Santé

Grippe A (H1N1) : Premier décès en France

Plusieurs cas de grippe A (H1N1) ont été diagnostiqués sur le territoire français depuis quelques semaines. Jusque là, tous les cas décelés restaient somme toute sans conséquence dramatique. Cela à changé depuis aujourd'hui avec le décès d'une première victime de la grippe porcine.


Grippe A (H1N1) : Premier décès en France
La victime était âgée de 14 ans et faisait l'objet d'une hospitalisation au CHU de Brest où elle est décédée ce jeudi.

L’Institut de veille sanitaire (InVS) précise dans un communiqué de presse que la jeune malade "souffrait d’une maladie grave, compliquée d’une infection pulmonaire sévère, autre que la grippe".

Le virus de la grippe A a été identifié suite au bilan systématique effectué en ce moment chez tous les patients souffrant des symptômes de la grippe.

Il semblerait que le virus H1N1 soit à l'origine du décès par complication médicale, et pas forcément directement.

Il est à noter le jeune âge de la patiente semble confirmer la plus grande fragilité des jeunes à cette grippe porcine.

La grippe A a tué pour la première fois en France, mais pas en Europe où plusieurs décès ont déjà été enregistrés.

Les conseils afin d'éviter de contracter le virus doivent donc être appliqués. La France pourrait passer au niveau d'alerte supérieur, niveau 6, dès la rentrée de septembre. A ce jour, le pays est au niveau 5A.
Jeudi 30 Juillet 2009 - 21:55
C. L
Lu 2491 fois




1.Posté par RIVIERE Pierre, Georges le 30/07/2009 23:23
Je n'ai pas qualité ni compétence pour m'exprimer sur ce sujet. Je prends quand même le risque de poster un petit commentaire. Pour tout dire, j'ai le sentiment qu'on cherche par tous les moyens à faire peur; je m'interroge seulement quant au but poursuivi. Dans notre département, les ravages, causés par la médiatisation à outrance du chikungunya, devraient inciter les médias à plus de réserve. Mon commentaire n'a pas pour objet de remettre en cause le sacro-saint principe de précaution mais, ici comme ailleurs, "ne faisons pas, de grâce, la boue avant la pluie"...

2.Posté par azalee le 31/07/2009 08:11
C'est drôle, moi j'aurais au contraire l'impression qu'on cherche à minimiser... La vérité, c'est probablement que tout le monde (autorités, scientifiques...) est dans le flou, que l'on ignore absolument ce qui est susceptible de se passer... Et cela paraît assez compréhensible.

3.Posté par Kalou le 31/07/2009 10:04
Dans l'absolu, vaut mieux faire plus qu'il n'en faut et pour cause... Si aujourd'hui le virus ne touche mortellement que les organismes déjà affaiblis (ce qui est déjà très inquiétant et insupportable) l'avenir est peu rassurant.
L'OMS a déjà plus qu'alerté sur la dangerosité potentielle du H1N1. Si celui ci arrivait à muter, ce qui est fort probable selon cette même autorité, il serait fatal comme la grippe espagnole.
Aussi, l'OMS a déjà vivement encouragé, il y a déjà quelques mois le passage au niveau 6.
Alors faut-il minimiser?
Je crois que les autorités françaises ont conscience de l'urgence de la situation: des millions de vaccins et masques achetés, implication du médecin généraliste dans le processus de lutte, le passage au niveau 6 (niveau le plus élevé où la pandémie est caractérisée, avec fermeture des lieux publics comme les écoles).
La psychose ne doit pas prendre le dessus mais en réponse à Georges, je ne crois pas que l'on en fasse trop.

4.Posté par flashbenet le 31/07/2009 15:49
La psychose continue !!

1 mort, une personne déjà très affaiblie par plein d'autre patologie.

Bientôt 20 millions de contaminer !


5.Posté par Ecœuré le 02/08/2009 19:40
voilà ce que j'ai reçu et cela confirme ma suspicion


information - à lire sur la grippe A


18.07.2009
Grippe A : Faux vaccin contre épidémie fantôme ?
A lire avec la plus grande attention et à diffuser largement, merci.
juil 18 2009
À faire circuler au maximum :
Extrait du JMD, Journal de Michel Dogna N°73, juillet-août 2009, pp. 2-3.
© REPRODUCTION PARTIELLE AUTORISEE AVEC MENTION D’ORIGINE
http://www.infomicheldogna.net/

FAUX VACCIN CONTRE ÉPIDÉMIE FANTÔME
LE SON DE CLOCHE SANOFI / PASTEUR : Il faut vacciner la planète

Pour Sylvie Van der Werf, de l’Institut Pasteur, la progression rapide du virus A (H1N1) contraindra à utiliser massivement le vaccin,dès qu’il sera disponible, pour protéger l’humanité entière. Alors que l’OMS annonce que la situation est proche du niveau 6, c’est-à-dire l’alerte pandémique maximum, l’Institut Pasteur estime qu’une campagne mondiale de vaccination est inévitable. Dans un entretien accordé au Figaro, Sylvie Van der Werf, directeur d’une unité de recherches et du Centre national de référence pour la région Nord, explique que l’évolution future de l’épidémie de grippe A (H1N1) dépendra de la progression actuelle de la maladie dans l’hémisphère sud, où la saison hivernale est propice à la propagation du virus. Or, l’épidémie se répand assez vite en Australie et en Amérique du sud.

« Nous allons être conduits à vacciner tout le monde, au Nord, comme au Sud, dans les pays riches comme dans ceux en voie de développement » avance-t-elle, estimant que le virus touchera l’ensemble de l’hémisphère nord cet hiver, sans exclure qu’il puisse se répandre bien plus tôt. (…)

UN MONTAGE NON CRÉDIBLE AUX OBJECTIFS INAVOUABLES

Le gouvernement français aurait engagé une dépense d’environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, destinés prétendument à lutter contre le virus H1N1 de la grippe A. Problème, à ce jour, ni l’OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis ne semblent l’avoir vraiment isolé, et même photographié au microscope électronique. Rien n’indique non plus que des virologistes français l’aient fait. Rendre obligatoire un vaccin dans ces conditions est pour le moins curieux. Encore plus étrange est l’aveu de la FDA (Food & Drug Administration USA), selon lequel, le «test» autorisé pour contrôler le virus, n’est pas éprouvé. Plus précisément, dans tous les décès soi-disant dus au virus H1N1 de la grippe A, il n’existe aucune preuve médico-légale de leur rapport avec ce virus. Ce que nous savons c’est que les gens qui sont morts ont souvent eu avant des complications respiratoires de nature non divulguée. Aux Etats-Unis, quelques 40.000 décès liés à la grippe banale sont enregistrés chaque année, sans inquiétude particulière. La plupart sont des personnes âgées ou des patients déjà atteints de maladies pulmonaires. À ce jour, dans toute la France, 58 personnes auraient été identifiées par les autorités de santé comme ayant les «symptômes» du H1N1. Il est intéressant de noter ce que citent l’OMS et le CDC comme symptômes du H1N1 : température, toux, maux de tête, écoulement nasal…

On notera aussi que, dans le suivi des cas de grippe A H1N1 «confirmés» dans le monde, la grande majorité a guéri spontanément en 3 à 7 jours, tout comme dans le cas d’un mauvais rhume. A noter encore qu’une grippe classique c’est environ 2.500 morts dans le monde, PAR JOUR ! On parle aussi de 300 000 à 500 000 morts chaque année (sur presque 7 milliards d’individus), une simple sélection naturelle en quelque sorte…Or, pour la A H1N1 : on en est à moins de 2 par jour (et encore, il faut croire les autorités sur parole… !
C’est un plan surréaliste et cauchemardesque qui se prépare devant nos yeux, et ses véritables objectifs sont inavouables…

ANALYSE DU DR MARC VERCOUTERE

http://bridge.over-blog.org/article-31850382.html

1 - le H1N1 est très contagieux mais non mortel (type grippe classique).

2 - le H5N1 est non contagieux mais mortel dans 90% des cas.

3 - les vaccins combinés en cours de fabrication sont fait pour le H5N1 et le H1N1.

4 - l’adjuvant des vaccins est du MF59 destructeur pour l’immunité.

5 - les antiviraux préconisés favorisent les commutations à savoir la transmission du patrimoine génétique d’un virus mort ou atténué à des cellules saines qui en retour ouvre la voie à une mutation génétique de virus in vivo.

En résumé si l’on combine le H1N1 très contagieux (non mortel) au H5N1 non contagieux mais mortel on obtient un HxNx très contagieux et mortel. Le tout est favorisé par la chute des défenses immunitaires à cause du MF59 et les mutations possibles sont amplifiées par les antiviraux.

RAPPEL des constituants de la soupe du diable actuellement associés aux vaccins courants :

(relisez bien ceci et diffusez-le)

Ce qui suit est tellement gros qu’on a du mal à y croire.
ALUMINIUM (adjuvant) : Produit responsable de dommages cérébraux, suspecté d’être la cause de la maladie d’Alzheimer, de certaines démences, de comas et d’attaques. Responsable également d’allergies cutanées. Lourdement impliqué dans la myofasciite à macrophages.
SULFATE D’AMMONIUM : Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système nerveux, le système gastro-intestinal et respiratoire.
BÊTA-PROPIOLACTONE : Produit connu pour ses propriétés cancérigènes. Un poison suspecté d’attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et les organes des sens.
LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM),
ADN BACTERIEN OU VIRAL D’ANIMAUX :

Substances qui peuvent se combiner à l’ADN des vaccinés et entraîner des mutations génétiques inconnues.
LATEX : Produit qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital
GLUTAMATE DE SODIUM: Produit neurotoxique connu pour ses effets mutagènes, tératogènes- entraînant des malformations et monstruosités- et ses effets sur la descendance. Responsable d’allergies.
FORMALDEHYDE (formol) : Constituant principal des substances employées dans l’embaumement ; carcinogène, impliqué dans les leucémies, les cancers du cerveau, du colon, des organes lymphatiques; suspecté d’occasionner des problèmes gastro-intestinaux; poison violent pour le foie, le système immunitaire, le système nerveux, les organes de reproduction. Utilisé pour inactiver les germes.
MICRO-ORGANISMES : Des virus ou des bactéries vivants ou tués ou leurs toxines. Le vaccin polio contenait du SV40, virus de singe retrouvé ensuite chez les humains dans les os, l’enveloppe des poumons – mésothélium, dans les lymphomes et les tumeurs du cerveau.
POLYSORBATE 80 : Connu pour causer des cancers chez les animaux.
TRI(N)BUTYLPHOSPHAT E : Suspecté d’être un poison pour les reins et les nerfs.
GLUTARALDEHYDE: Poison s’il est ingéré; responsable de malformations néonatales chez les animaux d’expérimentation
GELATINE: Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d’allergies.
GENTAMYCINE ET POLYMYXINE B : Antibiotiques toxiques pour les reins et le système nerveux; responsables d’allergies pouvant être mortelles.
MERCURE (conservateur) : Une substance des plus dangereuses, qui a une affinité pour le cerveau, le foie, l’intestin, la mœlle osseuse et les reins. D’infimes quantités peuvent causer des dommages graves au cerveau. Les symptômes de l’intoxication au mercure sont multiples, et certains sont superposables aux désordres autistiques.
NEOMYCINE : Antibiotique qui perturbe l’absorption de la vitamine B6. Un défaut d’assimilation de la vitamine B6 peut entraîner une forme rare d’épilepsie et de retard mental. Réactions allergiques pouvant être mortelles. Toxique pour les reins et le système nerveux.
PHENOL / PHENOXYETHANOL : Utilisé comme antigel. Toxique pour toutes les cellules et capable de dérégler les réponses du système immunitaire.
BORATE DE SODIUM (Borax) : Utilisé comme insecticide et comme raticide (mort aux rats !) - et contenu dans le très à la mode Gardasil.
CELLULES HUMAINES ET ANIMALES : Des cellules humaines provenant de tissus de foetus; de l’albumine humaine, du sang de porc, de cheval, de mouton; de la cervelle de lapin, de cobaye; des reins de chien, du coeur de boeuf, des reins de singe, des embryons de poulets, des oeufs de poules (pouvant être contaminés par le virus de la leucose aviaire leucémie des poules, des oeufs de canards, du sérum de veau (pouvant être porteur des prions de Kreutzfeld Jacob) etc.

TOUTE LOI MARTIALE ÉCRASE LA CONSTITUTION ET LES DROITS DE L’HOMME

Notez qu’une loi d’exception ou une loi martiale, suspend «provisoirement» toutes les autres lois, y compris la constitution. .. À noter que la loi française menace déjà de 6 mois d’emprisonnement et de 3.750 € d’amende les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants… Le gouvernement aura-t-il peur d’aller trop loin ? Pas sûr… Voyez plutôt : En novembre 2007 : Le procureur du Maryland a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d’enfants qui n’ont pas fourni de certificat de vaccination. Puis il a fait rassembler les enfants comme du bétail dans un palais de «justice», pour des vaccinations forcées, pendant que la police montait la garde avec des fusils d’assaut et des chiens d’attaque. À l’intérieur, les enfants ont été vaccinés de force.

L’État du Maryland utilise les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté médicale sur la population, dépouillant ainsi les parents de leurs droits de décider comment ils souhaitent gérer la santé de leurs enfants. Les autorités sanitaires avaient annoncé leur intention d’arrêter les parents, de les jeter en prison, et de leur enlever leurs enfants, s’ils continuaient à refuser de les faire vacciner.

Comme de plus en plus de parents sont informés des dangers des vaccinations et de leurs liens avec l’autisme et autres maladies neurologiques redoutables, les autorités sanitaires des États se tournent de plus en plus vers la médecine «à la pointe du fusil», afin de forcer les gens à se soumettre. Même l’Association des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé en novembre 2007 sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la médecine «à la pointe du fusil».

TROIS MILLIARDS D’HUMAINS A ÉLIMINER

Selon l’expert russe Leonid IVACH, la grippe A/H1N1 est un virus artificiel. Ce scientifique russe dit carrément que selon les renseignements américains, d’ici 2015, il y aurait 3 milliards de personnes de trop et que la création de virus devant entraîner la mort massive de gens est une stratégie globale de régulation démographique. Au moins, il n’a pas la langue de bois celui-là ! Leonid Ivachov est l’ancien chef de la Direction de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense et président de l’Académie des problèmes géopolitiques. Il a déclaré le 25 mai dernier à RIA Novosti : «De mon point de vue, l’attention soutenue portée au problème nucléaire permet de détourner l’opinion publique des principales menaces que sont les épidémies»
Selon lui, toutes les épidémies actuelles ont été créées dans des laboratoires. «Les médecins militaires détiennent la formule de la pneumonie atypique qui a donné naissance au virus. La grippe aviaire a également une origine artificielle».

Source : http://fr.rian.ru/world/20090525/121733869.html

et j'ai une autre source qui corrobore

le débat est lancé.............




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales