Politique

Guadeloupe : Penchard promet un plan de prévention des risques naturels et des indemnisations

Partie en catastrophe mercredi après-midi vers la Guadeloupe, Marie-Luce Penchard a rencontré hier, jeudi, les élus de l'île à la suite des inondations qui viennent de frapper durement ce département. La ministre de l'Outre-mer y a confirmé un ensemble de mesures immédiates comme le nettoyage des cours d’eau qui ont rapidement débordés suite aux fortes pluies de lundi et de mardi. A plus long terme, la ministre a programmé la mise en place d'un plan de prévention des risques naturels tout en promettant des indemnisations aux exploitants agricoles sinistrés.


Guadeloupe : Penchard promet un plan de prévention des risques naturels et des indemnisations

Elle avait dû devancer l'arrivée du chef de l'État qui est programmée pour demain en Guadeloupe, la ministre de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard a évoqué hier, en présence d'élus de l'île papillon, un panel de mesures pour répondre immédiatement à l'épisode de fortes pluies qui a emporté cinq habitants de Grande-Terre.

A l’issue d’un échange avec les élus qui a mis en évidence la volonté collective d’arrêter rapidement un plan de prévention de ce risque naturel, Marie-Luce Penchard a annoncé plusieurs décisions.

Nettoyage de cours d'eau

Tout d'abord, des projets structurants concernant les réseaux d’adduction d’eau ou de traitement des eaux usées et des eaux pluviales seront programmés dans le cadre de la révision à mi-parcours du programme opérationnel FEDER en mobilisant des fonds structurels européens.

Des actions plus rapides de nettoyage des cours d’eau seront engagées en liaison avec les collectivités. Marie-Luce Penchard a annoncé qu’elle dégagerait sur son budget ministériel une enveloppe d’un million d’euros pour cofinancer à parité des initiatives locales en matière de nettoyage des cours d'eau.

Un rapport d'étape attendu fin février

S’agissant des indemnisations, la ministre a rappelé la possibilité d’utiliser le fonds de secours Outre-mer pour des interventions urgentes. Elle a demandé au préfet de Guadeloupe et aux élus de "présenter le plus rapidement possible les éléments qui permettront de proposer au gouvernement le classement en catastrophe naturelle des communes sinistrées".

Enfin, elle a demandé au représentant de l’Etat de diligenter sans attendre le recensement des dégâts causés aux exploitations agricoles afin d’engager la procédure d’indemnisation sur les fonds de secours dans les meilleurs délais.

La ministre a demandé au préfet de lui adresser un rapport d’étape de toutes ces procédures au plus tard fin février 2011.
Vendredi 7 Janvier 2011 - 11:56
Ludovic Grondin
Lu 1436 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales