Faits-divers

Grève des transporteurs: Aucun accord trouvé, ils durcissent le mouvement


Les camions-toupie ne circulaient plus hier. Garés devant les centrales de béton des groupes Holcim et Lafarge, les transporteurs ont cherché à faire passer un message. Ils demandent une augmentation de leur grille tarifaire, soit de 7,76% pour rejoindre l'indice de construction de l'Insee.

Hier soir se tenait une réunion entre les groupes et les transporteurs de la FNTR et la FTPOI. Sur certains points, comme les heures supplémentaires et les tarifs de nuit, des accords ont été trouvés. "C'était trop flagrant, ils étaient obligés de changer ça", affirme Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR. Mais concernant l'augmentation tarifaire et le minimum garanti, toujours rien. "Sans ça on ne peut pas payer nos charges, c'est impossible. On nous parle comme si on était des salariés et non des chefs d'entreprises. Et ils veulent nous donner l'augmentation de l'indice de la consommation et non de la construction parce que ça les arrange mais ce n'est pas le même secteur!", ajoute-t-il.

La grève continue donc et le mouvement risque de durcir. Plus rien ne sortira des centrales aujourd'hui. Hier le béton était bloqué, mais ce mercredi ce sera également les graviers et surement le ciment. "On est solidaires. On fait tous grève, devant toutes les centrales de l'île. Ça montre qu'il y a un problème non?", s'indigne Jean-Bernard Caroupaye.

Il évoque aussi le travail de la Nouvelle route du littoral qui part vers l'étranger. "Pourquoi arrêtent-ils les carrières ici? Moi aussi la DEAL me met la pression. On va finir par tous se révolter s'ils continuent à traiter les Réunionnais comme ça", termine-t-il.

Une révolte qui pourrait commencer aujourd'hui: "On espère qu'il y aura des négociations, sinon ça va durer longtemps".
Mercredi 13 Mai 2015 - 08:01
Lu 1392 fois




1.Posté par Le Jacobin le 13/05/2015 11:15
La dernière grève orchestrée par Mr J.B CAROUPAYE remonte à deux ans, à ce titre il avait obtenu 35 000€ du Prince de la Région Didier ROBERT de son Nom, je vous le donne dans le mille: créer un secrétariat pour son syndicat, achat d'ordinateur, crayon, papier chiot, et toutes les autres babioles pour lui assurer un confort de bureaucrate. Didier robert était venu en personne sur tous les Médias rillettes sous les bras vendre l'emballage en faisant comprendre aux Habitants de la Réunion, que le syndicat FNTR de Mr CAROUPYE était d’utilité' public, donc assujetti à une subvention de la Région.

Subvention obtenue, Mr CAROUPYE invita sans fanfaron à tous les barbouzes qui le suivait de plier bagage et vite rentrée à la Maison sans bouger les sourcils.

Suite de quoi le fils de ce dernier obtient le contrat pour le transport scolaire, après appel d'offre, au nez et à la barbe des barbouzes qui sont de retour, pour selon eux bloquer les routes, comme cet ÉTRANGE.

Mr Le Préfet serait-il sous les cocotiers en savates deux doigts??????

A suivre!!!!!!!!

2.Posté par Chantage le 13/05/2015 12:47
Il faut arrêter ces chantages
Il y en a marre
ce sont des profiteurs

3.Posté par maçonnerie le 13/05/2015 15:30
caroupaye peut il faire état de son patrimoine et expliquer comment celui ci a été constitué depuis 2009 ? puisqu'il ne peut pas payer ses charges...?

faut arrêter de prendre les réunionnais pour des imbéciles !

4.Posté par maçonnerie le 13/05/2015 15:31
1.
je confirme le côté savates deux doigts!

5.Posté par KLD le 13/05/2015 18:35
au delà du "durcissement" il y a quoi ? parce que une fois durci ....

6.Posté par JBC and co = assistés? le 13/05/2015 19:44
1.Posté par Le Jacobin le 13/05/2015 11:15


D'accord avec vous. En temps normal, une entreprise qui n'est plus viable vend une partie de son patrimoine ou est liquidée.

Mais je me demande si ces transporteurs style JBC ne seraient pas des entreprises normales, mais des entreprises assistées qui, dès qu'il y a un problème d'argent, montent au créneau, usent de violence et de publicité médiatique pour obtenir gain de cause.

Je me trompe?

Place à d'autres entrepreneurs qui jouent le jeu de l'économie. Et non de la politique.

7.Posté par Travail le 13/05/2015 20:56
Super continu a faire de la chantage comme les idiots grévistes des stations d'essence, souvenez que l'essence dans les autres DOM reste en dessous de 1 euro, vous volez toute la population de la reunion et une fois vous verrez le revers de la médaille, en même temps que vous sollicitez d'être licencié.

RAPPEL aux gens non gréviste ! il y a du travail à saisir en tant que transporteur ! Soyez le premier à les remplacer!

8.Posté par GIRONDIN le 13/05/2015 23:39
@1 JACOBIN
En plus et le moins drôle c'est de demander des exonérations de charge, de défiscaliser, au final ne pas ces charges et de réclamer quand même l’accès aux appels d’offre, faisant en plus de la concurrence déloyal envers les entreprises qui cotisent en temps et en heure!
Ils ont du mal a gérer leur boite mais apparemment au niveau personnel ça marche très bien leur business!

9.Posté par Zeb BULO le 14/05/2015 10:56
Le Caroupaye en question en est où avec ses dettes fiscales et sociales de 2 millions d'euros ?

Il a été épinglé en 2013 par le fisc et ses dettes concernent le rôle 2009 !

Il faudrait partir du principe que les entreprises qui ne payent pas leurs contributions sociales et leurs impôts commettent un abus de bien social.

Il serait peut être temps que l'URSSAF et le FISC renforcent leurs pouvoirs et chassent ces chefs d'entreprise de pacotille qui nuisent à l'économie.

Je me demande comment un tel bouffon puisse être responsable du FNTR. A croire que tous ceux qui composent le FNTR sont des chefs d'entreprise n'ayant aucune science de gestion et des escrocs de premier ordre en extorquant les industriels et l'État.

L'URSSAF et le FISC devraient mener des enquêtes sur le train de vie de chacun d'eux, et si faute il y a, faire comme pour les truands, taper dur au portefeuille en saisissant tous leurs biens dès lors que la fraude est avérée. Je pense même que la fraude est organisée.

10.Posté par GIRONDIN le 14/05/2015 16:02 (depuis mobile)
9. Zeb BULO le 14

Pour une fois, Je suis d'accord avec vous sur le fond.
Après les termes escrocs et truands je ne les reprends pas à mon compte.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales