Blog de Pierrot

Guéant vire celui qui a refusé l'envoi des Dash 8 à la Réunion

Mercredi 16 Novembre 2011 - 00:19

Guéant vire celui qui a refusé l'envoi des Dash 8 à la Réunion
Le 3 novembre dernier, nous vous avions révélé de façon exclusive que nous avions retrouvé celui qui s'était opposé à l'envoi d'un Dash 8 à la Réunion (cliquer ici pour lire l'article ). Sans citer son nom, nous vous avions quand meme dit qu'il s'agissait d'un membre du Cabinet de Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur. C'est lui qui s'était violemment opposé au Préfet de la Réunion qui avait demandé dès les premiers jours de l'incendie, l'envoi de l'avion bombardier d'eau qui avait si bien accompli sa mission un an avant.

Aujourd'hui, nous pouvons vous révéler que le haut fonctionnaire en question n'était autre que Philippe Deschamps, le chef de Cabinet de Claude Guéant.

Faut-il voir un lien avec cette connerie sans borne, mais toujours est-il que Philippe Deschamps a été viré le 7 novembre dernier par Claude Guéant, soit quelques jours seulement après que le ministre, alerté par de nombreux élus de la Réunion, n'ait découvert son refus d'envoyer les avions à la Réunion et ne décide d'envoyer non pas un, mais deux Dash 8.

Claude Guéant a nommé à sa place Nathalie Gonzalez-Prado, une de ses proches de toujours.
Pierrot Dupuy
Lu 22971 fois



1.Posté par jeff le 16/11/2011 04:58

Que tous ceux qui ont tiré à boulet rouge sur notre Préfet mangent leur chapeau. Honte à Monsieur Deschamps et bravo Monsieur Lalande qui a du passer un sale moment devant le refus de l'autre imbécile.

2.Posté par payeur de gabegie le 16/11/2011 05:11

et l'enquete parlementaire? est-elle deja enterrée?

3.Posté par LRC le 16/11/2011 06:01

Comment être sur que cette sanction est appliqué sur le terrain! Peut être un coût médiatique! Pour moi c'est l'UMP dans sont ensemble qui a fauté (local et national)

4.Posté par Michel le 16/11/2011 06:06

Philippe DESCHAMPS, c'est bien celui qui était à la Direction de la sécurité civile. C'est bien lui qui avait signé un arrété illégal pour le Directeur actuel du SDIS en 2009. Pas étonnant cherchez l'erreur!!!!
M; Le Préfet faites votre enquéte et virez ce directeur, car il n'y a pas de fumée sans feu.

5.Posté par jeff le 16/11/2011 07:34

Encore du n'importe quoi LRC, style freedom, Deschamps est un haut fonctionaire. Il n'est prouvé que les Dir Cab de ministre soient obligés d'avoir leur carte à l'UMP ou au PS

6.Posté par plan de prevention incendie 2 le 16/11/2011 07:53

On s'en fout de l'explication d'un bouc émissaire isolé.

1- oui ou non les dash étaient-ils réquisitionnés pour le G20?

2- oui ou non c'est la diminution des budgets de la sécurité civile qui a motivé les blocages?

3- est ce qu'on va se contenter d'un plan de prevention incendie 1.01? "nous confirmons que la dash inscrit dans la version 1.00 du PPRI est maintenu, juré craché"

Peut-on croire de la region va acheter (et entretenir) un dash quand regulierement les maitre nageurs des differentes communes denoncent le materiel non entretenu et que la SNSM tirent la sonnette d'alarme sur ses difficulté de fonctionnement apres désengagement des collectivités?

il ne s'agit pas de repondre à ces questions pour faire joli mais pour savoir si l'année prochaine il y aura une parade à la recidive des incendiaires toujours non identifiés dans le massif du volcan, du dimitile ou les vestiges de la foret du maido.

est ce que la solution intermédiaire ne serait pas d'acter la venue préventive des dash en fin de saison incendie métropole avec en solution de secours des moyens de location?

7.Posté par polo974 le 16/11/2011 09:46

Et un fusible, un...

Ou plutôt, encore un.

Bientôt, il n'aura plus de stock le Guéant.

8.Posté par Claudette S. le 16/11/2011 10:22

Et pourquoi pas instituer la chasse aux " incendiaires marrons " , comme dans le passé historique de l'île ,à la poursuite des " noirs marrons " qui, eux à ma connaissance ne mettaient pas le feu criminel aux forêts des Hauts de l'île Bourbon à l'époque !

9.Posté par p''tit coup brosse le 16/11/2011 10:40

...ou l'art de passer un petit coup de brosse à poils doux dans le dos d'un ministre! N'est-ce pas mister Dupuy...?

10.Posté par Mr Tatoo et Mr Rourke le 16/11/2011 10:46

8.Posté par Claudette S. le 16/11/2011 10:22

ben oui, mais s'ils sont des "investisseurs-qui-developpent- l'economie- contre-le-chomage"?

11.Posté par Caton2 le 16/11/2011 10:48

1. Jeff, je ne boufferai pas mon chapeau car je n'en porte pas, mais même si j'en portais je n'y mettrai même pas un coup de dent car je ne juge qu' aux actes et non aux intentions. Je me contenterai de répéter ce que j'ai écrit, à savoir que nous sommes en droit de critiquer les actes et paroles du préfet es-qualités. Le jugement sur l'homme est secondaire et ne peut compter que de manière marginale. Or ses paroles et ses actes es-qualités étaient critiquables et donc légitiment critiqués.
En ce qui concerne l'homme. Je prends acte qu'il a vécu un dilemme, et qu'il a du souffrir de ne pouvoir agir comme il l'entendait, ce qui aurait été préférable pour tous. Je te fais remarquer néanmoins qu'il est dans ses fonctions d'avaler des couleuvres et que compte tenu de son âge, ce ne doit pas être la première qu'il ait avalé.
Je pourrais reconnaître à l'homme du courage et saluer sa clairvoyance, mais vois-tu, depuis lors de l'affaire des requins tueurs, affaire éminemment sensible sur le plan humain, je n'ai pas remarqué de particulières qualités humaines chez ce préfet. De plus ses voltes faces ont rendu illisible son action. J'ajoute que dans la gestion de l'incendie, j'ai également remarqué qu'il laissait filtrer ses états d'âmes, ce qui n'est pas dans la tradition humaine de la préfectorale. En tous cas, ce n'est ni un homme habile, ni un homme de conviction, à mon humble avis...
Quant au dir cab qui a été viré, je pense que l'occasion a fait le larron. Guéant devait mijoter depuis longtemps de le remplacer par Nathalie Gonzalez-Prado.

12.Posté par Chik974 le 16/11/2011 10:54

Bonjour,

Je crains que ce soit une succession d'erreurs, des leçons mal retenues entre l'incendie de l'année dernière et celui-ci. Des décisions trop longues dans leurs applications du au méandre de l'administration Réunionnaise.
Je crois que l'efficacité de monsieur le Préfet n'a jamais été remise en cause pour cet incendie.
L'ensemble des pompiers comme le dit très bien madame la Présidente du SDIS974 ont travaillé avec les moyens à leurs dispositions.
Mais qui a la clef du coffre pour justement donner des moyens supplémentaires au SDIS974 ?

L'idéal pour la Réunion serait un Tracker S-2FT avec une capacité de 3 409 litres ou encore mieux un canadair "pélican" CL-415 avec une capacité de 6 100 litres. Basé à Gillot ou à Pierrefonds.
Les hélicos, c'est rapide à mettre en oeuvre mais avec une capacité en litres d'eau dérisoire pour un tel incendie avec un front de plusieurs dizaines de kilomètres. Les hélicos demandent énormément de rotations.
Par contre, l'hélico est capable de larguer sur des foyers inaccessibles à l'homme meme pour un GIH. Est capable d'etre plus précis dans son largage qu'un avion bombardier d'eau.
Maintenant, 1500€ l'heure de vol pour larguer seulement quelques centaines de litres d'eau en une rotation. Cela laisse perplexe !!!
Une bonne lance à incendie à débit variable crache entre 50 et 1000 litres/minute, avec un cout moyen de 8€ de l'heure pour le pompier qui la tient !!!
Faites le calcul !!!

N'oublions pas ce vent moyennement fort qui a soufflé durant plusieurs jours dans les hauts. Un ennemi supplémentaire qui n'a pas facilité la tache des intervenants.

allez bye, trop dit encore aujourd'hui.

Chik974

13.Posté par lastic le 16/11/2011 10:57

D'accord avec polo974
Le responsable c'est Guéant

14.Posté par CITOYENS VIGILANTS!!!.. le 16/11/2011 11:04

le probléme n'est pas de savoir si mr x ou y a été viré c'est plus grave que cela!!!. le dash 8 est acté dans le PPRI était il prioritairement réservé pour le g 20 ??. alors que le patrimoine de la REUNION classée était entrain de brûler???

15.Posté par laluno le 16/11/2011 11:37 (depuis mobile)

Une imbécilité sans nom,..ils vaudrait mieux rechercher ceux qui mettent le feu, et quels sont les ntérêts que ća brule..? On met des moyens colossos pour la lutte des incendies de forêts plus i y en a...
Alors ouvrez les yeux...

16.Posté par noe974 le 16/11/2011 11:59

Voilà un vrai chef en Claude Guéant !
Un fonctionnaire ne commande pas un politique ...
Le fonct est un gratte-papier souvent inutile et diseur de conneries ...
Le politique est un élu , et il a des comptes à rendre au peuple !!

A St Benoît , souvent ce sont les fonctionnaires qui font tout à leur guise au dépens du responsable politique ....
Pas bon cela , il faut y mettre de l'ordre !

17.Posté par jeff le 16/11/2011 12:33

Là, tu me surprends caton2. Tu as démontré au cours de tes interventions que tu avais une analyse pertinente car tu es cultivé, je n'en disconviens pas, mais concernant Lalande, je pense que tu te trompes.

Pour avoir travaillé dans ce milieu, il est évident que les ministres s'appuient sur les infos que leur communiquent leur dir cad et autres conseillers, et cela n'a rien à voir avec gauche/droite UMP ou Ps ou FN ou PC ou EELV, etc..

Gueant, même s'il n'apréciait pas particulièrement son dir cab, le laissait prendre les décisions opérationelles, ce qui était le cas, le ministre étant plus préoccupé par d'autres sujets probablement.

Il a (probablement) fallut l'intervention d'élus comme Didier Robert, Bello et autres ministres (Penchard à retardement) pour que Gueant se sépare de son dir cab,mais surtout qu'il prenne conscience de la gravité de la situation à la Réunion.

Les fantasmes de certains invoquant le G20, etc. est habituel, même au sein des services qui se montent leur propre Ladilafè. Lalande a été un bon prefet car il a accepté d'être fusible, mais il n' a pas laché pour autant le morceau et a "obtenu" la mise à l'écart (doré) du dir cab de Gueant.

18.Posté par Caton2 le 16/11/2011 12:59

11: depuis lors, non! Lors de l'affaire...

19.Posté par JOSEPH le 16/11/2011 13:13


Pour le Président ,le Premier Ministre ,le Ministre de l’Intérieur ((l'ami de longue date de Sarkozy )...il y a et il y aura toujours des "fusibles " PRÊTS A SAUTER pour éviter ou camoufler la et les responsabilités de ceux qui sont, au premier chef , concernés !!!Point à la ligne ...

20.Posté par Chik974 le 16/11/2011 13:22

Bonjour,

Je crains que ce soit peut etre une succession d'erreurs, peut etre des leçons mal retenues entre l'incendie de l'année dernière et celui-ci. Peut etre des décisions trop longues dans leurs applications du au méandre de l'administration.
N'oublions pas ce vent moyennement fort qui a soufflé durant plusieurs jours dans les hauts, a été un ennemi supplémentaire qui n'a pas facilité la tache des intervenants.

Je crois que l'efficacité de monsieur le Préfet n'a jamais été remise en cause pour cet incendie.
L'ensemble des pompiers comme le dit très bien madame la Présidente du SDIS974 ont travaillé avec les moyens à leurs dispositions.
Mais qui a la clef du coffre pour justement donner des moyens supplémentaires au SDIS974 ?

L'idéal pour la Réunion serait un Tracker S-2FT avec une capacité d'environ 3 400 litres ou encore mieux un canadair "pélican" CL-415 avec une capacité d'environ 6 100 litres. Basé à Gillot ou à Pierrefonds ou sur la base aérienne 181.
Les hélicos, c'est rapide à mettre en oeuvre mais avec une capacité en litres d'eau dérisoire pour un tel incendie avec un front de plusieurs dizaines de kilomètres. Les hélicos demandent énormément de rotations.
Par contre, l'hélico est capable de larguer sur des foyers inaccessibles aux GIH. L'hélico est plus précis dans son largage qu'un avion bombardier d'eau.
Maintenant, 1500€ l'heure de vol pour larguer seulement quelques centaines de litres d'eau en une unique rotation. Cela laisse perplexe !!!
Une bonne lance à incendie à débit variable crache entre 50 et 1000 litres/minute, avec un cout moyen de 8€ de l'heure pour le pompier qui la tient !!!
Faites le calcul !!!

Pourquoi la foret Réunionnaise n'est elle pas parcellée comme toutes les forets domaniales en métropole ?
De plus, en la parcellant, cela créerait des sentiers pare-feu naturels.
Pourquoi aucun réseau d'hydrants(poteau incendie) n'a été installé dans la foret ?
C'est certain, ce serait un énorme investissement mais au combien efficace.
Les retenues collinaires, c'est bien pour les hélicos et les motopompes mais avec un gros besoin en eau sur plusieurs semaines, c'est tarissable rapidement !!!

Chik974

21.Posté par Gaston la gaffe le 16/11/2011 14:05

Naïveté, niaiserie, voire même nihilisme de la part de certains commentateurs, dont on sait déjà pour qui ils vont voter...c'est leur droit le plus absolu, mais, de tout temps, sous des gouvernements X ou Y, les services de l'Etat ont toujours eu des boucs émissaires en cas de bévues du Président ou de l'un de ses "Sinistres"., à quoi bon se voiler la face?
Le haut fonctionnaire sera reclassé, recasé dans une quelconque retraite dorée, le responsable continuera à afficher sa superbe et à se faire mousser, et nous, petit peuple, nous serons encore et toujours les couillons, ou du moins considérés comme tels...

22.Posté par Caton2 le 16/11/2011 14:15

Jeff. Je ne crois pas avoir jamais avancé les arguments du genre G20 ou gauche/droite UMP ou Ps ou FN ou PC ou EELV, etc...
Ce que j'exprime s'appuie essentiellement sur des constatations sur la durée. Certes il a laissé filtrer son désaccord, en ce qui concerne l'envoi des Dashs, ce qui a contribué à faire réagir les élus, mais ce qui est à double tranchant, dans la mesure où il mettait en cause le cabinet du ministre, donc le ministre. Il y a bien d'autres moyens d'éveiller l'attention du ministre en passant par dessus son directeur de cabinet. Le réseau des énarques peut être activé, ou un réseau politique, ou un autre réseau (franc mac etc...). J'ai déjà été témoin de ce genre de "transmission".
Ensuite je maintiens que la gestion de la crise "requin" (qui n'est pas terminée) laisse, selon moi, un sentiment d'à peu près. Je te rappelle qu'après avoir décidé de faire le prélèvement de 10 requins (pourquoi?), il a interrompu l'opération sans réelle justification.
La moindre des choses aurait été de prendre en compte en priorité les intérêts économiques, autant qu'humains (c'est dans le rôle du préfet). Au lieu de quoi il a valorisé une opération d'ordre scientifique, de longue durée, qui ne règlera pas le problème, il a supervisé l'installation d'une signalétique et instauré un système d'interdictions sélectives, ce qui est dans son rôle, mais pas suffisant. On a l'impression désagréable que la gestion du littoral accessible à la baignade est laissé à l'initiative des mairies...
Pardonne moi, mais j'ai eu l'occasion de fréquenter quelques préfets, et celui là ne me parait pas vraiment à la hauteur. Le précédent nous avait peut-être mal habitué. Ma "culture", n'a rien à faire là dedans, juste mon expérience et mon pifomètre, je te le dis en toute amitié. D'ailleurs, s'estimer et être ami, laisse la place à des avis divergents!

23.Posté par c''est la main de l''homme qui eteindra le 16/11/2011 14:33

17.Posté par jeff
Les fantasmes de certains invoquant le G20


la moindre des choses serait de s'en assurer pour etre certain que l'année prochaine ou les suivantes, cela ne reproduira pas avec le serviteur de Flamby.

20.Posté par Chik974
L'idéal pour la Réunion serait un Tracker S-2FT avec une capacité d'environ 3 400 litres ou encore mieux un canadair "pélican" CL-415 avec une capacité d'environ 6 100 litres. Basé à Gillot ou à Pierrefonds ou sur la base aérienne 181.


oui ca serait l'ideal. mais il faut bien financer les match de tennis de tsonga,les equipes de france de foot et hand, les concerts d'helton john, les sakifo et les florileges.

deja qu'on est pas capable d'assurer l'entretien de l'existant:
[La SNSM tire la sonnette d’alarme](...)

24.Posté par jeff le 16/11/2011 15:15

Caton, rassures toi, je faisais un package pour repondre, entre autre à l'angoissé du post6.

Concernant l'affaire "requin", ils restent tous dans un brouillard, prefet, sous- prefet, élus et surtout les Zexperts, j't'e dis pas. Toi et moi avions proposé des solutions, mais il y en a qui savent mieux "crier" que nous. On a déjà gagné la pose de "fileton" et non pas de filets, mais écolomania oblige, faut préserver les babas cools.

Tu sais comme moi que la sous couche au service des ministres sont pratiquement tous des enarques, et ils savent passer au dessus des gouvernants qu'ils soient de droite ou de gauche, c'est encore l'illusion de notre société.

La situation la plus "amusante" c'est de compter les "points" quand deux services de l'Etat s'affronte, malheureusement c'est au détriment de l'éfficacité et de l'avenir de la société, et là je sais de quoi je parle.

25.Posté par ti colon le 16/11/2011 15:47

Pour que notre République aille bien...

Il n'y a pas à tergiverser ou a polémiquer ! Que cette affaire nous serve de leçon...

Lorsque quelque a en charge une telle responsabilité, il doit en assumer les conséquences de ses actes. On ne badine pas avec la République et ses fondamentaux !!!
Dans toute chaîne de décision ou de responsabilité, dés qu'un maillon ne remplie pas la mission assignée, alors il doit être remplacé, c'est pour le bien de tous !

A ces postes là, on ne fait pas de la politique politicienne, on ne règle pas ses comptes, on ne se laisse pas guider par son égo, on ne cherche pas élaborer son propre plan de carrière, on remplie sa mission, toute sa mission, rien que sa mission et on en rend compte !!!

Cette décision de limogeage est la bonne. Si l'intéressé n'a pas pu remplir sa mission par demande ou pressions de ses supérieurs, alors qu'il se défende; et que la presse lui soit ouverte !

Et nous citoyen de base, nous les ti colons, restons vigilants, voyons les lendemains de cet homme pour répondre aux questions "fusible ou pas fusible ? Est-ce là aussi une action pour éteindre cet autre incendie ?"

Pour une République irréprochable, l'exemple doit venir d'en haut !!!

26.Posté par Dr Folamour le 16/11/2011 16:12

c'est quand meme fou que de croire que tout ce gachis vient de la surdité d'un seul homme qui a persisté pendant une semaine.

comment se fait-il que l'UMP soit si réfractaire à la culture de l'evaluation et du merite. si ca se trouve les chaine de commandement dans les centrales nucleaires sont calquées sur le meme shema et on a va attendre un accident pour virer le claude gueant du nucleaire!

27.Posté par bidon le 16/11/2011 16:43

que c'est facile, trouver un bouc emissaire pour dedouaner le gouvernement. pas de souci pour le fusible, il va avoir une belle promotion pour service rendu.

28.Posté par mazenbron le 16/11/2011 17:33

Z'ont qu'à envoyer le DESCHAMPS à l'OM ...

29.Posté par ndldlp le 16/11/2011 18:40

Un préfet qui n'arrive pas à dépasser le stade du chef de cabinet quand il y a le feu dans le patrimoine mondial de l'UNESCO..pardonnez moi..mais bon. un chef de cabinet n'est pas une autorité qui s'impose au préfet, sauf à ce que je sois contredis sur ce point.

que ce gus soit dégagé, dont acte (faut surtout voir où il va attérir), que penchard, guéant et lalande prenne leur tour aussi, sans oublier nos locaux de tous bords, à moins de leur proposer 7h de travaux d'intérêt général...?

30.Posté par Alexis le 16/11/2011 19:22

Un ministre qui n'est pas au courant de ce qui se passe sur le territoire français? Là permettez-moi d'en douter! Ce n'est pas seulement le dircab qui doit être viré, mais les ministres incapables de gérer une situation pareille. (Guéant , Penchard ...)

31.Posté par bonnemémoire le 16/11/2011 20:57

La belle affaire !
Qui a nommé ce personnage?
Donc d'accord avec beaucoup d'entre- vous le responsable il s'appelle Guéant et tout le reste n'est que littérature.
Partie 2 de la réponse on fait très rarement d'un préfet (surtout sans être passé par la case élection) un ministre car il lui manquera toujours un petit quelque chose qui s'appelle l'expérience politique du terrain .
Le responsable en chef c'est celui qui a fait de ce fonctionnaire aux ordres qui s'appelle Guéant un ministre. C'est le même qui a nommé ,pour la première fois depuis la Vé République ,une originaire d'un DOM,ministre des DOM.Hérésie politique et nullité absolue .C'est ce que ce monsieur a théorisé sous le nom de "rupture". Pauvre République!
Quel est son nom ?
Tout le reste est littérature.

32.Posté par jyves974 le 16/11/2011 21:49

La Reunion est sauvée !!! On a maintenant plein d'experts qui pensent qu'il suffit de 3 Dash-8 pour éteindre un incendie.

Heureusement que Chik974 est la pour relever le niveau... les incendies sont plus nombreux en Californie qu'en France. La Californie possède plus d'avions et les pilotes sont mieux entrainés que les pilotes français. Et pourtant, le discours des pompiers californiens reste le même. Prevention, prevention et moyens Humains.. et non, avion, avion et avion.

Mais que savent ces professionnels ? Rien.. Le réunionnais est plus qualifié.. pour raler.

33.Posté par Caton2 le 16/11/2011 22:00

31. "Tout le reste n'est que littérature" ... Quel reste?
Votre compétence en matière politique semble limité. Nombre de ministres ont été nommés sans jamais avoir été élus , comme Raymond Barre.
Un préfet c'est en général un énarque, et des énarques il y en a partout dans le monde politique. Et puis Guéant a été directeur adjoint du cabinet de Charles Pasqua Place Beauvau avant de devenir directeur général de la police nationale. Il fut également le Directeur de cabinet de Sarkozy au Ministère de l'intérieur. Avant d'être nommé ministre, il était secrétaire général de l'Élysée, place occupée sous Chirac par De Villepin, lui-même nommé premier ministre sans avoir jamais été élu. Bref, vous avez tout faux.
Et puis votre démonstration qui vise à mettre en cause, encore une fois, le Président de la République au prétexte que c'est lui qui a nommé Guéant, elle est risible. On voit que vous n'avez jamais été aux commandes de quoi que ce soit, donc que vous n'avez jamais délégué quoique ce soit à qui que ce soit.
L' anti-sarkozisme primaire, attitude très répandue, n'est qu'un avatar de la pratique du bouc émissaire.
Ce que vous nous démontrez, sans le savoir, c'est votre médiocrité de "spécialiste" de café du commerce. Je me sens d'autant plus à l'aise pour vous le dire, que je ne suis pas un admirateur de Sarkozy.
Cependant je vois mal, à sa place, les guignols des verts, de la gauche, ou le ventre mou des centristes de service...

34.Posté par Papangue2 le 16/11/2011 22:00

@ ndldlp : effectivement,je te contredis sur ce point : un chef de cabinet d'un ministre (surtout d'un ministère aussi important que celui de l'Intérieur) a énormément de poids. Il peut-être préfet également, et même s'il ne l'est pas, le politique prend le pas sur la position administrative d'un haut fonctionnaire, qui ne peut que s'exécuter, sauf s'il a lui aussi des appuis politiques personnels. Ce qui n'est pas le cas de notre préfet actuel, qui fait son job en dehors de toute allégeance aux uns ou aux autres. Ce qui m'amène au point suivant :

@ Caton2 : je ne sais pas quels "nombreux préfets" tu as fréquentés, mais moi je bosse avec celui-là et le peux t'assurer qu'il a plus de valeur morale et de capacités que nombre d'autres, y compris et avant tout que son prédécesseur corse parvenu, qui ne doit sa position de haut fonctionnaire qu'à ses appuis politiques (réseau Roland Dumas), et qui n'avait pour seule préoccupation que le culte de sa personnalité, sa présence dans les médias, ses photos omniprésentes sur le site de la préfecture, j'en passe et des meilleures ...

35.Posté par Caton2 le 16/11/2011 23:06

34. Papangue 2. Tu bosses avec le préfet actuel? Et tu te permets de le comparer au précédent en dénigrant le précédent? Le corse "parvenu", ça veut dire que ce n'était pas un énarque ou que c'etait un énarque entré par la petite porte? C'est vrai que les réseaux Dumas ça sent pas bon, mais qu'est-ce qui sent bon en politique? Tu connais les réseaux Pasqua? Bien. j'espère que tu n'es pas dans la préfectorale parce que là tu prends des risques, notamment en parlant des "corses" de manière négative, et la DCRI va vite te localiser. À moins que tu sois de la DCRI et que tu essaies de me faire parler pour me localiser!

36.Posté par Chik974 le 16/11/2011 23:28

Je ne suis pas un contestataire, je ne suis pas un syndicaliste, je ne suis pas un polémiqueur, je suis simplement un pompier professionnel passionné dans l'attente d'etre recruté par le SDIS974, aimant énormément la Réunion, ses paysages et sa foret primaire etc etc ...
Un clin d'oeil au Maire de ma très agréable commune du sud, vice président du Conseil Général et membre du CASDIS974. Je remonte mon analyse en étant pas sur mon canapé. Je l'ai vendu monsieur le MAIRE, trop usé à force d'y etre assis à attendre mon recrutement !!!
Grillé pour etre grillé, cela mérite bien un deuxième tour de manège.

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Réunion compte un effectif théorique de 762 sapeurs pompiers professionnels d’après le site : pompierama.com. Pour une bonne gestion théorique du temps de travail et du temps de repos obligatoire des personnels, le mardi 25 octobre 2011, le SDIS974 était obligé de diviser ce chiffre de 762 par deux : 381 sapeurs pompeurs professionnels pouvant travailler sur 24 heures et 381 sapeurs pompiers professionnels en repos compensatoire, de sécurité calculé suivant un temps égal travaillé, soit 24 heures de repos pour 24 heures de travail.
Sur ces 381 sapeurs pompiers professionnels pouvant travailler, le SDIS974 était obligés, pour respecter une bonne gestion de son personnel et surtout, une bonne application du document réglementaire du SDACR de la Réunion (Schéma Départemental d'Analyse et de Couverture des Risques) de laisser un Potentiel Opérationnel Journalier départemental d'environ 252 sapeurs pompiers professionnels, répartis dans les 28 casernes Réunionnaises pour assurer les interventions quotidiennes telles que les feux divers, les secours à victimes etc ... .

Par conséquent, il restait 129 sapeurs pompiers professionnels pouvant travailler sur ces feux de forêts à la disposition du SDIS974 pour un cycle de 24 heures. Maintenant, vous enlevez tous les personnels services hors rang avec des restrictions opérationnelles (SHR travaillant dans les services, les ateliers, CODIS etc …) + les arrêts de maladie et de travail + les agents en vacances + les officiers inférieurs et supérieurs. On enlève encore 1/4 à ce chiffre de 129 sapeurs pompiers professionnels. Il restait 97 sapeurs pompiers professionnels pouvant travailler sur ces feux de forêts pour une durée de 24 heures à la disposition du SDIS974 (97 sapeurs pompiers professionnels pouvant tenir une lance à incendie dans les mains).
Sur ces 97 sapeurs pompiers professionnels restant, pouvant être engagés sur les feux de forêts, vous avez des sous officiers chef d'agrès camion-citerne feux de forêts (CCF) devant obligatoirement posséder au minimum les formations FDF1 et FDF2, des conducteurs camion-citerne feux de forêts (CCF) devant obligatoirement posséder les formations FDF1 et COD2, des binômes d'attaque constitués de personnels devant obligatoirement posséder au minimum la formation FDF1. Vous pouvez encore soustraire ¼, à ce chiffre de 97 sapeurs pompiers professionnels pour les personnels ne pouvant pas être engagés faute de formation FDF1, FDF2, COD2. Vous finissez avec un nombre de 73 sapeurs pompiers professionnels compétents (sous-officiers, conducteurs, binômes d'attaque constitués par binôme d'un chef BAT + un équipier BAT) pouvant être réellement engagé sur ces feux de forêts, en toute sécurité.

Ce qui nous amenait le mardi 25 octobre 2011, à avoir théoriquement sur les lieux de ces feux de forêts, d'après l'armement type en personnel d'un camion-citerne feux de forêts (CCF), 4 Groupes Intervention Feux de Forêts ou 16 + 2 camion-citerne feux de forêts (CCF) d’une capacité de 2000L à 8000L selon les types de véhicule, avec 18 conducteurs camion-citerne feux de forêts (CCF), 18 chefs d'agrès feux de forêts et 36 binômes d'attaque engageables. Sur les 36 binômes d'attaque, il n'y a que le chef BAT pour tenir une lance à incendie, l'équipier BAT s'occupe de l'établissement des tuyaux et d'aider son chef BAT à progresser.
Je ne compte pas les VLHR de commandement constituées chacune d’un chef de groupe (Officier FDF3) et d’un conducteur (FDF2) pour le commandement d’un seul Groupe Intervention Feux de Forêts constitué de 4 camions-citernes feux de Forêts (CCF) + 1 véhicule de liaison hors-route (VLHR).

Donc le mardi 25 octobre 2011, le mercredi 26 octobre 2011, le jeudi 27 octobre 2011 et le vendredi 28 octobre 2011, le SDIS974 ne pouvait avoir que maximum 18 lances à incendie en manœuvre pour combattre ces feux de forêts sur un cycle de 24 heures. Je peux vous assurer qu’avec une vingtaine d’années d’expériences professionnelles et plusieurs campagnes de renfort feux de forêts dans le sud de la France et en Corse dont celle de 2003, qu'au bout de 4 heures de combat avec une lance à incendie dans les mains, une progression très difficile sur un terrain très accidenté montagneux et dans des fumées épaisses sans appareil respiratoire isolant, vous êtes extrêmement fatigués et vous devenez très dangereux pour vous-même.

Ce qui forcément, nous amène à penser que sur un cycle de 24 heures non stop, sur un cycle temps de travail égal au temps de repos soit 4 heures / 4 heures, seulement 9 lances à incendie étaient simultanément efficaces sur les 18 lances à incendie théoriquement établies. Je ne prends pas en compte le temps d’indisponibilité des camions-citernes pour remplissage de leurs tonnes comprises entre 2000 L et 8000 L d’eau, suivant les types de véhicule feux de forêts.

Ce calcul démontre que mathématiquement, le SDIS974 était au 25 octobre 2011 et est à la date d’aujourd’hui, en manque cruelle de personnels sapeurs pompiers professionnels pour répondre à ce type de feux de forêts et à toute crise majeure pouvant frapper la Réunion. Le SDIS974 est dangereusement et indéniablement en sous-effectif.

Ce calcul des effectifs théoriques avec une probabilité d’erreur très faible, démontre aisément que la direction du SDIS974 a travaillé avec les moyens qu'elles disposait. Des moyens humains et matériels limités mais engagés durant les quatre premiers jours cruciaux de l’incendie, le mardi 25 octobre, le mercredi 26 octobre, le jeudi 27 octobre et le vendredi 28 octobre.

Ce calcul démontre que les effectifs engagés durant les quatre premiers jours de l’incendie étaient, en toute connaissance de l’état major du SDIS974, malheureusement incapable de stopper la progression, la propagation de l’incendie du MAIDO, dès le départ du premier feu. Un feu de forêt se tape dès sa naissance d’où l’importance des vigies professionnelles dans les tours de guet et des rondes de surveillance par des écogardes professionnels, par un nombre conséquent de personnels sapeur pompier engagés simultanément, suivant un plan tactique cohérent vis-à-vis du nombre de personnels à l’attaque, pouvant le circonscrire, le maitriser, l’éteindre avant qu’il ne courre sur des milliers d’hectares comme il l’a fait.

L’état major du SDIS974 a du réagir dès le premier jour ou le deuxième jour, le mardi 25 octobre 2011 ou le mercredi 26 octobre 2011, en alertant monsieur le Préfet LALANDE de leur faible probabilité à pouvoir empêcher sa très large propagation sur des milliers d’hectares, connaissant la sécheresse généralisée de la végétation basse et haute, les bulletins prévisionnels météo sur plusieurs jours prévoyant des vents moyennement forts sur les hauteurs de l’ile, la difficulté de progression sur un terrain montagneux et très difficile d’accès, la difficulté d’établir des kilomètres de tuyaux avec des pertes de charge énormes compte tenu des dénivelés positifs du terrain, un sous effectif de sapeurs pompiers professionnels à leur disposition, du matériels insuffisants(tuyaux souplex raccord DSP – diamètre 22 mm, divisions, lances de 20 etc ) pouvant être engagé efficacement durant les premiers jours cruciaux pour avoir l’espoir de circonscrire tous ces feux avec succès.
C’était une mission considérée comme impossible dès le premier jour de l’incendie.
Le feu ravageait les cimes des arbres avec une forte propagation sous l'effet du vent ( le vent de Saint Paul d'après les anciens) et parcourait les sous sols de racine en racine jusqu'à 1 metre de profondeur (les feux de gaines dans les faux plafonds sur des centaines de m² de surface est un phénomène identique mais dans une moindre ampleur)

Le SDIS de la Réunion compte environ 560 sapeurs pompiers volontaires d’après le site : pompierama.com. Durant ces quatre premiers jours cruciaux, le SDIS974 ne pouvaient pas engagés ses sapeurs pompiers volontaires puisqu’ils étaient durant la semaine, à la disposition de leurs employeurs respectifs. De plus, ils ne pouvaient pas être engagés la nuit compte tenu de la nouvelle directive Européenne sur le temps de repos obligatoire de 11 heures entre la fin de leur journée de travail normale et le début de leur prise de garde sapeur pompier volontaire. De plus, physiquement, c'est fortement déconseillé pour leur sécurité personnelle.
En cas de crise majeure, il n’existe aucune convention entre les employeurs Réunionnais des sapeurs pompiers volontaires Réunionnais et le service départemental d’incendie et de secours de la Réunion dans le cas d’une réquisition de cet effectif sapeurs pompiers volontaires au profit du SDIS974.
Ces personnels sapeurs pompiers volontaires n’ont pu être engagé légalement que seulement à partir du samedi matin 29 octobre 2011 et jusqu’au dimanche 30 octobre 2011 dans la soirée.

Les hélicoptères porteurs d’eau et les avions bombardier d'eau : mon avis dans le post 20

Les 60 "spécialistes feux de forêts" arrivés en renfort, le jeudi 27 octobre 2011, n'étaient pas des porte lances à incendie !!!.

Il était déjà beaucoup trop tard lorsque les premiers renforts de la métropole sont arrivés le dimanche 30 octobre 2011, soit 5 jours après le début des feux de forêts à MAIDO. Point final.

Mon analyse divertissante pour un pompier professionnel passionné s'arrete au samedi 29 octobre 2011 à 8h00. Après .....................

Conclusion : Normalement, les membres de la Commission Administrative du Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Réunion et avec certitude, l'ensemble de la direction du SDIS de la Réunion étaient parfaitement informés de l’énorme sous-effectif de sapeurs pompiers professionnels opérationnels à leur disposition pour gérer une crise majeure d’une telle ampleur SANS RENFORT IMMEDIAT DE METROPOLE + un membre du Cabinet de Claude Guéant qui s'est opposé vertement à monsieur le Préfet pour refuser l'envoi des dash 8 à la Réunion, en s'appuyant sur l'avis d'experts de la Sécurité civile + madame la Ministre de l’Outre-mer, Marie-Suce PENCHARD en vacances dans son ile natale, la Guadeloupe, n'ayant pas pris la mesure de ce qui se passait.
Habitantes et habitants de la Réunion, ne soyez pas étonné des 3000 hectares brulés dans les hauts de l’ile de la Réunion, une forêt primaire classée patrimoine mondial de l'humanité à l'Unesco.

Chik974

37.Posté par jeff le 17/11/2011 05:58

Bon prefet, mauvais prefet, je n'en sais rien. La seule chose que je constate c'est que Monsieur Lalande voulait appliquer les procédures mises en place depuis l'année dernière, ce qui impliquait la présence de bombardiers d'eau Dash ou autres et que son ministère de tutelle ne lui a pas donné le feu vert. Moi, je trouve que notre Prefet ne s'en est pas mal sortie pour fairer face aux incohérences des uns et des autres

Par contre la gestion des requins a été lamentable. Le prefet Monsieur Lalande et le sous prefet Monsieur Campeaux subissant la pression des élus locaux auraient du proposer de faire venir les quelques spécialistes internationaux reconnus (Australiens, américains, canadiens, etc.) dès le début, avant de lancer des opérations hasardeuses, cela aurait calmé les choses, mais là aussi nos zexperts locaux auraient criés au scandale.

On est FRANCAIS, alors on sait. Alors on a fait du n'importe quoi. On a improvisé un groupe de pseudos zexperts locaux qui n'avaient pas vraiment la connaissance scientifique du sujet.

Notre Prefet doit se dire : Vivement la retraite.


38.Posté par bonnemémoire le 17/11/2011 06:14

33
je suis spécialiste de rien du tout .J 'expose un point de vue . Vous ne le partagez pas libre à vous et je ne répondrai pas à vos attaques, mais hors attaques, sur votre développement je voudrai préciser ceci:
-énarques en politiques :
Qui prétend le contraire ? Mais combien de ceux -là se sont retrouvés ministres sans avoir été au préalable confrontés au suffrage universel?
Oui effectivement il y au moins DDV. Je vous invite à relire les propos de ses amis politiques sur sa gestion de la crise qui a poussé dans la rue tant et tant de jeunes dans les derniers mois de son gouvernement.

-Raymond Barre:
Exact mais sa notoriété était déjà établie comme ses responsabilités européennes voire internationales .Elles ne doivent rien aux politiques qui sont justement aller le chercher pour ses compétences.
Comparaison n'est pas raison car Mr Guéant doit tout à ses mentors politiques.
Je note que vous ne dites rien sur la nomination de la ministre des Dom ,dont acte.
Pour conclure ,sans prétendre à une quelconque expertise ,il y a un point qui vaut largement accord , chez les spécialistes comme chez les commentateurs ,dans cette présidence l'ensemble des pouvoirs est concentré entre les mains d'une petite équipe autour du président de la République, dénaturant le fonctionnement normal des institutions.
.
Il y a-t-il besoin pour cela de vos qualifications péremptoires et désobligeantes me concernant?
.

39.Posté par Papangue2 le 17/11/2011 07:26

@ Caton 2 : :)

Ne t'inquiète pas, tu n'es pas encore sur écoute !!

Par parvenu, j'entends "qui ne mérite pas la place qu'il occupe". Mais cela n'a rien à voir avec le fait d'être énarque ou pas, je suis entièrement d'accord avec toi, il y en a de très bons qui ne le sont pas, et l'inverse est vrai aussi ... (et c'est aussi valable pour les Corses, bien entendu ...)

Cependant, tu ne le sais peut-être pas mais notre préfet actuel était contrôleur aux telecom à ses débuts, avant de décrocher l'ENA au concours interne (par la "petite porte" donc, selon les critères des puristes élitistes), et il ne doit sa carrière qu'à ses capacités et à son travail, à personne d'autre (contrairement à son prédécesseur, qui faisait surtout du vent en traitant tous ceux qui travaillaient pour lui comme des moins que rien, y compris en public, ce qui me semble lamentable et inadmissible de la part d'un haut fonctionnaire qui a d'autres moyens à sa disposition pour se faire entendre, et encore plus inadmissible de la part d'un haut fonctionnaire qui n'a aucune légitimité sinon celle d'avoir connu les "bonnes" personnes au bon moment ...)

40.Posté par Papangue2 le 17/11/2011 07:35

@ 38 bonnemémoire : si le simple fait d'être énarque est effectivement loin d'être un gage d'efficacité et d'hônneteté, c'est malheureusement tout aussi vrai des personnes élues au suffrage universel.

Leur légitimité n'a pas à être remise en question puisqu'ils doivent leur place à un processus démocratique, pillier de notre République, mais il y tout de même de sacrées erreurs de casting, et qui se répètent !!!

Rien que localement, nous avons une belle brochette d'élus qui ont fait ou vont faire du trou, et qui sont pourtant sans cesse réélus ...! Et peut-on vraiment parler de démocratie lorsqu'on achète des voix avec des emplois (fictifs de surcroit ?)

41.Posté par @ Chik974 le 17/11/2011 10:34

Bonjour Chik974,

Je ne suis pas moi non plus un contestataire, je ne suis pas un syndicaliste, je ne suis pas un polémiqueur, je suis simplement un citoyen passionné aimant énormément la Réunion, ses paysages et sa foret primaire etc etc ...

Un conseil Chik974 :
Si vous voulez être efficace, cessez de croire en ce Maire de la très agréable commune du sud, vice président du Conseil Général et membre du CASDIS974.

Ce Maire (qui a voulu être à une époque très lointaine le président du SDIS réunion....) n'en a rien à cirer que le feu brûle le patrimoine, croyez-moi.... le feu... !!!

Un document (très instructif et professionnel comme le votre, fini toujours à la poubelle de le bureau de ce Maire de cette charmante commune...
Sa préoccupation "Ko ça moins mi gagne la dedans ?"....

42.Posté par Caton2 le 17/11/2011 11:50

Papangue2. "Rien que localement, nous avons une belle brochette d'élus qui ont fait ou vont faire du trou, et qui sont pourtant sans cesse réélus ...! Et peut-on vraiment parler de démocratie lorsqu'on achète des voix avec des emplois (fictifs de surcroit ?)"
C'est ben vrai ça!
41. "Un document (très instructif et professionnel comme le votre, fini toujours à la poubelle de le bureau de ce Maire de cette charmante commune...
Sa préoccupation "Ko ça moins mi gagne la dedans ?"...."
C'est ben vrai ça!
Le pire, c'est que ça dure, malgré les casseroles, malgré les condamnations. Alors, je demande que soit rétabli le bannissement, cher à Pierrot.
Oui, le bannissement à l'ancienne, celui qu'on a fait subir au Prince Vinh San (Dhuy Tan). Il est vrai que c'était un homme d'une autre trempe que ces minables "Ko ça moins mi gagne la dedans ?"
De prince vietnamien patriote, il est devenu, en exil, prince français patriote, au point de devenir Gaulliste. C'est classe! Eux ça serait plutôt la "petite classe". Mais je m'égare, on ne peut espérer de rédemption pour ces "rapetout".
Quel genre de bannissement? Pas d'exil, ils iraient foutre la merde ailleurs et ce ne serait pas un cadeau pour leur pays d'accueil. Non, le bannissement de la vie politique, à vie. Comme ça ils regarderaient tourner le manège, sans eux.
Que leur faire faire puisqu'ils ne sont capable que de piquer dans la caisse? Je propose de les placer dans les banques. Sous surveillance bien sûr. Une sorte de supplice de Tantale. En même temps, ça ferait gagner de l'argent aux citoyens, parce qu'ils se vengeraient en repérant les magouilles de leurs ex-collègues. À chaque collègue "pincé", une prime. Petite. Juste de quoi aller s'acheter des bouchons au camion bar.

43.Posté par Chik974 le 17/11/2011 13:07

Merci @ Chik974, je retiens le conseil.
Pas facile de découvrir la réalité d'un département outre mer comme la Réunion.
De toute façon, il y a deux camps très distincts. Par leurs actes et faits, il y a ceux qui tire la Réunion vers le haut et ceux qui la tire vers le bas et malheureusement à tous niveaux de responsabilité, administratifs, politiques ...
Très belle ile mais rongée de l'intérieur par des crabes à l'appétit insatiable. C'est pour l'instant l'image qu'elle me donne. Loin d'imaginer cela lorsque j'étais en métropole.
Je ne mets pas tout le monde dans le meme panier mais c'est bien triste comme réalité.

Chik974

44.Posté par Marquise de carabas le 19/11/2011 14:29

c'est plus facile de mettre la faute sur sa secrétaire (un chef de cabinet, c'est une secrétaire de haut niveau) pour ne pas se faire prendre... quel courage ! ça m'étonne même pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >