisés par ce pouvoirne suffiront pas à masquersa politique de régressionsociale et le gâchis humainqu’elle entraîne."

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales