Société

Grève des planteurs : Vers une rémunération à la tonne ?

Les planteurs bloquent les usines du Gol et de Bois Rouge depuis ce matin. Ils veulent trouver une solution pour les coupeurs qui travaillent sans être déclarés afin de conserver le bénéfice de leurs prestations sociales.


 
Depuis très tôt ce matin, les planteurs de cannes bloquent les usines du Gol et de Bois Rouge. Ils protestent contre les contrôles effectués par les services de l'Urssaf concernant la situation des coupeurs dans l'Est de l'île. Beaucoup travaillent sans être déclarés et refuseraient de l'être car ils perdraient alors le bénéfice de leurs prestations sociales.

Pour Jean Bernard Marachia, planteur dans le Sud et Vice-Président de la CGPER, beaucoup de coupeurs se sauvent dès qu'ils voient une voiture s'approcher d'un champ de cannes, de peur de perdre les aides dont ils bénéficient.

Une rémunération à la tonne ?

Les planteurs veulent que la situation évolue rapidement pour qu'ils terminent la coupe dans de bonnes conditions. Ce matin, une délégation s'est rendue à la préfecture, à Saint-Denis, afin de tenter de trouver une solution avec les services concernés. Pour le vice-Président de la CGPER, une des revendications est de pouvoir payer les planteurs à la tonne, c'est à dire au rendement, une sorte de paiement à la tâche comme cela existe déjà lors des vendanges en métropole.

Pas de consensus entre les planteurs

D'après Jean-Bernard Marachia, il y aurait une grande solidarité entre les planteurs sur cette problématique de la rémunération des coupeurs. Pourtant, du côté de la FDSEA, ce n'est pas le même son de cloche. On regrette le blocage des usines ce matin, d'autant que la FDSEA avait déjà rencontré la semaine dernière le sous-préfet de Saint-Benoît, Serge Bideau, pour "évoquer avec lui l'arrêt des contrôles en attendant des négociations pour la prochaine campagne", précise Frédéric Vienne, le président de la FDSEA.

Grève des planteurs : Vers une rémunération à la tonne ?
Lundi 7 Novembre 2011 - 12:06
Lilian Cornu
Lu 861 fois




1.Posté par toto le 08/11/2011 07:55
Etonnant que les habituels intervenants sur Zinfo n'aient rien à dire...
Pourtant ces planteurs sont aussi critiquables que les fonctionnaires surrémunérés non..??
Dès qu'ils font l'objet de contrôles c'est la cat;;;Surcharge de tracteurs ou de camions au mépris de règles de sécurité.. Ce sont les automobilistes et surtout 2 roues qui les rencontrent qui doivent se garer
Prêts à manifester dès que quelque chose ne leur convient pas : usine arrêtée pour cause technique , conditions météo défavorables etc..
Ces chères prestations sociales qui les paient à votre avis ??? Tous ceux qui ne peuvent pas se planquer : salariés du privé comme du public..et autres employeurs


2.Posté par ndldlp le 08/11/2011 15:47
entre les balances et l'usine, ce sont les camions des planteurs qui acheminent les cannes.. ?.tss tss...allons..

3.Posté par C pa posible le 08/11/2011 17:59
Voleur menteur quand tu pleur tu me fait peur ! Trop fort jamais vu sa , incroyable , NOn c vrai la sa dépasse tout c du jamais vu ce qui c passer hier avec nos amis les planteurs : en temps de crise ou pas c pas possible de sortir des âneries pareils

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales