Social

Grève nationale des avocats : Le barreau du Sud dans la mêlée


Grève nationale des avocats : Le barreau du Sud dans la mêlée
L’audience correctionnelle du jeudi 26 juin à Saint-Pierre a été reportée, exception faite de trois prévenus acceptant d’être jugés sans avocat.
 
Il revint au bâtonnier Chane Teng d’expliquer les raisons de l’affaire.
 
Le barreau de Saint-Pierre ne fait que suivre le mouvement national lancé par l’ensemble des 60.000 avocats de France en protestation contre les projets gouvernementaux : aucune augmentation de l’aide juridictionnelle (ce que l’on appelle les avocats commis d’office) et taxation du chiffre d’affaires des cabinets d’avocats.
 
L’aide juridictionnelle est la possibilité offerte aux justiciables démunis d’être assistés gratuitement devant les Cours et tribunaux. Elle permet aux jeunes praticiens de tenir le coup en attendant des jours meilleurs. Cette pratique, qui prend autant de temps que les autres dossiers (les "payants") si on veut qu’elle soit de qualité, augmente avec l’augmentation de la population.
 
Le chiffre global de l’allocation budgétaire ne devant pas augmenter, il va en résulter des difficultés pour les avocats… et le public le plus démuni. En outre, dans sa chasse débridée aux rentrées d’argent, le gouvernement se propose de taxer le chiffre d’affaires des cabinets d’avocats.
 
"Le gouvernement refuse obstinément les mesures alternatives que nous proposons depuis 2013", explique le bâtonnier.
 
Le métier d’avocat conserve tout son prestige et sa noblesse, et attire toujours les jeunes juristes. Qu’en sera-t-il à l’avenir ? Qu’adviendra-t-il des justiciables pauvres ?
 
La Cour et le Parquet de Saint-Pierre ont tenu à dire leur solidarité.
Vendredi 27 Juin 2014 - 09:51
Jules Bénard
Lu 387 fois




1.Posté par Louis FAGNIEZ le 27/06/2014 14:09
A ceux qui se posent la question des raisons de la colère des avocats, la réponse est simple. Le gouvernement qui n'a plus les moyens de financer l'accès gratuit à la justice pour les plus démunis, propose de créer une taxe sur le chiffre d'affaires des avocats.
A titre de comparaison cela reviendrait à faire financer la couverture maladie universelle par les médecins en créant une taxe sur leur chiffre d'affaires, ou à financer l'accès au transport gratuit des titulaires du RSA ou les chômeurs par une taxe sur le chiffre d'affaires des transporteurs etc...
Cela revient à faire payer les avocats pour qu'ils aient le droit de travailler!!!

2.Posté par Jules Bénard le 27/06/2014 14:51
Aaaaahhhhh !!! J'aime. C'est fichtrement bien écrit.
Cela dépeint très exactement le climat général des actions gouvernementales.
Vous me consolez, monsieur Fagniez, moi qui suis de la cohorte des imbéciles heureux ayant voté François. Il fait aux grosses entreprises encore plus de cadeaux que le ludion précédent. Et on sait que les cadeaux aux multinationales se traduisent rarement, pour ne pas dire jamais, par des retours d'amabilité en faveur des salariés.
Puis-je vous dire que j'admire votre maîtrise de notre langue française ?

3.Posté par quisyfrottesypique le 27/06/2014 16:04
L'Etat "propose de créer une taxe sur le chiffre d'affaires des avocats." L'idée est excellente. C'est le principe des vases communiquant". Cela a au moins l'avantage que la masse d'argent usurpé à des clients pendant des années alimente le circuit des avocats.
J'adhèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèère.

Les jeunes avocats, qui auraient bien aimés profiter de ces années folles, n'ont qu'à s'en prendre à leurs aînés!

J'adhère d'autant plus que nombreux sont ceux qui ont refusé de traiter mon dossier,ou encore que d'autres ont démultiplié leur tarif pour ne pas être présent à l'audience, ou encore d'autres à vue ont fait connivence avec procureur et juge . Pourquoi vais-je ou pourquoi allons- nous encore payer des impôts pour des personnes qui n'en rien à cirer?

Les avocats ont tellement usé et abuser que "tant va la cruche à l'eau, un jour elle se casse".

J'espère que le gouvernement ira encore plus loin.Par exemple:
- que chaque avocat traite 5 dossiers par mois gratuitement pour les plus démunis dans le cadre de la solidarité.
- que s'il ne le fait pas, il paie une amende, ou alors il délègue les dossiers à un jeune avocat en le rémunérant. Solidarité entre pairs!
Il n'y a que des solutions, il n 'y a pas de problèmes.

Nous y sommes tous à travailler plus pour gagner moins. Pourquoi les avocats en seraient-ils dispensés ?
Quel est le texte de loi qui le stipule?
Tous ensemble , tous ensemble oué! oué! "créer une taxe sur le chiffre d'affaires des avocats"oué oué!

4.Posté par Jules Bénard le 28/06/2014 09:25
à posté 3 : Monsieur, malgré votre pseudo, on sait qui vous êtes. Vous avez eu affaire à des avocats qui ont déshonoré leur robe, soit. Est-ce une raison pour les mettre tous dans le même panier ? Il y a des flics ripoux mais la majorité est honnête. Il y a beaucoup de politiciens pourris mais beaucoup aussi conscients de leur devoir. Il y a de bons prêtres et des curés pédophiles. Etc., etc. Ne jetez pas le bébé...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales