Politique

Guerre de communiqués entre la Préfecture et la Région

Manifestement, la hache de guerre n'est pas enterrée entre Paul et Pierre Vergès et Pierre-Henri Maccioni...


Guerre de communiqués entre la Préfecture et la Région
C'est la Région qui a tiré la première en publiant cet après-midi un communiqué s'en prenant vertement au Préfet et aux forces de l'ordre. "Depuis hier soir, 'accès à l'Hôtel de la Région est obstrué". Le communiqué poursuit en notant que les manifestants ont pu s'installer comme ils le voulaient devant la Région. Estimant que la sécurité de son personnel et de ses élus n'étaient plus garantis, décision a donc été prise de fermer l'Hôtel de Région jusqu'à nouvel ordre. Tant en tout cas que leur sécurité ne sera pas à nouveau garantie.
Ceci étant dit, ses responsables se disent toujours disponibles pour toute concertation sur les prix des carburants si tout se passe "dans le respect de ses représentants".
La réponse ne s'est pas faite attendre et tard dans la nuit, le directeur de Cabinet du Préfet en personne a tenu à mettre les points sur les "i", même s'il a précisé qu'il n'était pas question "de polémiquer avec la Région".
Tout d'abord, selon lui, le dispositif policier mis en place hier soir "était adapté". Il en veut pour preuve que les forces de l'ordre présentes sur place ont pu, avec tact, empêcher les manifestants de mettre leur menace d'arracher les grilles de la Région à exécution.
Il reconnait qu'il n'a pas pu, comme le souhaitait la Région, bloquer les camions dans le bas de la rue menant à la Pyramide inversée, mais il l'assume. Il n'était pas question, rappelle t-il, dans un climat très tendu, d'aggraver les tensions en jetant de l'huile sur le feu, tout en mettant en danger la sécurité des forces de l'ordre.
Il ajoute que le dispositif statique a été renforcé par des patrouilles qui ont montré toute leur efficacité puisqu'aucun incident sérieux n'a été relevé.
Enfin, il s'étonne de cette réaction violente de la Région alors même qu'il avait organisé une rencontre, à la demande du Préfet, entre le Directeur départemental de la Sécurité publique et Idriss Omarjee, le directeur de Cabinet de Paul Vergès, réunion au cours de laquelle le dispositif avait été détaillé et toutes garanties données quant à la sécurité des personnels et des élus rejoignant leur travail, lundi matin.
Seul bémol: ils n'auraient pu arriver jusqu'aux abords de la Pyramide inversée en voiture, et il leur aurait fallu faire quelques centaines de mètres à pied...
Faut croire que Paul Vergès n'a pas souhaité que les caméras de télévision filment ses employés se rendant au travail protégés par deux haies de policiers... D'où sa décision de fermer complètement l'Hôtel de Région...
Autre point: le ton du communiqué de la Région n'augure rien de bon quant à sa volonté de faire un geste lors de la réunion de lundi matin, à la CCIR...
Dimanche 9 Novembre 2008 - 00:32
Pierrot Dupuy
Lu 1579 fois




1.Posté par FRANCO le 09/11/2008 07:08
Pierrot pourquoi faudrait-il accréditer l'idée archi fausse que les préoccupations de la famille Vergès sont l'intérêt général de la population réunionnaise ? il y a bien longtemps que ce n'est plus le cas. Etre révolutionnaire et se battre pour ses convictions, cela est bon quand on est jeune et pauvre et que l'on partage la vie et les problèmes de ceux pour qui et avec qui on se bat pour le mieux être dans une société réunionnaise à deux vitesses, la Réunion d'en Bas face à la Réunion d'en Haut.

Mais quand on devient le président presque à vie ( avec l'instauration de sa dynastie en cours) de ce qui est devenu pratiquement une république populaire démocratique bananière, quand on est entouré d'apparatchiks courtisans dociles et serviles à qui on a distribué avantages, privilèges, postes, missions, voyages, titres, revenus, emplois pour la famille, on devient tout simplement une nomenklatura enfermée dans sa pyramide à l'envers refusant d'admettre que ce "bon peuple" qui les ont fait "rois" se rebelle contre ceux qui ne les défendent plus ( qu'avec des mots de vassaux sur une radio ou dans une feuille de chou aux ordres avec des "jaunes briseurs de grève) car devenus à leur tour "la Réunion d'en Haut".
Tous les règnes ont une fin dès lors qu'ils ne sont devenus que pouvoirs et privilèges au détriment de l'immense majorité. Bien plus que la remise en cause de leurs personnes ( ou plutôt personnages) , ce qui ulcère la famille Vergès au point de perdre toute mesure et de risquer d'instaurer les pires désordres à la Réunion, c'est la remise en cause de leurs choix personnels de grands visionnaires par le "bon peuple" si docile, si complaisant et si admiratif jusqu'à ce jour. Ils ne comprennent pas, ils n'admettent pas ces crimes de lèse-majesté qu'ils considèrent comme la pire ingratitude mêlée d'ignorance.
S'ils étaient dans la démocratie populaire indépendante dont ils ont longtemps rêvé, il est évident que les forces de l'ordre, qui seraient non plus les forces de la République sous l'autorité du préfet mais les "forces du régime Vergèsien", auraient vite fait de débarasser la rue des camions comme cela se passait autrefois en Allemagne de l'est, en Tchécoslovaquie, et se passe encore aujourd'hui à Cuba, en Corée du Nord ou en Chine. Quel dommage que nous soyons un DROM français et que les chars des camarades chinois ou les mercenaires cubains soient si loin, sinon ils auraient pu venir voler au secours du parti frère de la famille Vergès comme l'a fait si souvent l'Armée rouge par le passé dans les pays de l'ex europe de l'est. Malheureusement pour eux, nous sommes en France, même si nous le sommes trop peu et si nous pouvons en douter si souvent.
Curieux monde à l'envers : c'est un Secrétaire d'Etat de droite qui réclame de s'attaquer aux lobby des pétroliers qui se gavent, qui invite la Réunion d'en Haut, les riches, à partager avec la Réunion d'en Bas pendant qu'un président communiste de région (et ses vassaux et redevables) refuse de "rendre en partie à la Réunion d'en Bas" la cagnotte qu'il leur avait prélévée en profitant des prix abusifs et des spéculations sur le pétrole, protégeant son bas de laine, pour sa CMUR et ses projets pharaoniques qui doivent marquer son règne sur la Réunion comme l'ont si bien fait les pyramides d' Egypte.

2.Posté par Bill Vesée le 09/11/2008 07:08
Pourvu que le Préfet reste ferme et ne démissionne pas.

3.Posté par BEB-RINT le 09/11/2008 08:35
Comme cela, on connait le responsable du désordre, c'est vrai qu'il a de l'expérience!
De plus, je tiens à écrire que le Représentant de l'état est le Préfet et qu'il représente la devise de la Réunion dans le Département d'Outre Mer de la Réunion, de la France, LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE! Pour moi, le Patron c'est le Préfet, la cagnotte c'est le Département et la Région qui l'ont! J'étais hilare hier en entendant le Marxiste Hoareau, faire une leçon d'économie, sur le Budget de la Région et disant que le prix des carburants ne pouvaient pas diminuer, car cela servait à entretnir et construire des routes, là, il s'est moqué des Réunionais et de ces électeurs(Le Peuple qui souffre) . Le budget est voté en fin d'année, il me semble pour l'Année suivante. En 2008, les produits pétroliers et le Gaz, ont fortement augmenté entrainant une mane supplémentaire pour la Région et le Département et même l'Etat pour la Métropole. Les Elus n'en disent pas un mot, pourquoi?

4.Posté par coolcool le 09/11/2008 09:21
Dites-moi, une petite précision, le conseil régional, c'est une collectivité territoriale ou une entreprise privée ? Parce que là, je sais plus où j'en suis. De plus le conseil d'administration, présidé par Elie Hoareau, son épouse Gélita,Claude Hoarau et son fils, M. Berne pour venir au secours du président, du vice-président de la Région, défendre les sous de la Région, ben évidemment, dans la future maison des "civilisations !", va avoir toute la famille du conseil d'administation PCR.
Veuillez SVP m'éclairer, tant j'ai trop dormi et quelque chose à changé entre temps.

5.Posté par Michel le 09/11/2008 10:40
Moi j'en ai marre de voir les deux sièges des collectivités que sont la pyramide et le "palais de la Source" être aussi hermétiques que la CIA ou la DST.
Le conseil général , rue de la Source, est , EN TEMPS NORMAL, complètement protégé par des vigiles et il faut montrer patte blanche pour avoir accès aux services s'y trouvant. Cela n'est pas normal pour des bâtiments financés par nos impôts. Peut être que le citoyen lambda serait effaré par les plateaux de café, viennoiseries et autres boissons circulant à toute heure à tous les étages... On se croirait dans un palace avec room service. On comprend la lenteur des réponses de services pourtant cruçiaux en matière sociale.

6.Posté par JPC le 09/11/2008 10:52
Depuis bien longtemps les Vergès dirigent la Réunion avec l'accord tacite des édiles nationaux. Si le préfet, aujourd'hui ,adopte une attitude anti-Région c'est très probablement sous la houlette de Yves Jégo, l'Etat ayant, peut être, décidé qu'il était temps de mettre fin à cette entreprise maffieuse vu l'âge du parrain et la piètre qualité de l'héritier.
Cependant, à la place du préfet je me méfierais de 2 choses:
- L'habileté tactique du vieux lion qui, entre 2 endormissements, montre encore les crocs avec une belle aptitude à se servir de ses neurones.
- La pusillanimité de son protecteur d'aujourd'hui qui n'hésitera pas une minute à le lacher si ça tourne mal.
La suite dépend beaucoup de l'aptitude des manifestants à tenir bon face aux diverses manoeuvres de la pyramide inversée pour casser leur mouvement.
Je suis plutôt pessimiste, ce serait la première fois que la "famille" ne retourne pas une situation à son avantage.

7.Posté par danton974 le 09/11/2008 10:56
Il y a un truc que je ne comprends pas et que j'aimerais bien que l'on m'explique.

La hausse des prix est validée par le Préfet certes. Mais auparavant il y a bien des réunions de travail avec les différents intéressés dont les partenaires sociaux, non ?

Alors comment arrive t on toujours à l'ultime recours, aux acts "violent" ou tout du moins au clash ??

N'est on pas dans un pays démocratique, consensuel ?

Bon MM Vergès & Consors ont tendance à se comporter en dictateurs soviétiques stalinistes. Mais ça ce n'est qu'une question d'urnes. Les Réunionnais auront compris cette fois je pense... Mais ils ne sont pas non plus les seuls acteurs et c'est bien en amont que le combat aurait dû exprimer son poids.

8.Posté par FRANCO le 09/11/2008 11:07
Pierrot je viens d'apprendre que, par le biais de certains intermédiaires, le grand et très démocrate négociateur Ti pierre fait des pieds et des mains pour rencontrer en misouk dès aujourd'hui dimanche Joël Mongin pour trouver, comme le préconise si bien ( à la demande expresse de qui ?) Magagnemesous, notre Ghandi local, des solutions qui lui permettraient de sortir par le haut de ce merdier dans lequel il s'est fourré et pouvoir logiquement paraître aux yeux des Réunionnais, après avoir donné une issue positive, comme le digne et légitime successeur de son papa. Comme quoi la famille Vergès ne doute de rien.
J'ose espérer que les transporteurs ne sont pas à vendre quelque soit l'offre et que, vu le rapport de force, vu l'affolement de la famille Vergès et du PCR, ils maintiendront leurs revendications -20 cts € pour tout le monde. Si les pétroliers doivent payer, eux qui se sont tant gavés lors des flambées des prix et se gavent tant encore comme le reconnaît le Secrétaire d'Etat lui-même, la région doit aussi participer sur les sommes qu'elle a engrangées sur le dos de tous les Réunionnais lors des flambées. Ce n'est que notre argent qu'ils nous restitueront un peu plutôt que de le dilapider dans la MCUR, les projets paharoniques hors de notre bourse et de celles de nos enfants demain. Si les temps sont difficiles pour la Réunion, tous, y compris les élus, doivent, solidairement, en subir les conséquences et non pas tout pour certains et rien pour les autres.
A cet égard, pourquoi un tel silence assourdissant de la part des élus dans ce débat ?
Seul apparemment Sudre se bouge via freedom interposé en poussant à l'affolement, en amplifiany la peur, en gonflant la crise tout en interdisant d'interpeler la région. Rappelons nous 1991. Par ailleurs, pourquoi le 1er vice-président ne joue pas son rôle dans ce dossier brûlant ? Ah bon ? C'est une potiche qui se contente des avantages et privilèges que donne le titre, donc les bons côtés, et qui déclinent les emmerdes ? Ah bon ! Il participe solidairement quand même avec sa radio freedom et ses "freedomiens" à la défense de ses maîtres de la pyramide à l'envers ! Ouf, une fois de plus la Réunion et la famille Vergès vont donc être sauvés par la colombe de l'homme en blanc !
Comme c'est chouette la politique !

9.Posté par fabienne couapel sauret le 09/11/2008 11:17
Soutenons le Préfet garant de l'état de droit, contre ceux qui n'ont que faire des règles de la République et qui ne protègent que leurs propres intérêts aux mépris de l'intérêt général.

10.Posté par Choupette le 09/11/2008 11:27
"...décision a donc été prise de fermer l'Hôtel de Région jusqu'à nouvel ordre..." tant qu'à faire, on pourrait pas le fermer définitivement ?
""dans le respect de ses représentants..." et nous, on nous respecte nous (les soi-disant représentés) ?
"..."Depuis hier soir, 'accès à l'Hôtel de la Région est obstrué...", ben oui, parce que papy fait de la résistance.

11.Posté par franck974 le 09/11/2008 11:43
vive le Préfet !!
à bas la région !!

12.Posté par FRANCO le 09/11/2008 12:29
J'avais quelque réticence à l'égard du préfet actuel de par son silence et sa passivité face à l'incroyable scandale des prix des billets d'avion, face à la pétaudière que constitue la gestion du transport aérien pourtant essentielle pour une île, face aux tarifs prohibitifs que ses services et lui-même acceptent de payer sans trouver à redire auprès des compagnies alors qu'il s'agit bien là des deniers publics dont il est, dans notre département, avec les services du Trésor, du contrôle de légalité, de la cour régionale des comptes, chargé de veiller à la saine gestion.
Aujourd'hui ma perception de ce préfet a changé et je ne souhaite pas qu'il s'en aille mais bien au contraire qu'il reste. Il est le premier à oser réagir face à la main-mise de la famille Vergès. Même s'il est encore très loin de s'opposer résolument à tout ce qu'elle fait subir sans vergogne aux Réunionnais, je comprends très bien "que toute longue marche débute toujours par un premier pas". Il a fait un premier pas en faveur de l'intérêt général des Réunionnais placés sous la coupe réglée de la famille Vergès : aux Réunionnais maintenant de faire les pas suivants pour enfin commencer à mettre un terme au règne Vergès et surtout à empêcher la pérennité dynastique de leurs abus népotiques. Après l'endiguement de la Rivière des Galets, après sa belle et longue cavale, après son coup de pied révolutionnaire dans une prote de sous-préfette, après la reprise en main du bazar de Mme Jocelyne Lauret au CTR, ne voilà-t-il pas que le fils à papa s'illustre de la façon brillante que l'on a pu apprécier dans la délicate négociation du prix des carburants ! Quelle magnifique ascension ! Oui la succession est prête !

13.Posté par Nice girl le 09/11/2008 13:56
Pour une fois que nous avons un super préfet qui reste suffisamment dans l'île. J'espère qu'on va pas le faire partir. Il me plait ce préfet et puis Il y en a marre de voir: 'fils de'........ à la une dans toutes les médias avec son sourire méprisant. Il se prend pour qui. Il utilise des mots qu'il ne connait pas .............ou qui sont tombés en désuétude. Il gagne du fric qu'il ne mérite pas. Et c'est pas en faisant joujou avec une plante au fond d'un jardin avec une chemise un peu fanée qu'il va nous la faire. Je ne veux pas qu'il s'en tire cet abruti plein de morgue !!! et pendant ce temps là,nous, on 'déambule' dans des supermarchés vides.

14.Posté par Bill Vesée le 09/11/2008 15:10

Franco, rassures-toi, ti'pierre a la valise de billets que papa lui a remis pour distribnuer, pour faire 'ré-fléchir' le moindre récalcitrant.

Pourquoi crois-tu que Michel (...) a tourné casaque, eh! bien c'est que le Paul lui a surement passé un coup de fil pour lui dire : tu te démerdes Michel,, j'tai mis président de l'intersyndical, maintenant à toi de jouer. Moi, Paul je veux la peau du Préfet qui me cherche des poux. Pire, il vetut savoir comment j'ai dépensé le pognon de l'Etat qu'il m'a versé. Il est pire que Mongin, il me demande des vrais compte.

Mongin, continuerait Grand Pol (notre Pol Pote à nous), on peut lui dire que son cousin perdra son poste à la mairie de St-....., que la dernière facture que je lui ai fait payer, il p, y'avait des trucs ^pas nets.

Puis si tout cela est pas vrai, eh! bien j'enverrais mes gros bras caillassés quelques grévistes, en faisant croire que ce sont des opposants à la grève.

Antoine, le vieux a plus d'un tour dans son sac.

15.Posté par Anne le 09/11/2008 17:59
Bill j'espère que le prefet va resté ferme
il le reste pour le contrôle des prix
j'espère qu'il va le rester contre le petit mais vraiment petit pierrot

16.Posté par kisasa le 09/11/2008 20:01
Cette foi-ci, cela m'étonnerai qu'ils envoient des nervis énervès qui ne feraient pas le poids contre les camionneurs Rénionés...ils sont sympa, mais costaud les gars!


17.Posté par Devane Christopher le 09/11/2008 21:24
Je ne suis pas d'accord au fait que la région concède quoique ce soit sur ses recettes...200 000 € pour elle... alors que nos amis les pétroliersse gargarise avec prés de 400 000 € de bénéfice... comme l'a souligné M Jégo, il faut savoir partager ! Iil ne faut pas que la Réunion gagne d'un coté et perde de l'autre, je pense notamment à l'mpact de cette--éventuelle--diminution ,sur la qualité de nos infrastructues--route,etc... d'un point de vue plus personnel, je pense que notre préfet est un démagogue, il a su retourner la situation en sa faveur...( il justifie le prix haut, par un t% de PPP bas...plausible, encore faut-il communiquer) Maintenant, il n'y a pas que les transporteur en jeu... d'autres professions (agriculteurs, ambulanciers)... et j'invite volontier toute la Réunion à rester solidaire à la manifestation, afin de constituer un lobbying assez influent et puissant pour faire pression sur de nos chèrs spéculateurs de l'or noir.

18.Posté par darkalliance le 10/11/2008 08:09
Après le mûr de berlin, la pyramide inversée ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales