Social

Grève public/privé : "L'Etat soumis au dictat des finances"

L'allongement de la durée de cotisation et le report de l'âge de la retraite à 65 ans en tant que solutions pour la financer suscitent l'indignation de l'intersyndicale, autant dans le privé que le public. Les syndicalistes suggèrent de taxer les produits financiers et ponctionner dans les paradis fiscaux, une solution plus juste à leurs yeux.


Sur le piquet de grève devant la préfecture de Saint-Denis ce matin, environ 400 grévistes sont mobilisés : pompiers, enseignants, employés des services des impôts... Ce sont notamment les employés de l'Etat qui se sont donnés rendez-vous mais le privé est moins présent.

"600 milliards planqués dans les paradis fiscaux", indique Paul Junot, porte-parole de la CFTC. "10% de cette somme suffiraient pour rééquilibrer le régime des retraites jusqu'en 2050" et éviter de remettre en question le départ en retraite à 60 ans. "L'Etat est soumis au dictat des finances", insiste-t-il. Pour lui, il s'agit aussi de "libérer la place sur le marché de l'emploi pour les plus jeunes".

"Que les stock-options soient imposables", suggère Jean-Claude Bénard, membre de Solidaire et porte-parole du Snui. "On ponctionne toujours les  plus faibles", s'indigne t-il. Et pourquoi pas "réviser les exonérations des sociétés", suggère le syndicaliste.

A noter que 90% des employés des services des impôts qui sont en grève selon les syndicalistes.
Jeudi 27 Mai 2010 - 12:10
Karine Maillot
Lu 1340 fois




1.Posté par Cambronne le 27/05/2010 13:37
N'écoutez pas les syndicats ils sentent le sapins sinon il y aurait plus de monde dans la rue

2.Posté par Tcherno-Bill le 27/05/2010 14:42
C'est vrai que pour penser ponctionner dans les " paradis fiscaux " faut avoir......LA foi !
Mais les stocks-options sont imposables au titre de la plus-value boursière ( 17% ? ) c'est très avantageux pour ceux qui naviguent dans les hautes tranches de l'impôt sur le revenu .
Par ailleurs ces Stock.O permettent d'échapper à toutes formes de cotisations sociales !
Ce sont souvent des rémunérations déguisées !
Bon les malheureux ne cotisent pas non plus sur la retraite ou le chomâge avec ces S.O , mais en général ,on voit pas trop les bénéficiaires aux Restos du Coeur ou à Pôle-Emploi !

3.Posté par David le 27/05/2010 18:50
Tiens, ils ont oublié de préconiser des taxes, surtaxes, impôts et que sais-je encore, pour les entreprises. Un syndicaliste confond souvent entreprise du cac40 avec le boulanger du coin.
Tant qu'il y aura des blaireaux pour défiler et engraisser ces bougres là, le syndicalisme sera une affaire qui marche.

4.Posté par salvator le 07/06/2011 23:29
dans les 10ans il n'y aura plus de retraite si le peuple français ne bouge pas l'état la masse salariale de nos élus coûte la bagatelle de 82,5 milliards d'euros sans compté les avantages en nature . on à deux autre président qui eux chacun 31000 euros par mois voiture de fonction avec chauffeur et d'autre jacque barrot , michel charasse etc.....et pendant ce temps la on va dire au peuple nous qu'il faut se sérrer la ceinture payer de plus en plus de taxes et d'impôts une honte
La dette à été faite par les gens qui nous gouverne et cela continu ras le bol

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales