Santé

Grippe A : Antoine Flahault parle d'une "mortalité directe d’un cas pour 10.000"

L'épidémiologiste Antoine Flahault a accordé une interview à nos confrères mauriciens de Defimedia.info où il donne ses impressions sur l'actuelle épidémie de grippe A. Retrouvez quelques extraits choisis de son interview.


Grippe A : Antoine Flahault parle d'une "mortalité directe d’un cas pour 10.000"
Antoine Flahault est mondialement reconnu pour son travail d'épidémiologiste. En 2006, il a été chargé par le Premier ministre de présider la Cellule de coordination de la recherche sur le Chikungunya qui sévissait à La Réunion et à Mayotte et est aujourd'hui Directeur de l'Ecole des hautes études en santé publique. Il a accordé une interview à Defimedia.info (lire l'intégralité ici) dont voici quelques extraits. Des infos sont également en ligne sur son blog (ici ).

Sur la vitesse de propagation du virus :
"Nos modèles mathé­matiques ont prévu, sur la base des transports aériens, la propagation du virus H1N1 depuis le Mexique. Nous n’avons pas eu besoin de simuler des caractéristiques par­ticulières du virus, ce virus de la grippe a un compor­tement tout à fait attendu pour un virus de ce type."

Sur les mutations du virus :
"Les virus de la grippe sont des virus à ARN qui mu­tent en permanence. Il a déjà muté depuis son identification au Mexique en avril et il mutera encore. (...) Les conséquences en termes de virulence de ces mutations sont mal connues. D’une saison à l’autre, on voit peu de différences de virulence des souches qui ont muté. On peut tabler sur le même type d’évolution virale : des mutations sans grande modification de virulence, même si théoriquement, tout est possible."

Sur la virulence du virus (les chiffres donnés concernant l'île Maurice) :
"Si, en additionnant les deux vagues 2009 et 2010, 35 % à 50 % de la population sont atteints par le virus H1N1, soit 400.000 à 600.000 victimes, il faut prévoir une mortalité indirecte incompressible chez les personnes âgées et vulnérables d’au moins 1 cas pour 1.000 cas de grippe. Soit 400 à 600 décès en excès par rapport aux périodes non-épidémiques de grippe. Et une mortalité directe d’un cas pour 10.000 – voir le raisonnement sur mon blog – soit 40 à 60 décès chez des jeunes en pleine santé, des femmes enceintes, des personnes souffrant d’obésité. Ces projections sont à prendre avec précaution et interviendraient sans l’utilisation de vaccin contre le virus."

Sur la fermeture des écoles :
"Ce n’est pas la panacée, mais la fermeture des écoles retarde l’arrivée du virus dans une communauté, et limite son im­pact. C’est ce qui explique le retard de l’explosion épidé­mique constaté à l’île de La Réunion car les enfants étaient en vacances. Si les écoles rou­vraient bientôt, on ne tarderait pas à voir déferler la même vague que celle observée à Maurice. Hélas, la fermeture des écoles a des conséquences économiques et provoque une désorganisation sociale !"
Mardi 25 Août 2009 - 12:12
Benjamin Postaire
Lu 2018 fois




1.Posté par RIVIERE Pierre, Georges le 25/08/2009 15:10
Lequel d'entre nous oserait mettre en doute les impressions de l'éminent épidémiologiste Antoine Flahault? A la lecture de cet article, le vulgum pecus, auquel j'appartiens bien évidemment, risque toutefois de se persuader qu'il sera le cas mortel dont parle le professeur et mourir, non pas de la grippe A, mais de cette autre maladie qu'on appelle familièrement la trouille. Pour l'instant, le nombre de 10.000 cas n'ayant pas encore été atteint, les jeunes - en pleine santé - peuvent toujours se rassurer; quant aux plus vulnérables ( la classe à laquelle j'appartiens ) il ne leur reste plus qu'à prier pour ne pas être choisi par la Providence parmi les 3000 ou 4000 cas que compterait déjà notre département... Si les médias pouvaient focaliser sur autre chose que sur le virus A/H1N1 je pense que l'épidémie de sinistrose bien présente, qui s'étend parallèlement à la grippe A, pourrait être très rapidement maîtrisée.

2.Posté par Brutus le 25/08/2009 16:55
Les femmes battues et violentées sont bien plus nombreuses, et donc le macho réunionnais bien plus dangereux que la grippe A !

3.Posté par nelly leperlier le 26/08/2009 06:19
brutus
malheureusement le macho n'est pas que réunionnais , je puis vous l'assurer (lol) il existe des hommes réunionnais comme d'autres ailleurs formidables et d'autres directement sortis de l'école machiste pas du tout réunionnais .
quant à la grippe moi , ma peur est réelle peut etre est ce du au fait que j'ai déjà subi la perte d'un enfant par un virus .
apres on change d'avis quant on sait qu'on a encore 3 personnes à risques chez soi, on a donc 3 fois plus de malchance dans cette famille a en subir les tracas.
tout dépend de notre vécu concernant nos craintes je crois .
pensons aux plus faibles et espérons ce qu'il y a de mieux . et vous avez raison meme la peur de doit pas nous empecher de vivre en quelque sorte .
nelly.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales