Social

Grève devant la mairie de St-Benoît suite "à la sauvage agression" de syndicalistes


Grève devant la mairie de St-Benoît suite "à la sauvage agression" de syndicalistes
Depuis 8h45, ce matin, une délégation de l'intersyndicale SDU Clias FSU campe devant la mairie de Saint-Benoît.

Selon Fabrice Juppin de Fondaumière, responsable de la section FSU de la mairie de Saint-Benoît, le syndicat lance un mouvement de grève suite "à la sauvage agression de moi-même et de deux de mes adjoints, Jean-Daniel Turpin et Patrick Gerbith (délégués syndicaux SDU Clias FSU de la mairie de Saint-Benoît). Nous avons été ménacés, insultés, et un individu a même enlevé sa chemise pour frapper. Heusement qu'il a été maîtrisé".

L'agression s'est déroulée il y a une dizaine de jours, derrière la mairie. Selon le syndicaliste, elle serait l'oeuvre d'une dizaine d'employés de gardiennage, "encouragés à la violence par le chef du service gardiennage, Michel Cazal, qui nous reproche d'avoir porter plainte contre son personnel pour emplois fictifs. Ce qui est faux, nous n'avons rien avoir avec ce dépôt deplainte. La DRH de la mairie nous a confirmé que cette plainte est anonyme! Nous sommes des syndicalistes pas des politiques!".

"Beaucoup d'employés ont peur et encore plus depuis l'agression"

Jean-Daniel Turpin, délégué syndical SDU Clias FSU de la mairie de Saint-Benoît, également victime de l'agression, précise que cette grève est vouée à sensibliser le député-maire, Jean-Claude Fruteau, sur la montée de la violence au sein de la commune. "Nous souhaitons une reconnaissance de l'agression que nous avons subi et une prise de décision adéquate envers les auteurs", explique-t-il. "Beaucoup d'employés ont peur et encore plus depuis l'agression. Ils sont inquiets de leur sort, c'est l'ensemble des citoyens qui se sent lâché par la mairie...", assure Jean-Daniel Turpin.

Il ajoute: "La grève durera toute la journée et sera reconduite jusqu'à que nous optenions un rendez-vous avec le maire-adjoint, Philippe Leconstant, qui ne nous a jamais reçu, ou avec le maire en personne, ainsi que des réponses concrètes pour maîtriser cette violence manifeste".

Pail ailleurs, les syndicalistes protestent car ils s'estiment écartés des décisions concernant l'organisation du travail ou l'avenir professionnel du personnel communal, notamment dans le plan de titularisation. Ils revendiquent donc la mise en place d'une commision paritaire pour finaliser la liste des futurs titulaires de cette municipalité.

"Nous avons présenté ce plan, il a été accepté par le maire devant 200 employés mais la mise en place du dispositif ne prend en compte aucun de nos critères qui est notamment l'ancienneté, c'est la manière de faire que nous rejettons", assurent-ils. Ils souhaitent "que la mairie ne prenne pas partie, qu'elle reste neutre".

Fabrice Juppin de Fondaumière, Responsable de la section FSU de la mairie de Saint-Benoît, Jean-Daniel Turpin  et Patrick Gerbith, délégués syndicaux SDU Clias FSU de la mairie de Saint-Benoît.
Fabrice Juppin de Fondaumière, Responsable de la section FSU de la mairie de Saint-Benoît, Jean-Daniel Turpin et Patrick Gerbith, délégués syndicaux SDU Clias FSU de la mairie de Saint-Benoît.
Jeudi 22 Novembre 2012 - 14:12
Lu 1230 fois




1.Posté par noe le 22/11/2012 13:15
Des acteurs de cinéma en pleine riguolade ...
On tourne un film devant la mairie de St Benoit ...On prend les mêmes et rebelotte !

2.Posté par fabienne le 22/11/2012 14:16
noe, ou rode un role de figurant. bin inscrit oute nom , passe un casting ou va voir si ou néna un competence ... laisse band gas la dit la vérité arete oute gros coeur.. band na i batail pou oute famille meme rescabe

3.Posté par Pffff le 22/11/2012 14:48
Le déluge a noyé son cerveau a ce Noé .... Pffff c'est l'idiot de service, toujours à se la ramener avec ses phrases à même pas un cent .. Pauvre pc qui doit le subir chaque jour

4.Posté par Michel le 22/11/2012 15:16 (depuis mobile)
Bravo les gars, au moins vous avez pas peur. Ben les employés devrai prendre exemple. Continuez

5.Posté par eve et adam le 22/11/2012 15:37
Ces gens qui manifestent ne travaillent pas beaucoup ..;ils veulent être titularisés sans passer de concours ..ils cherchent à faire pression sur le maire , le DGS, le maire-adjoint ..la population ne les a jamais vu bossés sérieusement mais toujours à râler et ils se croient représenter les autres travailleurs ...

6.Posté par col le 22/11/2012 16:24
la honte , enfin ladjoint est obligé les recevoirs... lachez pas mes amis la population soutien les actions. arrete la violence gratuite soutenu par ces elus la. faut attaque dossier lauto de servicequi roulent meme en boite de nuits ..

7.Posté par vérité le 22/11/2012 20:39
Ce n'est que le sommet de l'iceberg, en tous cas les gars vous avez des coui...es.
Et dire que tous seraient tranquille, si vous n'étiez pas là !!!
Tant de lacheté de la part de certains agents (qui doivent certainement profiter des largesses de la dame d'en haut!!!!)
Mais "Mme lahaut" j'espère vivement que toute la vérité et rien que la vérité sera faite sur vous.
Profiter bien de vos "poteaux politiques", mais pour votre information:" david a bien battu Goliath" et cela avec très peu de moyens!!!
A bon entendeur salut !!!

8.Posté par Jujube le 22/11/2012 21:15
N'a des gars la dedans lé la justé pou fé la pub.... aller voir un coné rien!!!
Dans une commune com et benoît avec plus 500 agents.. Il y'a combien la dedans qui travail réellement à la mairie?
Laisse faire le pro les gars....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales